Conditions requises liées à UEFI : durée de démarrage, Runtime, état de mise en veille prolongée (S4)

Cette section décrit l’interface UEFI et les exigences relatives au microprogramme, notamment les points suivants :

  • Exigences relatives au délai de démarrage

  • Exigences relatives à l’exécution

  • Exigences relatives à l’état de mise en veille prolongée (S4)

  • Exigences relatives à l’activation des plateformes UEFI sans analyse côté client (CSM)

Exigences relatives au délai de démarrage

Cette section décrit les exigences relatives au délai de démarrage UEFI.

Affichage au démarrage

Pour une plateforme avec un appareil de console, la spécification UEFI 2.0 requiert l’implémentation du protocole STOP (Simple Text Output Protocol) par le microprogramme. Éventuellement, le microprogramme peut également prendre en charge un protocole graphique. UEFI 2.0 définit le protocole GOP (Graphic Output Protocol) et EFI 1.1 définit le protocole UGA (Universal Graphics Adapter). Windows prend en charge les trois protocoles, mais l’expérience utilisateur varie en fonction de chaque protocole. Pour une expérience optimale, si le microprogramme implémente un protocole graphique, il est recommandé et préférable d’utiliser le protocole GOP avec Windows.

Windows a besoin d’un protocole graphique pour afficher les glyphes des ressources de messages qui ne sont pas en anglais. Pour ce faire, le microprogramme doit prendre en charge les éléments suivants :

  1. protocole graphique (GOP ou UGA) ;

  2. résolution d’affichage en 1024x768 avec couleur de pixel codée sur 32 bits ou résolution d’affichage en 800x600 avec couleur de pixel codée sur 24 bits.

Si le microprogramme ne prend en charge aucun de ces modes graphiques, Windows fonctionne tout de même, mais tout ce qui s’affiche au démarrage repasse en mode texte et en anglais.

Windows 8.1, Windows Server 2012 R2, Windows 7, Windows Server 2008 R2 et Windows Server 2008 requièrent un protocole GOP affichant une image animée haute résolution durant le démarrage. Si le protocole GOP n’est pas disponible, Windows utilise la norme VGA (Video Graphics Array) pour afficher une image de plus faible résolution et un indicateur de progression simple. Pour un démarrage optimal avec ces versions de Windows, utilisez des plateformes scellées sans connecteurs de cartes d’extension. Elles démarrent avec le mode graphique activé sans passer par le mode texte.

Quand le gestionnaire de démarrage du microprogramme cède l’exécution à une application Windows EFI, le microprogramme de la plateforme et le gestionnaire de démarrage du microprogramme doivent impérativement cesser d’utiliser le tampon de trame.

Entrée au démarrage

Pour une plateforme avec un appareil de console, la spécification UEFI 2.0 requiert l’implémentation du protocole SIP (Simple Input Protocol) par le microprogramme. Windows prend en charge ce protocole pour toute entrée au clavier local durant le démarrage.

Démarrage réseau

Windows prend en charge le protocole de code de base PXE (Preboot eXecution Environment) EFI. Windows utilise ce protocole pour démarrer sur le réseau et prendre en charge les Services de déploiement Windows.

Démarrage de disque

Windows a besoin de la prise en charge du protocole Block I/O et du protocole DPP (Device Path Protocol) pour le disque qui contient la partition système EFI et la partition du système d’exploitation Windows.

Autres exigences relatives au démarrage du microprogramme

Pour garantir un bon fonctionnement, Windows a besoin que le microprogramme EFI soit conforme à sa version de spécification. Le microprogramme EFI doit implémenter complètement la version appropriée de la table système EFI, des services de démarrage EFI et des services d’exécution EFI. Voici d’autres protocoles et spécifications nécessaires :

  • Spécifications EFI TCG (Trusted Computing Group). Toutes les plateformes UEFI qui ont un module de plateforme sécurisée (TPM) doivent implémenter les spécifications du protocole et de la plateforme EFI TCG.

  • EFI_PCI_ROOT_BRIDGE_IO_PROTOCOL. Windows utilise ce protocole si les données de configuration de démarrage (BCD) Windows spécifient le débogage de démarrage IEEE 1394.

Exigences relatives à l’exécution

Windows réduit son utilisation des services UEFI durant l’exécution du système d’exploitation et, si possible, s’appuie sur le microprogramme d’exécution, par exemple via les pilotes ACPI et Windows. Windows utilise les services d’exécution UEFI suivants pour gérer les entrées de démarrage NVRAM et les enregistrements d’erreurs au niveau du matériel après l’appel de ExitBootServices().

  • GetVariable

  • GetNextVariableName

  • SetVariable

  • QueryVariableInfo

Exigences relatives au passage à l’état de mise en veille prolongée (S4)

Cette section décrit les exigences en matière de mémoire système et de mémoire du microprogramme, qui sont liées aux passages à l’état de mise en veille prolongée (S4).

Exigences relatives à la mémoire système

Le microprogramme de la plateforme doit veiller à ce que la mémoire physique du système d’exploitation soit cohérente tout au long des passages à l’état de veille S4, à la fois au niveau de la taille et de l’emplacement.

La mémoire physique du système d’exploitation est définie en fonction de la spécification ACPI 3.0 en tant que mémoire décrite par l’interface de mappage d’adresse système du microprogramme, dont le type n’est pas AddressRangeReserved [2], AddressRangeUnusable [5] ou Undefined [toute valeur supérieure à 5].

Exigences relatives à la mémoire du microprogramme

Sur une plateforme UEFI, la mémoire d’exécution du microprogramme doit être cohérente tout au long des passages à l’état de veille S4, à la fois au niveau de la taille et de l’emplacement. La mémoire d’exécution est définie conformément à la spécification UEFI en tant que mémoire décrite par le service de démarrage GetMemoryMap(), avec l’attribut EFI_MEMORY_RUNTIME.

Exigences relatives à l’activation des plateformes UEFI sans analyse côté client (CSM)

Les plateformes UEFI 64 bits de première génération contiennent généralement une certaine forme d’émulation limitée du BIOS, par exemple l’analyse côté client, afin de préserver la capacité d’exécution des systèmes d’exploitation 32 bits et des systèmes d’exploitation qui ne prennent pas en charge UEFI. Les dépendances Windows existantes pour les fonctions BIOS INT 10 liées à la vidéo ont également besoin d’une analyse côté client.

Pour réduire la nécessité d’une analyse côté client et améliorer les délais de démarrage, nous collaborons avec les autres acteurs de l’industrie afin de supprimer cette dépendance et d’encourager l’évolution du microprogramme système.

Exigences relatives au microprogramme :

PROTOCOLE GOP. Windows utilise le protocole GOP pour obtenir un pointeur de tampon de trame au démarrage, qui soit utilisable durant l’exécution du système d’exploitation. La prise en charge du protocole GOP est essentielle pour remplacer la prise en charge de la norme VGA et éviter le recours à une analyse côté client dans les futures versions de Windows.

Services de capsule EFI. Windows peut utiliser le service EFI UpdateCapsule() pour conserver des informations après un redémarrage du système et les transmettre au microprogramme. Cela permet au système de signaler certaines conditions d’erreur, et/ou d’y répondre, si le périphérique de démarrage ou le système d’exploitation sont endommagés ou indisponibles.

Recommandations relatives au microprogramme

Remarque pour les fabricants de microprogrammes : quand le démarrage sécurisé est désactivé, nous recommandons que le microprogramme déclenche les actions suivantes, afin d’offrir une meilleure prise en charge pour les versions antérieures de Windows :

  • activer l’analyse côté client pour la prise en charge de la norme VGA, mais pas l’émulation du mode BIOS ;

  • activer les messages durant le processus POST afin d’afficher les touches d’accès aux menus de démarrage.

 

 

Afficher: