Pour afficher l’article en anglais, activez la case d’option Anglais. Vous pouvez aussi afficher la version anglaise dans une fenêtre contextuelle en faisant glisser le pointeur de la souris sur le texte.
Traduction
Anglais
Nous recommandons d’utiliser Visual Studio 2017

Référence de commande du contrôle de version Team Foundation

Pour lancer l'invite de commandes Visual Studio, dans Windows, choisissez Démarrer, Microsoft Visual Studio 2012, Visual Studio Tools, puis l'un des raccourcis d'invite de commandes.

Dans la plupart des cas, vous exécutez la commande de contrôle de version dans le contexte d'un annuaire qui est mappé dans l'espace de travail. Par exemple, $/SiteApp/Main/ est mappé à c:\code\SiteApp\Main\. Pour obtenir la dernière version de tous les éléments dans l'espace de travail :

c:\code\SiteApp\Main\SolutionA>tf get
RemarqueRemarque

Nous ne republions pas actuellement certaines rubriques. Toutefois, vous pouvez lire la version Visual Studio 2010 de ces rubriques.

Votre espace de travail est une copie locale du code base de votre équipe. Comme c'est une copie locale de votre ordinateur de développement, vous pouvez développer et tester votre code de manière isolée jusqu'à ce que vous soyez prêt à archiver votre travail. Voici certaines commandes pour la gestion de votre espace de travail :

Proxy Command (Visual Studio 2010)

WorkFold Command (Visual Studio 2010)

Workspace Command (Visual Studio 2010)

Workspaces Command (Visual Studio 2010)

Voir aussi : Configurer le contrôle de version Team Foundation sur votre ordinateur de développement, Créer et utiliser des espaces de travail

Utilisez ces commandes pour développer votre application sous contrôle de version avec votre équipe :

Add, commande

Ajoute des fichiers et des dossiers et des fichiers au contrôle de version

Checkout (ou Edit), commande

Extrait un fichier et remplace son état de modification en attente par « modifier ».

Delete, commande (contrôle de version Team Foundation) (Visual Studio 2010)

Get, commande

Obtient (télécharge) la dernière version ou une version spécifiée d'un ou plusieurs fichiers ou dossiers à partir de Team Foundation Server dans l'espace de travail.

Rename, commande (contrôle de version Team Foundation) (Visual Studio 2010)

Status, commande

Affiche des informations sur les modifications en attente apportées aux éléments de fichiers et dossiers dans un ou plusieurs espaces de travail, ou dans un jeu de réservations.

Undo, commande

Ignore une ou plusieurs modifications en attente de fichiers ou dossiers.

Undelete Command (Visual Studio 2010)

Voir aussi : Développer votre application dans un contrôle de version Team Foundation

Pour diverses raisons, vous devez parfois mettre de côté une partie ou tout votre travail en cours. Pour suspendre et reprendre votre travail, et pour gérer vos jeux de réservations, utilisez les commandes suivantes :

Shelve, commande (Visual Studio 2010)

Shelvesets Command (Visual Studio 2010)

Unshelve, commande (Visual Studio 2010)

Voir aussi : Interrompre votre travail et gérer vos jeux de réservations.

Voici comment archiver votre code dans le code base de l'équipe :

Checkin, commande

Archive les modifications en attente des fichiers ou dossiers sur le serveur.

Voir aussi : Archiver votre contribution au code base de l'équipe

Afficher et gérer les fichiers et dossiers de contrôle de version
Properties, commande (Visual Studio 2010)

Commande Property (non documentée)

Dir Command (Visual Studio 2010)

Destroy Command (Visual Studio 2010)

LocalVersions Command (Visual Studio 2010)

Voir aussi : Utiliser l'Explorateur du contrôle de code source pour gérer les fichiers sous contrôle de version

Afficher et gérer les versions précédentes
Changeset Command (Visual Studio 2010)

History, commande

Affiche l'historique des révisions d'un ou de plusieurs fichiers ou dossiers.

Label Command (Visual Studio 2010)

Labels Command (Visual Studio 2010)

Rollback Command (Visual Studio 2010)

Unlabel Command (Visual Studio 2010)

View Command (Visual Studio 2010)

Voir aussi : Afficher et gérer les versions antérieures

Comparer les dossiers et fichiers
Difference Command (Visual Studio 2010)

Folderdiff Command (Visual Studio 2010)

Voir aussi : Afficher et gérer les versions antérieures

Résoudre les conflits de fichiers

Resolve Command (Visual Studio 2010)

Voir aussi : Résoudre les conflits du contrôle de version Team Foundation.

Utiliser les verrous de contrôle de version

Lock Command (Visual Studio 2010)

Voir aussi : Utiliser des verrous du contrôle de version.

Utiliser les commandes suivantes pour isoler les risques à l'aide des branches :

Branch Command (Visual Studio 2010)

Branches Command (Visual Studio 2010)

Merge Command (Visual Studio 2010)

Merges Command (Visual Studio 2010)

Voir aussi : Utiliser les branches pour isoler le risque dans le contrôle de version Team Foundation.

Utilisez les commandes suivantes pour administrer votre système de contrôle de version :

Configure Command (Visual Studio 2010)

Permission Command (Visual Studio 2010)

Voir aussi : Administration du contrôle de version Team Foundation (Visual Studio 2010).

Utiliser les commandes suivantes pour obtenir plus d'informations sur les commandes de contrôle de version :

Help Command (Visual Studio 2010)

Msdn Command (Visual Studio 2010)

La syntaxe de chaque commande apparaît en haut de chaque rubrique de référence.

Des arguments sans crochets sont requis. Les crochets [Brackets] indiquent le caractère facultatif des arguments qui ne sont pas requis pour exécuter une commande. Toutefois, certains arguments facultatifs possèdent des valeurs par défaut qui sont appliquées à la commande même si vous ne spécifiez pas l'option.

Lorsque des options sont séparées par une barre verticale ( | ), vous pouvez spécifier l'une des options.

Les éléments en gras sont les options que vous devez inclure textuellement. Les éléments en italique sont des arguments que vous devez remplacer par des caractères réels pour exécuter une commande.

Certaines commandes prennent en charge des raccourcis. Par exemple, vous pouvez appeler la commande Delete avec tf delete ou tf del.

Par exemple, la commande Checkout :

tf checkout [/lock:( none|checkin|checkout)] [/recursive] itemspec [/login: username,[ password]]

Examinons les arguments de cet exemple :

  • itemspec : vous devez remplacer cet argument par un argument itemspec qui spécifie les éléments que vous extrayez.

  • /lock:(none|checkin|checkout) : vous n'êtes pas tenu de spécifier l'option /lock. Si vous ne la spécifiez pas, le système spécifie par défaut /lock:none. Dans le cas contraire, vous pouvez spécifier l'une des options de verrouillage.

  • Les arguments suivants sont facultatifs et si vous ne les fournissez pas, aucun de leurs effets ne s'applique à la commande :

    • /recursive : si vous voulez extraire de manière récursive plusieurs éléments dans un dossier, vous devez spécifier cette option textuellement.

    • /login:nom_utilisateur,mot_de_passe : si vous voulez exécuter la commande sous le nom d'un autre utilisateur, vous devez spécifier textuellement l'option /login, remplacer nom_utilisateur par le nom de l'utilisateur et, si nécessaire, fournir le mot de passe.

Vous pouvez utiliser des arguments itemspec et versionspec pour indiquer les éléments affectés par une commande.

Vous utilisez un argument itemspec (spécification d'élément) pour spécifier les éléments affectés par une commande. Vous pouvez spécifier des éléments sur un ordinateur client ou sur votre ordinateur Team Foundation Server. Vous pouvez utiliser des caractères génériques tels que * et ?.

Un argument itemspec client spécifie un chemin d'accès à des éléments sur un ordinateur client, tel qu'un dossier (par exemple, c:\code\SiteApp\Main\SolutionA\), un fichier (par exemple, c:\code\SiteApp\Main\SolutionA\Project1\program.cs) ou plusieurs fichiers (par exemple, c:\code\SiteApp\Main\SolutionA\*.cs). Vous pouvez également spécifier des chemins d'accès UNC tels que \\myshare\code\SiteApp\Main.

Un argument itemspec serveur spécifie un chemin d'accès à des éléments sur votre ordinateur Team Foundation Server, tel qu'un dossier (par exemple, $/SiteApp/Main/SolutionA), un fichier (par exemple, $/SiteApp/Main/SolutionA/Project1/program.cs) ou plusieurs fichiers (par exemple, $/SiteApp/Main/SolutionA/*.cs).

Vous utilisez en général des arguments itemspec serveur lorsque vous devez exécuter une commande sur des éléments qui ne se trouvent pas sur l'ordinateur client. Par exemple, vous travaillez sur un ordinateur de développement et devez obtenir certaines données d'historique des révisions sur certains éléments qui figurent dans une collection de projets d'équipe dans laquelle vous ne travaillez pas :

c:\>tf history /collection:http://fabrikam-3:8080/tfs/DefaultCollection
$/SiteApp/Main/SolutionA/Project1/* /recursive  
/noprompt 

Pour certaines commandes, vous pouvez spécifier plusieurs arguments itemspec. Par exemple :

c:\code\SiteApp\Main\SolutionA\Project1\>tf checkout program1.cs program2.c

Extrait program.cs et program2.c.

Vous utilisez un argument versionspec (spécification de version) pour spécifier la version des éléments affectés par une commande. Pour fournir un argument versionspec, vous pouvez :

  • Utilisez l'option /version. Par exemple : /version:C44.

  • Ajouter l'argument versionspec à un argument itemspec à l'aide d'un point-virgule. Par exemple : program1.cs;C44.

Lorsque vous utilisez la History, commande ou la Difference Command, vous pouvez spécifier une plage de versions en séparant les versions par un tilde (~). Par exemple :

c:\code\SiteApp\Main\SolutionA>tf history /noprompt * /recursive /v:D4/12/2012~D4/24/2012

Utilisez la syntaxe suivante pour spécifier un argument versionspec.

Type

Syntaxe

Description

Ensemble de modifications

[C] n

Spécifie des éléments en fonction d'un numéro d'ensemble de modifications. Si un élément situé dans la portée n'a pas été modifié dans l'ensemble de modifications spécifié, le système prend la dernière version de l'élément qui est survenue avant l'ensemble de modifications spécifié.

ConseilConseil

Vous pouvez omettre le C si vous spécifiez seulement un numéro.

Exemples

c:\code\SiteApp\Main>tf get readme.txt /v:C8

– ou –

c:\code\SiteApp\Main>tf get readme.txt /v:8

– ou –

c:\code\SiteApp\Main>tf get readme.txt;8

Si le fichier readme.txt a été modifié dans l'ensemble de modifications 8, obtient cette version du fichier. Dans le cas contraire, obtient la version la plus récente du fichier readme.txt avant la version 8.

Étiquette

L label

Spécifie les éléments auxquels label a été appliqué.

Exemples

c:\code\SiteApp\Main>tf get readme.txt;LJulyHotFix

Obtient la version du fichier readme.txt qui était nommée JulyHotFix.

c:\code\SiteApp\Main>tf get /version:LLastKnownGood

Récupère la version de tous les éléments étiquetés (et supprime les éléments non étiquetés) dans l'espace de travail, tels qu'ils existaient lors de la création de l'ensemble de modifications nommé LastKnownGood. Par exemple, peut-être dans le cadre d'un processus de génération automatisé.

Date et heure

D yyyy-mm-ddTxx:xx

- ou -

D mm/dd/yyyy

- ou -

Tout format pris en charge par .NET Framework.

- ou -

Tout format de date pris en charge sur l'ordinateur local.

Spécifie un ensemble de modifications créé à une date et une heure spécifiées.

Exemples

c:\code\SiteApp\Main>tf get /version:D2004-03-22

Met à jour l'espace de travail pour qu'il corresponde au code base tel qu'il existait le 22/03/2004 à 00:00 (minuit).

c:\code\SiteApp\Main>tf get /version:D2004-03-22T09:00

Met à jour l'espace de travail pour qu'il corresponde au code base tel qu'il existait le 22/03/2004 à 09:00 (9h00 du matin).

Pour plus d'informations sur les formats de date et d'heure pris en charge par .NET Framework, voir DateTime et Chaînes de format de date et d'heure standard.

Espace de travail (actuel)

W

Spécifie la version dans votre espace de travail.

Espace de travail (spécifié)

W workspacename; workspaceowner

Spécifie la version dans un espace de travail spécifié.

Par exemple :WResolveRIConflicts;PeterW

Conseil

T

Spécifie la version la plus récente.

Vous pouvez utiliser certaines options communes pour modifier la manière dont une commande fonctionne.

Utilisez l'option /noprompt pour supprimer les demandes de saisie de données et rediriger les données de sortie vers la fenêtre d'invite de commandes. Cette option peut être utile lorsque vous avez besoin d'utiliser des commandes de contrôle de version dans un script parce que la commande procède sans intervention d'un utilisateur et que les données sont disponibles pour que le script effectue des opérations telles que l'analyse ou la capture.

Lorsque vous utilisez cette option, le système :

  • supprime toutes les demandes de saisie :

    • Aucune question n'est posée dans la fenêtre d'invite de commandes. Par exemple, quand vous utilisez la Undo, commande avec cette option, le système ne vous demande pas de confirmer si vous voulez continuer à annuler les modifications.

    • Les fenêtres et les boîtes de dialogue ne sont pas présentées. Par exemple, utilisez cette option avec la Checkin, commande. Au lieu d'afficher la boîte de dialogue Archiver pour que vous confirmiez vos options (quels éléments vous voulez archiver ou quels éléments de travail associer), le système démarre l'archivage sans confirmation.

  • Redirige les données de production vers l'invite de commandes. Par exemple, utilisez cette option avec la History, commande. Les données sont affichées dans la fenêtre d'invite de commandes et non pas dans la fenêtre Historique.

Utilisez l'option /login pour spécifier le compte d'utilisateur Team Foundation Server qui doit exécuter une commande. Cette option peut être utile quand vous travaillez sur l'ordinateur d'un autre membre de l'équipe.

Par exemple, Julia travaille avec Peter sur l'ordinateur de développement de ce dernier. Elle utilise la commande Lock pour déverrouiller un fichier qu'elle avait verrouillé auparavant :

c:\code\SiteApp\Main> tf lock /lock:none program.cs /login:JuliaI,JuliaPassword

Si elle souhaite éviter d'afficher son mot de passe dans l'invite de commandes, elle peut entrer la commande sans le mot de passe :

c:\code\SiteApp\Main> tf lock /lock:none program.cs /login:JuliaI

Une fois qu'elle a entré cette commande, le système lui demande de taper son mot de passe dans une boîte de dialogue qui masque son entrée.

Remarque importante Important

Il est recommandé d'utiliser l'option /lock avec discrétion et d'avertir les membres de votre équipe de la raison pour laquelle vous verrouillez un élément et du moment où vous envisagez de supprimer le verrou.

Utilisez l'option /lock pour appliquer ou supprimer un verrou au moment où vous exécutez une autre commande telle que Add ou Edit.

/lock:(none|checkin|checkout)
  • None : aucun verrou n'est placé sur un élément. Si un verrou est déjà en place, il est supprimé.

  • Checkin ou Checkout : applique un verrou. Consultez Présentation des types de verrou.

RemarqueRemarque

Parfois, l'opération de verrouillage peut échouer :

  • Si d'autres utilisateurs ont verrouillé des éléments spécifiés quelconques, l'opération de verrouillage échoue.

  • Le système ignore ce commutateur s'il existe déjà une modification en attente pour l'élément. Dans ce cas, vous devez utiliser la Lock Command pour modifier un verrou sur un élément.

Vous pouvez abréger les options ci-dessous.

Option

Alias de l'option

/comment

-C

/computer

-M

/delete

-D

/force

-P

/format

-F

/help

-?, -H

/lock

-K

/login

-Y

/newname

-N

/noprompt

-I

/owner

-O

/recursive

-R

/server

-S

/slotmode

-X

/template

-T

/user

-U

/version

-V

/workspace

-W

Les commandes de contrôle de version retournent les codes de sortie suivants :

Code de sortie

Définition

0

Opération réussie.

1

Succès partiel. Cela signifie que quelque chose au moins, ou peut-être tout, a échoué.

2

Commande non reconnue.

100

Aucune opération n'a réussi.

Par exemple :

c:\code\SiteApp\Main\SolutionA\Project1\>tf checkout program1.cs program2.c

Si l'un des fichiers que vous essayez d'extraire n'existe pas sur le serveur, la commande retourne 1 pour indiquer un succès partiel.

Afficher: