Cette documentation est archivée et n’est pas conservée.

La hiérarchie des objets physiques de Windows SharePoint Services

Windows SharePoint Services 3

Le modèle objet Windows SharePoint Services 3.0 peut être divisé en trois hiérarchies. Cette rubrique décrit la hiérarchie des objets physiques, qui inclut les classes représentant les entités physiques, telles que les serveurs et les fichiers, et les conteneurs de ces entités, tels que les batteries de serveurs et les dossiers.

Cc768557.important(fr-fr,office.12).gif Important :

Pour une description des entités représentées par les classes dans la hiérarchie, voir Informations de base : objets physiques dans Windows SharePoint Services.

La hiérarchie de contenu (qui inclut les classes représentant les éléments publiables des données, tels que les éléments de liste, et les classes représentant les conteneurs imbriqués des données, tels que les listes, les bases de données de contenu, les sites Web, les collections de sites Web et les regroupements de collections de sites appelés applications Web) est abordée à la rubrique La hiérarchie de contenu de Windows SharePoint Services.

La troisième hiérarchie, la hiérarchie des services, inclut les classes qui représentent les services et les instances de services. Cette hiérarchie est abordée à la rubrique Hiérarchie des services de Windows SharePoint Services.

Remarque Remarque :

Ces hiérarchies se chevauchent dans le sens où il est difficile de catégoriser certaines classes qui peuvent être considérées comme appartenant à plusieurs hiérarchies.

La hiérarchie des objets physiques

Les classes dans la hiérarchie des objets physiques représentent des entités qui sont des objets physiques réels ou des objets qui, selon le contexte, peuvent être considérés comme physiques ou non physiques. Les quatre classes principales de la hiérarchie sont représentées dans la figure 1.

Figure 1. La hiérarchie des objets physiques
Hiéarchie d’objets physiques

Les classes SPFolder et SPFile ne sont pas abordées dans cet article, mais pour éviter tout malentendu, notez que l'entité représentée par un objet SPFolder ou un objet SPFile peut se trouver dans une base de données de contenu Windows SharePoint Services plutôt que dans le système de fichiers d'un serveur. Par exemple, un fichier de feuille de calcul dans une bibliothèque de documents Windows SharePoint Services est stocké dans une cellule de base de données, et non dans un dossier sur l'un des serveurs.

SPFarm

Une batterie de serveurs Windows SharePoint Services est représentée par la classe SPFarm. Une batterie de serveurs est un cluster de serveurs physiques qui inclut un ou plusieurs serveurs frontaux, zéro ou plusieurs serveurs d'applications et un serveur SQL, qui peut être hébergé sur un serveur de base de données dédié ou sur l'un des serveurs d'applications (ou sur un serveur frontal, s'il n'y en a qu'un). À proprement parler, un déploiement Windows SharePoint Services 3.0 est toujours hébergé sur une batterie de serveurs, bien que cette batterie puisse se résumer à un seul ordinateur contenant le déploiement entier.)

Voici quelques-unes des caractéristiques de la classe SPFarm :

  • La classe SPFarm, qui représente une batterie constituée d'un ou plusieurs serveurs physiques, est incluse dans la hiérarchie physique. Mais elle peut également être considérée comme le niveau supérieur de la hiérarchie de contenu ; par exemple, tout le contenu (hors configuration) d'une batterie de serveurs Windows SharePoint Services peut être sauvegardé et restauré.

    Remarque Remarque :

    Dans Windows SharePoint Services 3.0, la base de données de configuration d'une batterie de serveurs ne peut pas être restaurée. Elle peut être sauvegardée : cela peut s'avérer utile sous forme d'un instantané de la base de données qui peut être comparé à l'état actuel de la base de données à des fins de dépannage.

  • Dans Windows SharePoint Services 3.0, la classe SPFarm peut également être considérée comme représentant la base de données de configuration qui est associée à la batterie de serveurs, car Windows SharePoint Services 3.0 n'a pas de classe qui représente la base de données de configuration elle-même. Par exemple, la propriété DisplayName d'un objet SPFarm est également le nom de la base de données de configuration.

  • Un objet SPFarm possède trois types principaux de classes enfants : SPServer, SPService et SPSolution.

  • SPFarm hérite de SPPersistedObject, ce qui signifie que l'objet (il est unique) qui instancie la classe persiste dans la base de données de configuration.

  • SPFarm a des membres statiques pour la création de batteries de serveurs et le renvoi de références à la batterie de serveurs locale ou à une batterie distante.

  • SPFarm dispose de nombreux membres pouvant servir pour le développement de fonctionnalités d'administration. Certains des membres les plus importants peuvent aider à l'administration ci-après :

    • Sauvegarde et restauration de la batterie de serveurs

    • Mises à niveau de la batterie de serveurs

    • Migration (déplacement) de la batterie de serveurs

    • Rapports d'erreurs

    • Mise en cache

SPServer

Un serveur physique dans une batterie de serveurs Windows SharePoint Services est représenté par la classe SPServer. En plus de nombreux membres hérités, elle possède une propriété Address qui contient l'adresse IP du serveur et une propriété Role qui identifie le rôle du serveur dans la batterie. S'il y a seulement un serveur, son rôle est SingleServer. S'il y en a plusieurs, les serveurs frontaux ont le rôle WebFrontEnd et presque tous les autres serveurs ont le rôle Application. Toutefois, la propriété Role d'un serveur qui héberge physiquement une base de données de contenu Windows SharePoint Services a généralement la valeur Invalid. Cela est dû au fait que ces serveurs n'exécutent généralement qu'un seul service Windows SharePoint Services, le service de base de données (qui est un service Windows), et que ce service n'est simplement qu'un alias du service SQL Server de Windows ne faisant pas partie de Windows SharePoint Services. Par conséquent, il n'exécute pas vraiment du code Windows SharePoint Services et n'est pas vraiment adapté au rôle Application. Pour plus d'informations sur les applications, les rôles et les services, voir Hiérarchie des services de Windows SharePoint Services et Informations de base : entités de service dans Windows SharePoint Services.

La classe SPServer a également une propriété ServerInstances qui contient des références à toutes les instances de services Windows et de services Web qui s'exécutent sur le serveur. Pour plus d'informations sur les instances de services, voir Hiérarchie des services de Windows SharePoint Services et Informations de base : entités de service dans Windows SharePoint Services.

SPServer hérite de SPPersistedObject. Les objets qui instancient SPPersistedObject persistent dans la base de données de configuration Windows SharePoint Services.

Voir Informations de base : entités de service dans Windows SharePoint Services pour un graphique représentant une batterie de serveurs standard.

Voir aussi

Afficher: