Résultats des évaluations On/Off

Cette rubrique peut vous aider à interpréter les résultats produits par On/Off assessments (Boot Performance (Fast Startup), Boot Performance (Full Boot), Standby Performance, et Hibernate Performance). Elle fournit également des conseils sur l’utilisation des résultats afin d’identifier et de résoudre certains problèmes courants qui nuisent à l’expérience utilisateur lors de l’arrêt et du démarrage de l’ordinateur.

Dans cette rubrique :

Pour plus d’informations sur les évaluations On/Off Transition, voir On/Off Transition Performance.

Vous pouvez créer des objectifs personnalisés pour mesurer vos améliorations dans la fenêtre Results View. Les fichiers d’objectifs sont un outil de classement qui peut vous aider à comprendre comment un PC fonctionne et à comparer des PC dans votre entreprise.

Par exemple, les objectifs pour un ordinateur portable d’entrée de gamme peuvent être différents de ceux que vous définissez pour un ordinateur de bureau haut de gamme. De même, les attentes du marché peuvent évoluer à tel point que vous voulez être en mesure de définir des objectifs et des spécifications clés différents à mesure que le temps passe et que la technologie s’améliore.

Lorsque la valeur d’une métrique est comparée à son objectif, l’état est codé dans la fenêtre Results View avec les couleurs suivantes :

  • Le violet clair signifie que le système présente une excellente expérience utilisateur et qu’aucun problème n’a été perçu.

  • Le violet moyen signifie que l’expérience utilisateur est tolérable et que vous pouvez optimiser le système. Passez en revue les recommandations et l’analyse afin de voir quelles améliorations peuvent être apportées au système. Il peut s’agir de modifications au niveau des logiciels, des configurations ou du matériel.

  • Le violet foncé signifie que le système présente une expérience utilisateur médiocre et que des améliorations significatives peuvent être apportées. Passez en revue les recommandations et l’analyse afin de voir quelles améliorations peuvent être apportées au système. Il peut s’agir de modifications au niveau des logiciels, des configurations ou du matériel. Il se peut que vous deviez faire des compromis pour fournir une expérience Windows de qualité.

  • Aucune couleur signifie qu’aucun objectif n’est défini pour la métrique.

noteRemarque
Dans le Kit d’évaluation Windows pour Windows 8, certaines évaluations incluent des fichiers d’objectifs par défaut. La première fois que vous affichez des résultats en utilisant cette version des outils, le fichier d’objectifs par défaut est utilisé. Toutefois, vous pouvez également définir des objectifs personnalisés pour Windows 8 de la même façon que pour Windows 8.1.

Vous pouvez définir l’emplacement des fichiers d’objectifs et ajouter un fichier d’objectifs à cet emplacement avant d’utiliser l’interface utilisateur pour appliquer les objectifs personnalisés. Lorsqu’un fichier d’objectifs est sélectionné, il est utilisé pour tous les résultats qui sont ouverts.

Seul un fichier d’objectifs peut être utilisé à la fois. Les objectifs de toutes les évaluations sont définis dans un fichier d’objectifs unique. Les outils d’évaluation cherchent les objectifs dans l’ordre suivant :

  1. Un fichier d’objectifs personnalisé

  2. Les objectifs définis dans le fichier de résultats

  3. Les objectifs définis dans le manifeste d’évaluation

Vous pouvez utiliser l’exemple de fichier d’objectifs fourni à l’emplacement %PROGRAMFILES%\Windows Kits\8.1\Assessment and Deployment Kit\Windows Assessment Toolkit\SDK\Samples\Goals pour créer votre propre fichier d’objectifs.

noteRemarque
Vous ne pouvez pas empaqueter un fichier d’objectifs avec un travail, mais vous pouvez le stocker sur un partage pour qu’il soit accessible à d’autres personnes.

Cette section décrit les métriques clés procurées par les évaluations On/Off, des causes courantes de mauvais résultats de ces métriques, ainsi que des solutions habituelles aux problèmes liés à ces métriques. Cette section peut également vous aider à identifier le groupe d’utilisateurs le plus concerné par chaque métrique.

Dans cette section :

noteRemarque
Si vous avez activé le paramètre Enable Minifilter Diagnostic Mode, es résultats de l’évaluation incluent les métriques de minifiltre. Pour plus d’informations sur les métriques et les résultats de minifiltre, voir Minifilter Diagnostics.

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Boot Performance (Full Boot)

  • Standby Performance

  • Hibernate Performance

Cette métrique mesure le temps que l’ordinateur passe en phase d’arrêt ou d’interruption. Le tableau suivant décrit la métrique de chaque évaluation :

 

Évaluation Description de la métrique

Boot Performance (Fast Startup) Assessment

Cette métrique capture la durée écoulée entre le début de la phase d’arrêt et la fin de l’écriture du fichier de mise en veille prolongée et la transition vers un état d’économie d’énergie (S4).

Boot Performance (Full Boot) Assessment

Cette métrique capture la durée écoulée entre le début de la phase d’arrêt et la transition vers un état « arrêté ».

Standby Performance Assessment

Cette métrique capture la durée écoulée entre le début de la phase d’interruption et la transition vers un état d’économie d’énergie (S3).

Hibernate Performance Assessment

Cette métrique capture la durée écoulée entre la mise en veille prolongée et la fin de l’écriture du fichier de mise en veille prolongée sur le disque et la transition vers un état d’économie d’énergie (S4).

Detailed Sub-metrics

Lorsque la métrique est développée, elle affiche une liste des sous-phases d’arrêt ou d’interruption.

noteRemarque
Les durées additionnées des sous-phases n’égalent pas nécessairement la durée totale.

Typical Influencing Factors

Cette métrique est une métrique globale de l’arrêt ou de l’interruption du système. Elle peut être affectée par n’importe quel composant logiciel s’exécutant sur le chemin de l’arrêt ou de l’interruption.

Analysis and Remediation Steps

Développez cette métrique pour afficher les sous-métriques qui fournissent des informations supplémentaires sur chaque sous-phase de l’arrêt ou de l’interruption. Examinez les métriques et problèmes des sous-phases individuelles pour identifier les causes potentielles des retards.

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

Cette métrique mesure le temps que l’ordinateur met pour arrêter la session utilisateur. Cette phase inclut l’arrêt des processus de la session utilisateur, la fermeture de la session utilisateur et l’envoi de notifications aux abonnés à Winlogon. Lorsque la métrique est développée, elle affiche une liste des sous-phases d’arrêt ou d’interruption.

noteRemarque
Les durées additionnées des sous-phases n’égalent pas nécessairement la durée totale.

Cette métrique est une métrique globale de l’arrêt du système. Elle peut être affectée par n’importe quel composant logiciel s’exécutant sur le chemin de l’arrêt.

Analysis and Remediation Steps

Développez cette métrique pour afficher les sous-métriques qui fournissent des informations supplémentaires sur chaque sous-phase de l’arrêt. Examinez les métriques et problèmes des sous-phases individuelles pour identifier les causes potentielles des retards.

Most Applicable to: développeurs d’applications

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

Lorsque l’évaluation initie l’arrêt de la session utilisateur, chaque thread d’interface utilisateur de chaque application d’interface graphique utilisateur reçoit un message WM_QUERYENDSESSION. Après avoir reçu une réponse au message WM_QUERYENDSESSION, Windows envoie le message WM_ENDSESSION aux mêmes threads. Si aucune application n’a répondu à ces notifications au bout de 5 secondes, Windows arrête l’application. Une application peut retarder l’arrêt du système en ne répondant pas aux messages suffisamment vite.

noteRemarque
Si un utilisateur initie l’arrêt, une boîte de dialogue utilisateur s’affiche à l’expiration du délai. Cette boîte de dialogue fournit des informations sur l’application qui empêche l’arrêt, et offre à l’utilisateur la possibilité de Force ou d’Cancel l’arrêt.

Cette métrique mesure le temps que l’ordinateur met pour arrêter tous les processus de la session utilisateur.

Detailed Sub-metrics

Lorsque la métrique est développée, elle affiche une liste détaillée des sous-métriques qui mesurent le temps que chaque processus a mis pour répondre aux notifications d’arrêt. Les colonnes affichent les informations suivantes :

  • Un identificateur de processus (PID) par itération dans la colonne Detail. Dans l’affichage par défaut, cette colonne peut contenir la valeur « Various » étant donné que les PID ne peuvent pas être agrégés entre les itérations. Développez les itérations pour afficher les PID individuels.

  • Temps que ce processus particulier a pris au cours de cette phase.

Typical Influencing Factors

Cette métrique capture le temps cumulé pris par tous les processus en cours d’exécution avec des threads d’interface utilisateur pour répondre à la notification d’arrêt. Cette métrique peut être affectée par un seul processus qui prend trop de temps, en plus du temps cumulé des réponses de tous les processus.

Chaque processus avec un thread d’interface utilisateur peut empêcher l’arrêt du système en retardant sa réponse au message WM_QUERYENDSESSION ou au message WM_ENDSESSION.

noteRemarque
Pour affecter cette métrique, un processus doit être en cours d’exécution. Étant donné que cette évaluation redémarre le système avant de collecter des données à analyser, les processus en cours d’exécution émanent presque exclusivement d’applications de démarrage ou de tâches planifiées.

Analysis and Remediation Steps

Vous pouvez identifier les processus qui affectent le plus cette métrique en suivant la méthode Trouver le contributeur principal.

Si possible, supprimez des applications du chemin de démarrage. Étant donné que l’évaluation redémarre le système avant d’effectuer les métriques, les seules applications qui sont en cours d’exécution au moment de l’arrêt sont celles qui sont lancées au démarrage. La pratique recommandée est de limiter au minimum le nombre d’applications de démarrage. Si une application non essentielle entraîne des retards, envisagez de la supprimer de la liste des applications de démarrage.

Trouvez les causes possibles du retard des réponses au message WM_QUERYENDSESSION ou au message WM_ENDSESSION et résolvez les problèmes sous-jacents. Pour obtenir une liste des pratiques recommandées, voir Pratiques recommandées pour les tâches prioritaires.

Informations supplémentaires

Most Applicable to: développeurs abonnés à Winlogon, propriétaires de script de stratégie de groupe, administrateurs système

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Boot Performance (Full Boot)

  • Standby Performance

  • Hibernate Performance

Cette métrique mesure le temps passé par Winlogon, y compris le temps passé à effectuer des notifications et des rappels aux abonnés.

Dans l’évaluation Boot Performance (Fast Startup), la métrique Winlogon Notifications de Windows Assessment Console reflète la durée cumulée du traitement des notifications et rappels pour les abonnés à Winlogon. Toutefois, pour fournir du contexte dans la chronologie Windows® Performance Analyzer (WPA), l’activité Notifications Winlogon commence à la première notification ou au premier rappel à l’abonné, et finit à la dernière notification ou au dernier rappel. Le temps passé à traiter chaque notification est représenté par des activités enfant individuelles.

Seule l’évaluation Boot Performance (Fast Startup) fournit des sous-métriques supplémentaires pour cette métrique. Lors de l’interruption, Winlogon émet des notifications de synchronisation aux abonnés inscrits concernant les quatre types de notifications suivants :

  • Terminer la session

  • Mettre fin au noyau

  • Fermer la session

  • Créer la session

Lorsque la métrique est développée, elle affiche ces quatre types de notifications en tant que sous-métriques. Chaque type affiche une liste d’abonnés (par exemple, Profils et GPClient) en tant que sous-métriques supplémentaires, et chaque abonné présente les instances spécifiques de Connect to Subscriber et Call Subscriber qui lui sont associées.

Quel que soit le scénario, les abonnés à Winlogon peuvent retarder l’arrêt ou l’interruption en ne traitant pas ces notifications suffisamment vite. Par exemple, un service de profil (Profils) doit resynchroniser le profil utilisateur si la fonctionnalité Roaming (Remote) Profiles est activée sur l’ordinateur. Autre exemple, un client de stratégie de groupe (GPClient) peut être configuré par un système ou une stratégie de domaine pour effectuer certaines tâches à la fermeture de la session utilisateur. En règle générale, ces tâches sont configurées par un administrateur système ou de domaine.

Typical Influencing Factors

Lorsque vous examinez cette métrique, intéressez-vous plus particulièrement aux abonnés à Winlogon.

Analysis and Remediation Steps

Examinez la durée des opérations de chaque abonné. En règle générale, des problèmes spécifiques sont générés pour les abonnés qui présentent des durées plus longues. Ouvrez WPA pour l’intervalle de temps d’un abonné afin d’obtenir des informations supplémentaires. Par exemple, si l’appel d’un abonné GPClient prend 10 secondes, l’examen de cette durée dans WPA peut révéler qu’un script personnalisé particulier s’exécute pendant 9 des 10 secondes. Cette information permet d’identifier le script comme une cause initiale probable du retard.

Informations supplémentaires

MSDN : Événements de notification Winlogon

Most Applicable to: développeurs d’applications

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Standby Performance

  • Hibernate Performance

Cette métrique mesure le temps que l’ordinateur passe à notifier aux processus le changement imminent de l’état d’alimentation.

Au cours de cette phase, le sous-système serveur runtime client/serveur (Csrss.exe) diffuse des messages de fenêtre WM_POWERBROADCAST avec le type d’événement PBT_APMSUSPEND à chaque application qui possède une fenêtre. Le système peut également éteindre le moniteur.

Cette activité peut être représentée dans le graphique Activities de WPA comme un large écart entre plusieurs processus consécutifs qui vont être interrompus. Il faut au moins une seconde pour éteindre le moniteur. Cette étape est nécessaire lors de la phase d’interruption ou de l’arrêt et ne doit pas être considérée comme un goulot d’étranglement au niveau des performances pour cette métrique.

Examinez le graphique CPU Usage (Sampled) pendant cet intervalle de temps pour connaître le niveau d’utilisation du processeur dans le processus csrss.exe sur la pile suivante :

[Root] (csrss.exe) 
winsrv.dll!RegisterForDeviceBroadcastNotifications 
|- winsrv.dll!ZwUserCallNoParam 
|    win32k.sys!xxxUserPowerStateCalloutWorker 
|    |- win32k.sys!PowerOffMonitor 
|    |    |- win32k.sys!FadeDesktop 
|    |    |- win32k.sys!DrvSetMonitorPowerState 
|    |    |- win32k.sys!UpdateDisplayState 
|    |    |- win32k.sys!DwmSyncClearSwapChain 
|    |    |- win32k.sys!RestoreGammaRamp

La présence d’écarts dans Suspend Processes dus à l’utilisation du processeur sur d’autres piles, ou à des retards sans utilisation du processeur sur la pile actuelle, peut signaler des zones nécessitant une analyse plus approfondie.

Lorsque la métrique est développée, elle affiche une liste détaillée des sous-métriques qui mesurent le temps que chaque processus a mis pour répondre aux notifications d’interruption. Les colonnes affichent les informations suivantes :

  • Un identificateur de processus (PID) par itération dans la colonne Detail. Dans l’affichage par défaut, cette colonne peut contenir la valeur « Various » étant donné que les PID ne peuvent pas être agrégés entre les itérations. Développez les itérations pour afficher les PID individuels.

  • Temps que ce processus particulier a pris au cours de cette phase.

noteRemarque
Si une application comporte plusieurs fenêtres, le même processus peut recevoir plusieurs notifications.

Typical Influencing Factors

Chaque application a la possibilité d’empêcher l’arrêt du système en retardant sa réponse au message WM_POWERBROADCAST avec le type d’événement PBT_APMSUSPEND. Étant donné que cette métrique capture le temps cumulé pris par tous les processus d’interface graphique utilisateur pour répondre à la notification d’interruption, elle peut être affectée par un seul processus qui prend trop de temps, en plus du temps cumulé des réponses de tous les processus. Notez que le processus doit être en cours d’exécution pour affecter cette métrique ; étant donné que l’évaluation Boot Performance (Fast Startup) redémarre le système avant de collecter des données à analyser, les processus émanent presque exclusivement d’applications de démarrage ou de tâches planifiées.

Analysis and Remediation Steps

Identifiez les processus qui affectent le plus cette métrique. Dans Windows Assessment Console, développez la métrique Suspend Processes Duration pour obtenir les détails relatifs à cette phase. Dans la liste Process impliqués dans cette phase, triez par Duration en ordre décroissant et recherchez les contributeurs principaux.

Si possible, supprimez des applications du chemin de démarrage. La pratique recommandée est de limiter au minimum le nombre d’applications de démarrage. Si une application non essentielle entraîne des retards, envisagez de la supprimer de la liste des applications de démarrage.

L’identification et la résolution des problèmes ayant un impact important sur le chemin de démarrage nécessitent une analyse approfondie des retards des applications. Pour obtenir une liste des pratiques recommandées, voir Pratiques recommandées pour les tâches prioritaires.

Informations supplémentaires

MSDN : événement PBT_APMSUSPEND

Most Applicable to: développeurs de services Windows

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Standby Performance

  • Hibernate Performance

Cette métrique mesure le temps que l’ordinateur passe à notifier aux services le changement imminent de l’état d’alimentation. Tous les services qui ont choisi de recevoir les événements de gestion de l’alimentation (SERVICE_ACCEPT_POWEREVENT) reçoivent des notifications d’interruption. Étant donné que ces notifications sont envoyées séquentiellement, chaque retard dans un service augmente la durée globale de l’arrêt ou de l’interruption du système. Après un délai de 30 secondes réservé (pour chaque service) au traitement de cette notification, le système passe à la phase suivante. Du fait que l’inscription pour cette notification est facultative, le système d’exploitation n’attend aucune action spécifique de la part du service.

Detailed Sub-metrics

Lorsque la métrique est développée, elle affiche une liste détaillée de chacun des services et de leur durée respective.

Typical Influencing Factors

Cette métrique capture le temps cumulé pris par tous les services pour répondre à la requête d’alimentation. Cette métrique peut être affectée par un seul processus qui prend trop de temps, en plus du temps cumulé des réponses de tous les processus.

La plupart des services ne sont pas tenus d’exécuter une quelconque action en réponse à des notifications sur l’état d’alimentation en veille ou en veille prolongée. Au niveau du service, le démarrage rapide s’apparente à la mise en veille prolongée.

Analysis and Remediation Steps

Identifiez un service qui affecte cette métrique de manière significative. En règle générale, des retards importants dans les réponses d’un service engendrent des problèmes propres au service. Lorsqu’un problème de ce type est généré, vous pouvez suivre le lien indiqué pour afficher plus de détails sur ce problème. Si aucun problème n’est généré, une analyse approfondie dans WPA est requise. Cette analyse supplémentaire n’est pas traitée dans le cadre de ce document. Pour plus d’informations sur les pratiques recommandées, voir Pratiques recommandées pour les tâches prioritaires.

Informations supplémentaires

MSDN : prise en charge OnNow/ACPI

Most Applicable to: développeurs d’applications et développeurs de services Windows

Relevant Assessments

  1. Boot Performance (Fast Startup)

  2. Standby Performance

  3. Hibernate Performance

Cette métrique mesure le temps que le service Windows Superfetch passe à préparer l’état de la mémoire en vue de la reprise ou du démarrage suivant. Superfetch effectue une prérécupération des données qui sont fréquemment utilisées au démarrage, et les stocke dans le fichier de mise en veille prolongée (pour les évaluations Boot Performance (Fast Startup) and Hibernate Performance) ou dans la mémoire principale (pour l’évaluation Standby Performance) afin d’éviter un nombre excessif d’accès au disque lors de la reprise. Cette fonctionnalité accélère le processus de reprise.

Typical Influencing Factors

Au cours de cette phase, le service Superfetch accède aux données qui sont lues au démarrage. La durée de cette phase est directement liée à la quantité de données devant être lues au démarrage par les applications, services, fournisseurs d’informations d’identification, etc.

Analysis and Remediation Steps

Cette phase nécessite une analyse approfondie qui n’est pas traitée dans ce document.

Most Applicable to: développeurs de pilotes

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Standby Performance

  • Hibernate Performance

Au cours de la phase d’arrêt ou d’interruption, chaque pilote de périphérique reçoit une IRP d’alimentation avec un code mineur IRP_MN_QUERY_POWER et un état d’alimentation (S4 pour les évaluations Boot Performance (Fast Startup)/Hibernate Performance, et S3 pour l’évaluation Standby Performance). Cette métrique mesure le temps que tous les pilotes passent à traiter l’IRP d’alimentation.

Chaque pilote peut retarder l’arrêt du système en ne traitant pas l’IRP suffisamment vite.

Detailed Sub-metrics

Lorsque la métrique est développée, elle affiche une liste détaillée de chacun des pilotes de périphériques et leur durée respective.

Typical Influencing Factors

Cette métrique capture le temps cumulé pris par tous les pilotes pour répondre aux requêtes (IRP) d’alimentation. Cette métrique peut être affectée par un seul pilote qui prend trop de temps pour répondre, en plus du temps cumulé des réponses de tous les pilotes.

Analysis and Remediation Steps

Vous pouvez identifier un ou plusieurs pilotes qui affectent de manière significative cette métrique en examinant les sous-métriques. En règle générale, des retards importants dans les réponses d’un pilote engendrent des problèmes propres au pilote. Lorsqu’un problème de ce type est généré, vous pouvez suivre le lien indiqué pour afficher plus de détails sur ce problème. Si aucun problème n’est généré, une analyse approfondie dans WPA est requise. Cette analyse supplémentaire n’est pas traitée dans le cadre de ce document. Pour obtenir une liste des pratiques recommandées, voir Pratiques recommandées pour les tâches prioritaires.

noteRemarque
Si un pilote possède une stratégie d’alimentation pour un périphérique, une IRP d’alimentation de périphérique est générée en réponse à la réception d’une IRP d’alimentation système. Les pilotes ne doivent pas attendre la fin de l’IRP de périphérique pour répondre à l’IRP système, car cela peut empêcher d’autres périphériques de recevoir leurs IRP système. Ces attentes successives engendrent des retards de sérialisation et augmentent la durée totale de l’interruption.

Informations supplémentaires

MSDN : IRP_MN_QUERY_POWER

Most Applicable to: développeurs d’applications et développeurs de services Windows

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Standby Performance

  • Hibernate Performance

Cette métrique mesure le temps que l’ordinateur met pour écrire dans le Registre et enregistrer toute autre page modifiée dans un stockage secondaire.

Typical Influencing Factors

Le temps représenté par cette métrique est lié à la quantité de données devant être vidées.

Analysis and Remediation Steps

L’identification des processus traitant ces données nécessite une analyse approfondie qui n’est pas traitée dans le cadre de ce document. Cependant, tout processus qui écrit de grandes quantités de données juste avant l’arrêt doit être considéré comme suspect.

Par exemple, il peut s’agir d’une application qui a écrit un fichier de données de plusieurs méga-octets en utilisant l’E/S en cache juste avant de quitter, ou d’un service qui a modifié une grande quantité de mémoire mappée en fichier au moment de l’arrêt.

Most Applicable to: développeurs de pilotes

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Standby Performance

  • Hibernate Performance

Au cours de la phase d’arrêt, chaque pilote de périphérique reçoit une IRP d’alimentation IRP_MJ_POWER avec un code mineur IRP_MN_SET_POWER et un état d’alimentation (S4 pour les évaluations Boot Performance (Fast Startup) ou Hibernate Performance, et S3 pour l’évaluation Standby Performance).

Cette métrique mesure le temps que tous les pilotes passent à traiter l’IRP d’alimentation.

Lorsque les pilotes de périphériques traitent cette IRP, ils enregistrent le contexte de périphérique correspondant (le cas échéant), puis ils placent les périphériques dans l’état approprié de veille ou de veille prolongée. Chaque pilote peut retarder l’arrêt du système en ne traitant pas l’IRP suffisamment vite.

Detailed Sub-metrics

Lorsque la métrique est développée, elle affiche une liste détaillée de chacun des pilotes de périphériques et leur durée respective.

Typical Influencing Factors

Cette métrique capture le temps cumulé pris par tous les pilotes pour répondre à la requête (IRP) d’alimentation. Cette métrique peut être affectée par un seul pilote qui prend trop de temps pour répondre, en plus du temps cumulé des réponses de tous les pilotes.

noteRemarque
Si un pilote possède une stratégie d’alimentation pour un périphérique, une IRP d’alimentation de périphérique est générée en réponse à la réception d’une IRP d’alimentation système. Les pilotes ne doivent pas attendre la fin de l’IRP de périphérique pour répondre à l’IRP système, car cela peut empêcher d’autres périphériques de recevoir leurs IRP système. Ces attentes successives engendrent des retards de sérialisation et augmentent la durée totale de l’interruption.

Analysis and Remediation Steps

Vous pouvez identifier un ou plusieurs pilotes qui affectent de manière significative cette métrique en examinant les sous-métriques. En règle générale, des retards importants dans les réponses d’un pilote engendrent des problèmes propres au pilote. Lorsqu’un problème de ce type est généré, vous pouvez suivre le lien indiqué pour afficher plus de détails sur ce problème. Si aucun problème n’est généré, une analyse approfondie dans WPA est requise. Cette analyse supplémentaire n’est pas traitée dans le cadre de ce document.

Informations supplémentaires

MSDN : IRP_MN_SET_POWER

Most Applicable to: développeurs d’applications, développeurs de services Windows et développeurs de pilotes

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Hibernate Performance

Cette métrique mesure le temps que le système met pour écrire le contenu approprié de la mémoire principale sur un stockage secondaire, notamment dans le fichier hiberfile.sys qui se trouve généralement dans le répertoire racine du lecteur système.

Detailed Sub-metrics

Lorsque la métrique est développée, elle affiche la taille du fichier de mise en veille prolongée (en kilo-octets).

Typical Influencing Factors

La durée de l’écriture du fichier de mise en veille prolongée est directement proportionnelle à la quantité de données à écrire. Ces données se composent des données en mémoire qui sont utilisées par le système d’exploitation, les pilotes et les services, ainsi que des données que le système doit lire à la reprise du système (telles qu’elles ont été identifiées lors de la phase Préparation Superfetch de la mémoire).

Un pilote qui utilise de grandes quantités de mémoire peut avoir un effet sur cette métrique en obligeant le gestionnaire de mémoire à écrire les données dans le fichier de mise en veille prolongée. Par ailleurs, une application de démarrage peut occasionner la lecture de grandes quantités de données sur le chemin de reprise. Dans de tels cas, le service Superfetch s’assure que les données sont incluses dans le fichier de mise en veille prolongée afin d’éviter que des défaillances aléatoires de lenteur se produisent sur le chemin de reprise.

noteRemarque
Les caractéristiques des performances physiques du disque dur, telles que le débit d’écriture séquentielle, affectent également cette métrique.

Analysis and Remediation Steps

L’identification des composants qui contribuent plus particulièrement à l’allongement de la durée d’écriture dans le fichier de mise en veille prolongée nécessite une analyse approfondie de la mémoire. Cette analyse n’est pas traitée dans le cadre de ce document. Toutefois, chaque pilote et service en cours d’exécution peut affecter cette métrique en conservant de larges allocations de mémoire. Cette métrique peut également être affectée par le nombre et l’encombrement mémoire des applications de démarrage et d’autres composants qui lisent des données au démarrage.

Most Applicable to: fabricants de BIOS

Relevant Assessments:

  1. Boot Performance (Fast Startup)

  2. Boot Performance (Full Boot)

  3. Standby Performance

  4. Hibernate Performance

Cette métrique mesure le temps que le microprogramme de la plateforme passe à identifier et initialiser les périphériques matériels, puis à exécuter un auto-test de mise sous tension (POST).

noteRemarque
L’initialisation du BIOS se produit avant la réception du contrôle par le système d’exploitation. L’évaluation n’effectue pas d’analyse détaillée de cette phase ; elle n’indique que sa durée.

Detailed Sub-metrics

Seul le scénario Boot Performance (Fast Startup) peut fournir des sous-métriques supplémentaires pour cette métrique. Pour les systèmes ayant un BIOS qui prend en charge la norme ACPI (Advanced Configuration and Power Interface) la plus récente (ACPI 5.0), cette métrique peut être développée pour afficher la durée de la phase POST indiquée par FPDT (Firmware Performance Data Table). Il s’agit d’une autre mesure de la durée d’initialisation du BIOS, qui est indiquée par l’instrumentation du noyau.

Typical Influencing Factors

L’ordre de démarrage défini pour le système peut être la cause de retards importants lors de l’initialisation du BIOS. Cet ordre peut avoir été défini de sorte que le système recherche un lecteur démarrable (lecteur optique, de disquette, USB ou autre disque dur) avant de charger Windows. Le démarrage PXE (réseau/distant) peut également être ajouté à l’ordre de démarrage ; s’il est activé, il peut entraîner des retards significatifs. Certaines configurations du BIOS comportent aussi des modes de diagnostic ou de vérification avancés qui sont plus longs.

Analysis and Remediation Steps

Aucune information supplémentaire n’est capturée pendant la phase du BIOS. Les facteurs d’influence courants, tels que l’activation du démarrage PXE, doivent être examinés. Le fabricant du BIOS doit être consulté si vous avez besoin de trier ou modifier ces paramètres. L’analyse approfondie de la phase d’initialisation du BIOS n’est pas traitée dans le cadre de ce document.

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Boot Performance (Full Boot)

  • Standby Performance

  • Hibernate Performance

Cette métrique mesure le temps que l’ordinateur met pour démarrer. Cette métrique capture le temps écoulé entre la fin de l’initialisation du BIOS et la fin de la phase POST On/Off qui se termine lorsque le système atteint un état d’inactivité.

Detailed Sub-metrics

Lorsque la métrique est développée, elle affiche une liste des sous-phases de démarrage ou de reprise.

noteRemarque
Les durées additionnées des sous-phases n’égalent pas nécessairement la durée totale.

Typical Influencing Factors

Cette métrique est une métrique globale du démarrage ou de la reprise du système. Elle peut être affectée par n’importe quel composant logiciel s’exécutant sur le chemin du démarrage ou de la reprise.

Analysis and Remediation Steps

Développez cette métrique pour afficher les sous-métriques qui fournissent des informations supplémentaires sur chaque sous-phase. Examinez les métriques et problèmes des sous-phases individuelles pour identifier les causes potentielles des retards.

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Boot Performance (Full Boot)

  • Standby Performance

  • Hibernate Performance

Cette métrique mesure le temps que l’ordinateur met pour afficher le Bureau de l’utilisateur à compter du début de la phase de démarrage. Cette métrique capture le temps écoulé entre la fin de l’initialisation du BIOS et l’affichage de l’interface utilisateur Windows 8, sans inclure la phase POST On/Off.

Detailed Sub-metrics

Lorsque la métrique est développée, elle affiche la liste des sous-phases (à l’exclusion de la phase POST On/Off).

noteRemarque
Les durées additionnées des sous-phases n’égalent pas nécessairement la durée totale.

Typical Influencing Factors

Cette métrique est une métrique globale du démarrage ou de la reprise avec l’affichage du Bureau. Elle peut être affectée par n’importe quel composant logiciel s’exécutant avant l’affichage du Bureau.

Analysis and Remediation Steps

Développez cette métrique pour afficher les sous-métriques qui fournissent des informations supplémentaires sur chaque sous-phase. Examinez les métriques et problèmes des sous-phases individuelles pour identifier les causes potentielles des retards.

Most Applicable to: administrateurs système

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Boot Performance (Full Boot)

  • Hibernate Performance

Cette métrique mesure le temps que l’ordinateur met pour trouver et démarrer le chargeur du système d’exploitation (Winload.exe) sur la partition de démarrage Windows.

Typical Influencing Factors

Cette métrique peut être affectée par les opérations BitLocker, notamment s’il faut un code confidentiel pour démarrer BitLocker.

Analysis and Remediation Steps

Choisissez une méthode de déverrouillage BitLocker qui ne nécessite pas la saisie d’un code confidentiel.

Most Applicable to: développeurs d’applications, développeurs de services Windows et développeurs de pilotes

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Hibernate Performance

Cette métrique mesure le temps que le système met pour lire le contenu du fichier de mise en veille prolongée dans la mémoire principale.

Detailed Sub-metrics

Lorsque la métrique est développée, elle affiche la taille du fichier de mise en veille prolongée (en kilo-octets).

Typical Influencing Factors

Le temps nécessaire à la lecture du fichier de mise en veille prolongée est directement proportionnel à la quantité de données à lire. Ces données se composent des données en mémoire qui sont utilisées par le système d’exploitation, les pilotes et les services, ainsi que des données que le système doit lire à la reprise du système (telles qu’elles ont été identifiées lors de la phase Préparation Superfetch de la mémoire de l’arrêt ou de l’interruption).

noteRemarque
Les caractéristiques des performances physiques du disque dur, telles que le débit de lecture séquentielle, affectent également cette métrique.

Analysis and Remediation Steps

L’identification des composants qui contribuent plus particulièrement à l’allongement de la durée de lecture du fichier de mise en veille prolongée nécessite une analyse approfondie de la mémoire. Cette analyse n’est pas traitée dans le cadre de ce document.

noteRemarque
Toutefois, chaque pilote et service en cours d’exécution peut affecter cette métrique en conservant de larges allocations de mémoire. Cette métrique peut également être affectée par le nombre et l’encombrement mémoire des applications de démarrage et d’autres composants qui lisent des données au démarrage.

Most Applicable to: développeurs de pilotes

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Standby Performance

  • Hibernate Performance

Au cours de la phase d’arrêt ou d’interruption, chaque pilote de périphérique reçoit une IRP d’alimentation IRP_MJ_POWER avec un code mineur IRP_MN_SET_POWER et un état d’alimentation de fonctionnement. Les pilotes de périphériques envoient ensuite des IRP d’alimentation de périphérique aux périphériques correspondants. Cette métrique mesure le temps que tous les pilotes passent à traiter l’IRP d’alimentation.

noteRemarque
Les pilotes ne doivent pas conserver l’IRP d’alimentation système pendant cette phase. Chaque pilote peut retarder le démarrage du système en ne traitant pas l’IRP d’alimentation système suffisamment vite.

Detailed Sub-metrics

Lorsque la métrique est développée, elle affiche une liste détaillée de chacun des pilotes de périphériques et leur durée respective.

Typical Influencing Factors

Cette métrique capture le temps cumulé pris par tous les pilotes pour répondre à la requête (IRP) d’alimentation IRP_MN_SET_POWER. Cette métrique peut être affectée par un seul pilote qui prend trop de temps pour répondre, en plus du temps cumulé des réponses de tous les pilotes.

noteRemarque
Si un pilote possède une stratégie d’alimentation pour un périphérique, une IRP d’alimentation de périphérique est générée en réponse à la réception d’une IRP d’alimentation système. Les pilotes ne doivent pas attendre la fin de l’IRP de périphérique pour répondre à l’IRP système, car cela peut empêcher d’autres périphériques de recevoir leurs IRP système. Ces attentes successives engendrent des retards de sérialisation et augmentent la durée totale de l’interruption.

Analysis and Remediation Steps

Vous pouvez identifier un ou plusieurs pilotes qui affectent de manière significative cette métrique en examinant les sous-métriques. En règle générale, des retards importants dans les réponses d’un pilote engendrent des problèmes propres au pilote. Lorsqu’un problème de ce type est généré, vous pouvez suivre le lien indiqué pour afficher plus de détails sur ce problème. Si aucun problème n’est généré, une analyse approfondie dans WPA est requise. Cette analyse supplémentaire n’est pas traitée dans le cadre de ce document. Pour plus d’informations, voir Pratiques recommandées pour les tâches prioritaires.

Informations supplémentaires

MSDN : IRP_MN_SET_POWER

Most Applicable to: administrateurs système

Relevant Assessments:

  1. Boot Performance (Fast Startup)

Cette métrique mesure le temps pris par le menu de sélection du système d’exploitation pour sélectionner l’option par défaut. Par défaut, une sélection est effectuée au bout de 30 secondes (en l’absence d’interaction de l’utilisateur).

Typical Influencing Factors

Cette métrique n’est pas affectée par le comportement du système. Elle est fournie uniquement sur les systèmes où plusieurs systèmes d’exploitation sont installés, et elle indique toujours une durée de 30 secondes s’il n’y a aucune interaction de l’utilisateur.

noteRemarque
Bien que le comportement du système n’affecte pas la durée de cette métrique, de nombreux processus asynchrones peuvent avoir besoin de s’exécuter pendant la phase de démarrage. Ces processus peuvent avoir un impact sur les résultats des activités qui ont lieu après la sélection par défaut, car certaines tâches habituellement effectuées à ces moments-là peuvent avoir déjà été réalisées.

Analysis and Remediation Steps

Supprimez tous les systèmes d’exploitation installés à l’exception de celui qui est en cours d’analyse. Pour afficher la liste des systèmes d’exploitation actuellement installés (y compris les paramètres qui affectent ce menu), exécutez msconfig.exe à l’invite de commandes, puis sélectionnez l’onglet Démarrage.

Most Applicable to: développeurs abonnés à Winlogon, propriétaires de script de stratégie de groupe, administrateurs système et rédacteurs de fournisseurs d’informations d’identification

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Hibernate Performance

Cette métrique représente une période de plusieurs appels et opérations Winlogon, tels que l’interaction avec les abonnés à Winlogon. Elle ne correspond pas à la durée cumulée des notifications aux abonnés et ne doit pas être traitée comme telle.

Detailed Sub-metrics

Seule l’évaluation Boot Performance (Fast Startup) fournit des sous-métriques supplémentaires pour cette métrique. Lorsque la métrique est développée, elle affiche une liste détaillée de toutes les durées associées à chaque abonné à Winlogon. Lors de la reprise, Winlogon émet des notifications de synchronisation aux abonnés inscrits concernant les deux types de notifications suivants :

  • Ouverture de session

  • Démarrage du noyau

Lorsque la métrique est développée, elle affiche ces deux types de notifications en tant que sous-métriques. Chaque type affiche une liste d’abonnés (par exemple, Profils et GPClient) en tant que sous-métriques supplémentaires. Chaque abonné présente les instances spécifiques de Connect to Subscriber et Call Subscriber qui lui sont associées.

Quel que soit le scénario, les abonnés à Winlogon peuvent retarder l’arrêt en ne traitant pas ces notifications suffisamment vite. Par exemple, un service de profil (Profils) doit synchroniser le profil utilisateur si la fonctionnalité Roaming (Remote) Profiles est activée sur l’ordinateur. Autre exemple, un client de stratégie de groupe (GPClient) peut être configuré par un système ou une stratégie de domaine pour effectuer certaines tâches à l’ouverture de session utilisateur. En règle générale, ces tâches sont configurées par un administrateur système ou de domaine, et exécutent des scripts non-Microsoft.

Typical Influencing Factors

Lorsque vous examinez cette métrique, intéressez-vous plus particulièrement aux abonnés à Winlogon qui traitent les notifications d’ouverture de session et de démarrage du noyau.

Analysis and Remediation Steps

Examinez la durée des opérations de chaque abonné. En règle générale, des problèmes spécifiques sont générés pour les abonnés qui présentent des durées plus longues. Vous pouvez également obtenir des informations plus détaillées en ouvrant WPA pour l’intervalle de temps d’un abonné. Par exemple, si l’appel d’un abonné GPClient prend 10 secondes, l’examen de cette durée dans WPA peut révéler qu’un script personnalisé particulier s’exécute pendant 9 des 10 secondes. Cette information est fournie dans le graphique Process Lifetimes. Elle indique que ce script est une cause initiale probable du retard.

Informations supplémentaires

Événements de notification Winlogon

Most Applicable to: développeurs d’applications de démarrage

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

Cette métrique capture le temps écoulé entre la fin de la phase Winlogon et le moment où Windows Shell (Explorer.exe) signale un écran d’accueil initialisé. Elle inclut le démarrage du processus userinit.exe qui, à son tour, démarre Explorer.exe. Elle inclut également l’initiation des applications de démarrage stockées dans les clés de Registre RunOnce.

Typical Influencing Factors

En l’absence d’applications RunOnce, la plupart du temps de cette phase doit être consacré à l’initialisation du processus Explorer. Explorer lit un ensemble de bibliothèques et de fichiers de données en mémoire pendant son processus d’initialisation. Les E/S concurrentes émanant d’autres composants en cours d’exécution peuvent interférer avec cette activité et la retarder.

Analysis and Remediation Steps

Des problèmes spécifiques sont généralement générés lors de durées plus longues de la phase d’initialisation d’Explorer. Vous pouvez obtenir des informations plus détaillées en ouvrant WPA pour l’intervalle de temps de l’activité d’initialisation d’Explorer. Évitez de placer des applications dans la clé RunOnce de manière récurrente, car cela retarde l’initialisation d’Explorer.

L’analyse de problèmes particuliers rencontrés au cours de l’initialisation d’Explorer n’est pas traitée dans le cadre de ce document. Pour obtenir une liste des pratiques recommandées, voir Pratiques recommandées pour les tâches prioritaires.

Most Applicable to: développeurs d’applications

Relevant Assessments:

  • Boot Performance (Fast Startup)

  • Boot Performance (Full Boot)

  • Standby Performance

  • Hibernate Performance

Cette métrique mesure le temps écoulé entre la fin de la phase POST On/Off et le moment où le système est raisonnablement inactif et réactif aux entrées utilisateur. L’objectif de cette phase est de lier et quantifier le traitement d’arrière-plan qui se poursuit après l’affichage de l’écran d’accueil. Cette métrique mesure la durée de la phase POST On/Off, qui représente le temps qu’il faut au système pour atteindre une durée d’inactivité de 5 secondes. Cette durée est atteinte en vérifiant l’utilisation du processeur et du stockage dans des fenêtres d’une durée de 500 ms. Si la durée cumulée de l’utilisation du processeur et du stockage est inférieure à 20 %, la durée d’inactivité de cette fenêtre (500 ms – max [temps processeur, temps disque] dans la fenêtre) est ajoutée à la durée d’inactivité totale dans la limite de 5 secondes. La métrique indique cette durée moins les 5 secondes correspondant à la durée d’inactivité obtenue.

noteRemarque
Les durées d’utilisation du processeur et du stockage de priorité basse ne sont pas prises en compte dans ces calculs.

Tout composant logiciel qui est en cours d’exécution pendant cette phase peut en affecter la durée en effectuant une E/S disque ou un calcul.

Detailed Sub-metrics

Il n’existe pas actuellement de sous-métriques pour cette phase. Toutefois, étant donné que la durée de la phase est proportionnelle à l’utilisation des ressources, vous pouvez obtenir des informations plus détaillées en examinant les processus qui sont exécutés pendant cette phase (pour cela, développez Processes per Phase dans Windows Assessment Console).

Typical Influencing Factors

Tout composant logiciel faisant usage des ressources de processeur ou de stockage au cours de cette phase est susceptible d’augmenter la durée globale. Les applications de démarrage supplémentaires ont généralement un effet négatif sur la phase POST On/Off.

Dans les scénarios Standby Performance et Hibernate Performance, qui ne ferment pas la session de l’utilisateur, cette phase est affectée par les applications qui s’exécutent dans la charge de travail actuelle.

Analysis and Remediation Steps

Identifiez les principaux processus consommateurs de ressources. Pour ce faire, développez Processes per Phase dans Windows Assessment Console ou consultez les graphiques et les tables de résumé d’utilisation du processeur et du disque dans WPA. Des problèmes risquent également d’être générés pour les processus en conflit. Pour plus d’informations, reportez-vous aux métriques relatives à l’utilisation des ressources.

Pour résoudre un problème concernant les évaluations Boot Performance (Fast Startup) et Boot Performance (Full Boot), envisagez de supprimer les applications qui ne sont pas essentielles du chemin de démarrage ou utilisez le Planificateur de tâches pour démarrer ces applications ultérieurement. Si une application est essentielle à l’ouverture de session de l’utilisateur (en fournissant, par exemple, des services de réseau ou de fournisseur d’informations d’identification), assurez-vous qu’elle est optimisée pour consommer le moins de ressources possible.

Évitez d’utiliser des applications de démarrage CLR à code managé, car leur initialisation peut activer l’initialisation coûteuse en ressources de .NET Framework. Cela aura pour effet d’affecter plus encore la durée de la phase POST On/Off et de dégrader la réactivité de l’utilisateur.

Les évaluations On/Off Transition Performance effectuent une analyse approfondie des problèmes et proposent des liens vers WPA pour le dépannage des problèmes identifiés par l’évaluation. À l’ouverture de WPA, d’autres détails concernant l’activité du disque ou du processeur peuvent être disponibles, suivant le type du problème. Cette section décrit des méthodes d’investigation courantes que vous pouvez utiliser pour analyser les problèmes de performances rencontrés.

Find the Largest Contributor

Ouvrez le fichier de résultats de l’évaluation dans Windows Assessment Console et développez la métrique parente associée. Les sous-métriques enfants fournissent généralement des informations sur les composants qui affectent la métrique parente.

Prenons l’exemple de la métrique Shutdown Processes Duration. Vous pouvez développer cette métrique pour afficher trois tableaux de sous-métriques pour cette phase. Les deux premiers tableaux indiquent l’utilisation du processeur et du disque, tandis que le troisième tableau montre la durée de chaque processus qui est en cours d’arrêt.

D’autres colonnes, comme la colonne Detail, fournissent des informations supplémentaires sur les sous-métriques. Dans User Session Shutdown Processes, la colonne Detail affiche un identificateur de processus (PID).

noteRemarque
Dans l’affichage par défaut, la colonne Detail peut contenir la valeur « Various » étant donné que les PID ne peuvent pas être agrégés entre les itérations. Développez les itérations pour afficher les PID individuels.

Dans Windows Assessment Console, vous pouvez trier la liste des sous-métriques selon n’importe quelle colonne de données (sauf pour les listes de la phase Démarrage rapide de niveau supérieur, qui sont triées par ordre de phase lors de l’arrêt ou du démarrage).

Par exemple, dans la liste des processus développée pour la phase User Session Shutdown Duration, cliquez avec le bouton droit sur l’en-tête du tableau et sélectionnez Sort rows descending.

Vous pouvez utiliser cette méthode pour différentes durées de phase de niveau supérieur.

Look at Resource Utilization Metrics

Affichez les métriques détaillées de l’utilisation des ressources pour chaque processus exécuté pendant cette phase. Pour récupérer ces informations, développez les processus de chaque onglet de phase dans la section, puis triez les données selon l’utilisation du processeur ou l’utilisation totale du disque.

Additional Information

Pour plus d’informations sur les problèmes et les recommandations de l’analyse approfondie, voir Problèmes courants d’analyse approfondie.

Cette erreur se produit quand les tâches de maintenance ont été inscrites sur le PC mais qu’elles ne se sont pas terminées avant l’exécution de l’évaluation. Cela empêche l’exécution de l’évaluation, car les tâches de maintenance ont souvent une incidence sur les métriques d’évaluation.

Pour résoudre ce problème, effectuez l’une des opérations suivantes :

  1. Assurez-vous que l’ordinateur est connecté à un réseau et qu’il est branché sur le secteur. Lancez manuellement les tâches de maintenance en attente en exécutant la commande suivante à partir d’une invite de commandes avec élévation de privilèges :

    rundll32.exe advapi32.dll,ProcessIdleTasks

  2. Désactivez les tâches de maintenance régulières et inactives, et arrêtez toutes les tâches de maintenance avant d’exécuter l’évaluation.

Si vous ne souhaitez pas qu’une tâche soit retardée, veillez à ce qu’elle ne fasse rien qui prenne beaucoup de temps. Ci-dessous quelques situations à éviter.

  • Si une réponse prioritaire est requise, par exemple, pour le traitement de la demande WM_ENDSESSION pendant l’arrêt du système, ne prévoyez pas d’effectuer quelque tâche substantielle que ce soit lors de la réception de la requête (hors tâches de fiabilité des données, comme l’enregistrement des modifications utilisateur, qui sont impératives).

  • Évitez d’effectuer toute opération susceptible de prendre du temps, sauf impératif absolu. Différez-les jusqu’à ce que la tâche prioritaire soit terminée. Évitez toute API contenant un avertissement de type « l’utilisation de cette API peut engendrer des problèmes de performance ».

  • Évitez toute dépendance vis-à-vis du réseau car toute demande de réseau peut être retardée par des problèmes affectant le réseau. Cela est particulièrement vrai dans les scénarios de démarrage et d’arrêt puisqu’il n’est pas garanti que le réseau soit disponible pour toute la durée de l’opération.

  • Évitez les dépassements de délai. Si une attente est requise, veillez à ce que le temps d’attente soit raisonnablement associé à une valeur d’expiration peu importante (dans le contexte de la tâche prioritaire en question).

  • Évitez les calculs excessifs. Gardez à l’esprit que tous les processeurs n’ont pas la même vitesse et qu’un calcul réalisé en 100ms sur un ordinateur très rapide peut prendre plusieurs secondes sur un plus lent.

  • Évitez les E/S de stockage inutiles. Toute demande d’E/S peut être retardée par d’autres composants. À tout moment des dizaines d’applications et de services sont exécutés sur un système et les ressources de stockage sont limitées. Votre demande d’E/S risque de se trouver mise en attente derrière des centaines de demandes similaires émanant d’autres composants.

  • Évitez les vidages de disque comme ceux initiés par l’appel de l’API FlushFileBuffers. Le vidage entraîne la suppression par la pile de disques de ses caches et est censé forcer le disque dur à écrire des données dans ses tampons de RAM. En règle générale, cette opération est très coûteuse et ne garantit pas la cohérence des données puisque les disques durs ignorent souvent la demande.

  • Évitez de vider les ruches du Registre en appelant l’API RegFlushKey. Par défaut, l’API entraîne le vidage sur disque de l’ensemble des données modifiées de la ruche, ce qui est une opération très coûteuse. Le vidage des clés du Registre est un exemple d’opération inutile puisque le système d’exploitation offre une vue cohérente du Registre à tous les composants. Par ailleurs, le Registre effectue lui-même des vidages asynchrones toutes les quelques secondes.

  • Évitez d’ouvrir de nouvelles connexions RPC puisque le processus d’authentification RPC est coûteux. Établir une nouvelle connexion RPC implique des vérifications de sécurité coûteuses.

  • Évitez d’appeler des API transactionnelles, telles que les API TxF, car elles effectuent généralement plusieurs opérations coûteuses pour chaque appel d’API. Ces API gagnent en fiabilité au prix de la performance, et ne doivent pas être utilisées pendant l’exécution de tâches prioritaires.

Voir aussi

Afficher:
© 2015 Microsoft