Cette page vous a-t-elle été utile ?
Votre avis sur ce contenu est important. N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.
Vous avez d'autres commentaires ?
1500 caractères restants
Prise en main

Mise en route de SQL Server sur les machines virtuelles Azure

Mis à jour: juin 2015

Cette rubrique fournit des instructions sur la façon de s'inscrire à SQL Server sur une machine virtuelle Azure, et sur la création de bases de données SQL Server dans un environnement de cloud public Microsoft.

Avec SQL Server dans les machines virtuelles Azure, vous bénéficiez de tous les avantages de l'offre d'infrastructure en tant que service (ou IaaS) proposée par les centres de données Microsoft. Par conséquent, vous avez le contrôle total des machines virtuelles qui exécutent votre SQL Server, ainsi que vos applications et bases de données dans Azure. Vous pouvez déplacer vos applications à l'échelle de l'entreprise de votre propre plateforme de virtualisation sur site vers Azure en utilisant SQL Server dans une machine virtuelle Azure, au lieu d'acheter du nouveau matériel pour répondre à l'augmentation de vos besoins. Lorsque vous avez besoin de davantage matériel pendant une période spécifique, ou pour valider ou tester votre application, les machines virtuelles Azure offrent la flexibilité que vous recherchez. Vous pouvez développer des applications hybrides en hébergeant des bases de données SQL Server dans les machines virtuelles Azure. Il s'en suit que vous pouvez rendre vos bases de données disponibles aux applications sur site comme sur le cloud.

Cette rubrique comprend les sous-sections suivantes :

Pour créer une machine virtuelle SQL Server dans Azure, vous devez d'abord obtenir un abonnement à la plateforme Azure. Vous pouvez acheter un abonnement Azure en suivant le lien Options d'achat. Pour un essai gratuit, consultez Version d'évaluation gratuite d'Azure. Ensuite, vous pouvez mettre votre propre machine virtuelle dans Azure ou utiliser l'image fournie par la plateforme pour créer votre machine virtuelle dans Azure.

Le didacticiel Configuration de une machine virtuelle SQL Server sur Azure explique comment créer une machine virtuelle SQL Server à l'aide d'une image fournie par la plateforme.

Important : Lorsque vous créez une machine virtuelle SQL Server dans Windows Azure, vous devez effectuer certaines tâches supplémentaires pour pouvoir vous y connecter à partir d'autres machines virtuelles dans Windows Azure, de vos ordinateurs locaux ou d'Internet. Pour des instructions complémentaires, consultez Considérations relatives à la connectivité de SQL Server sur les ordinateurs virtuels Azure.

Si vous voulez mettre votre propre machine virtuelle sur Azure, consultez Procédure de création d'un ordinateur virtuel SQL Server dans Azure à l'aide du disque SQL Server sur site existant et Procédure de création d'un ordinateur virtuel SQL Server dans Azure à l'aide de l'ordinateur virtuel SQL Server sur site existant.

Pour plus d'informations sur la gestion des abonnements Azure, consultez Gestion des abonnements. La galerie de machine virtuelle Azure fournit plusieurs images de machine virtuelle, telles que des images Windows ou non Windows. Pour obtenir la liste la plus récente des images de machine virtuelle prises en charge, consultez Tailles de machine virtuelle pour Azure et Détails de la tarification des machines virtuelles.

La galerie de machine virtuelle Azure comprend plusieurs images qui contiennent Microsoft SQL Server. Le logiciel installé sur les images de machine virtuelle varie selon la version du système d'exploitation et la version de SQL Server. Le tableau suivant récapitule les images liées à SQL Server actuellement disponibles dans la galerie de machine virtuelle Azure :

 

Système d'exploitation Version de SQL Server Édition SQL Server

Windows Server 2008 R2

SQL Server 2008 R2 Service Pack 2

Éditions Enterprise, Standard et Web

Windows Server 2008 R2

SQL Server 2008 R2 Service Pack 3

Éditions Enterprise, Standard et Web

Windows Server 2012

SQL Server 2012 Service Pack 1

Éditions Enterprise, Standard et Web

Windows Server 2012

SQL Server Service Pack 2

Enterprise, Standard, Web, OLTP (Enterprise), et Data Warehouse (Enterprise)

Windows Server 2012 R2

SQL Server 2014

Enterprise, Standard, Web, OLTP (Enterprise), et Data Warehouse (Enterprise)

Remarque importante : des versions et éditions supplémentaires de SQL Server sont planifiées. Connectez-vous au Portail de gestion Azure pour afficher toutes les versions et éditions de SQL Server prises en charge.

Si votre machine virtuelle a été créée à l'aide de l'image de plateforme de l'édition d'évaluation de SQL Server qui était disponible pendant la période d'évaluation, vous ne pouvez pas la mettre à niveau vers une image d'édition soumise à une tarification horaire dans la galerie. Vous avez le choix entre l'une de deux options suivantes :

L'installation Windows Server dans l'image de plateforme contient les paramètres et les composants de configuration suivants :

  • Le Bureau à distance est activé pour le compte administrateur.

  • Windows Update est activé.

  • Par défaut, le compte d'utilisateur spécifié pendant le déploiement est membre du groupe local Administrators. Ce compte administrateur est également le membre du rôle serveur sysadmin de SQL Server.

  • La machine virtuelle est un membre d'un groupe de travail nommé WORKGROUP.

  • Le compte Invité n'est pas activé.

  • Pare-feu Windows avec fonctions avancées de sécurité (c:\Windows\System32\WF.msc) est activé.

  • .NET Framework version 4 est installé.

  • La taille de la machine virtuelle est spécifiée lors du déploiement.

  • La taille Moyenne est la taille minimale recommandée pour des charges de travail normales.

  • La taille minimale recommandée de une machine virtuelle est la taille Grande lorsque vous utilisez SQL Server Enterprise Edition.

  • La taille choisie détermine le nombre de disques de données que vous pouvez configurer. Pour obtenir les dernières informations sur les tailles de machine virtuelle disponibles et le nombre de disques de données que vous pouvez attacher à une machine virtuelle, consultez Tailles de machine virtuelle pour Azure.

L'installation SQL Server dans l'image de plateforme contient les paramètres et les composants de configuration suivants :

  • Moteur de base de données

  • Analysis Services

  • Integration Services

  • Reporting Services (configuré en mode natif)

  • Les groupes de disponibilité AlwaysOn sont disponibles dans SQL Server 2012 (ou version supérieure) mais nécessitent une configuration supplémentaire avant d'être utilisés. Pour plus d'informations, consultez Haute disponibilité et récupération d'urgence pour SQL Server sur des machines virtuelles Azure.

  • Réplication

  • Extractions en texte intégral et sémantiques pour la recherche (extractions sémantiques dans SQL Server 2012 ou version supérieure)

  • Data Quality Services (SQL Server 2012 ou version supérieure)

  • Master Data Services (SQL Server 2012 ou version supérieure), mais nécessite une configuration et des composants supplémentaires. Pour exécuter Master Data Services dans une machine virtuelle dans Azure, installez le serveur Web (services IIS) et Silverlight, et configurez également Master Data Services en utilisant l'outil de configuration Master Data Services (MDSConfigTool.exe). Pour plus d'informations, consultez Installer Master Data Services.

  • PowerPivot pour SharePoint est disponible (SQL Server 2012 ou version supérieure), mais requiert une configuration et des composants supplémentaires (y compris SharePoint).

  • Distributed Replay Client est disponible (SQL Server 2012 ou version supérieure), mais non installé. Pour exécuter la configuration, consultez Instances supplémentaires du moteur de base de données et de l'image SQL Server fournie par la plateforme.

  • Tous les outils, notamment SQL Server Management Studio, le Gestionnaire de configuration SQL Server, Business Intelligence Développement Studio, le programme d'installation de SQL Server, et les outils de mise à niveau et de migration, tels que les applications de la couche Données (DAC), les outils de sauvegarde, de restauration, d'attachement et de détachement.

  • L'option Connectivité des outils clients, le Kit de développement logiciel (SDK) des outils clients et le Kit de développement logiciel (SDK) de l'option Connectivité client de SQL.

  • La Documentation en ligne de SQL Server, mais requiert la configuration à l'aide de Help Viewer. Pour plus d'informations, consultez Utiliser la documentation du produit pour SQL Server.

  • Contient une instance (sans nom) par défaut du moteur de base de données SQL Server, écoutant uniquement le protocole de mémoire partagée.

  • Par défaut, Azure sélectionne l'authentification Windows pendant l'installation de la machine virtuelle SQL Server. Si vous souhaitez utiliser la connexion sa ou créer un nouveau compte SQL Server, vous devez modifier le mode d'authentification. Pour plus d'informations, consultez Considérations relatives à la sécurité de SQL Server sur des machines virtuelles Azure.

  • L'utilisateur Azure qui a installé la machine virtuelle est initialement le seul membre du rôle serveur fixe sysadmin de SQL Server.

  • La mémoire du moteur de base de données est définie dans la configuration comme mémoire dynamique. L'authentification de la base de données à relation contenant-contenu est désactivée. La langue par défaut est l'anglais. Le chaînage d’appartenance entre plusieurs bases de données est désactivé. Pour davantage de paramètres, examinez l'instance de SQL Server.

  • Les installations supplémentaires de SQL Server peuvent être installées sur la machine virtuelle, mais peuvent nécessiter un PID (code d'ID de produit).

  • Le Programme d'amélioration du produit (CEIP) est activé. Vous pouvez désactiver le CEIP à l'aide de l'utilitaire Rapports d'erreurs et d'utilisation SQL Server. Pour lancer l'utilitaire Rapports d'erreurs et d'utilisation SQL Server : dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes, cliquez sur la version Microsoft SQL Server, cliquez sur Outils de configuration, puis cliquez sur Rapports d'erreurs et d'utilisation SQL Server. Si vous ne souhaitez pas utiliser une instance SQL Server avec le CEIP activé, vous pouvez envisager de déployer votre propre image de machine virtuelle dans Azure. Pour plus d'informations, consultez Création et téléchargement d'un disque dur virtuel qui contient le système d'exploitation Windows Server.

  • Considérations relatives aux performances : Lorsque vous exécutez SQL Server dans Azure Virtual Machines, nous vous recommandons de continuer à utiliser les mêmes options de réglage des performances de base de données qui s'appliquent à SQL Server dans un environnement serveur sur site. Toutefois, les performances d'une base de données relationnelle dans un cloud public dépendent de nombreux facteurs, comme la taille de la machine virtuelle et la configuration des disques de données. Pour obtenir les dernières informations disponibles, consultez Meilleures pratiques relatives aux performances de SQL Server sur les machines virtuelles Azure. Cette rubrique inclut des informations sur le positionnement des fichiers de données et journaux, le disque de stockage temporaire, la mise en cache, les performances d'E/S, etc.

  • Considérations relatives à la haute disponibilité et à la récupération d'urgence : Pour les bases de données qui exécutent SQL Server sur des machines virtuelles dans Azure, suivez les instructions détaillées fournies dans la rubrique Haute disponibilité et récupération d'urgence pour SQL Server sur des machines virtuelles Azure. Pour les applications exécutées dans Azure et qui utilisent également SQL Server sur des machines virtuelles Azure, des aspects supplémentaires doivent être pris en considération. Nous vous recommandons vivement de lire les informations fournies dans la section Development Strategies in Azure: Comparison of Traditional Web Development vs. Azure Cloud Services and Azure Web Sites de l'article Modèles d'application et stratégies de développement pour SQL Server dans Azure Virtual Machines.

  • Services : désactivez tous les services inutilisés qui s'exécutent sur votre machine virtuelle dans Azure. Par exemple, si vous n'utilisez pas certains services SQL Server préinstallés, tels qu'Analysis Services, Reporting Services, ou Integration Services, désactivez-les.

  • Mise à l'échelle automatique : la fonctionnalité de mise à l'échelle automatique d'Azure permet d'augmenter ou de diminuer automatiquement le nombre de machines virtuelles utilisées par votre application. Cette fonctionnalité garantit que l'expérience utilisateur n'est pas affectée pendant les heures de pointe et que les machines virtuelles sont arrêtées quand la demande est faible. Nous vous déconseillons de définir l'option de mise à l'échelle automatique pour votre service cloud si celui-ci comprend des machines virtuelles SQL Server. En effet, cette fonctionnalité permet à Azure d'activer une machine virtuelle quand l'utilisation de son UC est supérieure à un certain seuil et de la désactiver quand l'utilisation de l'UC est inférieure à ce seuil. La fonctionnalité de mise à l'échelle automatique est utile pour les applications sans état, telles que les serveurs web. Dans ce cas, les machines virtuelles peuvent gérer la charge de travail sans références à un état antérieur. En revanche, elle est sans intérêt pour les applications avec état, comme SQL Server, où une seule instance autorise l'écriture dans la base de données. Remarque : pour configurer la mise à l'échelle automatique pour vos machines virtuelles, assurez-vous qu'elles se trouvent dans le même groupe à haute disponibilité et dans le même service cloud. Pour créer des machines virtuelles dans le même service cloud, il vous suffit de créer une première machine virtuelle, d'en créer une deuxième, puis de connecter la deuxième à la première. Pour plus d'informations, consultez Tutorial: Configure and connect multiple SQL Server virtual machines in the same cloud service in Azure.

Pour connaître les recommandations et les meilleures pratiques, et pour suivre les didacticiels, consultez les rubriques répertoriées dans la section Étapes suivantes à la fin de cette rubrique.

Dans la boîte de dialogue Se connecter au serveur de Management Studio, entrez le nom d'hôte de la machine virtuelle dans la zone Nom du serveur.

Avant de pouvoir vous connecter à l'instance de SQL Server depuis Internet, vous devez effectuer les tâches suivantes :

  • Configurez SQL Server de manière à écouter sur le protocole TCP et redémarrez le moteur de base de données.

  • Ouvrez les ports TCP du pare-feu Windows.

  • Configurez SQL Server pour l'authentification en mode mixte.

  • Créez une connexion d'authentification SQL Server.

  • Créez un point de terminaison TCP pour la machine virtuelle.

  • Déterminez le nom DNS de la machine virtuelle.

Pour des instructions pas à pas, consultez Configuration de une machine virtuelle SQL Server sur Azure.

Le réseau virtuel Azure permet à une machine virtuelle hébergé sur Azure d'interagir plus facilement avec votre réseau privé. Il existe plusieurs étapes pour configurer les paramètres du réseau virtuel Azure. Pour plus d'informations sur le réseau virtuel Azure, consultez Présentation du réseau virtuel Azure.

Spécifiez une chaîne de connexion similaire à la suivante :

add name ="connection" connectionString ="Data Source=VM_Name;Integrated Security=true;" providerName ="System.Data.SqlClient";

où VM_Name est le nom vous avez fourni pour votre machine virtuelle pendant l'installation. Pour des scénarios de connectivité différents, consultez Considérations relatives à la connectivité de SQL Server sur les ordinateurs virtuels Azure.

Si vous créez une machine virtuelle à l'aide d'une image SQL Server fournie par le plateforme, vous trouverez les supports d'installation de SQL Server enregistrés dans le répertoire C:\SqlServer_SQLMajorVersion.SQLMinorVersion_Full de la machine virtuelle. Vous pouvez exécuter le programme d'installation à partir de ce répertoire pour effectuer toutes les actions d'installation, notamment pour ajouter ou supprimer des fonctionnalités, ajouter une nouvelle instance, ou réparer l'instance si l'espace disque le permet. Notez que les images SQL Server sont proposées dans plusieurs versions sur le portail Azure. Si la version de l'image fournie par la plateforme SQL Server a été publiée le 15 mai 2014 ou à une date ultérieure, elle contient par défaut la clé de produit. Si vous déployez une machine virtuelle à partir d'une image SQL Server fournie par la plateforme qui a été publiée avant cette date, cette machine virtuelle ne contient pas la clé de produit. En guise de meilleure pratique, nous vous recommandons de toujours sélectionner la dernière version d'image à l'occasion du déploiement d'une nouvelle machine virtuelle.

Vous pouvez capturer une machine virtuelle SQL Server et l'utiliser comme modèle pour créer d'autres machines virtuelles. Le déploiement d'une nouvelle machine virtuelle via le modèle d'image ne viole pas la licence SQL Server fournie par la plateforme. Pour plus d'informations, consultez Comment capturer une machine virtuelle Windows à utiliser comme modèle. Si vous mettez votre propre image de SQL Server dans Azure, et si vous devez ensuite installer des fonctionnalités SQL Server supplémentaires, veillez à avoir suffisamment d'espace disque dans votre machine virtuelle. Pour plus d'informations sur les licences Windows Server et SQL Server dans la plateforme Azure, consultez FAQ concernant les licences des machines virtuelles.

Lorsque vous créez une machine virtuelle à l'aide de l'image de SQL Server fournie par la plateforme, vous pouvez créer des utilisateurs Windows, des connexions d'authentification Windows pour SQL Server, et des utilisateurs de base de données comme dans n'importe quelle base de données sur site. Si vous avez l'intention d'utiliser l'authentification SQL Server, vous devez configurer le moteur de base de données en mode d'authentification mixte. Le compte sa est désactivé. Pour plus d'informations sur le changement du mode d'authentification et l'activation du compte sa, consultez Modifier le mode d'authentification du serveur.

Pour permettre à la plateforme Microsoft Azure d'améliorer ses performances, sa fiabilité et sa disponibilité pour ses clients, il est indispensable de recueillir la télémétrie des performances des machines virtuelles invitées, telle que les compteurs de performances. Ces données ne contiennent pas d'informations personnelles identifiables sur les clients. Si vous n'êtes pas favorable à la collecte de ces données, vous pouvez désactiver ce paramètre en définissant la valeur de Registre ci-dessous (Enabled = 0).

HKLM\SOFTWARE\Microsoft\Windows Azure\AzPerfMonitor

noteRemarque
Le fait de se désengager du Programme d'amélioration du programme pour SQL Server sur votre machine virtuelle a aussi pour effet de désactiver la collecte de la télémétrie des performances. Pour plus d'informations, consultez Configuration du moteur de base de données.

Voir aussi

Afficher:
© 2015 Microsoft