Conceptualisation d’application

Cette section va vous aider à conceptualiser votre application. Avant de vous plonger dans le cœur du sujet, posez-vous certaines questions d’ordre général sur votre application et consignez les réponses par écrit. Cela vous aidera à vous souvenir de détails importants et de l’origine de vos idées, dans le cas où vous devriez revenir en arrière. Utilisez cette section en guise d’exercice durant la phase de conception, avant de commencer à générer votre application.

Après avoir noté vos réponses aux questions, visualisez brièvement les principaux écrans et fonctions de votre application et dressez une esquisse de son apparence souhaitée. Souvenez-vous que ça n’est pas lors de cette phase que s’effectue la conception haute-fidélité de l’application. Il s’agit simplement d’une rapide phase de brainstorming durant laquelle vous conceptualisez votre application.

Voici quelques questions auxquelles vous devez répondre avant de procéder à la planification et à l’esquisse :

  • Que fera votre application ?
  • À qui votre application est-elle destinée ?
  • Qu’est-ce qui caractérise votre application ?
  • Où et quand votre application sera-t-elle utilisée ?
  • Quel genre de contenu votre application affichera-t-elle ?

Que fera votre application ?

Essayez de répondre à cette question en une seule phrase. Cela vous aidera à identifier la fonctionnalité centrale de votre application. Pensez tout d’abord en termes généraux et ne définissez pas encore de fonctionnalités spécifiques. Soyez clair quant à la fonction de l’application et identifiez pourquoi les utilisateurs la trouveront utiles.

Dressez une liste des tâches ou opérations qu’effectuera l’application ou une liste des contrôles que vous imaginez à l’écran. Vous pouvez aussi établir une liste des objectifs potentiels de l’utilisateur : qu’essaie-t-il de faire avec votre application ? (Par exemple, « envoyer une carte postale électronique » ou « prendre une photo panoramique ».) Essayez de classer les éléments de cette liste par ordre d’importance. Ainsi, si vous devez réduire votre liste de fonctionnalités ultérieurement, vous saurez quoi enlever.

Quand une application est axée sur une certaine tâche ou un certain groupe de tâches et que celles-ci sont claires et précieuses, la valeur de l’application aux yeux de l’utilisateur devient tout de suite apparente. Il vous sera aussi plus facile d’affecter un nom significatif à votre application et de choisir un genre dans le Windows Store.

Concentrez-vous sur quelques tâches importantes. Cela vous permettra de mieux les prendre en charge. Dressez une liste des options ou fonctions associées que vous souhaitez activer dans chaque écran de votre application. L’utilisateur a-t-il accès à tout ce dont il a besoin dans votre application ?

Les utilisateurs ne prennent pas toujours le temps d’apprendre le fonctionnement d’une application complexe. Le titre, la description et la vignette de votre application doivent identifier clairement son objectif.

À qui votre application est-elle destinée ?

Vous devez essayer d’imaginer les futurs utilisateurs de votre application, pour mieux l’adapter à leurs goûts. Bien que toutes sortes de gens possèdent des appareils Windows Phone, n’oubliez pas que les applications destinées à un public restreint ont plus de risques de passer inaperçues sur le marché concurrentiel des applications. À ce stade, gardez un esprit ouvert quand vous pensez à votre public potentiel. Attendez la phase ultime du processus de conception pour cibler votre application sur un public spécifique. Vous choisirez peut-être de dévier votre idée de départ dans une autre direction une fois que vous aurez commencé à créer des prototypes. Pour que votre projet soit plus flexible, soyez souple quand vous imaginez votre utilisateur idéal lors des phases initiales.

Qu’est-ce qui caractérise votre application ?

Recherchez quelques applications semblables qui figurent déjà dans le Windows Store. Comparez-les à la vôtre. Le fait de vous renseigner sur la concurrence peut vous faire changer d’approche ou faire naître en vous de nouvelles idées pour répondre aux besoins des utilisateurs.

Réfléchissez au genre auquel appartient votre application et déterminez si elle repose sur d’autres applications ou services. Windows Phone se connecte aux comptes Facebook, Google, Outlook et Yahoo! pour synchroniser les contacts, les mises à jour de l’état et d’autres flux d’informations. La connexion à des logiciels et services externes fait partie intégrante du caractère individuel des applications Windows Phone.

Le cas échéant, utilisez des services tiers, en particulier des services de logiciel d’entreprise et des réseaux sociaux, pour aider les utilisateurs à échanger des amis et du contenu entre leur appareil et le Web. Cela leur permet de partager le travail et le contenu multimédia qu’ils ont créés et consommés sur leur appareil avec leur réseau d’amis et de collègues.

Où et quand votre application sera-t-elle utilisée ?

Par exemple, votre application sera peut-être utilisée dans une salle de sport ou dans une voiture. Évaluez ces scénarios pour identifier les distractions les plus courantes et notez les différentes manières grâce auxquelles votre application peut empêcher les utilisateurs de commettre des erreurs simples. Les meilleures applications Windows Phone anticipent et compensent les erreurs des utilisateurs grâce à leur conception, parfois de façon très simple, par exemple en agrandissant les boutons ou en positionnant les contrôles sous le pouce de l’utilisateur pour faciliter l’utilisation avec une seule main.

Quel genre de contenu votre application affichera-t-elle ?

Le contenu doit occuper une place centrale dans votre application. Posez-vous cette question : comment les utilisateurs voudront-ils qu’il soit présenté sur leur appareil mobile ? Par exemple, une application météo peut afficher des animations qui montrent les conditions météorologiques actuelles dans la région.

C’est peut-être grâce à du contenu intéressant et dynamique que vous inciterez les utilisateurs à utiliser régulièrement votre application. Évitez de les distraire avec trop de contrôles sur un même écran. Quand ils découvriront votre application, les utilisateurs auront sans doute la curiosité d’appuyer sur la plupart des boutons pour voir leur fonction. Vous ne devez pas placer trop de contrôles à l’écran, pour qu’il ne faille pas plus de quelques instants pour découvrir la fonction et l’effet de chacun d’eux.

Dans la mesure du possible, faites en sorte que l’utilisateur interagisse avec le contenu proprement dit, plutôt qu’avec un contrôle le représentant. Plutôt que d’avoir un contrôle qui manipule du contenu, le contenu lui-même doit répondre aux mouvements de l’utilisateur. Par exemple, si vous avez l’image d’un album musical, vous n’avez pas besoin d’un contrôle distinct pour démarrer la lecture. Un simple appui sur l’image de l’album doit suffire. Observez la façon dont les images sont saisies et étendues sans qu’aucun contrôle ne soit nécessaire (d’où un gain d’espace).

Ne donnez pas aux utilisateurs l’impression que votre application offre des zones de fonctionnalités étendues qu’ils n’exploreront jamais. Examinez la navigation, les interactions et les contrôles d’autres applications. Pouvez-vous tirer des leçons de leur conception ? Comment pourriez-vous les améliorer ou les modifier en fonction de vos besoins et objectifs ? Il est parfois préférable, d’un point de vue stratégique, de publier une version simplifiée de votre application pour voir si elle a du succès sur le marché, avant d’investir davantage de temps et d’argent dans des fonctionnalités supplémentaires.

Comment votre application peut-elle utiliser le matériel ?

Familiarisez-vous avec les fonctionnalités des différents appareils et souvenez-vous que les applications doivent offrir une valeur ajoutée au-delà de celle offerte par une application Web affichée dans le navigateur. Les utilisateurs apprécieront le fait (et parfois s’y attendront) que votre application utilise de manière intelligente et appropriée l’accéléromètre, la caméra, le GPS, le capteur de lumière, le microphone et les haut-parleurs de l’appareil.

Les quatre éléments phares

Voici les quatre principales opportunités de présentation qui vous permettent d’informer l’utilisateur et d’attirer son attention :

  • Écran de verrouillage
  • Principaux contrôles
  • Beaux éléments visuels
  • Vignette de la page d’accueil

Écran de verrouillage

Commencez à réfléchir à ce que les utilisateurs voudront voir lors du premier démarrage de votre application. Examinez les tâches et les objectifs des utilisateurs dont vous avez dressé la liste plus tôt. Votre application affichera-t-elle de nouvelles informations lors de son ouverture ?

Principaux contrôles

Dessinez certains des contrôles que vous souhaiteriez placer sur les écrans les plus importants de votre application. Quels genres de tâches doivent être représentés sous forme d’images ? Qu’est-ce qui doit apparaître sous forme de texte ? Si votre application exige de fréquents appuis, demandez-vous si la position des contrôles que vous imaginez favorisera le confort des mains.

Beaux éléments visuels

Les utilisateurs attendent d’une application mobile moderne des dispositions soigneusement planifiées et visuellement attrayantes. Votre application peut utiliser un espace intentionnel, la typographie ou une animation pour attirer le regard. Vous pouvez également opter pour une approche minimaliste et laisser le contenu occuper une place centrale. Quel que soit votre choix, vous devez attirer l’attention de l’utilisateur.

Vignette de la page d’accueil

Si l’utilisateur a épinglé votre application à la page d’accueil, vous pouvez utiliser une vignette dynamique. Les vignettes dynamiques peuvent se mettre à jour automatiquement et présenter de nouvelles informations à l’aide d’animations. Pensez à votre icône comme à une petite pancarte affichée sur l’écran de l’appareil : que doit-elle dire à l’utilisateur ? Comment utiliser l’iconographie et la couleur pour décrire succinctement la fonction de votre application ?

Pour plus d’informations sur la façon de créer des vignettes attrayantes, voir Recommandations en matière de vignettes et de badges.

Simplifier et concevoir

La simplification de vos concepts n’est pas un processus formel et le terme « simplicité » est même difficile à définir. Mais après avoir consigné par écrit certaines des idées qui résument votre application, vous devez les étudier pour trouver des manières de réduire la complexité (soit pour faciliter la programmation, soit pour simplifier l’utilisation de votre application). Prenez le temps d’examiner chacune de vos idées. Est-il possible de gagner en efficacité ? Certaines fonctionnalités peuvent-elles être supprimées ou combinées à d’autres ?

Maintenant que vous en avez fini avec la conception préliminaire, lisez la rubrique suivante intitulée Concevoir la meilleure application possible, qui vous explique comment convertir vos idées en prototypes concrets et pouvant être testés.

 

 

Afficher:
© 2015 Microsoft