Recommandations et liste de vérification sur les applications d’écran de verrouillage

[Cette documentation est une version préliminaire qui peut faire l’objet de modifications.]

Pour afficher les mises à jour de badge et de vignette d’une application sur l’écran de verrouillage, respectez les meilleures pratiques décrites dans cette rubrique.

Principes de base des écrans de verrouillage

Pour déterminer si votre application peut être présente sur l’écran de verrouillage, vous devez comprendre le fonctionnement et les limites de l’écran de verrouillage. Vous trouverez ci-dessous un résumé de l’écran de verrouillage. Pour plus d’informations, voir Vue d’ensemble de l’écran de verrouillage.

  • Sept badges d’application au maximum peuvent apparaître sur l’écran de verrouillage. Les informations de badge reflètent les informations de badge situées sur la vignette de l’écran d’accueil de l’application. Le badge (glyphe ou numéro) est accompagné d’une icône monochrome (logo) permettant d’identifier l’application à laquelle le badge est associé.
  • Une seule de ces sept applications peut occuper un emplacement d’état détaillé, ce qui lui permet d’afficher le contenu textuel de la dernière mise à jour de vignette de l’application.
  • La vignette d’état détaillé de l’écran de verrouillage ne montre pas les images incluses dans cette mise à jour de vignette.
  • Il revient à l’utilisateur de déterminer quelles sont les applications qui peuvent afficher des informations sur l’écran de verrouillage et, parmi ces dernières, quelles sont celles qui peuvent afficher un état détaillé.
  • Toutes les applications présentes sur l’écran de verrouillage peuvent également exécuter des tâches en arrière-plan. Toutes les applications qui peuvent exécuter des tâches en arrière-plan sont présentes sur l’écran de verrouillage. Une application ne peut pas utiliser de tâches en arrière-plan sans revendiquer également un emplacement sur l’écran de verrouillage.
  • La file d’attente de notifications n’est pas prise en charge par la vignette d’état détaillé de l’écran de verrouillage. Seule la dernière mise à jour est affichée.
  • Si une application est présente sur l’écran de verrouillage et si l’option Compatible toast a la valeur Oui dans son manifeste, elle affiche ses notifications toast sur l’écran de verrouillage lorsque ce dernier est affiché. Le toast affiché sur l’écran de verrouillage est identique au toast affiché ailleurs.
  • Les mises à jour de vignette, les mises à jour de badge et les notifications toast ne sont pas spécifiquement conçues pour l’écran de verrouillage ou envoyées vers ce dernier. En tant qu’expéditeur, vous ne savez pas si l’appareil est actuellement verrouillé. Pour une application avec présence de l’écran de verrouillage, toute notification est reflétée à la fois sur l’écran d’accueil et l’écran de verrouillage.

Caractéristiques d’une présence efficace sur l’écran de verrouillage

La seule manière pour une application d’avoir une présence sur l’écran de verrouillage est d’obtenir l’autorisation explicite de l’utilisateur. Cette autorisation peut être obtenue suite à une demande de la part de votre application (une seule demande est permise) ou manuellement par le biais de la page Personnaliser des Paramètres du PC. En accordant cette autorisation, l’utilisateur déclare que les informations provenant de votre application sont importantes à ses yeux. Votre application doit ensuite se montrer à la hauteur des attentes. Par conséquent, vous devez déterminer si votre application peut être présente de manière efficace ou non sur l’écran de verrouillage.

Pour qu’une application soit présente sur l’écran de verrouillage, elle doit avoir les caractéristiques suivantes :

Les informations sont gérées rapidement.

Si l’écran de verrouillage est affiché, l’utilisateur n’interagit pas avec l’appareil actuellement. Par conséquent, les informations de mise à jour que votre application affiche sur l’écran de verrouillage doivent être visibles et compréhensibles en un coup d’œil. Par analogie, pensez à un appel entrant sur un téléphone cellulaire. Vous jetez un coup d’œil au téléphone pour voir qui vous appelle, puis vous décidez de répondre ou de laisser la messagerie vocale se déclencher. Les informations affichées sur l’écran de verrouillage doivent être aussi faciles à comprendre et à gérer que ce qui s’affiche à l’écran du téléphone cellulaire. Toutes les autres caractéristiques prennent celle-ci en charge.

Les informations sont toujours actualisées.

Les mises à jour de badge, les mises à jour de vignette et les notifications toast, qu’elles soient affichées sur l’écran d’accueil ou sur l’écran de verrouillage, sont toutes potentiellement interactives. En fonction des informations fournies par ces notifications, l’utilisateur peut décider de lancer ou non l’application correspondante, par exemple pour lire un nouveau message électronique ou pour commenter une publication de média social. À partir de l’écran de verrouillage, cela signifie également déverrouiller l’appareil. Par conséquent, les informations doivent être mises à jour pour permettre à l’utilisateur de faire un choix avisé. Si les utilisateurs s’aperçoivent que les informations de votre application sur l’écran de verrouillage ne sont pas à jour, vous perdez leur confiance. En outre, ils vont probablement se tourner vers une application d’infos plus fiable pour occuper l’emplacement d’écran de verrouillage de votre application.

Bons exemples : informations à jour

  • Une application de messagerie envoie une notification quand un nouveau message arrive. Si cette notification est ignorée, l’application met à jour le nombre de messages manqués sur son badge. Si l’utilisateur est présent, il peut activer l’écran pour évaluer l’importance du message, puis choisir d’y répondre rapidement ou de le laisser en attente. Si l’utilisateur est absent, il voit un décompte précis des messages manqués à son retour.

  • Une application de messagerie utilise son badge pour afficher le nombre de messages non lus. Elle met à jour le badge immédiatement lorsque du courrier arrive. Un utilisateur peut rapidement activer son écran pour vérifier le nombre de messages non lus et s’assurer que le décompte est exact. Il dispose des informations nécessaires pour décider s’il souhaite déverrouiller son appareil et lire le courrier.

Mauvais exemples : informations obsolètes

  • Une application de messagerie met à jour le nombre de messages manqués sur son badge, une seule fois par demi-heure. L’utilisateur ne peut pas se fier au décompte indiqué par le badge pour décider de déverrouiller ou non l’appareil.
  • Une application météo qui utilise l’emplacement d’état détaillé continue d’afficher une alerte météo majeure après l’expiration de l’alerte. Non seulement l’utilisateur dispose d’informations incorrectes, mais en outre l’erreur est particulièrement flagrante si le texte indique le moment où l’alerte prend fin, car l’utilisateur constate alors qu’il s’agit d’informations obsolètes. L’utilisateur n’a plus confiance en la capacité de l’application à le maintenir correctement informé. L’application doit effacer ces informations, une fois qu’elles ont expiré.
  • Une application de calendrier continue d’afficher un rendez-vous passé. À nouveau, l’application doit effacer ces informations, une fois qu’elles ont expiré.

Les informations sont compréhensibles sans contexte supplémentaire.

Ces informations contextuelles ne sont pas présentes sur l’écran de verrouillage :

  • Vignette associée au badge, lorsque l’application n’est pas autorisée à afficher l’état détaillé. Même lorsque l’état détaillé est affiché, le badge est physiquement distinct de la vignette. L’image du logo en regard d’un badge est la seule identification de l’application représentée.
  • Images dans les mises à jour de vignette. Seule la partie texte de la mise à jour est affichée dans l’emplacement d’état détaillé.
  • File d’attente de notifications. Seule la mise à jour la plus récente est affichée dans l’emplacement d’état détaillé.

Par conséquent, vos mises à jour doivent être compréhensibles par l’utilisateur sans le contexte supplémentaire disponible sur l’écran d’accueil. Là encore, n’oubliez pas que les notifications ne peuvent pas être ciblées spécifiquement sur l’écran de verrouillage. Par conséquent, toutes les communications de mise à jour de votre application doivent satisfaire à la règle « compréhensible sans contexte supplémentaire ».

Remarque  Contrairement à la vignette détaillée, le toast inclut à la fois une image (si elle est présente) et du texte.—Un toast affiché sur l’écran de verrouillage est identique à un toast affiché autre part ; il ne perd donc pas le contexte.

Bons exemples : compréhensible sans contexte supplémentaire

  • Une application de messagerie utilise son badge pour afficher le nombre de messages non lus. Il est possible que sa vignette sur l’écran d’accueil affiche plus d’informations, par exemple des extraits de texte des messages les plus récents ou des photos des expéditeurs. Toutefois, le contenu affiché par le badge est compréhensible sans complément d’informations.
  • Une application de réseau social utilise l’emplacement d’état détaillé pour informer l’utilisateur sur les activités récentes de ses amis. Quand un ami lui envoie un message, le nom de cet ami est inclus dans le texte de la notification (par exemple « Gabriel vous a envoyé un nouveau message. »). Sur l’écran d’accueil, l’utilisateur peut voir l’image de son ami dans la notification de mise à jour, alors que sur l’écran de verrouillage, même en l’absence d’image, le texte identifie clairement l’expéditeur du message.

Mauvais exemples : incompréhensible sans contexte supplémentaire

  • Une application de messagerie met à jour le dernier message reçu sur sa vignette et n’affiche que l’image de l’expéditeur et le texte du message. Sur l’écran d’accueil, l’utilisateur identifie clairement l’auteur du message. Dans l’écran de verrouillage, sans image de l’expéditeur, l’utilisateur n’a aucune idée de l’auteur du message.
  • Une application de réseau social met à jour sa vignette avec un photomontage, sans texte. Dans l’écran d’accueil, cela rend la vignette esthétique et dynamique. Sur l’écran de verrouillage, comme il n’y a aucun texte dans la mise à jour de vignette, rien ne s’affiche.

Les informations doivent être personnelles et utiles pour l’utilisateur.

Deux des principaux objectifs de l’écran de verrouillage consistent à fournir une zone personnalisée pour l’utilisateur et à afficher les mises à jour des applications. Évaluez ces deux critères pour juger si votre application est un bon candidat pour une présence sur l’écran de verrouillage.

Les applications présentes sur l’écran de verrouillage sont très particulières —il ne peut y en avoir que sept à la fois sur l’écran de verrouillage. En donnant à une application l’un de ces précieux emplacements sur l’écran de verrouillage, l’utilisateur indique que les informations en provenance de l’application sont suffisamment importantes pour être vues, même lorsque l’utilisateur ne se sert pas activement de son appareil. Par conséquent, l’application doit fournir des informations à la fois personnelles et utiles pour l’utilisateur.

Remarque  Par définition, l’écran de verrouillage est affiché quand l’appareil est verrouillé. Aucune ouverture de session ou autre opération de sécurité n’est requise pour afficher le contenu de l’écran de verrouillage. Par conséquent, bien que les informations affichées sur cet écran soient, dans l’idéal, personnalisées, n’oubliez pas que tout le monde peut les voir.

Bons exemples : informations personnalisées pour l’utilisateur

  • Une application de messagerie affiche le nombre de messages électroniques non lus dans le compte de l’utilisateur.
  • Une application de messagerie affiche le nombre de messages manqués envoyés à l’utilisateur.
  • Une application d’infos affiche le nombre de nouveaux articles dans les rubriques favorites signalées par l’utilisateur.

Mauvais exemples : informations impersonnelles

  • Une application d’infos affiche le nombre total de nouveaux articles en provenance de son service, sans tenir compte des préférences exprimées par l’utilisateur.
  • Une application de shopping envoie une notification au sujet d’une vente, mais sans tenir compte des préférences exprimées par l’utilisateur sur les articles ou les catégories qui l’intéressent.

Les informations ne doivent s’afficher qu’en cas de modification.

Comme nous l’avons dit auparavant, l’objectif est de rendre les informations visibles d’un coup d’œil sur l’écran de verrouillage. À cette fin, si une application n’affiche pas de badge, un espace est laissé sur l’écran de verrouillage, à l’emplacement où le badge est censé apparaître. Cela permet à l’utilisateur de remarquer plus facilement un élément attirant leur attention —l’affichage d’un badge et d’un logo à la suite d’un événement est plus facile à remarquer, car cela suggère la communication d’un élément nouveau.

N’affichez pas l’état juste pour le plaisir de le faire. Un état dont la durée est longue ou qui ne change jamais encombre l’écran de verrouillage en masquant les informations plus importantes. Un badge ne doit s’afficher qu’à la suite d’un événement dont l’utilisateur doit prendre connaissance. Il en est de même pour une mise à jour de vignette. Une fois que vous avez supprimé le contenu de notification obsolète de votre vignette, celle-ci retrouve son image par défaut sur l’écran d’accueil. En outre, rien ne s’affiche sur l’écran de verrouillage.

Bons exemples : affichage des informations pertinentes uniquement

  • Une application de courrier affiche un badge uniquement lorsqu’il y a du courrier non lu. Lorsqu’un nouveau message arrive, son badge est mis à jour et affiché.
  • Une application de messagerie affiche l’état de sa connexion uniquement lorsque l’utilisateur ne peut pas recevoir de messages. L’état « connecté » est censé être l’état par défaut de l’application. Par conséquent, il est inutile de fournir cette information. « Tout va bien » n’est pas une notification interactive. Toutefois, le fait d’informer l’utilisateur qu’il ne peut pas recevoir de messages est plus pertinent.

Mauvais exemples : état de longue durée

  • Une application de messagerie n’affiche pas le nombre de messages non lus et indique un état de connexion jusqu’à l’arrivée d’un nouveau message. Cela réduit la capacité de l’utilisateur à voir rapidement s’il a reçu un nouveau message, car le badge est toujours présent.
  • Une application de calendrier affiche un message indiquant que l’utilisateur n’a aucun rendez-vous. Une fois de plus, cela réduit la visibilité immédiate des informations de l’emplacement d’état détaillé, car il y a toujours un élément affiché à cet emplacement.

Seule l’arrivée d’une notification toast doit être accompagnée d’un son.

N’incluez dans votre application aucun code qui lit du son lors de la mise à jour de votre badge ou vignette. Toutefois, un toast en arrivée peut lire un son si sa conception l’exige.

En suivant les recommandations décrites dans cet article, vous pouvez créer des applications qui affichent des informations pertinentes de manière appropriée sur l’écran de verrouillage. Cela augmente la satisfaction et la confiance des utilisateurs à l’égard de votre application.

Quand utiliser l’API de demande d’écran de verrouillage ?

Appelez l’API de demande d’écran de verrouillage (RequestAccessAsync) uniquement si votre application a réellement besoin de privilèges en arrière-plan pour fonctionner correctement. Étant donné que seuls sept emplacements en arrière-plan sont disponibles, les utilisateurs doivent faire la distinction entre les applications qui ont réellement besoin de privilèges en arrière-plan pour fonctionner correctement et celles qui fonctionnent correctement sans (même si elles peuvent bénéficier de fonctionnalités supplémentaires avec ces privilèges).

Si une application a absolument besoin de privilèges en arrière-plan pour répondre aux attentes de l’utilisateur, nous vous recommandons d’utiliser l’API de demande pour inviter l’utilisateur à placer l’application sur l’écran de verrouillage.

En revanche, si une application peut répondre aux attentes de l’utilisateur sans disposer de privilèges en arrière-plan, nous vous conseillons de ne pas inviter de manière explicite l’utilisateur à placer l’application sur l’écran de verrouillage. Au lieu de cela, laissez l’utilisateur placer son application sur l’écran de verrouillage par le biais de la page Personnaliser des Paramètres du PC.

Exemples d’applications qui doivent appeler l’API de demande :

  • application de messagerie qui requiert des privilèges en arrière-plan pour recevoir des messages lorsqu’elle n’est pas au premier plan ;
  • application de courrier électronique qui requiert des privilèges en arrière-plan pour synchroniser la boîte de réception de l’utilisateur lorsqu’elle n’est pas au premier plan.

Exemples d’applications qui ne doivent pas appeler l’API de demande :

  • application météo qui utilise des notifications périodiques plutôt qu’une activité en arrière-plan pour mettre à jour ses bulletins ;
  • application d’actualités qui met à jour le nombre de nouveaux articles sur son badge à une heure précise durant la journée.

Liste de vérification

Il n’y a pas d’exigences particulières pour les applications présentes sur l’écran de verrouillage. Pour connaître les conditions requises par le Windows Store, voir Critères de certification pour les applications Windows.

Rubriques associées

Exemple d’écran de verrouillage
Exemple d’application d’écran de verrouillage
Comment afficher les notifications sur l’écran de verrouillage
Démarrage rapide : création d’une vignette par défaut à l’aide de l’éditeur de manifeste de Visual Studio
Vue d’ensemble des badges
Comment effacer un badge
Recommandations et liste de vérification pour les badges
Recommandations et liste de vérification pour les vignettes

 

 

Afficher:
© 2015 Microsoft