Pour afficher l’article en anglais, activez la case d’option Anglais. Vous pouvez aussi afficher la version anglaise dans une fenêtre contextuelle en faisant glisser le pointeur de la souris sur le texte.
Traduction
Anglais

Commande, fenêtre

 

La fenêtre Commande est utilisée pour exécuter des commandes ou des alias directement dans l'environnement de développement intégré (IDE) Visual Studio. Vous pouvez exécuter à la fois les commandes de menu et les commandes qui n'apparaissent dans aucun menu. Pour afficher la fenêtre Commande, sélectionnez Autres fenêtres dans le menu Affichage et choisissez Fenêtre Commande.

Pour vérifier la valeur d'une variable varA, utilisez la Imprimer, commande :

>Debug.Print varA

Le point d'interrogation (?) est un alias pour Debug.Print, et cette commande peut donc également s'écrire :

>? varA

Les deux versions de cette commande retournent la valeur de la variable varA.

Le symbole supérieur à (>) apparaît à gauche de la fenêtre Commande comme une invite pour les nouvelles lignes. Utilisez les touches de direction HAUT et BAS pour faire défiler les commandes précédemment émises.

Tâche

Solution

Exemple

Évaluer une expression.

Faites précéder l'expression d'un point d'interrogation (?).

? myvar

Basculer vers une fenêtre Exécution.

Entrez immed dans la fenêtre sans supérieur au signe (>)

immed

Revenir à la fenêtre Commande à partir d'une commande Exécution.

Entrez cmd dans la fenêtre.

>cmd

Les raccourcis suivants vous aident à naviguer en mode Commande.

Action

Emplacement du curseur

Combinaison de touches

Parcourir la liste des commandes précédemment entrées.

Ligne d'entrée

HAUT et BAS & sur CTRL+BAS

Faire défiler le contenu de la fenêtre vers le haut.

Contenu de la fenêtre Commande

CTRL+HAUT

Faire défiler le contenu de la fenêtre vers le bas.

Contenu de la fenêtre Commande

BAS ou CTRL+BAS

System_CAPS_tipAstuce

Vous pouvez copier une commande antérieure, en partie ou en totalité, vers la ligne d'entrée : à cet effet, faites défiler le contenu de la fenêtre jusqu'à la commande voulue, mettez en surbrillance le texte à copier, puis appuyez sur ENTRÉE.

Lorsque vous cliquez sur n'importe quelle ligne précédente dans la fenêtre Commande, vous passez automatiquement en mode Marque. Cela vous permet de sélectionner, de modifier et de copier le texte de commandes précédentes comme vous le feriez dans n'importe quel éditeur de texte, et de les coller dans la ligne active.

La fenêtre utilisée pour entrer la commande EvaluateStatement détermine si un signe égal (=) est interprété comme un opérateur de comparaison ou comme un opérateur d'assignation.

Dans la fenêtre de Commande, un signe égal (=) est interprété comme un opérateur de comparaison. Vous ne pouvez pas utiliser d'opérateurs d'assignation dans la fenêtre Commande. Ainsi, si les valeurs des variables varA et varB sont différentes, la commande

>Debug.EvaluateStatement(varA=varB)

retournera la valeur False.

Dans la fenêtre Exécution, par contraste, un signe égal (=) est interprété comme un opérateur d'assignation. Ainsi, la commande

>Debug.EvaluateStatement(varA=varB)

assignera à la variable varA la valeur de la variable varB.

Certaines commandes Visual Studio ont des arguments, des commutateurs et des valeurs obligatoires ou facultatifs. L'utilisation de ces commandes est régie par un ensemble de règles spécifiques. La commande complexe suivante est un exemple de commande destiné à clarifier la terminologie employée.

Edit.ReplaceInFiles /case /pattern:regex var[1-3]+ oldpar 

Dans cet exemple :

  • Edit.ReplaceInFiles est la commande

  • /case et /pattern:regex sont des commutateurs (précédés de la barre oblique [/])

  • regex est la valeur du commutateur /pattern ; le commutateur /case n'a pas de valeur

  • var[1-3]+ et oldpar sont des paramètres

    System_CAPS_noteRemarque

    Les commandes, paramètres, commutateurs ou valeurs qui comportent des espaces doivent être entourés de guillemets doubles ("").

En règle générale, les commutateurs et les paramètres peuvent être placés à n'importe quel endroit de la ligne de commande, à l'exception de la commande Shell, dont les commutateurs et les paramètres doivent respecter un ordre précis.

Pratiquement tous les commutateurs pris en charge par une commande peuvent avoir deux formes : une abrégée (un seul caractère) et une longue. Plusieurs commutateurs de forme abrégée peuvent être regroupés. Par exemple, /p /g /m peut aussi être spécifié sous la forme /pgm.

Lorsqu'une valeur est attribuée à un groupe de commutateurs, cette valeur s'applique à chacun des commutateurs. Par exemple, /pgm:123 équivaut à /p:123 /g:123 /m:123. Si l'un des commutateurs du groupe n'accepte pas la valeur spécifiée, une erreur se produit.

La présence d'un signe d'insertion (^) dans une ligne de commande signifie que le caractère situé juste après ce signe est interprété littéralement, et non comme un caractère de contrôle. Cela permet d'incorporer des guillemets ("), des espaces, des barres obliques de début, des signes d'insertion ou tout autre caractère littéral dans une valeur de paramètre ou de commutateur (mais pas dans les noms de commutateurs). Par exemple :

>Edit.Find ^^t /regex

Un signe d'insertion a la même fonction qu'il soit ou non placé entre guillemets. Si le signe d'insertion est le dernier caractère de la ligne de commande, il est ignoré. L'exemple illustré ici montre comment rechercher le modèle « ^t ».

Si, par exemple, vous souhaitez ouvrir un fichier qui possède un tracé contenant des espaces, vous devez placer des guillemets autour du tracé ou du segment de tracé contenant des espaces : C:\ " fichiers programme » ou « fichiers C:\Program ».

Afficher: