Nouveautés de Visual Studio Team System
Important Il est possible que le présent document ne corresponde pas aux pratiques recommandées pour le développement actuel. Par ailleurs, il se peut que des liens de téléchargement et d'autres ressources ne soient plus valides. La version recommandée actuelle est disponible ici. ArchiveDisclaimer

Nouveautés de Visual Studio Team System

Mise à jour : novembre 2007

Microsoft Visual Studio Team System 2008 inclut de nombreuses fonctionnalités nouvelles et améliorées, résumées dans cette rubrique. Pour plus d'informations sur les fonctions disponibles dans chaque édition, consultez Visual Studio Team System 2008 Team Edition Comparison (en anglais).

Pour en savoir plus sur l'utilisation de Visual Studio Team System 2008 pour le développement de logiciels réels, consultez la série d'articles suivants : Global Bank: A Scenario for Visual Studio Team System 2008 (en anglais).

Contenu de la rubrique

Service Pack 1 pour Team Foundation Server

Team Foundation Server

Architecture Edition

Database Edition

Developer Edition

Test Edition

Outre les fonctionnalités et les améliorations qui sont répertoriées ci-après dans cette section, le Service Pack 1 intègre également les améliorations suivantes en termes d'administration :

  • Prise en charge de Microsoft SQL Server 2008

  • Liens vers Team System Web Access

  • Améliorations en termes de performances et d'évolutivité

Team Foundation Build

  • Vous pouvez trouver plus facilement le fichier TFSBuild.proj.

    Vous pouvez cliquer avec le bouton droit sur le nom d'une définition de build dans Team Explorer puis cliquer sur Afficher le dossier de configuration pour identifier l'emplacement du fichier TFSBuild.proj dans le contrôle de version.

  • Vous pouvez déterminer la manière dont un déclencheur de build a été défini.

    Une nouvelle propriété indique comment une génération a été déclenchée, et vous pouvez écrire des scripts dans le fichier TFSBuild.proj qui s'exécutent différemment en fonction de chaque valeur possible pour ce champ. Ces valeurs sont les suivantes : Manual, IndividualCI, BatchedCI, Schedule et ScheduleForced. La propriété apparaît également dans le fichier journal de génération. Pour plus d'informations, consultez Reason, propriété et Vue d'ensemble des rapports de build.

  • Vous pouvez détecter les résultats des tests.

    Au lieu de provoquer l'échec d'une génération, vous pouvez détecter les résultats des tests et définir des conditions de génération en fonction de ces résultats.

Contrôle de version Team Foundation

  • Vous pouvez ajouter plus facilement des éléments au contrôle de version.

    Lorsque vous ajoutez des éléments au contrôle de version, vous vous conformez au format d'un Assistant pour spécifier les fichiers que vous voulez ajouter et éliminer par filtrage ceux que vous voulez exclure. Vous pouvez également ajouter des fichiers et des dossiers en les déplaçant par glisser-déplacer depuis l'Explorateur Windows vers l'Explorateur du contrôle de code source. Pour plus d'informations, consultez Comment : ajouter au contrôle de version des fichiers et des dossiers non liés au projet ou à la solution.

  • Vous gérez tous les fichiers de la même manière dans le contrôle de version, qu'ils soient liés à des solutions ou à des projets.

    Tous les fichiers sous contrôle de version sont désormais traités de la même manière, qu'ils fassent, ou non, partie d'une solution ou d'un projet ouvert. Les menus contextuels fournissent toutes les fonctionnalités standard pour le contrôle de version au niveau d'un fichier unique.

  • Vous pouvez mapper plus facilement les dossiers de travail.

    Vous pouvez mapper les dossiers de travail, masquer les dossiers mappés ou supprimer les dossiers de travail en cliquant dessus avec le bouton droit dans l'Explorateur du contrôle de code source. Vous avez également la possibilité de vérifier qu'un dossier a été mappé en examinant un chemin de lien dans l'Explorateur du contrôle de code source. Si le dossier n'est pas mappé, vous pouvez cliquer sur un lien pour ouvrir la boîte de dialogue Mappage. Pour plus d'informations, consultez Comment : créer un espace de travail mappé, Comment : modifier un espace de travail, Comment : supprimer un espace de travail et Comment : masquer et dévoiler des dossiers dans un espace de travail.

  • Vous pouvez déterminer la date de l'archivage le plus récent d'un fichier.

    L'Explorateur du contrôle de code source inclut une colonne qui indique la date et l'heure de l'archivage le plus récent.

  • Vous pouvez spécifier l'emplacement source d'un fichier.

    Dans l'Explorateur du contrôle de code source, vous pouvez taper un chemin dans la boîte de dialogue Emplacement source.

  • Vous pouvez télécharger les fichiers directement en mémoire.

    Au lieu de télécharger les fichiers dans le dossier des fichiers temporaires puis de lire les fichiers, vous pouvez les télécharger directement en mémoire et traiter leur contenu.

  • La création d'une branche peut être jusqu'à dix fois plus rapide.

    L'option /checkin de la commande tf branch vous permet de créer la branche sans qu'il soit nécessaire de mettre tout d'abord les modifications en attente avant de les archiver. Pour plus d'informations, consultez Branch, commande.

  • Vous pouvez optimiser le téléchargement des fichiers dans votre espace de travail lorsque vous avez basculé ce dernier d'une branche à une autre dans la même base de code.

    L'option /remap de la commande tf get offre une optimisation pour les fichiers identiques car seuls les éléments qui diffèrent entre les deux branches sont téléchargés. Pour plus d'informations, consultez Get, commande.

Suivi des éléments de travail Team Foundation

  • Vous pouvez assurer le suivi des éléments de travail à l'aide de l'onglet Équipe du ruban dans Office 2007.

    Pour plus d'informations, consultez Gestion des éléments de travail dans Microsoft Excel et Microsoft Project.

  • Vous pouvez joindre des requêtes et des liens aux éléments de travail dans un message électronique.

    Dans Team Explorer, vous pouvez cliquer avec le bouton droit sur une requête pour envoyer un élément de travail ou une liste d'éléments de travail dans un courrier électronique. Si vous disposez de Team System Web Access, le message contient des liens vers l'élément ou la requête afin que les destinataires puissent explorer plus facilement les éléments de travail associés. Pour plus d'informations, consultez Comment : envoyer les résultats d'une requête par courrier électronique.

Outil de migration pour Visual SourceSafe

  • VSSConverter convertit les fichiers qui portent le même nom qu'un fichier supprimé précédemment, ce qui élimine les conflits d'espaces de noms.

    Pour plus d'informations, consultez Migration à partir de Visual SourceSafe.

  • Lorsque vous convertissez une arborescence source, les solutions sont automatiquement liées de nouveau à Team Foundation et non à Visual SourceSafe.

  • VSSConverter corrige automatiquement les problèmes d'horodatage.

    De nombreuses bases de données Visual SourceSafe contiennent des incohérences d'horodatage car Visual SourceSafe utilise un horodatage client et non un horodatage serveur. VSSConverter résout automatiquement ce problème.

  • Vous pouvez diagnostiquer plus facilement les problèmes de conversion.

    Les messages qui sont consignés dans le fichier journal durant la conversion sont plus clairs et fournissent davantage d'informations.

Plusieurs composants de Team Foundation ont de nouvelles fonctionnalités et des améliorations pour Visual Studio Team System 2008 Team Foundation Server.

Team Foundation Build

Définitions de build

Les définitions de build remplacent les types de build de Microsoft Visual Studio 2005 Team System. Contrairement aux types de build, vous pouvez utiliser l'interface utilisateur Team Explorer pour modifier des définitions de build. Les définitions de build disposent également de la prise en charge d'espace de travail dans le contrôle de version. Vous pouvez maintenant spécifier des chemins d'accès locaux et stocker les fichiers de build à tout emplacement défini dans le contrôle de version. Pour plus d'informations, consultez Comment : créer une définition de build et Présentation des fichiers de configuration de Team Foundation Build.

Intégration continue de builds

Vous pouvez spécifier un déclencheur de build en créant une nouvelle définition de build ou en modifiant une définition existante. Vous disposez de builds à la demande, de builds enchaînées, ainsi que d'une capacité d'intégration continue pour déclencher une build à chaque opération d'archivage. Vous pouvez également définir la durée d'attente entre deux builds en définissant des builds enchaînées. Pour plus d'informations, consultez Comment : créer une définition de build.

Builds planifiées

Vous pouvez désormais créer des builds planifiées même en l'absence de modifications. Pour plus d'informations, consultez Comment : créer une définition de build.

Agents de build

Les agents de build peuvent être nommés indépendamment du nom d'ordinateur de build. Pour plus d'informations, consultez Comment : créer et gérer des agents de build. Chaque agent de build peut se connecter à un ordinateur de build via deux ports : un port interactif et le port par défaut utilisé pour exécuter les builds. Pour plus d'informations, consultez Comment : configurer un port interactif pour Team Foundation Build.

HTTPS et SSL (SSL) pour les builds

Vous pouvez maintenant installer Team Foundation Build pour requérir HTTPS et SSL. Pour plus d'informations, consultez Comment : configurer un agent de build pour l'utilisation de HTTPS et SSL (Secure Sockets Layer).

Nouvelles propriétés pour la personnalisation de Team Foundation Build

Team System 2008 Team Foundation Server inclut de nouvelles propriétés pour la personnalisation des builds. Ces propriétés incluent la personnalisation du comportement de builds C++, SkipInvalidConfigurations, CustomizableOutDiret CustomizablePublishDir. Pour plus d'informations, consultez Propriétés Team Foundation Build personnalisables.

Nouvelles tâches et cibles pour la personnalisation de Team Foundation Build

Team Foundation Build inclut plusieurs nouvelles cibles qui peuvent être remplacées pour personnaliser le processus de build. Pour plus d'informations, consultez Cibles Team Foundation Build personnalisables, BuildStep, tâche, GetBuildProperties, tâche, SetBuildProperties, tâche et WorkspaceItemConverterTask, tâche.

Contrôle de code source Team Foundation

Détruire

Vous pouvez maintenant détruire ou supprimer définitivement les fichiers sous contrôle de code source de contrôle de version Team Foundation. Pour plus d'informations, consultez Destroy, commande.

Obtenir la dernière version lors de l'extraction

Vous pouvez maintenant permettre à contrôle de version Team Foundation de récupérer automatiquement la dernière version d'un fichier lors de son extraction. Pour plus d'informations, consultez Paramètres d'extraction de Team Foundation.

Annotation de fichiers

Vous pouvez maintenant annoter les fichiers du code source. Vous pouvez consulter les informations du code source ligne par ligne pour vérifier les modifications effectuées, leur auteur et leur date. Pour plus d'informations, consultez Comment : afficher les modifications de fichiers à l'aide des annotations.

Comparaison de dossiers

Vous pouvez maintenant comparer deux dossiers de serveur, deux dossiers locaux ou un dossier de serveur et un dossier local à l'aide du contrôle de code source. Vous pouvez consulter les différences comme, par exemple, les éléments qui manquent ou ceux dans lesquels des ajouts, suppressions ou modifications conflictuelles ont été effectués. Pour plus d'informations, consultez Comment : comparer deux dossiers.

Suivi des éléments de travail Team Foundation

La performance de la plupart des opérations de suivi d'éléments de travail sous une lourde charge a été considérablement améliorée. Le débit a doublé par rapport à Visual Studio 2005 Team Foundation Server. Les opérations individuelles demandent désormais moins de temps. L'utilisation de l'UC sur le serveur de la couche Données Team Foundation a été réduite. Les grandes entreprises peuvent prendre en charge plus d'utilisateurs de suivi des éléments de travail sur leurs serveurs existants qu'avec Visual Studio 2005 Team Foundation Server.

Visual Studio Team System 2008 Team Foundation Server est plus évolutif. L'évolutivité a amélioré considérablement le temps de réponse dans la plupart des opérations de suivi des éléments de travail lorsque le serveur est sous charge, en particulier pour les équipes de plus de 500 personnes. Les grandes entreprises devraient pouvoir prendre en charge plus d'utilisateurs de suivi des éléments de travail sur leurs serveurs existants qu'avec Visual Studio 2005 Team Foundation Server.

Gestion de Team Foundation Server

L'ajout d'un grand nombre d'utilisateurs à Visual Studio Team System 2008 Team Foundation Server est bien plus fiable et moins susceptible d'engendrer de longs délais ou d'autres problèmes. Si le nombre total d'utilisateurs pris en charge n'a pas changé, la synchronisation des utilisateurs entre Active Directory et Visual Studio Team System 2008 Team Foundation Server se termine en revanche bien plus rapidement.

Visual Studio Team System Architecture Edition contient de nouvelles fonctionnalités et présente des améliorations apportées dans les domaines suivants de Visual Studio Team System 2008 :

Conception de systèmes d'applications à l'aide d'une approche descendante

Vous pouvez désormais utiliser une approche ascendante pour développer des systèmes d'applications en commençant par le Concepteur de systèmes. Vous pouvez démarrer avec une nouvelle solution de conception de système ou poursuivre avec une solution existante. Vous pouvez ajouter directement des systèmes, des applications et des points de terminaison sous forme de membres à votre définition de système. Vous pouvez ajouter directement des points de terminaison à la limite de votre définition de système et déléguer plus tard leur comportement aux membres. Vous renommez en même temps des membres et leurs définitions sous-jacentes. Vous pouvez réparer les membres de systèmes d'applications rendus orphelins de leurs définitions.

Mettre en conformité les points de terminaison de service Web .NET avec les fichiers WSDL

Vous pouvez maintenant rationnaliser les opérations d'un point de terminaison fournisseur de service Web .NET existant dans un fichier WSDL.

Générer des projets Application Web ASP.NET pour les applications ASP.NET

Vous pouvez maintenant sélectionner le modèle Application Web ASP.NET pour implémenter une application ASP.NET. Cette action génère le type de projet correspondant pour l'application.

Enregistrer, importer et exporter des prototypes personnalisés

Vous pouvez désormais enregistrer ou installer des prototypes personnalisés pour votre usage personnel ou pour tous les utilisateurs de votre ordinateur. Vous pouvez également installer des prototypes personnalisés par importation plutôt que par modification du Registre.

Remarque :

Il est toutefois toujours nécessaire de modifier le Registre pour installer les fichiers .sdmdocument pour les prototypes d'application créés à partir du Kit de développement (SDK) du System Definition Model (SDM).

Vous pouvez désormais exporter les prototypes personnalisés que vous souhaitez partager.

Sélectionner plusieurs versions du .NET Framework

Vous pouvez maintenant sélectionner .NET Framework 2.0, 3.0 ou 3.5 pour ASP.NET, Windows et les applications Office.

Sélectionner plusieurs versions Office

Vous pouvez maintenant sélectionner les modèles de projet Office 2003 ou Office 2007 pour les applications Office.

Pour plus d'informations, consultez Nouveautés dans Architecture Edition.

Visual Studio Team System Database Edition est maintenant intégré à l'installation Visual Studio Team System. Vous n'avez plus à l'installer séparément lorsque vous installez la suite complète.

Spécifier les options de table et d'index

Vous pouvez maintenant spécifier des options dans vos définitions de tables et d'index, telles que le format de stockage VarDecimal qui est nouveau dans Microsoft SQL Server 2005.

Pour plus d'informations, consultez Comment : spécifier les options de table et d'index.

Analyse du code

Les outils d'analyse du code exécutent des contrôles étendus pour les défauts de code, qui sont présentés sous la forme d'avertissements dans la fenêtre d'erreur.

Pour plus d'informations, consultez Écriture de code de qualité., Analyse du code pour les avertissements liés au code managé et Analyse de code pour les avertissements C/C++.

L'analyse du code a été enrichie des nouvelles fonctionnalités suivantes :

Extension et amélioration des règles

L'analyse du code a plus de 20 nouvelles règles. Plusieurs règles ont été améliorées grâce à une plus grande exactitude, notamment concernant leur dénomination.

Pour plus d'informations, consultez Analyse du code pour les avertissements liés au code managé, Analyse de code pour les avertissements C/C++ et Comment : activer et désactiver l'analyse du code pour le code managé.

Vérificateur d'orthographe avec prise en charge de dictionnaire personnalisé

Vous pouvez utiliser le vérificateur d'orthographe pour les chaînes de ressource ainsi que pour les noms de classe, de méthode et de propriété. Vous pouvez utiliser un dictionnaire personnalisé pour vérifier les mots non standard.

Meilleur contrôle de la suppression de la liste d'erreurs

Vous pouvez supprimer les problèmes d'analyse du code de la fenêtre d'erreurs, soit au niveau du projet, soit à la source.

Option de suppression automatique du code généré

Vous pouvez supprimer automatiquement des messages d'erreur du code généré. Il s'agit d'une option particulièrement utile pour le code généré par le concepteur.

Améliorations de la stratégie d'analyse du code

Lorsque vous copiez les paramètres du serveur vers votre projet, vous avez désormais l'option de remplacer votre sélection locale ou de fusionner les règles de stratégie avec vos règles de projet locales. Vous disposez également d'informations plus complètes sur les violations de stratégie, ce qui vous permet de déterminer la source de la violation.

Métriques du code

Les métriques du code sont un jeu de mesures de logiciel, qui donnent aux développeurs plus de détails sur le code qu'ils développent. Grâce aux métriques du code, les développeurs comprennent mieux les types et/ou méthodes qui doivent être retravaillés ou testés de manière plus approfondie. En outre, les équipes de développement identifient les risques potentiels, comprennent l'état actuel d'un projet et suivent la progression durant le développement du logiciel.

Pour plus d'informations sur les métriques du code, consultez Mesures de la complexité et de la facilité de maintenance du code managé.

Outils de profilage

Les outils de profilage de Visual Studio Developer Edition permettent aux développeurs de mesurer, évaluer et cibler les problèmes de performance dans leur code.

Pour plus d'informations sur les outils de profilage, consultez Analyse des performances de l'application à l'aide des outils de profilage.

Les fonctionnalités suivantes ont été ajoutées aux outils de profilage :

Prise en charge 64 bits

Le profileur inclut désormais la prise en charge des applications 64 bits exécutées sur un matériel et système d'exploitation 64 bits et pour les applications 32 bits exécutées sur un matériel et système d'exploitation 64 bits.

Piles d'allocation complètes

Le profileur a des piles d'appel complètes pour l'allocation. Cela est utile pour l'allocation qui se produit dans le code non-utilisateur, mais qui est provoquée indirectement par les actions de l'utilisateur. En utilisant la pile complète, vous pouvez voir exactement les parties de votre code qui provoquent indirectement l'allocation.

Vous pouvez rassembler des données d'allocation en configurant les paramètres dans la page de propriétés de la session de performance. Utilisez la vue d'allocation dans le rapport de performances pour consulter vos résultats.

Pour plus d'informations, consultez Comment : rassembler des données liées à l'allocation et à la durée de vie de la mémoire .NET et Mode Allocation.

Données d'échantillonnage au niveau de la ligne

Les outils de profilage incluent désormais un pointeur d'instruction et des modes Ligne dans les rapports de performances. Le mode Modules comprend maintenant des informations de ligne.

Pour plus d'informations, consultez Mode Pointeur d'instruction (IP), Ligne, vue et Modules, vue.

Signaler la réduction du bruit

Vous pouvez configurer les rapports de performances pour la réduction du bruit. Cela limite le volume de données en mode Arborescence des appels et en mode Allocation. L'utilisation de la fonction de réduction du bruit permet de mieux rendre compte des problèmes de performance, ce qui est utile lors de l'analyse des rapports de performances.

Pour plus d'informations, consultez Comment : configurer la réduction du bruit dans les rapports de performances, Mode Arborescence des appels et Mode Allocation.

Contrôle runtime

Les outils de profilage incluent un contrôle runtime. Le contrôle runtime démarre automatiquement avec le profileur. Il peut être suspendu et repris pour l'enregistrement des données de performances. De plus, vous pouvez utiliser le contrôle runtime pour démarrer l'application avec l'enregistrement en pause. Cela vous permet d'ignorer la collecte de données au démarrage de l'application. Lorsque vous utilisez le contrôle runtime, vous pouvez insérer manuellement des annotations dans les données de performances lorsque les événements d'intérêt se produisent durant la durée de vie d'application. Vous pouvez filtrer ultérieurement les données en fonction de vos annotations.

Analyse filtrée

Vous pouvez désormais filtrer des rapports de performances en fonction de l'horodatage, du processus, du thread et des marques. Vous pouvez utiliser le bouton Afficher la requête pour obtenir l'analyse filtrée. Vous pouvez aussi utiliser l'option /summaryfile de la commande VSPerfReport.

Pour plus d'informations, consultez VSPerfReport.

Comparer des rapports

Le profileur prend désormais en charge la comparaison de rapports. Vous pouvez comparer un rapport à l'aide de l'Explorateur de performances ou des options /diff de la commande VSPerfReport.

Pour plus d'informations, consultez Comparaison des fichiers de données des outils de profilage, Comment : comparer des fichiers de résultats du profileur et VSPerfReport.

Prise en charge améliorée des compteurs sur processeur

Les outils de profilage fournissent de nouveaux noms de compteurs sur processeur plus conviviaux (par exemple, « Échecs L2 », « Échecs dans ITLB », « Branches mal prédites »). Vous pouvez modifier des fichiers xml afin de configurer davantage les compteurs pour une architecture spécifique.

Prise en charge des compteurs Windows

Le profileur rassemble désormais des compteurs Windows (par exemple, « % temps processeur », « % heure de disque », « Disque octets/seconde », « Erreurs de page/seconde »). Vous pouvez utiliser le nœud des compteurs Windows dans la page de propriétés des sessions de performances ou l'option /wincounter de la commande VSPerfCmd. L'affichage Marques présente les compteurs. Vous pouvez utiliser les compteurs comme points de terminaison du filtrage.

Pour plus d'informations, consultez Marques, vue, Comment : collecter les données des compteurs Windows et VSPerfCmd.

Fichiers de rapport compressés

Les outils de profilage vous permettent de générer des petits fichiers de rapport compressés qui s'ouvrent rapidement. C'est parce que ces fichiers, créés à partir de rapports complets, sont déjà analysés. Vous pouvez cliquer avec le bouton droit sur le rapport dans l'Explorateur de performances et choisir Enregistrer l'analyse ou utiliser l'option /summaryfile de la commande VSPerfReport.

Pour plus d'informations, consultez Comment : enregistrer des fichiers de rapports analysés et VSPerfReport.

Chemin réactif

Le profileur peut désormais développer automatiquement le chemin de code le plus coûteux en mode Arborescence des appels et Allocation du rapport de performances.

Pour plus d'informations, consultez Mode Arborescence des appels et Mode Allocation.

Copier des données de vue Rapport en HTML

Le profileur inclut la prise en charge pour les rapports riches dans le presse-papiers. Vous pouvez copier et coller des données riches (tables avec en-têtes et valeurs) à partir des rapports de performances.

Prise en charge de Windows Communications Foundation

Les outils de profilage prennent désormais en charge Windows Communications Foundation (WCF).

Intégration du test de charge et du test Web dans Visual Studio Team Suite

Vous pouvez créer des sessions de performance pour les tests Web et de charge à partir de l'Affichage de tests et des Résultats des tests.

Remarque :

Cette fonctionnalité s'applique uniquement à Visual Studio Team System.

Visual Studio Team System Test Edition contient de nouvelles fonctionnalités et présente des améliorations apportées dans les domaines suivants de Visual Studio Team System 2008 Test Edition :

Test des méthodes de votre code

Vous pouvez à présent créer et exécuter des tests unitaires plus facilement et plus rapidement et pour un plus grand nombre de types de code de production.

Utiliser des tests unitaires dans Visual Studio Professional

Les développeurs qui utilisent Visual Studio Professional Edition peuvent à présent créer et exécuter deux types de tests : unitaire et ordonné. Un test unitaire permet de valider qu'une méthode spécifique de code de production fonctionne correctement, de tester les régressions ou d'effectuer un test associé ou un test de détection de fumée. Les tests ordonnés effectuent d'autres tests dans un ordre spécifié. Pour plus d'informations, consultez Utilisation des outils de test dans Visual Studio Professional.

Exécuter des tests unitaires plus facilement

De nouveaux menus et combinaisons de touches permettent aux développeurs de tests unitaires de démarrer des séries de tests et de sélectionner les tests à exécuter plus rapidement. En outre, vous pouvez maintenant générer des tests à partir d'un fichier binaire, sans accès au code source du produit. Vous pouvez générer des tests pour les types de données génériques comme valeurs de retour et paramètres de méthode. Pour plus d'informations, consultez Comment : exécuter des tests sélectionnés, Comment : générer un test unitaire et Tests unitaires et génériques.

Utiliser l'héritage entre les classes de test

Les classes de test peuvent à présent hériter de membres d'autres classes de test. Cette fonctionnalité permet aux développeurs de créer des initialisations ou des tests dans une classe de test de base, dont toutes les autres classes de tests dérivées hériteront. Cette fonctionnalité élimine le code de test dupliqué. Les développeurs disposent ainsi d'options plus nombreuses pour personnaliser correctement leurs tests unitaires. Pour plus d'informations, consultez Vue d'ensemble des tests unitaires.

Exécuter des tests unitaires sur des appareils

Visual Studio fournit une suite d'outils pour tester les applications Smart Device C# et Visual Basic. Ces outils fournissent un sous-ensemble des fonctionnalités présentes dans Visual Studio Test Edition. Pour plus d'informations, consultez Outils de tests pour les projets Smart Device.

Créer des adaptateurs hôtes

Vous effectuez en général les tests dans l'environnement par défaut fourni par les Outils de test Team System. Pour effectuer les tests dans un environnement différent, utilisez un adaptateur hôte. Vous pouvez utiliser le Kit de développement Visual Studio SDK pour créer de nouveaux adaptateurs hôtes. Téléchargez le Kit de développement Visual Studio SDK à partir du site affilié

Liaison de données de test unitaire améliorée

Vous pouvez à présent utiliser un Assistant pour lier facilement un test unitaire à une source de données, notamment les fichiers CSV et XML. Pour plus d'informations, consultez Comment : configurer un test unitaire piloté par des données.

Sites de tests Web

Visual Studio Team System 2008 Test Edition offre davantage de contrôle pour créer des tests Web.

Appeler un test Web à partir d'un autre test Web

Liaison de données de test Web améliorée

Visual Studio Test Edition inclut à présent une assistance intégrée pour les fichiers csv et xml. Un nouvel Assistant facilite le processus de liaison de données. Vous pouvez également avoir un aperçu des données avant d'exécuter le processus. Pour plus d'informations, consultez Liaison de données dans les tests Web.

Fonctionnalités de test Web améliorées

Visual Studio Test Edition inclut à présent une assistance pour les règles de validation de niveau test. Vous pouvez créer des règles de validation au niveau test. Ces nouvelles règles peuvent s'appliquer à toutes les demandes individuelles dans le test. Vous pouvez arrêter un test Web si une erreur se produit au cours de celui-ci. Vous pouvez également valider le retour d'un code d'état HTTP attendu. Pour plus d'informations, consultez Utilisation de règles de validation et d'extraction.

Dans Visual Studio Test Edition, vous pouvez à présent extraire des requêtes de tests Web pour créer de nouveaux tests Web. Vous pouvez également insérer des appels à d'autres tests Web. Cela signifie que vous pouvez créer des composants de test Web et réutiliser vos tests Web et vos requêtes Web. Pour plus d'informations, consultez Comment : extraire un test Web et Comment : insérer un appel à un autre test Web.

Test de charge

Vous pouvez maintenant utiliser des options de modélisation de charge plus réalistes pour exécuter des tests de charge. Vous pouvez également organiser les données retournées de manière plus riche et plus souple.

Contrôler la modélisation de charge

Les tests de charge offrent maintenant des options supplémentaires pour la modélisation de charge. Ces options vous permettent de créer des tests de charge qui modélisent plus précisément l'utilisation réelle attendue d'une application ou d'un site Web. Vous pouvez à présent modéliser l'utilisation sur la base du nombre de tests effectués, de la durée passée sur chaque test ou du rythme selon lequel les utilisateurs exécutent les tests. Pour plus d'informations, consultez À propos de la combinaison de tests.

Affichages de l'analyseur de test de charge améliorés

L'analyseur de test de charge de Visual Studio Test Edition inclut un nouveau mode Résumé qui affiche les indicateurs clés et les résultats sur une seule page que vous pouvez imprimer et exporter. En outre, des informations clés sont affichées dans quatre nouveaux graphiques. Vous pouvez consulter jusqu'à quatre graphiques en même temps. Ces améliorations vous permettent de consulter jusqu'à quatre tables en même temps. Pour plus d'informations, consultez :

Gestion du référentiel des résultats des tests de charge améliorée

Visual Studio Test Edition inclut une nouvelle boîte de dialogue de gestion du référentiel qui vous permet d'accéder directement au référentiel des résultats des tests de charge. Il est désormais facile d'ouvrir, importer, exporter et supprimer des résultats de tests de charge. Pour plus d'informations, consultez Gestion des résultats dans un référentiel.

Schéma publié pour les fichiers XML

En travaillant avec Visual Studio Test Edition, des données sont créées et stockées dans des fichiers XML. Ces fichiers incluent :

  • Fichier de métadonnées de test. Ce type de fichier a l'extension .vsmdi. Les fichiers de métadonnées de test stockent les informations relatives aux tests dans votre solution. Pour plus d'informations, consultez Réutilisation des tests.

  • Fichier de résultats des tests. Ce type de fichier a l'extension .trx. Lorsque vous exécutez des tests, Visual Studio enregistre automatiquement les résultats des tests dans un fichier .trx. Pour plus d'informations, consultez Comment : exporter des résultats de tests.

  • Tests manuels au format texte. Ce type de fichier a l'extension .mtx. Lorsque vous créez un test manuel au format texte, celui-ci est enregistré dans votre projet de test sous forme de fichier de ce type. Pour plus d'informations, consultez Comment : créer un test manuel.

Dans Team System 2008 Test Edition, tous les fichiers XML utilisés par Visual Studio Test Edition sont définis par un nouveau XSD nommé TestTypes.xsd. Toutes les modifications que vous apportez, manuellement ou par programme, à l'un quelconque de ces fichiers, doivent résulter en un fichier XML conforme au schéma défini dans ce XSD. De la même façon, tous les fichiers que vous créez avec ces extensions doivent également se conformer au schéma défini dans ce XSD. Sinon, Visual Studio Test Edition ne peut pas les utiliser.

Les projets de test créés dans Visual Studio 2005 contiennent des fichiers XML. Lorsque vous ouvrez un projet de test Visual Studio 2005, l'Assistant de mise à niveau du projet Visual Studio 2008 vous invite à fournir l'autorisation de convertir les fichiers dans le nouveau format. Pour utiliser les fichiers dans Team System 2008 Test Edition, vous devez laisser à Visual Studio le soin de les convertir. Si vous décidez de ne pas convertir ou mettre à niveau un ou plusieurs fichiers, Visual Studio ne pourra pas ouvrir votre projet de test. De la même façon, si vous ajoutez un fichier existant du format précédent à un projet de test, vous serez invité à permettre à Visual Studio de mettre à niveau le format de fichier. Si vous répondez oui, Visual Studio convertit le fichier et le rend disponible en tant que partie du projet de test. Si vous répondez non, votre demande d'ajout de fichiers est annulée.

Cette version fournit les avantages suivants :

  • Optimisation des règles de validation de test Web.

    Vous pouvez à présent appliquer les règles de validation avec davantage de flexibilité et utiliser leurs résultats pour contrôler le flux de programme de test Web.

  • Amélioration du contrôle de modélisation de charge.

    Vous disposez à présent de moyens plus flexibles pour contrôler la modélisation de charge des tests de charge que vous exécutez.

  • Affichages de l'analyseur de test de charge améliorés.

    Les nouveaux graphiques intégrés et nouvelles fonctionnalités d'affichage permettent de comprendre plus facilement et plus rapidement les résultats de test de charge.

  • Gestion du référentiel des résultats des tests de charge améliorée.

    Vous pouvez à présent accéder plus facilement au référentiel pour les résultats de test de charge.

  • Fichier XML schématisé pour les résultats de test.

    Vous pouvez maintenant travailler par programme avec les résultats de test stockés automatiquement au format XML dans un fichier .trx (résultats de test).

Pour plus d'informations, consultez Nouveautés de Test Edition.

Afficher:
© 2016 Microsoft