Recommandations et liste de vérification sur l’accessibilité (XAML)

Applies to Windows and Windows Phone

Nous fournissons ici une liste de vérification qui vous permet de garantir que votre application Windows Runtime en C++, C# ou Visual Basic est accessible.

Vous cherchez la version HTML/JavaScript de cette rubrique ? Voir Recommandations et liste de vérification sur l’accessibilité (HTML).

  1. Définissez le nom accessible (obligatoire) et la description accessible (facultative) pour le contenu et les éléments d’interface utilisateur interactifs de votre application.

    Le nom accessible est une chaîne de texte courte et descriptive qui est utilisée par les lecteurs d’écran pour présenter un élément d’interface utilisateur. Certains éléments d’interface utilisateur tels que TextBlock et TextBox effectuent la promotion de leur contenu texte comme nom accessible par défaut ; voir Nom du texte interne.

    Vous devez définir le nom accessible de manière explicite pour les images ou autres contrôles qui n’effectuent pas la promotion du contenu de teste interne comme nom accessible implicite. Vous devez utiliser des étiquettes pour les éléments de formulaires afin que le texte d’étiquette puisse être utilisé comme cible LabeledBy dans le modèle Microsoft UI Automation pour la corrélation entre les étiquettes et les entrées. Si vous souhaitez fournir davantage d’instructions dans l’interface utilisateur que celles normalement fournies par le nom accessible, des descriptions accessibles et des info-bulles aident les utilisateurs à mieux comprendre l’interface utilisateur.

    Pour plus d’informations, voir les sections Nom accessible et Description accessible.

  2. Mettez en œuvre l’accessibilité du clavier :

    • Testez l’ordre d’index de tabulation par défaut pour une interface utilisateur. Ajustez l’ordre d’index de tabulation si nécessaire, ce qui peut exiger l’activation ou la désactivation de certains contrôles ou la modification des valeurs par défaut de TabIndex sur certains éléments d’interface utilisateur.
    • Utilisez des contrôles qui prennent en charge la navigation à l’aide des touches de direction pour les éléments composites. Pour les contrôles Windows Runtime par défaut, la navigation à l’aide des touches de direction est en général déjà mise en œuvre.
    • Utilisez des contrôles qui prennent en charge l’activation du clavier. Pour les contrôles Windows Runtime par défaut, en particulier ceux qui prennent en charge le modèle Invoke UI Automation, l’activation du clavier est généralement disponible ; vérifiez la documentation de ce contrôle.
    • Définissez des touches d’accès rapide ou mettez en œuvre des touches accélérateur pour les parties spécifiques de l’interface utilisateur qui prennent en charge l’interaction. Pour obtenir un exemple de code, voir Réponse à l’entrée de clavier.
    • Pour tout contrôle personnalisé que vous utilisez dans votre interface utilisateur, vérifiez que vous avez mis en œuvre ces contrôles avec la prise en charge AutomationPeer correcte pour l’activation et que vous avez défini des substitutions pour la gestion des touches selon les besoins pour prendre en charge l’activation, la traversée et les touches d’accès rapide ou accélérateur.

    Pour plus d’informations, voir Implémentation de l’accessibilité du clavier.

  3. Vérifiez visuellement votre interface utilisateur pour vous assurer que le contraste du texte est suffisant, que le rendu des éléments est correct dans les thèmes à contraste élevé et que les couleurs sont utilisées correctement.

    • Utilisez les options d’affichage système qui ajustent la valeur en points par pouce (ppp) de l’affichage et assurez-vous que l’interface utilisateur de votre application est correctement mise à l’échelle quand la valeur ppp change. (Certains utilisateurs modifient les valeurs ppp comme option d’accessibilité, par le biais des Options d’ergonomie.)
    • Utilisez un outil d’analyse des couleurs pour vérifier que le coefficient de contraste de texte visuel est au moins de 4,5 pour 1.
    • Basculez vers un thème à contraste élevé et vérifiez que l’interface utilisateur de votre application est lisible et utilisable.
    • Assurez-vous que votre interface utilisateur n’utilise pas la couleur comme seule façon de transmettre les informations.

    Pour plus d’informations, voir les rubriques Prise en charge de thèmes à contraste élevé et Respect des exigences pour fournir un texte accessible.

  4. Exécutez les outils d’accessibilité, traitez les problèmes signalés et vérifiez l’expérience de lecture d’écran.

    Utilisez des outils tels que Inspect pour vérifier l’accès par programme, exécutez des outils de diagnostic tels que AccChecker pour identifier les erreurs courantes et vérifiez l’expérience de lecture d’écran avec le Narrateur.

    Pour plus d’informations, voir la rubrique Test de votre application en matière d’accessibilité.

  5. Assurez-vous que vos paramètres de manifeste d’application respectent les recommandations en matière d’accessibilité. Voir Rendre les vignettes accessibles.

  6. Déclarez votre application comme accessible dans le Windows Store.

    Si vous avez implémenté la prise en charge de l’accessibilité de base, le fait de déclarer votre application comme accessible dans le Windows Store peut vous permettre d’atteindre davantage de clients et d’obtenir de bonnes évaluations supplémentaires.

    Pour plus d’informations, voir la rubrique Déclaration de votre application comme accessible dans le Windows Store. Notez que la déclaration de l’application comme accessible n’est pas pertinente pour Windows Phone.

Rubriques associées

Accessibilité des applications Windows Runtime en C#/VB/C++ et XAML
Concevoir des applications pour l’accessibilité
Pratiques à éviter

 

 

Afficher:
© 2014 Microsoft