Cette page vous a-t-elle été utile ?
Votre avis sur ce contenu est important. N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.
Vous avez d'autres commentaires ?
1500 caractères restants
Moteur de messagerie BizTalk Server

Moteur de messagerie BizTalk Server

Le moteur de messagerie BizTalk Server permet aux utilisateurs de créer des processus d'entreprise qui englobent plusieurs applications au moyen de deux éléments principaux :

  • une méthode pour spécifier et implémenter la logique directrice de ce processus d'entreprise ;

  • un dispositif de communication entre les applications qu'utilise ce processus d'entreprise.

La figure ci-dessous illustre les principaux composants du moteur qui répondent à ces deux attentes.

cda8e99d-e000-471c-97ce-f991d82936c3

Comme le montre ce diagramme, un message est reçu via un adaptateur de réception. Différents adaptateurs offrent différents mécanismes de communication ; un message peut donc être acquis en accédant à un service Web, en lisant un fichier ou par d'autres moyens. Le message est ensuite traité via un pipeline de réception. Celui-ci peut contenir divers composants effectuant des actions telles que la conversion d'un message au format natif en un document XML, la validation de la signature numérique d'un message, etc. Le message est alors envoyé dans une base de données appelée MessageBox et implémentée à l'aide Microsoft SQL Server.

La logique directrice d'un processus d'entreprise est implémentée en tant qu'une ou plusieurs orchestrations, chacune étant composée de code exécutable. Ces orchestrations ne sont toutefois pas créées en écrivant du code dans un langage comme C#. Un analyste d'entreprise ou (très certainement) un développeur utilise ensuite un outil approprié pour classer de manière graphique un groupe de formes défini permettant d'exprimer des conditions, des boucles et d'autres comportements. Les orchestrations peuvent également utiliser le moteur de règles d'entreprise, une méthode facultative, simple et facilement modifiable pour exprimer des ensembles de règles complexes au sein d'un processus d'entreprise.

Chaque orchestration crée des abonnements pour indiquer les types de messages qu'elle souhaite recevoir. Lorsqu'un message répondant aux critères arrive dans MessageBox, il est affiché dans l'orchestration cible, qui effectue l'action qui lui est dictée par le processus d'entreprise. Dans la plupart des cas, le résultat de ce processus consiste en la création d'un autre message généré par l'orchestration et enregistré dans MessageBox. Ce message est à son tour traité par un pipeline d'envoi, qui peut le convertir du format XML interne utilisé par BizTalk Server au format requis par l'élément de destination, y ajouter une signature numérique, etc. Puis, il est envoyé à l'aide d'un adaptateur d'envoi, qui utilise un protocole approprié pour communiquer avec l'application de destination du message.

Une solution complète générée par le moteur BizTalk Server peut contenir de nombreuses parties (parfois appelées artefacts) : les orchestrations, les pipelines, les schémas des messages, etc. Ces parties, ou artefacts, peuvent être manipulées comme un seul élément, également connu sous le nom d'application BizTalk. Une application BizTalk regroupe au sein d'une seule unité logique toutes les parties requises d'une solution. Elle constitue ainsi l'abstraction fondamentale pour les opérations de gestion et de déploiement.

Le moteur BizTalk Server donne l'opportunité à différents types de personnes d'exécuter différentes actions. Par exemple, une analyste d'entreprise est susceptible de définir les règles et les comportements composant un processus d'entreprise. Elle détermine également le flux de celui-ci, c'est-à-dire qu'elle définit les informations à envoyer à chaque application, ainsi que la manière dont un document commercial est mappé sur un autre. Après que l'analyste d'entreprise a défini le processus, un développeur peut créer une application BizTalk pour l'implémenter. Ses attributions consistent à définir les schémas XML des documents commerciaux à utiliser, à spécifier le mappage détaillé entre eux et à créer les orchestrations requises pour implémenter le processus. Un administrateur joue également un rôle crucial en configurant les communications entre les parties, en déployant l'application BizTalk de la façon la plus évolutive qui soit et en réalisant d'autres tâches. Les trois rôles (analyste d'entreprise, développeur et administrateur) sont nécessaires à la création et à la gestion des solutions BizTalk Server.

Contenu de cette section

Voir aussi

© 2013 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2015 Microsoft