Développement avec Outlook 2007 Mobile Service

Paru le 23 février 2006

Résumé : Apprenez à créer et à héberger des services Web pour le service mobile Outlook 2007 (OMS). Cet article poursuit la présentation d'OMS en fournissant des indications et des recommandations pour le développement de pages Web pour le service. (10 pages imprimées)

Paul Shen, Microsoft Corporation
Bing He, Microsoft Corporation
Yong Zhang, Microsoft Corporation
Judy Zhang, Microsoft Corporation

S'applique à : Microsoft Office Outlook 2007

Programming for Outlook 2007 Mobile Service (Part 2 of 3) 

Sur cette page


        Introduction aux services Web pour OMS
      Introduction aux services Web pour OMS

        Recommandations pour le développement côté service
      Recommandations pour le développement côté service

        Pages Web
      Pages Web

        Journalisation du flux de messages
      Journalisation du flux de messages

        Conclusion
      Conclusion

        Ressources supplémentaires
      Ressources supplémentaires

Introduction aux services Web pour OMS

Le service mobile Microsoft Office Outlook 2007 (OMS) est le nouveau composant de messagerie et de gestion des informations personnelles développé pour Microsoft Office Outlook 2007. OMS est conçu pour faire d'Outlook le meilleur outil de messagerie et de notification mobile. Avec OMS, les utilisateurs peuvent aisément intégrer les fonctionnalités mobiles d'Outlook à leurs appareils mobiles.

Le client OMS, intégré à Outlook, envoie des messages texte et multimédias à un service Web créé et hébergé par des partenaires qui sont soit des opérateurs soit des fournisseurs de services de contenu de message mobile. Le service Web remet ensuite le message à un centre d'opérateurs de service de message texte ou multimédia.

Ceci est le deuxième volet d'une série d'articles en trois parties présentant OMS et fournissant des instructions pour l'utilisation du service. Pour obtenir des exemples de code et des informations sur le flux de messages entre les fournisseurs de services Web OMS et les clients, consultez l'article Instructions pour le service mobile Outlook 2007 (partie 1 sur 3) . Pour obtenir des informations sur le schéma XML concernant les données échangées entre les fournisseurs Web OMS et les clients OMS, consultez l'article Instructions pour le service mobile Outlook 2007 (partie 3 sur 3) .

Recommandations pour le développement côté service

Dans Instructions pour le service mobile Outlook 2007 (partie 1 sur 3) , nous abordons les protocoles de communication entre le service Web OMS et le client OMS. Nous examinerons ensuite d'autres problèmes à prendre en considération lors du développement ou de l'hébergement d'un service Web OMS et nous fournirons des exemples de pages Web qui pourraient être utilisés pour inscrire des utilisateurs à ce service.


Configuration de base requise

Le développement de service Web OMS ne nécessite pas de système complexe. Vous pouvez utiliser une technologie Microsoft préexistante pour créer un service Web type. La configuration de base requise est la suivante :

  • Microsoft Visual Studio .NET 2003 ou Microsoft Visual Studio 2005

  • Microsoft Windows Server 2003

  • Microsoft SQL Server 2000 ou Microsoft SQL Server 2005

Nous vous recommandons de créer le service Web OMS en utilisant Visual Studio et de l'héberger sur Windows Server 2003 avec Internet Information Services 6 (IIS). SQL Server est recommandé pour la journalisation des transactions côté serveur.


Considérations relatives aux performances et à la capacité

Avant d'envisager un fonctionnement en service intégral, vous devez absolument tester rigoureusement les performances et la capacité afin d'allouer un matériel et une bande passante Internet/Intranet adaptés. D'après notre expérience, les tests de performances permettent d'aider les fournisseurs de services à comprendre la capacité du service Web et à identifier des bogues qui passeraient inaperçus autrement. Les tests de performances doivent mesurer le temps de réponse des demandes d'un utilisateur et doivent être répartis en trois catégories : normal, pointe et sous contraintes.

Le but du test normal est de mesurer les variations de la courbe du temps de réponse sur une période continue (par exemple, 12 heures). Le test de pointe mesure les variations du temps de réponse aux heures de pointe (par exemple, pendant les heures de travail). Le test sous contraintes teste la stabilité du service et les variations du temps de réponse en cas de volume de demandes élevé pendant une période très courte. Les tests de performances peuvent être réalisés en exécutant simultanément le même applet ou script sur plusieurs ordinateurs clients qui envoient des demandes de messages texte ou multimédias au service Web.

Il est impossible de créer le véritable environnement réel nécessaire pour le test sous contraintes, qui pourrait consister en plusieurs milliers d'ordinateurs clients envoyant des demandes simultanément. Par conséquent, des simulations mathématiques servent à déterminer combien d'ordinateurs clients sont nécessaires pour simuler un scénario réel. Par exemple, pour simuler une situation réelle de 5000 utilisateurs, où chacun envoie un message texte toutes les 30 minutes et prévoit un temps de réponse du service de trois secondes, vous devrez peut-être déployer neuf ordinateurs de tests clients et envoyer des messages texte simultanément et de façon répétée.

Pages Web

Les pages Web sont développées par les fournisseurs de services Web OMS et sont affichées sur le site Web du fournisseur de service. L'URL de la page de connexion du fournisseur de services doit être définie dans l'élément signUpPage de la chaîne XML serviceInfo. Ces pages ont pour but de guider l'utilisateur au long du processus d'inscription, de gérer les informations personnelles de l'utilisateur et la configuration et de configurer un compte dans Outlook pour le service Web.


URL de services Web multiples

Pour les fournisseurs de services qui regroupent des services de plusieurs opérateurs, il est possible de concevoir et héberger plusieurs services Web OMS pour que les opérateurs individuels puissent avoir des paramètres de services spécifiques, tels que des limites sur la longueur des messages SMS (Short Message Service) ou la taille des messages MMS (Multimedia Messaging Service).

Dans ce cas, les pages Web de connexion doivent être conçues en fonction de cette exigence. Les utilisateurs sont dirigés vers des URL de service différentes en fonction de leur opérateur lorsqu'ils ajoutent un compte dans Outlook 2007 automatiquement ou de façon manuelle. Lorsque les utilisateurs s'inscrivent à un service, ils sont également orientés vers l'URL de service correspondante s'ils veulent reconfigurer leurs comptes.


Page d'accueil

Les fournisseurs de services Web OMS doivent créer une page d'accueil qui est la page par défaut ouverte par les utilisateurs. Sur cette page, les utilisateurs doivent pouvoir obtenir des informations sur le service Web et les fonctionnalités client. Les nouveaux utilisateurs doivent pouvoir s'enregistrer auprès du service OMS et les utilisateurs abonnés doivent pouvoir se connecter pour vérifier et mettre à jour leurs informations personnelles telles que les mots de passe, et configurer leurs options de réponse.

La page d'accueil doit contenir les informations suivantes :

  • Présentations d'OMS : Présentation informelle des fonctionnalités OMS pour permettre aux utilisateurs d'en savoir plus sur OMS.

  • Configuration requise : Pour utiliser OMS, les utilisateurs doivent installer Outlook 2007 ; il leur faudra donc peut-être vérifier leur version d'Office avant de s'inscrire.

  • Informations sur le dépannage.

  • Inscription et connexion.

  • Un lien hypertexte ou un bouton permettant aux nouveaux utilisateurs de s'inscrire au service OMS, et un message du type « Cliquez sur Inscription pour vous abonner au service OMS ».

Fournissez aux utilisateurs existants une zone de connexion dans laquelle ils peuvent se connecter à leurs comptes OMS en entrant un ID utilisateur ou un numéro de téléphone portable et un mot de passe. Si un utilisateur oublie son mot de passe, la page Web doit offrir un moyen de le récupérer. Lorsque les utilisateurs se connectent correctement, ils doivent pouvoir afficher et modifier leur profil utilisateur, leurs paramètres de réponse, etc. La figure 1 est un exemple de page d'accueil OMS.

Barre de menu OMS
Figure 1. Page d'accueil OMS


Page d'inscription

Création d'une page Web appelée « Page d'inscription » qui décrit les différentes étapes de l'inscription au service Web OMS. L'utilisateur accèderait à ce site en cliquant sur Inscription à la page d'accueil. Pour s'inscrire au service, l'utilisateur complèterait les champs illustrés à la figure 2. L'ID utilisateur doit être une chaîne d'identification unique définie par l'utilisateur et peut être identique au numéro de téléphone portable. Ce champ est facultatif en fonction des besoins différents des fournisseurs de services.

Page d'inscription
Figure 2. Page d'inscription


Page Paramètres de configuration

Création d'une page « Paramètres de configuration » permettant aux utilisateurs de modifier leurs paramètres de réponse et de notification.

Le message entrant décrit dans la section « Empaquetage des messages mobiles entrants » des Instructions pour le service mobile Outlook 2007 (partie 1 sur 3) est remis par le service OMS en fonction des options de réponse prédéfinies. L'option Réponse autorise deux destinations facultatives : Réponse téléphone portable ou Réponse boîte aux lettres .

Si un utilisateur sélectionne l'option Réponse boîte aux lettres (voir la figure 3), nous recommandons que l'utilisateur ajoute l'adresse SMTP (indiquée par le fournisseur de services) dans la Liste des expéditeurs approuvés d'Outlook. De cette façon, les réponses aux messages mobiles envoyés depuis le client OMS ne seront pas traitées comme des messages indésirables. De plus, le service Web doit envoyer aux utilisateurs qui sélectionnent cette option de Réponse un message électronique de bienvenue qui fournit une liste des fonctionnalités OMS clés et inclut des instructions pour activer la boîte aux lettres et utiliser OMS.

L'option Notification est désactivée par défaut. Les utilisateurs qui sélectionnent cette option peuvent entrer le nombre maximal de messages par jour qu'ils souhaitent transférer vers leur appareil mobile. Il peut s'agir de messages basés sur des règles OMS ou de rappels OMS. Par défaut, le nombre maximal est 30. Le fournisseur de services peut compter ces messages en utilisant l'élément sourceType dans xmsData. Tous les jours, pour chaque utilisateur spécifique, le fournisseur de services compte le nombre total de messages envoyés avec sourceType="ruleBased" ou sourceType="reminder". Si ce nombre est supérieur au nombre maximal défini sur la page Paramètres de Configuration, le fournisseur de services doit renvoyer un code d'erreur au client OMS. L'erreur aura un code d'attribut other et peut mentionner le texte suivant dans l'élément content : « Vous avez atteint la limite prédéfinie de messages de notification et de rappel que vous pouvez recevoir aujourd'hui ».

Page Paramètres de configuration
Figure 3. Page Paramètres de configuration


Page Informations utilisateur

La page « Informations utilisateur » aide les utilisateurs à consulter facilement leurs informations personnelles. Elle contient des informations sur l'inscription, des informations de configuration et des informations sur le service. La figure 4 propose un exemple de page Informations utilisateur.

Page Informations utilisateur
Figure 4. Page Web Informations utilisateur


Page Modification du mot du passe

La page « Modification du mot de passe » permet aux utilisateurs de gérer leurs informations personnelles, telles que le mot de passe et le numéro de téléphone portable. La figure 5 propose un exemple de page Modification du mot de passe.

Page Modification du mot du passe
Figure 5.Page Web Modification du mot de passe


Ajout de comptes dans Outlook

Avec OMS, les utilisateurs peuvent configurer des comptes dans Outlook 2007 pour leur service Web en cliquant simplement sur un bouton. Pour que cela fonctionne, les fournisseurs de services peuvent ajouter un lien contenant le protocole requis ou ajouter une ligne dans leur code pour renvoyer une URL de protocole avec les informations de l'utilisateur. Lorsque l'utilisateur clique sur ce lien ou qu'il applique une action spécifique pour déclencher le code, OMS affiche un message qui demande si l'utilisateur souhaite ajouter ce compte à OMS. Si l'utilisateur clique sur Oui, le gestionnaire de comptes OMS s'ouvre et les informations d'inscription de l'utilisateur sont ajoutées automatiquement. L'URL suivante est un exemple :

oms:http://211.136.85.91/omsv3/xmsservice.asmx?UserID=13910021012

L'URL est constituée des éléments suivants :

  • Schéma (« oms:http:// »)

  • Serveur (« 211.136.85.91 »)

  • Chemin (« omsv3/xmsservice.asmx »)

  • Requête (« UserID=12910021012 »)

Conformément à la norme RFC1738 (Uniform Resource Locator), seules les parties « serveur » et « chemin » peuvent ne pas être sensibles à la casse ; les autres composants sont sensibles à la casse. Le schéma d'URL pour « oms » est requis et doit être en minuscules. L'URL du service Web OMS peut être http ou https, mais il est https s'il n'y a pas d'indication contraire.

Le composant « requête » de l'URL (tout le texte suivant le point d'interrogation) contient zéro paramètre ou plus séparés par le symbole esperluette (&). Chaque paramètre doit être défini comme « nom=valeur ». Lorsque l'URL de protocole ne contient pas de composant de requête, elle est traitée comme un compte vide pour le fournisseur de services donné, sans aucune spécification de paramètres.

Insérez un lien ou bouton Ajouter en tant que compte Outlook sur la page d'Informations utilisateur pour faire démarrer le processus de création de compte OMS, comme illustré à la figure 6.

Ajouter en tant que compte Outlook
Figure 6. Boîte de dialogue Ajouter en tant que compte Outlook


Publication du service Web

Le service Web développé pour OMS peut être publié sur Office Marketplace sur Microsoft Office Online. Pour plus d'informations, consultez la section Devenir un fournisseur Office Marketplace .

Journalisation du flux de messages

La journalisation du flux de messages a pour but d'obtenir une meilleure compréhension des utilisateurs OMS et de déterminer et effectuer le suivi des erreurs les plus fréquentes rencontrées par les utilisateurs. Ces informations constituent un outil précieux pour l'amélioration du service.

Pour concevoir la base de données décrite dans cette section, vous devez créer les tables suivantes :

  • userInformation

  • messageType

  • errorCodes

  • outgoingLog

  • outgoingErrorLog

  • receivingLog

La table userInformation enregistre des informations générales sur chaque utilisateur, notamment des propriétés telles que userId (un ID unique et intraçable qui est utilisé pour différencier les utilisateurs de façon anonyme), les services souscrits comme le service de messages texte, la durée souscrite, le temps expiré, l'heure de déconnexion et les paramètres de réponse.

La table messageType définit les types de messages qui doivent être suivis dans les messages sortants. Avec cette table, vous pouvez distinguer les messages rédigés en tant que messages texte de ceux qui sont générés sous la forme de messages électroniques. Les définitions des champs utilisés dans la table messageType sont répertoriées dans le tableau 1. Les types de messages prédéfinis qui doivent apparaître en tant que partie des données dans la table messageType sont répertoriés dans le tableau 2.

Tableau 1. Définitions de la table messageType

Champ

Type

typeCode

chiffre

typeName

chaîne

Tableau 2. Types de messages prédéfinis

typeCode

typeName

100

Message texte envoyé depuis l'inspecteur de messages électroniques.

101

Message texte envoyé depuis l'inspecteur OMS.

102

Message texte envoyé depuis l'inspecteur OMS au moment prévu.

103

Rappel transféré en tant que message texte.

104

Message texte transféré du fait de la notification basée sur les règles.

105

Récapitulatif du calendrier envoyé en tant que message texte.

200

Message MMS envoyé depuis l'inspecteur de messages électroniques.

201

Message MMS envoyé depuis l'inspecteur OMS.

202

Message MMS envoyé depuis l'inspecteur OMS au moment prévu.

203

Rappel transféré envoyé en tant que message MMS.

204

Notification basée sur les règles envoyée en tant que message MMS.

205

Récapitulatif du calendrier envoyé en tant que message MMS.

Les définitions de la table errorCodes sont répertoriées dans le tableau 3. La table errorCodes doit inclure les codes d'erreur utilisés par le service Web OMS.

Tableau 3. Définition de la table errorCodes

Champ

Type

typeCode

Chiffre

typeName

Chaîne

La table outgoingLog enregistre tous les messages qui sont envoyés par le service Web OMS, comme illustré par le tableau 4.

Tableau 4. Définitions de la table outgoingLog

Champ

Type

Description

messageId

Chiffre

ID d'identité.

userID

Chaîne

ID intraçable unique utilisé pour différencier les utilisateurs de façon anonyme.

sendTime

dateTime

Date et heure d'envoi du message.

messageType

Chiffre

Clé étrangère pour le champ [MessageType].typeCode.

splitNo

chiffre

Numéro d'un message long qui a été fractionné en plusieurs messages.

DBMix

Chiffre

0- Anglais, 1- Langue mixte.

recipientNo

Chiffre

Nombre de destinataires.

slideModeFlag

Chiffre

Pour un message MMS, indique s'il a utilisé le mode slide : 0-mode slide, 1- autres.

contentType

Chaîne

Type de contenu MIME (Multipurpose Internet Mail Extensions) contenu dans ce message, par ex : « texte/brut ».

successFlag

Chiffre

0-Réussite, 1-Réussite partielle, 2-Échec.

La table outgoingErrorLog enregistre tous les messages qui sont envoyés sans réussite complète, comme indiqué dans le tableau 5. Il enregistre toutes les erreurs associées et peut représenter plusieurs erreurs pour plusieurs enregistrements.

Tableau 5. Définitions de la table outgoingErrorLog

Champ

Type

Description

ID

chiffre

ID d'identité.

messageId

chiffre

ID du message. Cet ID doit correspondre à l'ID enregistré pour ce message dans la table outgoingLog.

errorCode

chaîne

Clé étrangère du champ [errorCodes].[typeCode].

La table receivingLog enregistre tous les messages qui sont reçus. Il enregistre plusieurs types d'informations, comme illustré dans le tableau 6.

Tableau 6. Définitions de la table receivingLog

Champ

Type

Description

messageId

chiffre

ID d'identité.

userID

chaîne

ID intraçable unique utilisé pour différencier les utilisateurs de façon anonyme.

receiveTime

dateTime

Date et heure de réception de la réponse.

replyTime

chiffre

Options de réponse définies par les utilisateurs : 0=Réponse message électronique, 1=Réponse portable, 2=Les deux.

messageType

chaîne

« SMS, » « MMS » ou « Autres ».

contentType

chaîne

Type de contenu MIME contenu dans ce message de réponse, par ex : « texte brut ».

successFlag

chiffre

Le code d'erreur qui est survenu (champ « typeCode » de la table errorCodes) ou « 0 » pour indiquer la réussite.

En créant des tables et en les utilisant comme décrit ci-dessus, vous obtiendrez des informations utiles sur les performances du service Web OMS.

L'architecture générale d'OMS consiste en une infrastructure de service client basée sur la technologie de service Web. Le client OMS, intégré à Outlook, code un message mobile sous forme de message SOAP et l'envoie au service Web OMS, où il est ensuite codé et remis à la passerelle de message mobile de l'opérateur. Le message est ensuite remis au téléphone mobile de l'utilisateur par le biais des réseaux sans fil mobiles de l'opérateur. Le service Web OMS est créé et hébergé par un fournisseur de services qui est soit un opérateur de téléphonie mobile soit un agrégateur (fournisseur de contenu Internet, fournisseur d'accès à Internet ou toute autre partie pouvant fournir un service de messagerie mobile). Les protocoles de spécification et de communication du service Web OMS entre le client OMS et le service Web sont décrits dans la section « Protocoles de communication » dee l'article Instructions pour le service mobile Outlook 2007 (partie 1 sur 3) .

Les messages vont et viennent entre Outlook et le téléphone portable du destinataire via le service Web OMS et l'infrastructure de l'opérateur. Les réponses provenant du téléphone portable du destinataire peuvent atteindre la boîte de réception Outlook, l'appareil mobile de l'expéditeur ou les deux, en fonction des préférences de l'utilisateur. Pour envoyer des réponses dans la Boîte de réception d'un utilisateur dans Outlook, le fournisseur de services les empaquette dans des messages électroniques SMTP conformément à la spécification définie par Microsoft. Pour plus d'informations, consultez la section « Empaquetage des messages mobiles entrants » de l'article Instructions pour le service mobile Outlook 2007(partie 1 sur 3) .

Conclusion

Dans cet article, nous avons examiné d'autres problèmes que vous devez prendre en considération lors du développement ou de l'hébergement d'un service Web OMS (par exemple, journalisation du flux de messages) et nous avons fourni des indications pour le développement d'un site Web afin de gérer les processus d'inscription et de configuration pour les fournisseurs de services Web OMS. L'article Instructions pour le service mobile Outlook 2007(partie 3 sur 3) présente le schéma XML pour les données qui sont transmises entre les fournisseurs Web OMS et les clients OMS et fournit la définition WSDL pour un service Web OMS.

Ressources supplémentaires

Pour plus d'informations, consultez les ressources suivantes :

Afficher: