Pour afficher l’article en anglais, activez la case d’option Anglais. Vous pouvez aussi afficher la version anglaise dans une fenêtre contextuelle en faisant glisser le pointeur de la souris sur le texte.
Traduction
Anglais

Vue d'ensemble de Visual Studio Tools pour Office Runtime

 

Pour exécuter des solutions créées à l'aide des Outils de développement Microsoft Office dans Visual Studio, Visual Studio 2010 Tools pour Office Runtime doit être installé sur les ordinateurs des utilisateurs finaux. Pour plus d'informations, consultez Comment : installer Visual Studio Tools pour Office Runtime Redistributable. Visual Studio 2010 pour Office Runtime comprend deux composants principaux :

  • Extensions Office pour .NET Framework. Ces composants sont des assemblys managés qui fournissent la couche de communication entre votre solution et l'application Microsoft Office. Pour plus d'informations, consultez Fonctionnement des extensions Office pour .NET Framework.

  • Chargeur de solution Office. Ce composant est un ensemble de DLL non managées que les applications Office utilisent pour charger le runtime et vos solutions. Pour plus d'informations, consultez Fonctionnement du chargeur de solution Office.

Le runtime peut être installé de plusieurs façons différentes. Selon la configuration de l'ordinateur, différents composants runtime sont installés lorsque vous installez le runtime. Pour plus d'informations, consultez Scénarios d'installation de Visual Studio Tools pour Office Runtime.

Visual Studio 2010 Tools pour Office Runtime comprend des extensions Office pour le .NET Framework 3.5, le .NET Framework 4 et versions ultérieures. Les solutions qui ciblent chaque version du .NET Framework, utilisent les extensions appropriées pour cette version.

Ces extensions se composent des assemblys que vos solutions utilisent pour automatiser et étendre des applications Office. Lorsque vous créez un projet Office, Visual Studio ajoute automatiquement des références aux assemblys utilisés pour le type de projet et la version .NET Framework cible du projet. Pour plus d’informations sur les assemblys dans les extensions Office, consultez Assemblys dans Visual Studio Tools pour Office Runtime.

La plupart des types que vous utilisez dans les extensions Office pour .NET Framework 3.5 sont des classes. Ce sont les mêmes classes que celles fournies dans les versions antérieures de Visual Studio Tools pour Office Runtime. En revanche, la plupart des types que vous utilisez dans les extensions Office pour le .NET Framework 4 ou version ultérieure sont des interfaces. Par exemple, quand vous ciblez le .NET Framework 4 ou version ultérieure, les types Microsoft.Office.Tools.Excel.Worksheet et Microsoft.Office.Tools.Word.Document sont des interfaces, et non des classes.

Dans la plupart des cas, le code que vous écrivez dans les solutions Office est le même que votre solution cible .NET Framework 3.5 ou .NET Framework 4. Toutefois, certaines fonctionnalités requièrent un code différent lorsque vous ciblez des versions différentes du .NET Framework. Pour plus d'informations, consultez Migration de solutions Office vers .NET Framework 4 ou version ultérieure.

La plupart des interfaces dans les extensions Office pour le .NET Framework 4 ou version ultérieure ne sont pas destinées à être implémentées par du code utilisateur. Les seules interfaces que vous pouvez directement implémenter ont des noms qui commencent par la lettre I, tels que ISmartTagExtension.

Toutes les interfaces qui ne commencent pas par la lettre I sont implémentées en interne par Visual Studio 2010 Tools pour Office Runtime, et ces interfaces peuvent changer dans les versions ultérieures. Pour créer des objets qui implémentent ces interfaces, utilisez les méthodes fournies par l'objet Globals.Factory dans votre projet. Par exemple, pour obtenir un objet qui implémente l'interface SmartTag, utilisez la méthode Globals.Factory.CreateSmartTag. Pour plus d'informations sur Globals.Factory, consultez Accès global aux objets dans les projets Office.

Le modèle d'objet des extensions Office pour le .NET Framework 4 ou version ultérieure étant basé sur des interfaces, vous pouvez utiliser la fonctionnalité d'équivalence des types dans Visual C# et Visual Basic dans Visual Studio pour incorporer les informations de type de Visual Studio Tools pour Office Runtime dans votre solution. Cette fonctionnalité permet aux solutions Office et à Visual Studio Tools pour Office Runtime d'être gérés indépendamment les uns des autres. Par exemple, si votre solution utilise l'interface Microsoft.Office.Tools.Word.Document comme un type incorporé et que la version suivante du runtime ajoute des membres à l'interface Microsoft.Office.Tools.Word.Document, votre solution fonctionnera encore avec la version suivante du runtime. Si votre solution n'utilise pas l'interface Microsoft.Office.Tools.Word.Document comme un type incorporé, votre solution ne fonctionnera plus avec la version suivante du runtime.

Par défaut, la fonctionnalité d'équivalence des types n'est pas activée quand vous créez un projet Office qui cible le .NET Framework 4 ou version ultérieure. Si vous souhaitez activer cette fonction, affectez à la propriété Incorporer les types interop de chacune des références d'assembly suivantes dans votre projet la valeur True :

  • Microsoft.Office.Tools.dll

  • Microsoft.Office.Tools.Common.dll

  • Microsoft.Office.Tools.Excel.dll

  • Microsoft.Office.Tools.Outlook.dll

  • Microsoft.Office.Tools.Word.dll

Une fois que vous avez apporté cette modification, les informations de type pour tous les types au moment de l'exécution utilisés par le projet sont incorporées dans l'assembly de solution lorsque vous générez le projet. Ces informations de type incorporées, plutôt que les informations de type dans les assemblys référencés, sont utilisées par la solution au moment de l'exécution.

Le runtime Visual Studio Tools pour Office inclut plusieurs DLL non managées que les applications Office utilisent pour charger le runtime et les solutions Office. Bien que vous ne devriez jamais avoir à utiliser directement ces DLL, le fait de savoir à quoi elles servent peut vous aider à mieux comprendre l'architecture des solutions Office.

Pour plus d’informations sur la façon dont ces composants sont utilisés pendant le processus de chargement, consultez Architecture des personnalisations au niveau du document et Architecture des compléments VSTO.

Quand un utilisateur ouvre une personnalisation au niveau du document ou quand il démarre un complément VSTO, l’application Office fait appel à VSTOEE.dll pour effectuer les tâches requises pour charger Visual Studio Tools pour Office Runtime.

VSTOEE.dll s'assure que la version correcte de Visual Studio Tools pour Office Runtime est chargée pour la solution et la version installée d'Office. Bien que plusieurs versions Visual Studio Tools pour Office Runtime puissent être installées sur un même ordinateur, une seule instance de VSTOEE.dll est installée à la fois. Il s'agit du fichier VSTOEE.dll qui avait été inclus avec la version la plus récente du runtime installée sur l'ordinateur. Pour plus d’informations sur les différentes versions du Visual Studio Tools pour Office Runtime qui peuvent être utilisées pour d’autres solutions, consultez Exécution de solutions dans différentes versions de Microsoft Office.

Une fois que VSTOEE.dll a chargé la version appropriée de Visual Studio Tools pour Office Runtime, VSTOLoader.dll exécute la plupart du travail requis pour charger l'assembly de la solution. VSTOLoader.dll effectue plusieurs tâches :

  • Il crée un domaine d'application pour chaque assembly de solution.

  • Il exécute un ensemble de vérifications de sécurité pour s'assurer que l'exécution de l'assembly de la solution est autorisée.

  • Il charge la version des extensions Office pour la version .NET Framework requise par la solution.

VSTOLoader.dll effectue également plusieurs tâches spécifiques aux compléments VSTO :

  • Implémente l'interface IDTExtensibility2. IDTExtensibility2 est une interface COM que tous les compléments VSTO pour les applications Microsoft Office doivent implémenter. Cette interface définit les méthodes que l’application appelle pour communiquer avec le complément VSTO.

  • Implémente l'interface IManagedAddin. Cette interface est utilisée par les applications Office pour charger les compléments VSTO. Pour plus d'informations, consultez Interface IManagedAddin.

Il existe des versions 64 bits et 32 bits séparées de Visual Studio 2010 Tools pour Office Runtime. Ces versions du runtime sont utilisées pour exécuter des solutions dans les éditions 64 bits et 32 bits d'Office. Le tableau suivant affiche la version requise du runtime pour chaque combinaison de Windows et d'Office.

Édition de Windows

Édition de Microsoft Office

Version obligatoire du runtime de Visual Studio Tools pour Office.

32 bits

32 bits

32 bits

64 bits

32 bits

64 bits

64 bits

64 bits

64 bits

Quand vous installez Office, la version requise de Visual Studio Tools pour Office Runtime est installée avec Office. Par exemple, quand vous installez l'édition 64 bits d'Office sur une version 64 bits de Windows, la version 64 bits de Visual Studio Tools pour Office Runtime est également installée. Pour plus d’informations sur l’installation du Visual Studio Tools pour Office Runtime avec Office, consultez Scénarios d'installation de Visual Studio Tools pour Office Runtime.

La version 64 bits d'Office peut également exécuter des solutions Office créées à l'aide de modèles de projet pour la version 2007 de Microsoft Office System dans Visual Studio 2008. Toutefois, il ne peut pas exécuter des solutions Office créées en utilisant des modèles de projet pour Microsoft Office 2003 dans Visual Studio 2008, ou des solutions Office créées à l'aide de Visual Studio 2005. Pour plus d'informations, consultez Exécution de solutions dans différentes versions de Microsoft Office.

Si vous devez réparer le runtime, ouvrez Programmes et fonctionnalités ou Ajout/Suppression de programmes dans le Panneau de configuration, sélectionnez Microsoft Visual Studio 2010 Tools pour Office Runtime dans la liste des programmes, puis cliquez sur Désinstaller. Le programme d'installation qui s'exécute vous permet de réparer le runtime. Si vous cliquez sur Modifier, vous n'aurez pas la possibilité de réparer le runtime.

Afficher: