Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Cet article a fait l'objet d'une traduction manuelle. Déplacez votre pointeur sur les phrases de l'article pour voir la version originale de ce texte. Informations supplémentaires.
Traduction
Source

Restaurer les fichiers à un nouvel emplacement (SQL Server)

État de la rubrique : certaines informations de cette rubrique constituent une documentation préliminaire et peuvent faire l'objet de modifications dans les versions à venir. Ces informations préliminaires décrivent les nouvelles fonctionnalités ou les modifications apportées à des fonctionnalités existantes de Microsoft SQL Server 2014.

Cette rubrique explique comment restaurer des fichiers à un nouvel emplacement dans SQL Server 2014 à l'aide de SQL Server Management Studio ou de Transact-SQL.

Dans cette rubrique

Limitations et restrictions

  • L'administrateur système qui restaure les fichiers doit être la seule personne à utiliser la base de données au moment de la restauration.

  • La commande RESTORE n'est pas autorisée dans une transaction explicite ou implicite.

  • Que vous soyez en mode de récupération complète ou en mode de récupération utilisant les journaux de transactions, pour pouvoir restaurer des fichiers, vous devez d'abord sauvegarder le journal des transactions actif (appelé fin du journal). Pour plus d'informations, consultez Sauvegarder un journal des transactions (SQL Server).

  • Pour restaurer une base de données chiffrée, vous devez avoir accès au certificat ou à la clé asymétrique qui a servi à chiffrer la base de données. Sans le certificat et la clé asymétrique, la base de données ne peut pas être restaurée. En conséquence, le certificat utilisé pour chiffrer la clé de chiffrement de base de données doit être conservé tant que la sauvegarde est utile. Pour plus d'informations, consultez Certificats et clés asymétriques SQL Server.

Sécurité

Autorisations

Si la base de données restaurée n'existe pas, l'utilisateur doit posséder les autorisations CREATE DATABASE afin de pouvoir exécuter RESTORE. Si la base de données existe, les autorisations RESTORE reviennent par défaut aux membres des rôles serveur fixes sysadmin et dbcreator et au propriétaire (dbo) de la base de données (pour l'option FROM DATABASE_SNAPSHOT, la base de données existe toujours).

Les autorisations RESTORE sont attribuées aux rôles dont les informations d'appartenance sont toujours immédiatement accessibles à partir du serveur. Étant donné que l'appartenance au rôle de base de données fixe ne peut être contrôlée que lorsque la base de données est accessible et non endommagée, ce qui n'est pas toujours le cas lorsque RESTORE est exécuté, les membres du rôle de base de données fixe db_owner ne détiennent pas d'autorisations RESTORE.

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut [Haut de la page]

Pour restaurer les fichiers à un nouvel emplacement

  1. Dans l'Explorateur d'objets, connectez-vous à une instance du Moteur de base de données SQL Server, développez cette instance, puis développez Bases de données.

  2. Cliquez avec le bouton droit sur la base de données de votre choix, pointez sur Tâches, puis sur Restaurer, et cliquez sur Fichiers et groupes de fichiers.

  3. Sur la page Général, dans la zone de liste Vers la base de données, entrez la base de données à restaurer. Vous pouvez entrer une nouvelle base de données ou choisir une base de données existante dans la liste déroulante. La liste contient toutes les bases de données sur le serveur, à l'exception des bases de données système master et tempdb.

  4. Pour préciser la source et l'emplacement des jeux de sauvegarde à restaurer, cliquez sur l'une des options suivantes :

    • À partir de la base de données

      Entrez un nom de base de données dans la zone de liste. Cette liste ne contient que les bases de données ayant été sauvegardées d'après l'historique de sauvegarde de msdb.

    • À partir de l'unité

      Cliquez sur le bouton de recherche. Dans la boîte de dialogue Spécifier les unités de sauvegarde, sélectionnez l'un des types d'unités proposés dans la zone de liste Type de support de sauvegarde. Pour sélectionner une ou plusieurs unités pour la zone de liste Support de sauvegarde, cliquez sur Ajouter.

      Après avoir ajouté les unités souhaitées à la zone de liste Support de sauvegarde, cliquez sur OK pour revenir à la page Général.

  5. Dans la grille Sélectionnez les jeux de sauvegarde à restaurer, sélectionnez les sauvegardes à restaurer. Cette grille affiche les sauvegardes disponibles pour l'emplacement spécifié. Par défaut, un plan de récupération est suggéré. Pour ignorer le plan de récupération suggéré, vous pouvez modifier les sélections dans la grille. Les sauvegardes qui dépendent d'une sauvegarde désélectionnée sont automatiquement désélectionnées.

    En-tête de colonne

    Valeurs

    Restaurer

    Les cases à cocher sélectionnées correspondent aux jeux de sauvegarde à restaurer.

    Nom

    Nom du jeu de sauvegarde.

    Type de fichier

    Spécifie le type de données de la sauvegarde : Données, Journal ou Données Filestream. Les données qui sont contenues dans les tables sont dans les fichiers Données. Les données du journal des transactions sont dans les fichiers Journaux. Les données des objets BLOB (Binary Large Object) qui sont stockées dans le système de fichiers sont dans les fichiers Données Filestream.

    Type

    Type de sauvegarde effectué : Complète, Différentielle ou Journal des transactions.

    Serveur

    Nom de l'instance Base de données-Moteur ayant effectué l'opération de sauvegarde.

    Nom logique du fichier

    Comme son nom l'indique.

    Base de données

    Nom de la base de données impliquée dans la sauvegarde.

    Date de début

    Date et heure de lancement de l'opération de sauvegarde, présentée conformément aux paramètres régionaux du client.

    Date de fin

    Date et heure de fin de l'opération de sauvegarde, exprimée d'après les paramètres régionaux du client.

    Taille

    Taille du jeu de sauvegarde, exprimée en octets.

    Nom d'utilisateur

    Nom de l'utilisateur qui a exécuté l'opération de sauvegarde.

  6. Dans le volet Sélectionner une page, cliquez sur la page Options.

  7. Dans la grille Restaurer les fichiers de base de données en tant que, spécifiez un nouvel emplacement pour le ou les fichiers à déplacer.

    En-tête de colonne

    Valeurs

    Nom du fichier d'origine

    Chemin d'accès complet d'un fichier de sauvegarde source.

    Type de fichier

    Spécifie le type de données de la sauvegarde : Données, Journal ou Données Filestream. Les données qui sont contenues dans les tables sont dans les fichiers Données. Les données du journal des transactions sont dans les fichiers Journaux. Les données des objets BLOB (Binary Large Object) qui sont stockées dans le système de fichiers sont dans les fichiers Données Filestream.

    Restaurer sous

    Chemin d'accès complet du fichier de base de données à restaurer. Pour définir un nouveau fichier de restauration, cliquez sur la zone de texte et modifiez le chemin d'accès et le nom de fichier proposés. La modification du chemin d'accès ou du nom de fichier dans la colonne Restaurer sous équivaut à utiliser l'option MOVE dans une instruction Transact-SQL RESTORE.

  8. Cliquez sur OK.

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut [Haut de la page]

Pour restaurer les fichiers à un nouvel emplacement

  1. Exécutez éventuellement l'instruction RESTORE FILELISTONLY pour déterminer le nombre de fichiers et les noms des fichiers dans la sauvegarde complète de la base de données.

  2. Exécutez l'instruction RESTORE DATABASE pour restaurer la sauvegarde complète de la base de données, en spécifiant :

    • le nom de la base de données à restaurer ;

    • l'unité de sauvegarde à partir de laquelle sera restaurée la sauvegarde complète de la base de données ;

    • la clause MOVE de chaque fichier à restaurer au nouvel emplacement ;

    • la clause NORECOVERY.

  3. Si les fichiers ont été modifiés depuis la création de la sauvegarde du fichier, exécutez l'instruction RESTORE LOG pour appliquer la sauvegarde du journal des transactions, en spécifiant :

    • le nom de la base de données à laquelle sera appliqué le journal des transactions ;

    • l'unité de sauvegarde à partir de laquelle sera restaurée la sauvegarde du journal des transactions ;

    • la clause NORECOVERY si vous devez appliquer une autre sauvegarde du journal des transactions après la sauvegarde en cours. Dans les autres cas, spécifiez la clause RECOVERY.

      Les sauvegardes du journal des transactions, lorsqu’elles sont appliquées, doivent couvrir le temps de sauvegarde des fichiers et groupes de fichiers.

Exemple (Transact-SQL)

Cet exemple restaure deux des fichiers pour la base de données MyNwind ; ces fichiers, à l'origine sur le lecteur C, sont placés dans de nouveaux emplacements sur le lecteur D. Deux journaux de transactions seront également appliqués pour restaurer la base de données à l'heure actuelle. L'instruction RESTORE FILELISTONLY permet de déterminer le nombre et les noms logique et physique des fichiers de la base de données en cours de restauration.

USE master;
GO
-- First determine the number and names of the files in the backup.
RESTORE FILELISTONLY
   FROM MyNwind_1;
-- Restore the files for MyNwind.
RESTORE DATABASE MyNwind
   FROM MyNwind_1
   WITH NORECOVERY,
   MOVE 'MyNwind_data_1' TO 'D:\MyData\MyNwind_data_1.mdf', 
   MOVE 'MyNwind_data_2' TO 'D:\MyData\MyNwind_data_2.ndf';
GO
-- Apply the first transaction log backup.
RESTORE LOG MyNwind
   FROM MyNwind_log1
   WITH NORECOVERY;
GO
-- Apply the last transaction log backup.
RESTORE LOG MyNwind
   FROM MyNwind_log2
   WITH RECOVERY;
GO

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut[Haut de la page]

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Microsoft réalise une enquête en ligne pour recueillir votre opinion sur le site Web de MSDN. Si vous choisissez d’y participer, cette enquête en ligne vous sera présentée lorsque vous quitterez le site Web de MSDN.

Si vous souhaitez y participer,
Afficher:
© 2015 Microsoft