Ajouter un jeu de sauvegarde à des jeux de sauvegardes existants
Réduire la table des matières
Développer la table des matières
Cette documentation est archivée et n’est pas conservée.

Ajouter un jeu de sauvegarde à des jeux de sauvegardes existants

Les sauvegardes effectuées à des moments différents, à partir de bases de données identiques ou différentes, peuvent être stockées sur le même support. En ajoutant un autre jeu de sauvegarde au support existant, le contenu précédent du support reste intact, et la nouvelle sauvegarde est écrite à la fin de la dernière sauvegarde du support.

Par défaut, SQL Server ajoute toujours les nouvelles sauvegardes en fin de support. L'ajout ne peut avoir lieu qu'à la fin du support. Par exemple, lorsqu'un support contient cinq jeux de sauvegardes, il n'est pas possible d'ignorer les trois premiers jeux de sauvegardes pour écraser le quatrième avec un nouveau jeu de sauvegarde.

Si vous utilisez BACKUP WITH NOREWIND pour une sauvegarde sur bande, celle-ci sera conservée ouverte à la fin de l’opération. Cela vous permet d’exécuter d’autres sauvegardes sur la bande sans devoir la rembobiner, puis de repartir en avant pour retrouver le dernier jeu de sauvegarde. Vous pouvez trouver la liste des lecteurs de bandes ouverts dans la vue de gestion dynamique sys.dm_io_backup_tapes ; pour plus d'informations, consultez sys.dm_io_backup_tapes.

Les sauvegardes de Microsoft Windows et de SQL Server peuvent partager le même support, mais elles ne sont pas interopérables. Une sauvegarde SQL Server ne peut sauvegarder les données Windows.

Pour ajouter une nouvelle sauvegarde à un support existant à l'aide de Transact-SQL
Pour ajouter une nouvelle sauvegarde à un support existant, à l'aide de SQL Server Management Studio

Pour ajouter une sauvegarde au jeu précédent de sauvegarde d'un support de sauvegarde, sélectionnez Ajouter au jeu de sauvegarde existant, dans la page Options de la boîte de dialogue Sauvegarder la base de données.

Pour ajouter une nouvelle sauvegarde à un support existant, à l'aide de SMO (SQL Server Management Objects)
Afficher:
© 2016 Microsoft