Recommandations en matière de partage de contenu

Applies to Windows and Windows Phone

Grâce au contrat de partage, donnez aux utilisateurs la possibilité de partager du contenu de votre application ou de recevoir du contenu partagé d’autres applications installées. Inscrivez votre application en tant que source de partage ou cible de partage, ou les deux à la fois. Cette rubrique décrit les meilleures pratiques pour partager du contenu entre plusieurs applications du Windows Store.

Pour obtenir une présentation plus détaillée du processus de partage, voir Ajout de partage (applications du Windows Store en C#/VB/C++ et XAML) ou Partage et réception de contenu (applications du Windows Store en JavaScript et HTML).

Exemples

Lorsque l’utilisateur effectue un mouvement de balayage à partir du bord de l’écran et appuie sur l’icône Partager, le volet Partager s’affiche en même temps qu’une liste des applications à partir desquelles l’utilisateur peut partager du contenu. Cette liste répertorie toutes les applications installées ayant été inscrites en tant que « cibles de partage » pour un format de données particulier.

Les liens rapides affichés en haut de l’image sont des liens qui permettent à l’utilisateur d’effectuer instantanément certaines tâches de partage. Dans l’exemple ci-dessous, l’utilisateur dispose de plusieurs liens rapides pour partager le contenu : il peut envoyer l’URL par courrier électronique à ses contacts principaux, la publier sur le mur de son application de réseau social ou l’ajouter à une page spécifique dans une application de prise de notes. Pour obtenir des informations de référence, voir la page consacrée à la QuickLink class.

Fenêtre Partager

Le menu volant Partager ci-dessous s’affiche lorsque l’utilisateur sélectionne "Tweet@rama" dans la liste des cibles de partage.

Interface utilisateur de l’application de partage cible

Opérations de partage plus longues

Cet exemple de menu volant Partager s’affiche pendant des opérations de partage plus longues. Notez la présence de la barre de progression indéterminée et d’un message d’erreur affiché par l’application cible pour signaler l’échec du partage. Pour plus d’informations, voir Guidelines for progress controls.

Captures d’écran montrant une notification de progression dans la fenêtre de partage

Pratiques conseillées et déconseillées

Applications source

  • Partagez le contenu dans le format demandé par l’utilisateur. Par exemple, ne partagez pas de lien vers toute une page Web si l’utilisateur ne souhaite partager qu’une partie de cette page. Partagez uniquement le texte que l’utilisateur a sélectionné.
  • Ajoutez une description du contenu partagé par l’utilisateur. Par exemple, si l’utilisateur partage une page Web, ajoutez une phrase mentionnant l’URL de cette page. Si une image est partagée, ajoutez une description ou un titre pour cette image.
  • Lorsqu’un utilisateur sélectionne une partie du contenu de l’application affiché, ne supprimez pas cette sélection à la fermeture du menu volant Partager. Ainsi, l’utilisateur pourra plus facilement modifier sa sélection ou partager le même contenu sur plusieurs cibles.
  • Partagez des liens vers des versions en ligne du contenu local plutôt que des copies locales du contenu téléchargé. Imaginons qu’un site d’actualités crée sa propre application d’actualités, tout en publiant les mêmes articles sur son site Web. Si un utilisateur souhaite partager un article sur un site de réseau social, l’application doit partager les liens vers la version en ligne de l’article que l’utilisateur est en train de lire.
  • Signalez à l’utilisateur tout problème ayant empêché le partage. Si une opération de partage échoue, affichez un message descriptif du problème dans le menu volant Partager et, si possible, la solution proposée à l’utilisateur pour résoudre ce problème. L’objet DataRequest prend en charge la méthode FailWithDisplayText, utile pour gérer cette situation.
  • Si votre application prend en charge une façon de copier des données dans l’application, vous devez également fournir un moyen de partager ces mêmes données.
  • Définissez des propriétés qui fournissent aux applications cibles des informations utiles sur le contenu qu’un utilisateur souhaite partager. Pour plus d’informations sur les propriétés disponibles, voir DataPackage.DataPackagePropertySet.
  • Ne créez pas de message à afficher lorsque votre application ne prend pas en charge le partage. Windows affiche un message standard aux utilisateurs si votre application ne prend pas en charge le contrat de partage.

Applications cibles

  • Assurez une cohérence entre l’apparence de votre application cible et celle de votre application principale. L’interface utilisateur de votre application cible doit présenter un environnement familier aux utilisateurs habitués à votre application principale. Utilisez des polices, des couleurs et des contrôles similaires.
  • Si vos processus de configuration et de connexion s’effectuent en une seule étape, permettez aux utilisateurs de réaliser ces tâches par le biais de l’icône Partager pour leur éviter d’avoir à changer de contexte.
  • Si votre application est à la fois une source et une cible pour un format de données particulier, elle s’affiche par défaut dans la liste des cibles de partage chaque fois qu’un utilisateur partage du contenu depuis votre application. Si le partage de contenu avec la même application ne présente pas d’intérêt, prévoyez d’afficher un message d’erreur demandant à l’utilisateur de sélectionner une autre application cible.
  • Supprimez les liens susceptibles d’entraîner les utilisateurs à quitter le partage. Par exemple, si votre application cible contient des liens vers d’autres parties de l’application (par exemple, vers une page d’accueil), vous devez supprimer ou masquer ces liens pour empêcher l’utilisateur de quitter le partage par inadvertance.
  • Dans la mesure du possible, proposez des aperçus qui montrent ce qui sera vraiment partagé. Si votre application propose un aperçu du contenu partagé par l’utilisateur, l’aperçu doit être le reflet le plus fidèle possible du contenu réellement partagé.
  • Confirmez les actions effectuées par les utilisateurs. Quand un utilisateur appuie sur l’icône Partager ou appelle l’interface utilisateur de partage, signalez-lui que le système est en train de répondre à son action, par exemple par le biais d’un message d’erreur inséré, avant la fermeture du volet de partage. Par cette confirmation, l’utilisateur sait que son opération de partage a commencé.
  • Utilisez toutes les possibilités offertes par la QuickLink class. Les liens rapides sont des liens vers votre application qui sont personnalisés pour certaines actions utilisateur (par exemple, l’envoi d’un courrier électronique à un contact). Dans la section « Exemples » ci-dessus, vous trouverez quelques exemples de liens rapides affichés au-dessus de la liste des applications cibles disponibles.
  • Ne créez pas de bouton Précédent permettant aux utilisateurs de naviguer entre les différentes pages de votre application cible. Lorsqu’un utilisateur sélectionne votre application pour partager du contenu, Windows affiche automatiquement un bouton Précédent qui permet à l’utilisateur de revenir à la liste des applications cibles disponibles. Facilitez au maximum la navigation dans votre application cible grâce à l’utilisation de contrôles et messages d’erreur insérés.
  • Ne créez pas d’interactions complexes, longues ou à étapes multiples dans votre application cible. Il est préférable que les tâches de mise en forme du texte, d’identification de personnes sur les photos ou encore de configuration (comme la connexion aux sources de données) soient effectuées en dehors de l’icône Partager. Si votre application utilise des processus de configuration ou de connexion à plusieurs étapes, demandez aux utilisateurs d’effectuer ces tâches plus complexes directement dans votre application. Si vous envisagez de recourir au service Broker d’authentification Web pour vos tâches de connexion et de configuration, voir Service Broker d’authentification Web.

Indications d’utilisation supplémentaires

Débogage des applications cibles

Une application de partage cible ne peut être lancée que via l’icône Partager. De plus, cliquer en dehors de l’application la masque. Cela signifie que la plupart des scénarios de débogage locaux sont inadaptés aux partages cibles car cliquer dans le débogueur masque l’application cible. Pour déboguer une application de partage cible, vous devez généralement utiliser le simulateur ou le débogage à distance car ils opèrent sur un autre ordinateur, virtuellement ou physiquement.

Pour les scénarios de partage cible pouvant être débogués localement, souvenez-vous que vous ne pouvez pas fermer l’application cible après l’avoir lancée depuis Visual Studio, car le débogueur se détachera. À la place, laissez l’application en plein écran ouverte, accédez à l’écran d’accueil, puis exécutez votre scénario de partage.

Que déboguer

Une application de partage cible est activée en une fraction de seconde après lancement, généralement avant que vous puissiez attacher un débogueur au processus en cours d’exécution. Pour déboguer le code dans le gestionnaire d’activation, il est préférable de déboguer directement sur l’ordinateur local ou par l’intermédiaire du simulateur.

Si vous avez implémenté une opération de partage longue qui peut continuer à s’exécuter même si l’utilisateur quitte votre application, il est possible que des erreurs se produisent lorsque l’interface utilisateur de l’application n’est plus affichée. Dans ce cas, le débogueur peut rester attaché à l’application cible même si l’application source n’est plus visible. Avec le débogueur attaché, vous pouvez intercepter des exceptions, interrompre l’exécution aux points d’arrêt et parcourir le code, sans que l’interface utilisateur de l’application ait besoin de rester affichée.

Débogage des problèmes courants

  • Les exceptions non traitées d’une application cible entraîne son arrêt immédiat et son remplacement par un message d’erreur. L’application cible doit traiter comme les autres toute erreur inattendue de l’utilisateur, comme des données d’entrée non valides, et les signaler à l’utilisateur.
  • Si une cible prend trop de temps à répondre à un événement d’activation, le système part du principe que l’application choisit de ne pas répondre et affiche une erreur. Les données de traitement doivent être éloignées du gestionnaire d’activation chaque fois que possible, en règle générale en stockant un objet ShareOperation et en le traitant de manière asynchrone.
  • Les appels à partager l’API peuvent déclencher des exceptions lorsqu’ils sont trop nombreux ou dans le mauvais ordre. Lorsque vous implémentez un partage de longue durée, appelez les méthodes de partage dans l’ordre suivant, sans appeler la même méthode deux fois de suite. Vous pouvez appeler ReportError ou ReportCompleted à tout moment pour mettre fin à l’opération de partage.

Rubriques connexes

Pour les concepteurs
Icônes et contrats
Pour les développeurs (applications Windows Runtime en JavaScript et HTML)
ShareOperation
DataPackage
QuickLink
Partage et réception de contenu (vue d’ensemble)
Quickstart: Sharing content
Quickstart: Receiving shared content
Pour les développeurs (applications Windows Runtime en C#/VB/C++ et XAML)
ShareOperation
DataPackage
QuickLink
Ajout de partage (vue d’ensemble)
Quickstart: Sharing content
Quickstart: Receiving shared content

 

 

Afficher:
© 2014 Microsoft