Nouveautés pour les développeurs dans Office 2010

Office 2010

Résumé :Microsoft Office 2010 introduit beaucoup de nouvelles fonctionnalités et technologies que les développeurs peuvent utiliser pour créer des solutions métiers puissantes. Découvrez ces options et les exemples de code associés.

Dernière modification : vendredi 24 avril 2015

S’applique à : Access 2010 | Excel 2010 | InfoPath 2010 | Office 2007 | Office 2010 | OneNote 2010 | Open XML | PowerPoint 2010 | Project 2010 | SharePoint Server 2010 | VBA | Visio 2010 | Visual Studio | Word 2010

S’applique à:    Microsoft Office 2010 | Microsoft Visual Studio 2010

Publication :   août 2010

Fourni par :   Frank Rice, Microsoft Corporation

Contenu

Vue d’ensemble

La version Microsoft Office 2010 offre une mine de nouveaux scénarios et solutions intéressants que les développeurs peuvent construire grâce aux nouvelles fonctionnalités et améliorations des produits et technologies Office 2010. Office 2010 offre de nouvelles possibilités puissantes pour exprimer votre créativité tout en facilitant la création de solutions au-delà des espérances de vos clients. Conçu pour optimiser la productivité sur PC, téléphone et navigateur, Office 2010 vous permet de concrétiser vos idées de façon créative, fonctionne avec d’autres produits et technologies plus simplement et vous apporte la flexibilité nécessaire pour répondre à l’évolution des attentes des clients.

Cet article décrit et illustre quelques unes des nouvelles fonctionnalités et technologies améliorées d’Office 2010 (voir Figure 1) du point de vue d’un développeur. Des liens vers des informations et des ressources supplémentaires sont fournis dans toutes les sections.

Figure 1. Extensibilité dans Office 2010

Extensibilité dans Office 2010

Découvrez les améliorations en termes de programmation d’Office 2010 par l’un des ses créateurs dans cette vidéo de Channel 9.

Fonctions de l’interface utilisateur Office 2010 Fluent

Dans Office 2010, le ruban apparaît désormais sur tous les programmes. Ainsi, les utilisateurs des différents programmes ont l’avantage d’une interface utilisateur intuitive qui simplifie la découverte des menus et des fonctions. Cela élimine le recours à l’ancien modèle des CommandBars pour personnaliser l’interface utilisateur. L’ajout du ruban à travers Office 2010 améliore la possibilité de personnaliser l’interface utilisateur en fonction des attentes de vos clients.

Obtenez davantage d’informations de mise en route sur Interface utilisateur Microsoft Office Fluent dans le Centre des développeurs d’interface utilisateur Office Fluent.

Le ruban Office 2010 inclut quelques fonctions supplémentaires souvent demandées par les développeurs. Par exemple, vous pouvez désormais définir l’activation d’onglet pour spécifier l’onglet ayant le focus lorsque le programme Microsoft Office démarre ou en réaction à un déclencheur d’événement. Vous activez un onglet personnalisé en utilisant la méthode ActivateTab de l’objet IRibbonUI comme dans l’instruction suivante.

expression.ActivateTab(tabID As String)

Utilisez la méthode ActivateTabMso pour les onglets intégrés et à la méthode ActivateTabQ pour les onglets partagés par plusieurs compléments. ActivateTabQ requiert également un paramètre de type chaîne supplémentaire qui spécifie l’espace de noms du complément, comme dans l’instruction suivante.

expression.ActivateTabQ(tabID As String, namespace As String)

Le ruban prend également en charge la mise à l’échelle automatique des groupes personnalisés. Vous activez cette mise à l’échelle en définissant l’attribut autoScale de l’élément group à true.

Lorsque vous activez la mise à l’échelle automatique pour un groupe personnalisé et que le ruban est redimensionné horizontalement (toujours de droite à gauche), les contrôles de ce groupe sont également redimensionnés automatiquement (voir Figure 2) de la taille normale à une taille moyenne et à une taille plus petite, par intervalle.

RemarqueRemarque

Dans la figure 2, la mise à l’échelle automatique n’est pas activée pour le groupe personnalisé 2 à des fins de comparaison.

Figure 2. Les groupes sont compressés selon le redimensionnement des contrôles

Les groupes sont compressés quand les contrôles sont redimensionnés

Pour plus d’informations, voir l’article Extensibilité du Ruban dans Office 2010 : Activation d’onglet et mise à l’échelle automatique.

Une nouvelle fonctionnalité du ruban est la possibilité dorénavant de personnaliser les menus contextuels (clic droit). Avant Office 2010, la seule façon de personnaliser ces menus dans l’interface utilisateur du ruban était l’utilisation de solutions CommandBars. Dans Office 2010, vous pouvez personnaliser les menus contextuels intégrés comme tous les autres composants du ruban, à l’aide de balisage XML et de code de programmation de rappel. De plus, la possibilité de personnaliser les menus contextuels par le biais de l’extensibilité de l’interface utilisateur du ruban ne « casse » pas les solutions de barre de commandes écrites auparavant. Pour plus d’informations, voir l’article Personnalisation des menus contextuels dans Office 2010.

Office 2010 introduit également Mode Microsoft Office Backstage, la toute dernière innovation de l’Interface utilisateur Office Fluent, et une fonctionnalité de compagnon associé au ruban (voir Figure 3).

Figure 3. Mode Backstage dans Word 2010

Mode Backstage dans Word 2010

Le Mode Backstage est une innovation de l’interface utilisateur qui facilite la recherche et l’utilisation des opérations extérieures à la création de documents. Par exemple, le Mode Backstage facilite la découverte des fonctions comme l’impression, l’enregistrement, la collaboration et la configuration des options de l’application. Le Mode Backstage est complètement extensible par les développeurs, permettant aux organisations de personnaliser l’interface utilisateur pour l’adapter à leurs besoins.

Le Mode Backstage existe dans presque toutes les applications Office 2010 qui prennent en charge l’Interface utilisateur Office Fluent : Microsoft Access 2010, Microsoft Excel 2010, Microsoft OneNote 2010, Microsoft PowerPoint 2010, Microsoft Project 2010, Microsoft Publisher 2010, Microsoft Visio 2010 et Microsoft Word 2010.

Le code XML suivant ajoute un onglet personnalisé et divers contrôles à Mode Microsoft Office Backstage pour produire l’interface utilisateur de la figure 4.

<customUI xmlns="http://schemas.microsoft.com/office/2009/07/customui" onLoad="OnLoad">
   <backstage>
      <tab id="bxtabSample" label="Sample Tab">
         <firstColumn>
            <group id="bxgrpCustom" label="Custom Group">
               <primaryItem>
                  <menu id="bxmnuPrimaryItem" label="Menu" imageMso="SmartArtAddBullet">
                     <menuGroup id="bxmnuGroup">
                        <checkBox id="bxchkBox" label="Check Box"/>
                        <button id="bxbtnMenuGroup" label="Button"/>
                     </menuGroup>
                  </menu>
               </primaryItem>
               <topItems>
                  <button id="bxbtn1" label="Button One"/>
                  <button id="bxbtn2" label="Button Two"/>
                  <button id="bxbtn3" label="Button Three"/>
               </topItems>
            </group>
         </firstColumn>
      </tab>
   </backstage>
</customUI>
Figure 4. Onglet personnalisé du mode Backstage

Exemple d’onglet en mode Backstage

Pour plus d’informations, voir les articles Introduction au mode Backstage Office 2010 pour les développeurs et Personnalisation du mode Backstage Office 2010 pour les développeurs.

Kit de développement Office Open XML SDK 2.0

Kit de développement Open XML SDK 2.0 pour Microsoft Office est une collection de classes vous permettant de créer et manipuler des documents Formats Open XML qui respectent la norme des formats de fichiers Office Open XML. Le Kit de développement Open XML SDK 2.0 prend désormais en charge les objets au niveau du schéma, en plus de la prise en charge au niveau composant introduite dans Open XML SDK 1.0. Cela simplifie la manipulation par programme des classeurs et autres documents en dehors des applications bureautiques Office 2010, par exemple dans le cadre d’une solution basée sur un serveur. Le Kit de développement Open XML SDK 2.0 est idéal pour permettre aux solutions d’extraire, d’examiner ou de modifier le contenu d’un document.

Le Kit de développement Open XML SDK 2.0 vous facilite la création de solutions utilisant les Formats Open XML en vous autorisant des opérations complexes avec simplement quelques lignes de code, comme créer des packages Formats Open XML ou ajouter et supprimer des tables. Par exemple, l’exemple de code qui suit vous montre comment créer un document WordprocessingML de base et y insérer le texte Hello World.

public void CreateDocument(string docName) 
{
  // Create a Wordprocessing document. 
  using (WordprocessingDocument package = WordprocessingDocument.Create(docName, WordprocessingDocumentType.Document)) 
  {
    // Add a new main document part. 
    package.AddMainDocumentPart(); 

    // Create the Document DOM. 
    package.MainDocumentPart.Document = 
      new Document( 
        new Body( 
          new Paragraph( 
            new Run( 
              new Text("Hello World!"))))); 

    // Save changes to the main document part. 
    package.MainDocumentPart.Document.Save(); 
  } 
}

Comme vous pouvez le constater, il est simple de créer un document à l’aide du Kit de développement Open XML SDK 2.0.

Pour plus d’informations, voir l’article Bienvenue dans le Kit de développement Open XML SDK 2.0 pour Microsoft Office.

Téléchargez le kit de développement Open XML 2.0 pour Microsoft Office dans le Centre de téléchargement Microsoft.

Pour un exemple du Kit de développement Open XML SDK 2.0 en action, voir l’article Assemblage de documents sur des sites SharePoint 2010 par fusion du contenu de documents Excel, PowerPoint et Word.

Office Online

Microsoft Office Web Apps (OWA) sont de pratiques compagnons en ligne de Word 2010, Excel 2010, PowerPoint 2010 et OneNote 2010, qui vous permettent de travailler avec vos documents Microsoft Office, de pratiquement n’importe où, avec un navigateur pris en charge. Bien qu’il n’y ait aucun scénario de développeur pour la version 1.0, l’exploration des OWA vaut vraiment le coup.

Pour plus d’informations sur Office Web Apps, voir le blog de l’équipe Microsoft Office Web Apps.

Utilisation d’Office 64 bits

Microsoft Office 2010 est désormais disponible en version 32 bits et en version 64 bits. Vous pouvez ainsi créer des classeurs, des documents et des présentations plus complexes. L’un des avantages les plus évidents est la levée de la contrainte sur la mémoire adressable qui existe dans Microsoft Windows 32 bits. Les applications générées avec la version 64 bits peuvent tout simplement utiliser plus de mémoire physique que jamais auparavant. L’avantage d’utiliser une version 64 bits est la possibilité d’adresser la mémoire physique (RAM) au-delà de la limite de 2 gigaoctets (Go) qui existe dans la version 32 bits de Microsoft Office. Pour plus d’informations sur la version 64 bits d’Office 2010, voir Compatibilité entre les versions 32 bits et 64 bits d’Office 2010.

Access 2010

Microsoft Access 2010 propose un jeu d’outils puissants qui vous permet de démarrer rapidement le suivi, la création de rapports et le partage d’informations. Vous pouvez rapidement créer des applications de suivi attrayantes et fonctionnelles en personnalisant l’un des modèles prédéfinis, en convertissant une base de données existante ou en créant une nouvelle base de données, tout cela sans connaissances approfondies sur les bases de données. Le tableau suivant répertorie les nouvelles fonctionnalités principales d’Access 2010 pour les développeurs.

Tableau 1. Nouvelles fonctionnalités d’Access 2010 pour les développeurs

Macros de données

Déplacez vos règles métiers dans la couche des données. Les macros de données permettent aux développeurs d’associer une logique aux événements d’enregistrement ou de table (comme les déclencheurs SQL). Parmi les opérations que vous pouvez effectuer avec les macros de données, citons notamment :

  • Créer, supprimer ou modifier un enregistrement

  • Définir la valeur d’un champ ou d’une variable

  • Générer une erreur

  • Journaliser une action via un événement

  • Envoyer un courrier électronique

Pour plus d’informations sur les macros de données, voir le blog du groupe de développement de Microsoft Access.

Améliorations du concepteur de macros

Le concepteur de macros rend plus simple et plus intuitif l’ajout de logique à vos applications. Écrivez vos propres règles d’application ou tapez en texte brut et la conversion dans le code XML correct se fait automatiquement. La figure 5 illustre le concepteur de macros en action.

Figure 5. Concepteur de macros

Concepteur de macros

Pour plus d’informations sur le concepteur de macros, voir la vidéo Didacticiels : Concepteur de macros d’Access 2010.

Améliorations du générateur d’expressions

Vous disposez désormais d’aide supplémentaire lors de la création d’instructions if-then critiques. Le générateur d’expressions rend plus simple et plus intuitive la création des expressions lors de l’écriture des applications. Grâce à IntelliSense, il vous suffit de taper en texte brut et la saisie semi-automatique complète l’instruction, ce qui contribue à la diminution des erreurs de manière significative.

Pour plus d’informations sur le générateur d’expressions, voir le blog du groupe de développement de Microsoft Access.

Prise en charge de SharePoint Business Connectivity Services (BCS)

Incluez les services Web et les données d’applications métiers directement dans les applications que vous créez avec Access 2010. Cela vous aide à protéger vos systèmes en vous permettant de consulter les données déjà approuvées et validées par l’informatique.

Nouveaux contrôles

  • Contrôle de navigation facilite la génération d’une interface utilisateur à onglets, semblable à celle d’un navigateur Web.

  • Contrôle de navigateur Web implémentation Access 2010 native d’un navigateur Web à utiliser sur des formulaires.

Composants d’application

Les composants d’application simplifient la création de base de données en vous permettant d’empaqueter et réutiliser des composants de base de données communs.

Pour plus d’informations, voir dans le Centre pour développeurs Microsoft Office, le Centre pour développeurs Access 2010.

Excel 2010

Microsoft Excel 2010 est une plateforme pour développer des solutions métiers ou financières puissantes. Vous pouvez écrire du code pour personnaliser et étendre Excel 2010 dans de nombreuses façons, pour automatiser des opérations, des personnalisations de l’interface utilisateur, des formulaires de saisie de données et étendre des formules avec des fonctions définies par l’utilisateur, pour n’en citer que quelques unes. Le tableau suivant détaille certaines des améliorations apportées à Excel 2010.

Tableau 2. Nouvelles fonctionnalités d’Excel 2010 destinées aux développeurs

Changements dans le kit de développement XLL

Le Kit de développement logiciel XLL (SDK) prend maintenant en charge l’appel à de nouvelles fonctions de feuille de calcul, le développement de fonctions asynchrones définies par l’utilisateur, le développement de fonctions définies par l’utilisateur sécurisées pour le cluster, qui peuvent être déchargées vers un cluster de calcul et la génération de compléments XLL 64 bits. Pour plus d’informations, voir l’article Welcome to the Microsoft Excel 2010 XLL Software Development Kit.

Améliorations de VBA

Excel 2010 offre un certain nombre de fonctions pour migrer vers VBA des anciennes macros Excel 4.0 que vous pourriez encore avoir. Parmi les améliorations, citons notamment les meilleures performances des méthodes relatives l’impression et les propriétés de graphiques auparavant inaccessibles avec VBA.

Prise en charge du calcul hautes performances

De nombreuses organisations reposent sur des clusters de calcul hautes performances pour augmenter la capacité calculatoire. Par exemple, une firme financière peut utiliser des clusters de calcul pour accélérer des modèles financiers de calculs intensifs de longue durée, dans lesquels une formule est exécutée des milliers de fois, chaque fois avec des entrées différentes. Excel 2010 inclut maintenant des options pour intégrer des clusters de calcul. En particulier, les développeurs Excel peuvent désormais écrire des fonctions sécurisées pour le cluster dans des compléments XLL, pour permettre le déchargement du traitement de ces fonctions vers un cluster de calcul lorsqu’elles sont appelées à partir d’un classeur Excel. Pour plus d’informations, voir le blog de l’équipe produit Excel.

Fonctions définies par l’utilisateur (UDF) asynchrones

Excel 2010 permet de créer des fonctions définies par l’utilisateur sollicitant peu le processeur en tant que fonctions asynchrones. Par exemple, une fonction qui récupère une cotation boursière d’un service Web public. Cette possibilité est prise en charge dans les compléments XLL et le nouveau Kit de développement logiciel Excel 2010 offre tout le nécessaire pour écrire des fonctions définies par l’utilisateur asynchrones.

Améliorations de l’enregistrement des macros pour les graphiques et les formes

Un certain nombre d’améliorations ont été apportées à l’enregistrement des macros pour les graphiques et les formes afin de le rendre compatible avec les capacités d’enregistrement d’Excel 2003. Pour plus d’informations, voir le blog de l’équipe Excel.

Modèle objet JavaScript

Le modèle objet JavaScript (JSOM) permet un nouvel ensemble de solutions utilisant Excel Services. Avec le JSOM, il est possible de détecter les interactions d’un utilisateur avec un composant WebPart Excel Web Access (EWA) et d’y répondre, ainsi qu’interagir par programmation avec un ou plusieurs composants WebPart EWA.

Pour plus d’informations, voir dans le Centre pour développeurs Microsoft Office, sur le Portail de développement Excel.

InfoPath 2010

Avec Microsoft InfoPath 2010, vous pouvez aussi bien concevoir que remplir des formulaires métiers électroniques. InfoPath 2010 offre une meilleure intégration avec d’autres applications et serveurs Microsoft Office 2010, ce qui vous aide à mieux collecter, organiser et gérer les données.

InfoPath 2010 et Microsoft SharePoint Server 2010 avec InfoPath Forms Services proposent de nombreuses nouveautés et améliorations destinées aux développeurs. InfoPath Forms Services vous permet de déployer un modèle de formulaire InfoPath sur un serveur afin que les utilisateurs n’ayant pas InfoPath 2010 puissent ouvrir et remplir des formulaires InfoPath à l’aide d’un navigateur Web. Le tableau suivant détaille quelques unes des améliorations apportées à InfoPath 2010.

Tableau 3. Nouvelles fonctionnalités d’InfoPath 2010 destinées aux développeurs

Microsoft® Visual Studio® Tools for Applications

Il existe désormais une version allégée de l’environnement de développement intégré de Microsoft Visual Studio : Microsoft Visual Studio Tools for Applications (VSTA). Vous pouvez utiliser VSTA pour écrire une logique métier avec du code managé en C# ou en Visual Basic, qui est ensuite incorporée dans le fichier du modèle de formulaire InfoPath (.xsn). Pour savoir comment utiliser VSTA, voir Procédure d'installation et de développement avec Visual Studio Tools for Applications.

Solutions SharePoint Server en bac à sable (sandbox)

Il est plus facile que jamais de déployer des formulaires avec du code vers SharePoint Server 2010. Dans Office InfoPath 2007, tous les formulaires avec du code devaient être approuvés et téléchargés par un administrateur de batterie de serveurs SharePoint. Grâce à la prise en charge des solutions en bac à sable dans SharePoint Server 2010 et Microsoft SharePoint Foundation 2010, les concepteurs de formulaires dotés des autorisations d’administration de collection de sites peuvent désormais publier la plupart des formulaires avec du code, directement sur leurs sites SharePoint Server 2010.

Pour plus d’informations sur la publication de modèles de formulaires InfoPath en tant que solutions en bac à sable, voir Publication de formulaires avec code.

Améliorer les formulaires de liste SharePoint

Vous pouvez désormais étendre et améliorer les formulaires utilisés pour créer, modifier et consulter les éléments d’une liste SharePoint. Si vous ouvrez une liste, en cliquant sur l’onglet Liste sous Outils de liste, puis en cliquant sur Personnaliser le formulaire, vous pouvez rapidement créer automatiquement un formulaire InfoPath 2010 qui ressemble au formulaire de liste SharePoint prêt à l’emploi par défaut. Vous pouvez ensuite personnaliser et améliorer ce formulaire en modifiant sa présentation, en créant des affichages supplémentaires, et en ajoutant des règles de validation de données ou autres dans InfoPath 2010. Lorsque vous avez terminé vos modifications du formulaire de liste, vous pouvez le publier sur SharePoint en utilisant la nouvelle fonction de publication en un seul clic d’InfoPath.

Connecter des formulaires avec des systèmes métiers

Microsoft Business Connectivity Services (BCS) s’intègre désormais avec InfoPath 2010 pour permettre aux utilisateurs de connecter les formulaires de l’entreprise aux données métiers importantes qui sont stockées dans des systèmes de branches d’activités externes comme SAP et Oracle. En utilisant Microsoft SharePoint Designer 2010, vous pouvez créer des formulaires InfoPath 2010 personnalisés pour créer, lire, mettre à jour ou supprimer des données métiers stockées dans une liste externe.

Pour savoir comment utiliser des données de listes externes dans des formulaires InfoPath, voir le Kit de développement logiciel (SDK) Microsoft SharePoint 2010.

Héberger des formulaires sur des pages portail à l’aide du composant WebPart Formulaire InfoPath

Dans SharePoint Server 2010, il est plus facile que jamais d’héberger vos formulaires sur des pages Web en utilisant le nouveau composant WebPart Formulaire InfoPath. Sans écrire la moindre ligne de code, vous pouvez ajouter le composant WebPart Formulaire InfoPath à une page de composants WebPart et le faire pointer vers votre formulaire publié. Le composant WebPart Formulaire InfoPath vous permet d’héberger tout formulaire de navigateur InfoPath qui est publié dans une bibliothèque de formulaires ou une liste SharePoint. Vous pouvez également le connecter à d’autres composants WebPart de la page pour envoyer ou recevoir des données.

Pour plus d’informations sur la façon d’utiliser le composant WebPart Formulaire InfoPath, voir Utilisation du composant WebPart Formulaire InfoPath.

Formulaires Web enrichis

L’écart de fonctionnalité entre les formulaires clients et les formulaires de navigateur a été réduit ; l’expérience du remplissage des formulaires est ainsi plus cohérente pour l’ensemble des utilisateurs. Les contrôles et les fonctions maintenant pris en charge dans les formulaires de navigateur sont notamment :

  • Listes à puces, numérotées et simples

  • Zones de liste à sélection multiple

  • Zones de liste déroulante

  • Boutons images

  • Possibilités de lien hypertexte

  • Groupe et section de choix

  • Contrôles de date et d’heure

  • Sélecteurs de personne/groupe

  • Fonctionnalité de filtrage

Pour plus d’informations, voir le Centre pour développeurs InfoPath.

OneNote 2010

Microsoft OneNote 2010 est un bloc-notes numérique puissant pour recueillir, organiser, rechercher et partager des informations. Avec Office 2010, outre le fait que l’expérience de l’utilisateur OneNote soit enrichie, les bloc-notes OneNote sont désormais disponibles plus universellement. Les utilisateurs peuvent synchroniser le contenu entre ordinateurs via Windows Live, rechercher, éditer et partager des notes à partir d’un navigateur Web quelconque, et accéder à des bloc-notes intégraux à partir de Windows Mobile (et bientôt de Windows Phone 7). Par ailleurs, OneNote qui n’était auparavant inclus que dans certaines éditions d’Office est désormais fourni avec chaque édition d’Office 2010. Le tableau suivant répertorie quelques-unes des nouvelles fonctionnalités de OneNote 2010 pour les développeurs.

Tableau 4. Améliorations d’OneNote 2010 destinées aux développeurs

Boîte de dialogue Classement rapide

La boîte de dialogue Classement rapide est une boîte de dialogue personnalisable qui permet à l’utilisateur de sélectionner un emplacement dans l’arborescence OneNote. Les bloc-notes, les groupes de sections, les sections, les pages et les sous-pages sont des emplacements sélectionnables. Cette boîte est utilisée aussi bien par l’application OneNote que par des applications externes via l’interface API OneNote 2010.

Classe Window(s)

Les classes Window et Windows sont de nouveaux objets de l’API OneNote 2010 qui permettent de travailler avec des fenêtres OneNote. Ces objets permettent d’énumérer l’ensemble des fenêtres OneNote et de modifier certaines propriétés des fenêtres.

Prise de notes liées

La prise de notes liées permet à l’utilisateur de capturer des informations sur un autre contenu affiché tout en prenant des notes dans OneNote 2010, et l’utilisateur peut se reconnecter au contenu ultérieurement.

Actuellement, les utilisateurs peuvent capturer des données avec Internet Explorer, Word, PowerPoint et OneNote. Les développeurs peuvent écrire des modules complémentaires de prise de notes liées pour capturer des données avec d’autres applications.

Fenêtres ancrées

Vous pouvez désormais ancrer les fenêtres OneNote 2010 sur le bureau, comme la barre des tâches de Windows. OneNote est démarrable en mode ancré, ou la propriété est applicable par programmation à des fenêtres OneNote déjà ouvertes.

Modifications de schéma

Des modifications ont été apportées au schéma pour refléter les nouvelles propriétés et fonctionnalités de OneNote 2010, notamment la mise en surbrillance des éléments non lus, la Corbeille, la prise de notes liées, les styles rapides, le niveau de page et d’autres propriétés d’onglet de page, parmi d’autres fonctionnalités.

Modifications de la classe Application

Quelques méthodes ont été ajoutées pour faciliter la fusion de fichiers et de sections, pour donner aux utilisateurs l’accès aux fenêtres OneNote 2010 ouvertes et pour afficher la boîte de dialogue de classement rapide. Beaucoup de fonctions de la classe application autorisent désormais les distinctions entre le schéma Office 2007 et Office 2010. Par exemple, un utilisateur peut récupérer le contenu XML d’une page basé sur les schémas Office 2007 ou Office 2010 en passant la référence du schéma correspondant à la fonction appropriée.

Les paragraphes suivants illustrent l’utilisation des données OneNote 2010 à l’aide de l’API COM.

Il est relativement simple de commencer à utiliser l’API COM OneNote pour accéder aux données réelles de blocs-notes OneNote 2010. Commencez par créer une application console dans Microsoft Visual Studio, puis ajoutez une référence au composant COM de bibliothèque de types Microsoft OneNote 14.0 (pour OneNote 2010) ou Microsoft OneNote 12.0 (pour OneNote 2007).

Une fois la référence à la bibliothèque OneNote 2010 mise en place, vous pouvez effectuer des appels à l’API OneNote. Le code suivant utilise la méthode GetHierarchy pour extraire un document XML contenant une liste de blocs-notes OneNote, puis utilise LINQ to XML pour extraire et imprimer les noms des blocs-notes sur la console.

using System;
using System.Linq;
using System.Xml.Linq;
using Microsoft.Office.Interop.OneNote;

class Program
{
   static void Main(string[] args)
   {
     var onenoteApp = new Application();

     string notebookXml;
     onenoteApp.GetHierarchy(null, HierarchyScope.hsNotebooks, out notebookXml);
     
     var doc = XDocument.Parse(notebookXml);
     var ns = doc.Root.Name.Namespace;
     foreach (var notebookNode in 
      from node in doc.Descendants(ns + "Notebook") select node)
    {
       Console.WriteLine(notebookNode.Attribute("name").Value);
    }
  }
}

L’énumération HierarchyScope est passée comme second paramètre à la méthode GetHierarchy et spécifie la profondeur de la structure de bloc-notes à extraire. Pour extraire d’autres sections des blocs-notes, mettez simplement à jour la valeur de cette énumération à HierarchyScope.hsSections et traitez les nœuds enfants XML supplémentaires, comme illustré dans cet exemple de code.

using System;
using System.Linq;
using System.Xml.Linq;
using Microsoft.Office.Interop.OneNote;

class Program
{
   static void Main(string[] args)
   {
     var onenoteApp = new Application();

     string notebookXml;
     onenoteApp.GetHierarchy(null, HierarchyScope.hsSections, out notebookXml);
     
     var doc = XDocument.Parse(notebookXml);
     var ns = doc.Root.Name.Namespace;
     foreach (var notebookNode in from node in doc.Descendants(ns + 
       "Notebook") select node)
     {
       Console.WriteLine(notebookNode.Attribute("name").Value);
       foreach (var sectionNode in from node in 
         notebookNode.Descendants(ns + "Section") select node)
       {
         Console.WriteLine("  " + sectionNode.Attribute("name").Value);
       }
     }
   }
}

Pour plus d’informations sur le développement d’applications qui interagissent avec des données à partir de OneNote 2010 et de OneNote 2007, voir l’article Creating OneNote 2010 Extensions with the OneNote Object Model.

Outlook 2010

Microsoft Outlook 2010 vous fournit un gestionnaire du temps et des informations complet. La mobilité est un aspect important des entreprises globales et l’accès à Outlook 2010 sur divers périphériques représente un avantage compétitif considérable. Avec la nouvelle fonction de conversation d’Outlook 2010, tous les messages électroniques relatifs à cette conversion sont disponibles au même emplacement, ce qui élimine la nécessité de rechercher les messages électroniques associés. Le tableau suivant répertorie certaines des nouvelles fonctionnalités et améliorations d’Outlook 2010.

Tableau 5. Nouvelles fonctionnalités Outlook 2010 destinées aux développeurs

Modules de solution

Outlook 2010 offre la possibilité d’ajouter des modules personnalisés au volet de navigation via le modèle objet de module Solutions. Le module Solutions est un module de navigation que vous pouvez ajouter par programmation au volet de navigation. Le module Solutions donne aux utilisateurs un moyen puissant d’effectuer des recherches dans des hiérarchies de dossiers ou des magasins contenant des types d’éléments personnalisés.

Pour plus d’informations sur les modules de solution, voir Programmation du module Solutions d’Outlook 2010.

Résilience des compléments

La résilience des compléments signifie qu’avant et après le chargement d’un complément, Outlook continue à fonctionner et à répondre normalement. Outlook 2010 donne aux utilisateurs et aux administrateurs informatiques la possibilité d’identifier les compléments qui se chargent au démarrage d’Outlook, et de déterminer leur impact sur la durée de démarrage. Lorsqu’Outlook démarre, des informations détaillées sur l’identité de chacun des compléments connectés sont consignées dans le journal des événements de Windows. En outre, la durée de démarrage de chaque complément connecté est enregistrée en millisecondes dans le journal des événements, comme illustré dans la figure 6.

Figure 6. Journal des événements Windows

Journal des événements Windows

Arrêt rapide des compléments

Outlook 2010 applique un nouveau processus d’arrêt rapide pour les compléments. Ce nouveau processus d’arrêt empêche le complément de provoquer de longs retards en monopolisant les ressources après qu’un utilisateur a demandé la fermeture d’Outlook. Bien que cette modification puisse affecter négativement un petit nombre de compléments existants, les fournisseurs de compléments et les administrateurs informatiques peuvent atténuer ces effets en imposant le rétablissement du processus d’arrêt standard des compléments.

Pour plus d’informations sur l’arrêt des compléments et les méthodes recommandées, voir Modifications de l’arrêt d’Outlook 2010.

Modèle objet complet

L’objectif d’un modèle objet complet est de garantir que les développeurs peuvent écrire des solutions professionnelles sans directement utiliser du code MAPI. Dans du code managé, vous ne pouvez pas développer des solutions Outlook qui utilisent MAPI.

Parmi les possibilités offertes par le modèle objet Outlook 2010, citons notamment :

  • Il existe une nouvelle fonction nommée affichage Conversation et un nouvel objet nommé Conversation. L’objet Conversation permet d’exécuter des verbes de conversation et de parcourir l’arborescence de conversation.

  • Vous pouvez définir des champs personnalisés pour des zones de formulaire dans le manifeste XML de zone de formulaire à l’aide des nouveaux éléments fieldRegistry et userField. Outlook 2010 charge ces informations au démarrage, et les champs des zones de formulaire sont disponibles et initialisés avec leurs valeurs par défaut à l’ouverture d’un élément.

  • Vous pouvez désormais appeler la méthode RefreshFormRegionDefinition de l’objet Application pour actualiser le cache et obtenir la définition actuelle d’une zone de formulaire existante ou de toutes les zones de formulaire existantes définies pour l’ordinateur local et l’utilisateur actuel.

  • Un complément peut afficher ou masquer une zone de formulaire adjacente ou séparée à l’exécution. Vous définissez le nouvel élément defaultVisibility dans le manifeste XML de zone de formulaire destiné à Outlook pour afficher ou masquer la zone de formulaire par défaut. Les méthodes ShowFormPage et HideFormPage de l’objet Inspector permettent d’afficher ou de masquer une zone de formulaire, même si un élément est ouvert et utilise ce formulaire. Par exemple, le code suivant permet d’afficher une zone de formulaire.

    myInspector.ShowFormPage (myFormRegion.InternalName);
    

    Le code suivant permet de masquer une zone de formulaire.

    myInspector.HideFormPage (myFormRegion.InternalName);
    

    Pour plus d’informations sur les autres modifications apportées au modèle objet Outlook 2010, voir l’article Outlook 2010 Object Model Changes Since Earlier Versions.

Comptes Exchange multiples

Une autre nouvelle fonctionnalité très intéressante d’Outlook 2010 est la capacité d’exécuter de multiples comptes Exchange. Pour gérer de multiples comptes Exchange, l’objet Account expose dorénavant plusieurs nouvelles propriétés et méthodes.

Pour plus d’informations les nouvelles fonctionnalités destinées aux développeurs, voir l’article Nouveautés pour les développeurs dans Outlook 2010.

PowerPoint 2010

Pour vous aider à créer des présentations ayant un aspect professionnel, Microsoft PowerPoint 2010 offre un ensemble complet de fonctions vous permettant de créer et de mettre en forme vos données. Vous pouvez créer et ajouter des graphiques SmartArt dignes d’un infographiste en quelques clics de souris seulement.

L’une des nouvelles fonctions de PowerPoint 2010 est l’édition et la mise en forme de vidéos incorporées à des diaporamas. Beaucoup des effets visuels applicables aux images dans Office 2010 sont également applicables aux vidéos incorporées (voir Figure 7).

Figure 7. Options de mise en forme vidéo dans PowerPoint 2010

Options de mise en forme des vidéos dans PowerPoint 2010

Par ailleurs, vous pouvez incorporer une vidéo à partir du disque dur ou d’un site de vidéos en ligne. La figure 8 montre les options disponibles sur l’interface utilisateur du ruban.

Figure 8. Options pour importer des vidéos dans PowerPoint 2010

Options d’importation des vidéos dans PowerPoint 2010

Comme vous pouvez incorporer les vidéos, vous n’avez à vous soucier que d’un seul fichier : la présentation. Pour plus d’informations sur l’utilisation de contenus multimédias incorporés par programme, voir la vidéo Utilisation de contenus multimédias incorporés dans PowerPoint 2010.

Comme Microsoft Excel, et maintenant Word 2010, PowerPoint 2010 a un modèle objet graphique. Parfois, des sociétés ont besoin de créer des graphiques dans des documents ou des présentations en fonction de données spécifiques de clients. Dans nombre de cas, ces graphiques ont une mise en forme, une taille et une position standard, ce qui les rend éligibles pour l’automatisation. Ce modèle objet peut être utilisé dans le cadre d’une solution pour automatiser la génération de ces graphiques et ainsi éviter des heures de travail de développeur.

Une autre fonction pratique dans la famille des technologies PowerPoint 2010 est Microsoft PowerPoint Mobile 2010. Microsoft PowerPoint Mobile 2010 vous permet d’afficher et d’éditer des présentations (y compris les notes du présentateur) qui sont stockées sur votre téléphone, que vous avez reçues en tant que pièces jointes de courrier électronique ou qui sont hébergées sur un site SharePoint 2010 via SharePoint Workspace Mobile 2010. Lorsque vous éditez une présentation via SharePoint Workspace Mobile, vous pouvez enregistrer vos modifications dans SharePoint Server 2010 une fois que vous êtes en ligne.

Project 2010

Microsoft Project 2010 vous offre un moyen puissant et visuellement évolué pour gérer efficacement une grande variété de projets et de programmes. Depuis le respect d’échéances cruciales, jusqu’à la sélection des ressources adéquates et l’autonomisation de vos équipes, Microsoft Project Professionnel 2010 offre de nouvelles expériences intuitives pour tout simplement planifier, gérer et faire collaborer des individus, des équipes et l’entreprise.

Microsoft Project Server 2010 est bâti sur SharePoint Server 2010, rassemblant des services de plateforme de collaboration d’entreprise puissants avec des capacités d’exécution structurée pour fournir des solutions souples de gestion du travail. Microsoft Project Server 2010 unifie la gestion des projets et des portefeuilles pour aider les organisations à aligner leurs ressources et leurs investissements avec les priorités commerciales, à acquérir le contrôle sur tous les types de travaux et visualiser les performances sur des tableaux de bord évolués. Pour plus d’informations sur Project Server 2010, voir l’article Project Server 2010 Architecture.

Le tableau suivant détaille certaines des améliorations apportées à Project 2010 et à Project Server 2010.

Tableau 6. Nouvelles fonctionnalités de Project 2010 destinées aux développeurs

Intégration à SharePoint Server.

Project Server 2010 dépend de SharePoint Server 2010. Les nouvelles fonctionnalités de Project Web App requièrent SharePoint Server 2010, par exemple les pages qui utilisent le Centre de rapports SharePoint Server pour stocker et afficher des rapports. L’analyse de portefeuille s’intègre également profondément avec l’architecture de flux de travail SharePoint Server.

Microsoft Project Portfolio Server 2010

La fonctionnalité essentielle de Project Portfolio Server 2007 est maintenant intégrée et étendue à Project Server 2010. Les services Web Project Server Interface sont étendus pour inclure l’analyse de portefeuille, les flux de travail et les axes stratégiques. La fonctionnalité centrale de Project Portfolio Server 2007 est l’Optimiseur. L’intégration à Project Server 2010 offre les avantages suivants :

  • Analyse un ensemble de propositions de projet en fonction des priorités stratégiques de l’entreprise.

  • Améliore l’utilisation de l’Optimiseur et offre une sécurité intégrée avec les autorisations Project Server 2010, une portée internationale et la facilité de déploiement.

  • Élimine la duplication des fonctions et des données des produits Project Server 2010 et Project Portfolio Server 2010.

  • Les bibliothèques d’axes stratégiques, les contraintes budgétaires et les entités connexes aux projets sont également accessibles au moyen des composants WebPart et des listes SharePoint Server 2010.

Pages de détails de projet

La gestion des demandes pour les propositions de projet et les processus de planification de portefeuille dans Project Web App utilisent les pages de détails de projet (PDP) qui peuvent être intégrées aux flux de travaux. Ces pages sont des pages de composants WebPart, construites avec l’infrastructure SharePoint Server 2010 pour afficher ou modifier les détails des entités pour la planification de projet, tels que les informations sur le projet, les ressources, le planning ou l’impact stratégique.

Intégration des flux de travaux

Les flux de travaux sont une fonctionnalité centrale de la gestion de portefeuille de projets. Bien que Project Portfolio Server 2007 inclue les flux de travaux, Project Portfolio Server n’est pas extensible et les flux de travaux sont difficiles à construire. L’intégration de la gestion de projet et de portefeuille dans Project Server 2010 offre une plateforme riche et extensible pour créer des flux de travaux basés sur la plateforme de flux de travail SharePoint Server 2010.

Pour plus d’informations sur ces améliorations et d’autres dans Project 2010, voir l’article What's New for Developers in Project 2010 et le Centre pour développeurs Microsoft Project.

Visio 2010

Microsoft Visio 2010 offre une plateforme unique puissante pour vos solutions de dessin personnalisées. De nouveaux objets Automation, collections, propriétés, méthodes, énumérations et événements, et de nouvelles cellules ShapeSheet et fonctions, vous offrent davantage d’options pour définir le comportement des éléments dans vos solutions. Le tableau suivant fournit plus de détails.

Tableau 7. Améliorations de Visio 2010 destinées aux développeurs

Diagrammes structurés : conteneurs, listes et légendes

Dans Visio 2010, vous pouvez travailler avec des diagrammes structurés qui sont des dessins organisés à l’aide de conteneurs, de listes et de légendes.

Les conteneurs sont des formes qui contiennent visuellement d’autres formes de la page ou leur sont logiquement associés. Les listes sont des types spéciaux de conteneurs dont les membres forment des ensembles ordonnés de formes non connectées. Les listes figurent dans des diagrammes comme les organigrammes fonctionnels croisés et les diagrammes avec structure apparente, ainsi que dans les légendes de graphique de données. Les légendes sont des formes descriptives que vous pouvez associer à d’autres formes dans le dessin.

Créer des flux de travaux SharePoint

Vous pouvez créer un flux de travail SharePoint 2010 tout simplement comme un organigramme dans Visio 2010, l’exporter comme un fichier .vwi, puis importer ce fichier dans SharePoint Designer 2010 pour des modifications supplémentaires avant de l’exécuter dans SharePoint. De plus, vous pouvez exporter le flux de travail SharePoint Designer 2010 et l’importer dans Visual Studio 2010 pour l’étendre davantage avec du code.

Validation de diagramme

La validation de diagramme vous permet d’analyser un diagramme pour vérifier qu’il est correctement construit et conforme à la logique métier définie pour le document. Plusieurs nouveaux objets sont exposés dans Visio 2010 qui, avec leurs membres, rendent possible la validation des diagrammes par programmation.

Pour plus d’informations sur la validation de diagramme, voir l’article Introduction aux règles de validation dans Visio Premium 2010 (traduction automatique) et le blog de l’équipe produit Microsoft Visio.

Publication de diagrammes Visio sous forme de fichiers VDW

Dans Visio 2010, vous pouvez publier par programmation des diagrammes Visio vers SharePoint Server en tant que fichiers VDW, afin que les utilisateurs puissent les afficher sans que Visio soit installé sur leur ordinateur. Pour plus d’informations sur la façon de créer un fichier Visio Web Drawing (*.vdw) dans Visio, voir le blog de l’équipe produit Microsoft Visio.

Diagrammes de sous-processus

Les diagrammes de sous-processus permettent d’extraire un ensemble de formes d’un diagramme de processus métier, tel qu’un organigramme, et de déplacer ces formes sur une page Visio distincte, liée au diagramme principal. Il est possible de lier les diagrammes de sous-processus à des formes particulières du diagramme principal de processus métier.

Changer par incrément l’alignement, l’espacement et le sens de placement des formes et déplacer les formes hors des sauts de page

Dans Visio 2010, vous pouvez par programmation effectuer des changements par incrément de l’alignement, de l’espacement et du sens de placement de toutes les formes d’une sélection ou de la page. De plus, vous pouvez par programmation déplacer les formes hors des sauts de page.

API d’application Web hybride Visio Services JavaScript

L’API d’application Web hybride Visio Services JavaScript permet aux développeurs d’accéder à et de manipuler le dessin Web Visio, ses pages et ses formes. Parmi les principaux scénarios que l’API d’application Web hybride permet, citons notamment :

  • Interaction avec des éléments de page Web qui n’exposent pas de connexion de composant WebPart.

  • Création de marquage visuel sur la zone de dessin Visio.

  • Écriture de gestionnaires personnalisés pour les événements souris à l’intérieur du dessin.

  • Exposition des données de diagramme, telles que nom et données de forme, dans votre solution.

  • Combinaison de données internes et externes au diagramme pour construire des mixages composites dynamiques.

Pour plus d’informations sur ces fonctions et d’autres, voir les articles What's New in Visio 2010 for Automation Developers et What's New in Visio 2010 for ShapeSheet Developers. Vous trouverez aussi des informations supplémentaires sur Visio 2010 sur le Centre pour développeurs Visio.

Word 2010

Microsoft Word 2010 vous aide à produire des documents ayant un aspect professionnel, grâce à un ensemble complet de fonctions vous permettant de créer et de mettre en forme vos documents. Des capacités évoluées pour réviser, commenter et comparer des versions vous permettent de rapidement recueillir et gérer les commentaires de vos collègues. L’intégration avancée des données garantit que les documents restent connectés aux sources importantes d’informations de l’entreprise. De nouvelles fonctions permettent à plusieurs personnes d’éditer un document en même temps. Le tableau suivant répertorie quelques unes des améliorations de Word 2010 en matière de programmation.

Tableau 8. Améliorations de Word 2010 destinées aux développeurs

Microsoft Word Automation Services

Word Automation Services est une nouvelle application de service dans SharePoint Server 2010. Word Automation Services assure la conversion automatisée côté serveur de documents dans des formats pris en charge par l’application cliente Microsoft Word. En d’autres termes, Word Automation Services réplique pour le serveur la fonctionnalité Enregistrer sous… de l’application cliente Word. Word Automation Services expose son modèle objet par le biais d’une API riche que vous pouvez utiliser pour créer des solutions personnalisées et exploiter toutes les fonctionnalités du service. Pour plus d’informations, voir Vue d’ensemble de Word Automation Services.

Modèle objet de collaboration

Les documents co-créés et l’objet Word.Application exposent des propriétés relatives à la co-création. Seuls les documents stockés sur des serveurs utilisant le protocole MS-FSSHTTP (synchronisation de fichiers via SOAP sur HTTP) peuvent être co-créés (par ex. SharePoint et Microsoft OneDrive).

Modèle objet d’annulation en chaîne

Lorsque l’utilisateur final travaille dans Microsoft Word, ses opérations qui peuvent être annulées sont enregistrées dans une file d’attente, la pile des opérations d’annulation, afin que s’il décide de faire marche arrière, Word puisse retrouver l’opération et l’annuler. Cette pile visible dans l’interface utilisateur de Word, sur le ruban via le bouton Annuler, dans laquelle chaque opération est listée en tant qu’enregistrement discret dans la pile. Le modèle objet Word 2010 vous offre la possibilité de relier une série d’opérations individuelles dans un enregistrement d’annulation personnalisé utilisable ensuite pour annuler ces opérations en une seule unité. Un enregistrement d’annulation personnalisé est représenté dans le modèle objet Word par la file d’objets UndoRecord utilisant l’objet UndoRecord.

Modèle objet graphique

Dans Word 2007 Service Pack 2 (SP2) et ultérieur, vous pouvez par programmation accéder à des graphiques et les manipuler à l’aide du modèle objet VBA dans Word. L’objet graphique dans Word est dessiné par l’implémentation de la couche dessin partagée d’Office, utilisée également par Excel. Donc si le modèle objet graphique d’Excel vous est familier, vous pouvez facilement migrer le code VBA Excel qui manipule les graphiques dans le code VBA Word.

Pour plus d’informations, voir le blog de l’équipe produit Microsoft Excel.

Objet ProtectedViewWindow

Dans Office 2010, lorsqu’un fichier se trouve dans un emplacement potentiellement risqué, comme Internet, il est désormais ouvert en Mode protégé. Ce mode est semblable à tout autre affichage en lecture seule. Cependant, lorsqu’un fichier est ouvert en mode protégé, il est en fait ouvert dans la nouvelle version Office 2010 de MOICE (Microsoft Office Isolated Conversion Environment). Word 2010 expose les membres et les propriétés relatifs aux fenêtres en mode protégé dont les développeurs peuvent se servir.

Publier sur Internet

Enregistrez des documents sur un site SharePoint Server ou un dossier Microsoft OneDrive afin que vous et d’autres utilisateurs puissiez les ouvrir et les modifier simultanément.

Pour plus d’informations sur les améliorations de la programmation dans Word, voir le Centre pour développeurs Word.

Visual Studio 2010 et Office 2010

Un certain nombre de nouvelles fonctionnalités et améliorations permettent le développement de solutions pour Office 2010 et Microsoft Office System 2007 à l’aide de Visual Studio 2010. Par exemple, Visual Studio 2010 inclut de nouveaux modèles de projet au niveau du document et au niveau de l’application pour créer des solutions destinées à Office 2010. Pour plus d’informations, voir Office Project Templates Overview et How to: Create Office Projects in Visual Studio.

Vous pouvez utiliser le Concepteur de ruban pour personnaliser le ruban des applications qui prennent maintenant en charge cette interface utilisateur de ruban dans Office 2010. Ces applications incluent maintenant InfoPath 2010, Project 2010 et Visio 2010. Vous pouvez également utiliser le Concepteur de ruban pour personnaliser le ruban des fenêtres d’explorateur dans Outlook 2010.

Visual Studio 2010 a également beaucoup amélioré le déploiement des solutions Office avec la fonctionnalité NOPIA (No Primary Interop Assembly). Les assemblys PIA permettaient à des assemblys de code managé d’interagir avec les API COM de Microsoft Office. Les assemblys PIA ont tendance à être très volumineux et, jusqu’à présent, devaient être déployés avec la solution Office. Le développement de solutions Office 2010 destinées à Microsoft .NET Framework 4 élimine la nécessité de déployer les assemblys PIA, ce qui rend les packages de déploiement plus petits et moins complexes, économisant ainsi du temps et des ressources de développement.

Office 2010 inclut désormais les composants Visual Studio 2010 Tools pour Office Runtime qui sont requis pour exécuter les solutions Office destinées à Microsoft .NET Framework 3.5.

Conclusion

L’équipe Microsoft Office est très enthousiaste de sortir Office 2010 avec toutes les fonctionnalités et les technologies prises en charge qui vous sont destinées, à vous développeur. Notre objectif a été de vous faciliter le travail en économisant votre temps et utilisant les ressources dont vous disposez plus efficacement. Office 2010 est idéal pour exprimer et alimenter vos idées créatives. Cependant, cet article ne vous donne qu’un simple aperçu de tout ce qu’Office 2010 peut vous offrir. Les nouvelles fonctionnalités et technologies améliorées d’Office 2010 sont bien trop nombreuses pour être présentées dans un simple article. Utilisez les liens des diverses sections pour explorer davantage les scénarios et les détails des possibilités d’Office 2010.

Afficher: