Pour afficher l’article en anglais, activez la case d’option Anglais. Vous pouvez aussi afficher la version anglaise dans une fenêtre contextuelle en faisant glisser le pointeur de la souris sur le texte.
Traduction
Anglais

Guide du débutant de Cross-Platform Command-Line Client

Si vous développez des applications sur des plateformes UNIX courantes, vous pouvez utiliser le client de ligne de commande de plateforme croisé pour accéder à Team Foundation Server et exécuter des opérations de contrôle de version.

Voici comment commencer par le client de ligne de commande :

  1. Installez le client de ligne de commande multiplateforme :

    1. Décompressez l'archive (fichier .zip) qui contient le client.

    2. Configurez le shell ou le chemin d'accès système pour inclure le dossier dans lequel les fichiers dézippés sont archivés. Vérifiez que l'environnement d'exécution Java ou le kit de développement Java se trouve dans le chemin d'accès ou que vous avez défini la variable d'environnement JAVA_HOME.

    3. Pour vérifier que le client fonctionne, à partir d'une invite de commandes, tapez tf, puis appuyez sur la touche Entrée.

      Si le client est correctement installé, la sortie qui démarre avec Team Explorer Everywhere apparaît.

      Pour plus d'informations sur les commandes, tapez tf help Command, où Command est le nom de la commande pour laquelle vous souhaitez des informations. Par exemple, tapez tf help checkin.

  2. Affichez et acceptez les Termes du contrat de licence logiciel Microsoft pour le Client de ligne de commande interplateforme. Vous devez exécuter la commande de CLUF ci-dessous avant de pouvoir exécuter toutes les opérations de contrôle de version.

    tf eula
    

    Les termes du contrat de licence logiciel Microsoft s'affichent. Vous devez taper « oui » ou « o » pour accepter les termes.

  3. Exécutez la commande workspace pour créer un espace de travail local. Un espace de travail inclut des dossiers côté client sur le disque local qui sont mappés aux dossiers sous contrôle de version sur le serveur Team Foundation.

    L'exemple suivant crée un espace de travail appelé Beta1 dans la collection TFS « http://myserver:8080/tfs/DefaultCollection ».

    tf workspace -new Beta1 -collection:http://myserver:8080/tfs/DefaultCollection
    
    RemarqueRemarque

    Lorsque vous créez ou modifiez un espace de travail, vous pouvez spécifier si son emplacement est local ou sur un serveur. Local est le paramètre par défaut. Il vous permet d'exécuter rapidement les opérations de contrôle de version principales même si vous êtes hors connexion.

  4. Exécutez la commande workfold pour créer des mappages de l'espace de travail entre les dossiers locaux et les dossiers sur le serveur. Par défaut, les mappages d'espace de travail sont appliqués de manière récursive. Lorsque vous mappez un dossier local à un dossier du serveur, le système crée implicitement un mappage entre tous ses sous-dossiers actuels et futurs.

    L'exemple suivant mappe le dossier /Users/Example dans l'espace de travail bêta1 au dossier serveur $/ScrumProject/JavaSample d' contrôle de version Team Foundation.

    tf workfold -map $/ScrumProject/JavaSample -workspace:Beta1 /Users/Example
    
  5. Changez de répertoire en choisissant le chemin d'accès du dossier de travail local que vous avez mappé. Par exemple :

    cd /Users/Example
    
  6. Exécutez la commande get pour récupérer une copie d'un fichier Team Foundation Server ou synchroniser votre espace de travail avec les modifications récemment archivées sur le serveur. Par exemple :

    tf get
    
  7. Modifiez un fichier. Ces modifications sont identifiées comme des modifications en attente dans l'espace de travail local.

  8. Créez un fichier et rendez-le exécutable. Par exemple :

    $ chmod u+x HelloWorld.sh
    
  9. Exécutez la commande add pour ajouter le nouveau fichier à Team Foundation Server. Par exemple :

    tf add Helloworld.sh
    
  10. Exécutez la commande status pour examiner des informations sur les modifications en attente pour les éléments de l'espace de travail.

    tf status
    
  11. Exécutez la commande checkin pour archiver des modifications en attente à partir de l'espace de travail actuel dans Team Foundation Server.

    L'exemple suivant transmet au serveur de contrôle de version Team Foundation toutes les modifications en attente associées à l'élément de travail 11 dans l'espace de travail actuel, avec le commentaire spécifié, en vue de créer un nouvel ensemble de modifications.

    tf checkin -comment:"Fixed a bug” -associate:11 
    
Remarque Remarque

Pour plus d'informations sur la syntaxe de commande et se connecter à Team Foundation Server, consultez Syntaxe de ligne de commande (Team Explorer Everywhere) et Authentification de la ligne de commande pour Team Explorer Everywhere.

Maintenant vous avez terminé les opérations de contrôle de version les plus fondamentales à l'aide du client de ligne de commande. Voici quelques opérations dont vous pouvez également avoir besoin :

  • Exécutez la commande rename pour modifier le nom ou le chemin d'accès d'un fichier ou d'un dossier.

    L'exemple suivant remplace le nom de test1.txt par NewTest.txt.

    tf rename test1.txt NewTest.txt
    
  • Exécutez la commande delete pour supprimer un fichier ou un dossier de Team Foundation Server et les supprimer du disque. Les résultats de cette commande ne sont pas visibles dans les autres espaces de travail tant que vous n'avez pas effectué d'opération d'archivage. Par exemple :

    tf delete Test-new.txt
    
    RemarqueRemarque

    Si vous avez supprimé un élément dans votre espace de travail sans archiver la modification, vous pouvez restaurer cet élément dans votre espace de travail et annuler la suppression dans la liste des modifications en attente à l'aide de la commande undo.

    Vous ne pouvez pas supprimer un élément pour lequel une autre modification en attente existe. Par exemple, un fichier extrait ne peut pas être supprimé. Pour supprimer ces éléments, vous devez annuler la modification en attente actuelle.

Remarque Remarque

Si vous ne souhaitez pas introduire des commandes ligne par ligne, vous pouvez écrire un script pour automatiser toutes les tâches ci-dessus. Consultez Script dans le Client de ligne de commande interplateforme pour Team Foundation Server.

Afficher: