Cette documentation est archivée et n’est pas conservée.

Exemple de développement de logiciel de protection IRM

Windows SharePoint Services 3

L'exemple court suivant décrit les étapes de base que vous pouvez effectuer pour créer un logiciel de protection IRM intégré personnalisé et l'intégrer à Windows SharePoint Services. Dans cet exemple, un développeur souhaite permettre l'ajout d'images JPEG gérées par des droits dans une bibliothèque de documents.

  1. Le développeur s'assure qu'une application cliente existe et qu'elle est capable de traiter les images JPEG gérées par des droits. Il peut éventuellement créer cette application.

    Pour plus d'informations sur la création d'applications pour le contenu géré par des droits, voir Rights Management Services SDK Documentation (en anglais) .

  2. Le développeur crée une classe qui implémente I_IrmProtector, interface.

    En fonction de la complexité du type de fichier, le développeur peut souhaiter écrire des opérateurs de flux ou d'autres fonctions d'assistance qui appellent les fonctions I_IrmCrypt.HrEncrypt et I_IrmCrypt.HrDecrypt, méthode.

  3. Préoccupé par la compatibilité descendante, le développeur crée une image JPEG de base à utiliser comme modèle de document pour sa fonction I_IrmProtector.HrProtectRMS, méthode lors de la création de contenu protégé. L'image contient le texte « Ceci est une image JPEG protégée par IRM. Vous devez ouvrir cette image dans une application compatible avec IRM. »

  4. Le développeur implémente les fonctions de l'interface I_IrmProtector, comme suit :

    • I_IrmProtector.HrInit, méthode   Dans cette fonction, le développeur inclut le code qui charge le modèle de document dans la mémoire, afin qu'il puisse être référencé rapidement par d'autres fonctions.

    • I_IrmProtector.HrProtectRMS, méthode   Dans cette fonction, le développeur écrit du code qui ajoute des métadonnées à une instance du modèle de document. Le code ajoute la licence d'émission, la Licence Utilisateur Final et le contenu protégé, accessibles par l'intermédiaire de l'argument piid de la méthode HrProtectRMS et éventuellement les opérateurs de flux qu'il a créés précédemment.

    • I_IrmProtector.HrUnprotectRMS, méthode   Dans cette fonction, le développeur écrit du code pour extraire la licence d'émission et la Licence Utilisateur Final de l'image JPEG protégée, et appelle les fonctions Windows SharePoint Services pour déchiffrer les données.

    • I_IrmProtector.HrIsProtected, propriété   Dans cette fonction, le développeur écrit du code qui examine une image JPEG et vérifie l'existence des métadonnées supplémentaires qu'il stocke dans une image JPEG protégée par IRM.

    • I_IrmProtector.HrSetLangId, méthode   Le développeur souhaite aussi activer les fichiers JPEG protégés par IRM pour un public japonais. Il crée un autre modèle de document, cette fois une image JPEG affichant le même message tel que décrit précédemment, mais en japonais. Il implémente ensuite cette méthode et modifie la fonction HrProtectRMS pour charger le modèle de document approprié en fonction de la valeur de l'ID de langue stockée.

  5. Le développeur compile sa classe de logiciel de protection en tant qu'objet COM, inscrit l'objet en composant un fichier .wxs personnalisé, puis l'applique au Registre du serveur.

Voir aussi

Afficher: