Création d'une base de données (Moteur de base de données)

SQL Server 2005

Pour créer une base de données, vous devez définir son nom, son propriétaire, sa taille, ainsi que les fichiers et groupes de fichiers utilisés pour la stocker.

Avant de créer une base de données, tenez compte des points suivants :

  • Pour créer une base de données, vous devez au moins disposer de l'autorisation CREATE DATABASE, CREATE ANY DATABASE ou ALTER ANY DATABASE.
  • Dans SQL Server 2005, certaines autorisations sont définies pour les données et les fichiers journaux de chaque base de données. Les autorisations empêchent que les fichiers qui se trouvent dans un répertoire à autorisation ouverte soient accidentellement endommagés. Pour plus d'informations, consultez Sécurisation des fichiers de données et des fichiers journaux.
  • L'utilisateur qui crée la base de données en devient le propriétaire.
  • Une instance de SQL Server ne peut pas contenir plus de 32 767 bases de données.
  • Le nom de la base de données doit respecter les règles spécifiées pour les Identificateurs.
  • Tout objet défini par l'utilisateur dans la base de données model est copié dans toutes les nouvelles bases de données. Vous pouvez ajouter dans la base de données model tout objet, comme des tables, des vues, des procédures stockées ou des types de données, à inclure dans toutes les nouvelles bases de données. Pour plus d'informations, consultez Base de données model.

Trois types de fichiers permettent de stocker une base de données : les fichiers primaires, les fichiers secondaires et les journaux des transactions. Votre base de données doit posséder un fichier de données primaire et au moins un fichier journal de transactions. À titre facultatif, vous pouvez créer un ou plusieurs fichiers de données secondaires et ajouter d'autres fichiers journaux de transactions.

Fichiers primaires

Ces fichiers contiennent les informations de démarrage de la base de données. En outre, ils stockent des données. Chaque base de données comprend un fichier primaire.

Fichiers secondaires

Les fichiers secondaires contiennent toutes les données qui ne tiennent pas dans le fichier de données primaire. Les bases de données n'ont pas besoin de fichier de données secondaire si le fichier primaire est suffisamment grand pour contenir toutes les données de la base de données. Certaines bases de données, du fait de leur volume, peuvent nécessiter plusieurs fichiers de données secondaires ou utiliser des fichiers secondaires sur des disques distincts de façon à répartir les données sur plusieurs disques.

Journaux des transactions

Ces fichiers contiennent les informations de journal utilisées pour la récupération de la base de données. Il doit y avoir au moins un journal des transactions par base de données, mais il peut y en avoir plusieurs. La taille minimale d'un fichier journal est de 512 Ko.

Pour plus d'informations, consultez Conception de fichiers et de groupes de fichiers.

Lorsque vous créez une base de données, attribuez aux fichiers de données une taille aussi grande que possible en tenant compte du volume maximal de données attendues dans la base de données. Pour plus d'informations, consultez Utilisation des fichiers et groupes de fichiers pour gérer la croissance de la base de données.

Initialisation des fichiers

Les fichiers de données et les fichiers journaux sont initialisés pour remplacer les données se trouvant toujours sur le disque et provenant de fichiers supprimés. Ces deux types de fichiers sont initialisés et complétés par des zéros lorsque vous effectuez l'une des opérations suivantes :

  • création d'une base de données ;
  • ajout de fichiers à une base de données existante ;
  • augmentation de la taille d'un fichier existant ;
  • restauration d'une base de données ou d'un groupe de fichiers.

SQL Server 2005 permet l'initialisation instantanée des fichiers de données. L'exécution des opérations susmentionnées est ainsi plus rapide. Pour plus d'informations, consultez Initialisation des fichiers de base de données.

Vous pouvez exécuter l'instruction CREATE DATABASE pour créer une vue statique en lecture seule, appelée « capture instantanée », pour une base de données existante ou une base de données source. La capture instantanée de base de données est cohérente au niveau des transactions avec la base de données source au moment de la création de la capture instantanée. Une base de données source peut donc posséder plusieurs captures instantanées. Pour plus d'informations, consultez Captures instantanées de base de données.

Vous pouvez créer une base de données en lecture seule, distribuable via des supports amovibles comme les CD-ROM. Cela peut s'avérer utile pour distribuer des bases de données volumineuses contenant des données historiques, comme le détail des ventes réalisées au cours d'une année spécifique. Pour plus d'informations, consultez Création d'une base de données sur support amovible.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher: