Cette page vous a-t-elle été utile ?
Votre avis sur ce contenu est important. N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.
Vous avez d'autres commentaires ?
1500 caractères restants
Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Modification des niveaux de service et de performance de base de données

Mis à jour: février 2015

Cette rubrique décrit les étapes permettant de modifier les niveaux de service et de performance d'une base de données SQL Azure.

Pour déterminer les niveaux de service et de performance appropriés pour votre base de données SQL Azure, consultez Mise à niveau de bases de données SQL Web/Business vers les nouveaux niveaux de service et Niveaux de service et de performance de Base de données SQL Azure.

Vous pouvez facilement changer de niveau de service à l'aide de portail de gestion Azure, PowerShell ou d'une API REST.

Lors du passage à un autre niveau de service, prenez en considération ce qui suit :

  • Avant la mise à niveau vers un autre niveau de service ou de performances, vérifiez que vous disposez d'un quota sur le serveur. Si vous avez besoin d'un quota supplémentaire, appelez le support technique.

  • Les bases de données fédérées ne peuvent pas être mises à niveau vers les niveaux de service De base, Standard ou Premium.


    ImportantImportant
    La mise en œuvre actuelle des fédérations sera mise hors service avec les niveaux de service Web et Business. Envisagez d'utiliser l'infrastructure élastique de Base de données SQL Azure pour créer une solution partitionnée et montée en charge dans Base de données SQL Azure. Pour l'essayer, consultez la page Prise en main de l'infrastructure élastique de Base de données SQL Azure (version préliminaire).

  • Pour rétrograder une base de données, celle-ci doit être inférieure à la taille maximale autorisée du niveau de service cible. Pour plus d'informations sur la taille autorisée pour chaque niveau de service, consultez le tableau des tailles de niveau de service et de base de données plus loin dans cette section.

  • Lorsque vous rétrogradez à partir d'une niveau de service Premium, vous devez d'abord arrêter toutes les relations de géo-réplication. Vous pouvez suivre les étapes décrites dans la rubrique Arrêt d'une relation de copie continue pour interrompre le processus de réplication entre la base de données primaire et les bases de données secondaires actives.

  • Les offres de service de restauration sont différentes pour les divers niveaux de service. Si vous effectuez une mise à niveau vers une version antérieure, vous ne serez peut-être plus en mesure d'effectuer une restauration dans le temps ou vos périodes de rétention des sauvegardes seront peut-être plus courtes. Pour plus d'informations, consultez Sauvegarde et restauration de base de données SQL Azure.

  • Vous pouvez effectuer au maximum quatre modifications individuelles dans une base de données (niveaux de service ou niveau de performances) dans une période de 24 heures.

  • Les nouvelles propriétés de la base de données ne sont pas appliquées tant que les modifications ne sont pas terminées.

 

MAXSIZE Web Professionnel De base Standard Premium

100 Mo

500 Mo

1 Go

√ (D)

2 Go

√ (D)

5 Go

10 Go

√ (D)

20 Go

30 Go

40 Go

50 Go

100 Go

150 Go

200 Go

250 Go

√ (D)

300 Go

400 Go

500 Go

√ (D)

ImportantImportant
Les niveaux de service Business et Web seront mis hors service en septembre 2015. Pour plus d'informations, consultez Forum aux questions sur la disparition des éditions Web et Business.

Utilisez l'une des méthodes suivantes pour mettre à niveau une base de données. Cette procédure est spécifique à la mise à niveau vers un niveau de service Premium, mais elle s'applique à toutes les mises à niveau.

  1. Utilisez votre compte Microsoft pour vous connecter au portail de gestion Azure.

  2. Accédez à l'onglet BASES DE DONNÉES SQL.

  3. Sélectionnez une base de données dans la liste Bases de données. La base de données s'ouvre sur la page Tableau de bord de base de données ou Démarrage rapide.

  4. Sélectionnez l'onglet Mettre à l'échelle pour la base de données.

  5. Sous la section Général, sélectionnez le niveau de service PREMIUM.

  6. Pour le Niveau des performances, sélectionnez P1, P2 ou P3.

    Les ressources pour chaque niveau de performance sont représentées en DTU (Database Throughput Units, unités de capacité de base de données). Pour plus d'informations sur les niveaux de performance et les DTU, consultez la rubrique Niveaux de service et de performance de Base de données SQL Azure

  7. Dans la barre de commandes en bas de l'écran, cliquez sur le bouton Enregistrer.

  8. Un message de Confirmation s'affiche. Lisez les informations et activez la case à cocher pour confirmer.

  1. Utilisez Set-AzureSqlDatabase pour spécifier le niveau de performance, la taille maximale et le niveau de service de la base de données. Pour obtenir la liste des tailles de base de données prises en charge par les différents niveaux de service, consultez Niveaux de service de la Base de données SQL Azure (éditions).

  2. Définissez le contexte serveur avec l'applet de commande New-AzureSqlDatabaseServerContext. L'exemple de syntaxe est fourni dans la section Utilisation de commandes Azure PowerShell.

  3. Obtenez un descripteur de la base de données et du niveau de performance cible. Spécifiez le niveau de performance à l'aide de Set-AzureSqlDatabase –ServiceObjective

    Exemple d'utilisation

    Exemple :

    noteRemarque
    Cet exemple illustre la mise à niveau vers un niveau de service Premium.

    Le descripteur $db est créé et pointe vers la base de données « somedb ».

    Le descripteur $P1 est créé et pointe vers le niveau de performance Premium 1.

    Le niveau de performance pour la base de données $db est défini sur $P1.

     
    $db = Get-AzureSqlDatabase $serverContext –DatabaseName "somedb"
    
    $P1= Get-AzureSqlDatabaseServiceObjective $serverContext -ServiceObjectiveName "P1"
    
    Set-AzureSqlDatabase $serverContext –Database $db –ServiceObjective $P1 –Edition Premium
    
    

Utilisez l'une des méthodes suivantes pour rétrograder une base de données vers un niveau de service inférieur :

  1. Utilisez votre compte Microsoft pour vous connecter au portail de gestion Azure.

  2. Accédez à l'onglet BASES DE DONNÉES SQL.

  3. Sélectionnez l'onglet MISE À L'ÉCHELLE pour la base de données souhaitée.

  4. Sous la section Général, sélectionnez le niveau de service vers lequel vous souhaitez rétrograder.

  5. Dans la barre de commandes en bas de l'écran, cliquez sur le bouton Enregistrer.

  6. Le cas échéant, dans la page Confirmation, prenez connaissance des informations fournies et activez la case à cocher pour confirmer la modification.

  1. Utilisez Set-AzureSqlDatabase pour spécifier le niveau de service, le niveau de performance et la taille maximale de la base de données.

  2. Définissez le contexte du serveur à l'aide de New-AzureSqlDatabaseServerContext à partir de l'exemple de syntaxe fourni dans la section Utilisation de commandes Azure PowerShell.

  3. Procédez comme suit :

    • Obtenez un descripteur de base de données.

    • Obtenez un descripteur pour le niveau de performance.

    • Spécifiez le niveau de service, le niveau de performance et la taille maximale de la base de données en utilisant Set-AzureSqlDatabase –ServiceObjective.

      Exemple d'utilisation

      Cet exemple illustre la rétrogradation d'une base de données Premium vers une base de données de niveau de service Standard :

      • Le descripteur $db est créé et pointe vers la base de données « somedb ».

      • La variable $S2 est créée et pointe vers le niveau de performance Standard S2.

      • Le niveau de performance pour la base de données $db est défini sur $S2.

      • Spécifiez le niveau de service et la taille maximale de la base de données à l'aide des paramètres –Edition et –MaxSizeGB. La valeur indiquée pour le paramètre –MaxSizeGB doit être valide pour le niveau de service cible. Un tableau indiquant les valeurs MaxSize de chaque niveau de service est disponible plus haut dans cette rubrique.

      $db = Get-AzureSqlDatabase $serverContext –DatabaseName “somedb”
      $S2 = Get-AzureSqlDatabaseServiceObjective $serverContext -ServiceObjectiveName "S2"
      
      Set-AzureSqlDatabase $serverContext –Database $db –ServiceObjective $S2 –Edition Standard –MaxSizeGB 40
      

Vous pouvez augmenter ou réduire les niveaux de performance d'une base de données Premium ou Standard en procédant de l'une des manières suivantes. La modification du niveau de performance de la base de données peut prendre du temps. Pour plus d'informations, consultez la section Impact des modifications d'une base de données Premium ci-après.

WarningAvertissement
Si vous modifiez le niveau de performance d'une base de données Premium dont les relations de Géo-réplication active ont été configurées, utilisez l'ordre suivant pour la base de données primaire et les bases de données secondaires actives :

La raison de cette procédure est que les bases de données secondaires actives doivent présenter un niveau de performance égal ou supérieur à la base de données primaire.

  • Si vous passez d'un niveau de performance supérieur à un niveau inférieur, commencez d'abord par la base de données primaire, puis modifiez la ou les bases de données secondaires actives.

  • Si vous passez d'un niveau de performance inférieur à un niveau de performance inférieur, commencez par les bases de données secondaires actives, puis finissez par la base de données primaire.

  1. Utilisez votre compte Microsoft pour vous connecter au portail de gestion Azure.

  2. Accédez à l'onglet BASES DE DONNÉES SQL.

  3. Sélectionnez une base de données dans la liste Bases de données, pour le compte ou pour un serveur spécifique. La base de données s'ouvre sur la page Tableau de bord de base de données ou Démarrage rapide.

  4. Sélectionnez l'onglet Mettre à l'échelle pour la base de données.

  5. Pour l'option de niveau de performance, sélectionnez un niveau de performance.

  6. Dans la barre de commandes en bas de l'écran, cliquez sur le bouton Enregistrer.

  1. Utilisez Set-AzureSqlDatabase pour spécifier le niveau de performance de la base de données.

  2. Définissez le contexte serveur à l'aide de l'applet de commande New-AzureSqlDatabaseServerContext. L'exemple de syntaxe est fourni dans la section Utilisation de commandes Azure PowerShell.

  3. Procédez comme suit :

    • Obtenez un descripteur de base de données.

    • Obtenez un descripteur pour le niveau de performance.

    • Spécifiez le niveau de performance à l'aide de Set-AzureSqlDatabase –ServiceObjective.

      Exemple d'utilisation

      Exemple :

      • Le descripteur $db est créé et pointe vers la base de données « somedb ».

      • Le descripteur $P2 est créé et pointe vers le niveau de performance Premium 2.

      • Le niveau de performance pour la base de données $db est défini sur $P2.

      $db = Get-AzureSqlDatabase $serverContext –DatabaseName “somedb”
      $P2 = Get-AzureSqlDatabaseServiceObjective $serverContext -ServiceObjectiveName "P2"
      
      Set-AzureSqlDatabase $serverContext –Database $db –ServiceObjective $P2
      

Cette section fournit des informations sur les effets de la mise à niveau vers un niveau de service Standard ou Premium, ou du changement de niveau de performance de votre base de données.

Les connexions à la base de données peuvent être supprimées temporairement lors d'un changement de niveau de performance ou d'une mise à niveau/rétrogradation, et quelques secondes peuvent s'écouler avant qu'elles ne soient rétablies. Les applications base de données SQL doivent être codées de sorte qu'elles soient résistantes aux connexions supprimées, car cela peut se produire à tout moment dans base de données SQL en cas de défaillance d'un ordinateur dans le centre de données et de défaillance du service base de données SQL dans la base de données. Aucune modification de l'implémentation n'est requise par l'application pour utiliser une base de données Premium ou pour apporter des modifications à un niveau de performance de base de données Premium.

Une modification de SLO pour une base de données implique souvent un déplacement de données. Par conséquent, l'achèvement de la demande de modification et la prise d'effet de la modification de facturation associée peuvent nécessiter plusieurs heures. Un déplacement des données peut se produire lors de la mise à niveau/rétrogradation et du changement de niveau de performance de la base de données.

Latence pour les modifications de SLO impliquant le déplacement des données

Après avoir déterminé la taille de stockage de la base de données, la latence d'une demande de modification de SLO peut être estimée à l'aide de l'heuristique suivante :

3 x (5 minutes + database size / 150 MB/minute)

Par exemple, si la taille de la base de données est 50 Go, la latence de la demande de modification de SLO est estimée à l'aide de l'heuristique suivante :

3 x (5 minutes + 50 GB x 1024 MB/GB / 150 MB/minute) ≈17 hours

Les estimations des limites inférieure et supérieure à l'aide de cette heuristique varient entre 15 minutes pour une base de données vide et environ 2 jours pour une base de données de 150 Go. Les estimations peuvent varier en fonction des conditions dans le centre de données.

Latence lors du passage d'un niveau de performance supérieur à un niveau de performance inférieur

Généralement, aucun déplacement de données ne se produit si le niveau de performance de la base de données est modifié d'un niveau de performance supérieur vers une taille inférieure. Dans ce cas, la latence de modification du SLO est plus rapide et généralement de l'ordre de quelques secondes.

WarningAvertissement
Cette affirmation s'applique uniquement aux rétrogradations entre des niveaux de service Premium et Standard. La rétrogradation vers les niveaux de service Web, Business ou Basic entraîne un déplacement de données.

Vérifiez l'état de votre base de données lors de la mise à niveau ou de la rétrogradation de niveaux de service, ou lors de la modification du niveau de performance, à l'aide de l'une des méthodes suivantes.

  1. Utilisez votre compte Microsoft pour vous connecter au portail de gestion Azure.

  2. Sélectionnez une base de données dans la liste Bases de données. La base de données s'ouvre sur la page Tableau de bord de base de données ou Démarrage rapide.

  3. Sur la page Tableau de bord de la base de données, consultez la zone Aperçu rapide pour obtenir les informations d'état dans la section Édition.

  4. L'objectif de niveau de service (SLO) représente le niveau de performance au sein d'un niveau de service.

Cette section présente la configuration requise pour utiliser les commandes Azure PowerShell.

Conditions préalables

Pour utiliser les applets de commande Azure PowerShell décrites dans cette rubrique, vous devez installer le logiciel suivant sur l'ordinateur sur lequel PowerShell s'exécute.

  1. Téléchargez la version 3.0 de Windows PowerShell ou une version ultérieure à l'adresse http://www.microsoft.com/en-us/download/details.aspx?id=34595.

  2. Téléchargez Azure PowerShell à partir de la section d'outil en ligne de commande sur Téléchargements d'outils et du Kit de développement logiciel (SDK) Azure.

Procédez comme suit :

  1. Dans l'écran d'accueil ou à partir du menu Démarrer, trouvez et lancez Azure PowerShell.

  2. Tapez le nom d'utilisateur et le mot de passe du serveur.

  3. Créez le contexte serveur à l'aide de New-AzureSqlDatabaseServerContext.

Exemple


$subId = <Subscription ID>
$thumbprint = <Certificate Thumbprint>
$myCert = Get-Item Cert:\CurrentUser\My\$thumbprint
Set-AzureSubscription -SubscriptionName "mySubscription" -SubscriptionId $subId -Certificate $myCert
Select-AzureSubscription -SubscriptionName "mySubscription"
$serverContext = New-AzureSqlDatabaseServerContext -ServerName "myserver" -UseSubscription


Référence Azure PowerShell

Pour voir des informations détaillées sur les applets de commande Azure PowerShell utilisées dans cette rubrique, consultez la page Applets de commande de Base de données SQL Azure.

New-AzureSqlDatabaseServerContext

New-AzureSqlDatabase

Set-AzureSqlDatabase

Voir aussi

Microsoft réalise une enquête en ligne pour recueillir votre opinion sur le site Web de MSDN. Si vous choisissez d’y participer, cette enquête en ligne vous sera présentée lorsque vous quitterez le site Web de MSDN.

Si vous souhaitez y participer,
Afficher:
© 2015 Microsoft