Exemples Windows Azure AppFabric

Les exemples Windows Azure illustrent l’utilisation des fonctionnalités du service Service Bus et Access Control. Pour télécharger les exemples, visitez la page de téléchargement du kit de développement logiciel (SDK) AppFabric de la plate-forme de Windows Azure.

noteRemarque
Par défaut, les exemples Windows Azure ne sont plus installés avec le kit de développement logiciel. Pour obtenir les exemples, visitez la page de téléchargement du kit de développement logiciel (SDK) Windows Azure et téléchargez les fichiers .zip qui les contiennent. Vous trouverez deux fichiers .zip : l’un contenant les exemples en C# et l’autre contenant les exemples en Visual Basic.

Emplacement des exemples

Tous les exemples se trouvent dans le dossier \Samples du répertoire d’installation du kit de développement logiciel Windows Azure. Le répertoire d’installation par défaut du kit de développement logiciel est \Program Files\Windows Azure SDK v1.0. Le dossier \Samples contient deux sous-répertoires : le dossier \AccessControl qui contient l’ensemble des exemples Access Control et le dossier \ServiceBus qui contient tous les exemples Service Bus.

Des versions en C# et Visual Basic sont fournies pour chaque exemple. La solution en C# se trouve dans le sous-répertoire \CS35 du dossier Sample. La solution en Visual Basic se trouve dans le sous-répertoire \VB35 du dossier Sample. Par exemple, la version en C# de la solution ASPNETStringReverser se trouve dans \Samples\AccessControl\GettingStarted\CS35\ASPNET String Reverser.sln et la solution en Visual Basic dans \Samples\AccessControl\GettingStarted\VB35\ASPNET String Reverser.sln.

Exemples de bus des services

Les exemples suivants illustrent l’écriture des applications qui utilisent le bus des services.

Echo
Illustre un service et un client simples qui communiquent par le bus des services. Au démarrage de l’application de service, vos informations d’identification au espace de noms de service vous sont demandées et un point de terminaison s’ouvre sur le bus des services. Après son ouverture, ce point de terminaison possède une URI connue sur le bus des services et il est joignable depuis n’importe où, que votre ordinateur réside derrière un pare-feu ou une traduction d’adresses réseau (NAT). Après la connexion du client, vous pouvez saisir des messages dans l’application cliente, qui sont renvoyés par le service.

API REST de la mémoire tampon des messages
Montre comment programmer la mémoire tampon des messages d’un bus de services à l’aide de son protocole REST.

NetOneway
Montre comment afficher un point de terminaison de service et y avoir accès à l’aide de la liaison NetOnewayRelayBinding.

NetEvent
Illustre l’utilisation de la liaison NetEventRelayBinding sur le bus des services. Cette liaison permet à plusieurs applications d’écouter des événements envoyés vers un point de terminaison. Les événements envoyés vers ce point de terminaison sont reçus par toutes les applications. L’application accepte un des trois paramètres de ligne de commande facultatifs mutuellement exclusifs qui sélectionnent le mode de connectivité de l’environnement du bus des services :

  • -auto sélectionne le mode AutoDetect. Dans ce mode, le client du bus des services sélectionne automatiquement la connectivité TCP ou HTTP.

  • -tcp sélectionne le mode TCP, dans lequel toutes les communications vers le bus des services sont réalisées à l’aide de connexions TCP sortantes.

  • -http indique à l’application d’utiliser le mode HTTP, dans lequel toutes les communications vers le bus des services sont réalisées à l’aide de connexions HTTP sortantes.

Direct
Montre comment configurer la liaison NetTcpRelayBinding pour prendre en charge le mode de connexion Hybride/Directe qui établit d’abord une connexion relayée, puis, si possible, bascule automatiquement vers une connexion directe entre un client et un service.

MsgSecUserName
Illustre l’utilisation de la liaison NetTcpRelayBinding avec la sécurité des messages.

Relayed
Illustre l’utilisation de la liaison NetTcpRelayBinding.

WebHttp
Illustre l’utilisation de la liaison WebHttpRelayBinding pour renvoyer des données binaires à l’aide du modèle de programmation Web :

MetadataExchange
Montre comment afficher un point de terminaison de métadonnée qui utilise la liaison de relais.

WebNoAuth
Montre comment afficher un service HTTP qui ne nécessite pas l’authentification de l’utilisateur du client.

SimpleWebToken
Montre comment utiliser une simple information d’identification de jeton Web pour s’authentifier auprès du bus des services. L’exemple ressemble à l’exemple Echo, avec plusieurs modifications. Plus particulièrement, cet exemple ajoute un comportement dans les applications ServiceHost (service) et ChannelFactory (client).

SharedSecret
Montre comment utiliser un nom d’émetteur et un secret d’émetteur pour s’authentifier auprès du bus des services. L’exemple ressemble à l’exemple Echo, avec plusieurs modifications. Plus particulièrement, cet exemple ajoute un comportement dans les applications ServiceHost (service) et ChannelFactory (client).

MessageBuffer
Montre comment utiliser le bus des services et sa fonctionnalité de mémoire tampon des messages. L’exemple illustre deux applications de console : la première est un producteur de messages (Producer), la deuxième a accès aux messages (Consumer). L’application Consumer crée la mémoire tampon des messages et attend de lire les messages depuis celle-ci. L’application Producer récupère la mémoire tampon des messages, puis lui envoie les messages.

MessageBufferForSilverlight
Montre comment utiliser le service Access Control et l’API de mémoire tampon des messages Service Bus depuis une application Silverlight

LoadBalance
Montre comment utiliser le bus des services pour acheminer des messages vers plusieurs clients. Il affiche plusieurs instances d’un simple service qui communique avec un client par la liaison NetTcpRelayBinding. Au démarrage de chaque instance de l’application de service, vos informations d’identification vous sont demandées et un point de terminaison s’ouvre sur le bus des services. Une fois ouvert, ce point de terminaison possède une URI connue sur le bus des services et il est joignable depuis n’importe où, même si votre ordinateur réside derrière un pare-feu ou une traduction d’adresses réseau (NAT).

WindowsAzure
Montre comment exécuter un client et un service du bus des services sur Windows Azure. Ces deux exemples configurent le bus des services par programme. Seules les informations relatives à l’environnement et à la sécurité sont stockées dans les fichiers de configuration. De plus, ces exemples comprennent le fichier Microsoft.ServiceBus.dll (notez que Copy Local est défini sur True pour la référence de l’assembly).

CloudAzure
Montre un TraceListener qui envoie des informations de suivi sur le bus des services vers un client distant.

Exemples de contrôle d’accès

Les exemples suivants illustrent l’écriture des applications qui utilisent Access Control. Le code source de l’outil Acm.exe est également fourni. Tous les exemples Access Control comprennent des scripts d’installation et de nettoyage pour la création et la suppression de ressources Access Control.

ASPNETStringReverser
Illustre comment accéder aux jetons Access Control dans une application ASP.NET et comment les consommateurs de service peuvent utiliser System.Net.WebClient pour émettre une requête de jeton en texte brut auprès de Access Control.

ASPNETURLAuthorization
Fournit un module HTTP qui utilise Access Control et reflète le comportement du module URLAuthorization ASP.NET par défaut.

Outils de gestion : Outil ACM
Inclut le code source de l’outil de ligne de commande Acm.exe compris dans le kit de développement logiciel. L’outil Acm.exe permet la gestion des ressources Access Control.

Outils de gestion : WcfManagementClient
Inclut les schémas du service de gestion Access Control, un client WCF qui fournit un accès simple au service de gestion et illustre aussi la demande d’un jeton à partir de Access Control à l’aide de WCF.

SignedTokenRequests
Montre comment demander un jeton à partir de Access Control à l’aide d’une demande de jeton signée.

WcfAuthorizationManager
Illustre comment un service REST WCF peut accepter et valider des jetons Access Control.

Exemples de cache

Les exemples suivants illustrent l’utilisation de Cache Windows Azure.

CacheAPISample
Illustre les différents appels d’API Cache dans une application de console simple.

TrySessionCloud
Illustre l’utilisation des fournisseurs d’états de session ASP.NET avec Cache.

WebRole
Illustre l’utilisation de Cache dans une application ASP.NET hébergée dans Windows Azure.

Afficher: