Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Cet article a fait l'objet d'une traduction manuelle. Déplacez votre pointeur sur les phrases de l'article pour voir la version originale de ce texte. Informations supplémentaires.
Traduction
Source

Vue d'ensemble de la création de points de terminaison

Toute communication avec un service Windows Communication Foundation (WCF) se produit par l'intermédiaire des points de terminaison du service. Les points de terminaison fournissent aux clients l'accès aux fonctionnalités offertes par un service WCF. Cette section décrit la structure d'un point de terminaison et explique comment définir un point de terminaison dans la configuration et dans le code.

Chaque point de terminaison contient une adresse qui indique où rechercher le point de terminaison, une liaison qui spécifie le mode de communication d'un client avec le point de terminaison, et un contrat qui identifie les méthodes disponibles.

  • Adresse. L'adresse identifie le point de terminaison de manière unique et indique aux consommateurs potentiels l'emplacement du service. Elle est représentée dans le modèle objet WCF par l'adresse EndpointAddress qui contient un URI (Uniform Resource Identifier) et les propriétés d'adresse qui incluent une identité, certains éléments WSDL (Web Services Description Language) et une collection d'en-têtes facultatifs. Les en-têtes facultatifs fournissent des données d'adressage détaillées supplémentaires pour identifier ou interagir avec le point de terminaison. Pour plus d'informations, consultezSpécification d'une adresse de point de terminaison.

  • Liaison. La liaison spécifie le mode de communication avec le point de terminaison. La liaison spécifie comment le point de terminaison communique avec le monde, y compris quel protocole de transport utiliser (par exemple, TCP ou HTTP), quel encodage utiliser pour les messages (par exemple, texte ou binaire), et quelles conditions de sécurité sont nécessaires (par exemple, SSL [Secure Sockets Layer] ou la sécurité des messages SOAP). Pour plus d'informations, consultezUtilisation de liaisons pour configurer des services et des clients.

  • Contrat de service. Le contrat de service définit les fonctionnalités que le point de terminaison expose au client. Un contrat spécifie les opérations qu'un client peut appeler, la forme du message et le type de paramètres d'entrée ou de données requis pour appeler l'opération, ainsi que le type du traitement ou le message de réponse auquel le client peut s'attendre. Trois types de contrats de base correspondent aux modèles d'échange de messages (MEPs, message exchange patterns) de base : datagramme (unidirectionnel), demande/réponse et duplex (bidirectionnel). Le contrat de service peut aussi employer des contrats de données et de message pour requérir des types de données spécifiques et des formats de message lors de son accès. Pour plus d'informations sur la définition d'un contrat de service, consultez Conception de contrats de service. Notez qu'un client peut aussi devoir implémenter un contrat défini par le service, appelé un contrat de rappel, pour recevoir des messages du service dans un MEP duplex. Pour plus d'informations, consultezServices duplex.

Le point de terminaison pour un service peut être spécifié de manière impérative en utilisant le code ou de façon déclarative par la configuration. Si aucun point de terminaison n'est spécifié, le runtime fournit les points de terminaison par défaut en ajoutant un point de terminaison par défaut pour chaque adresse de base pour chaque contrat de service implémenté par le service. La définition de points de terminaison dans le code est généralement peu pratique car les liaisons et les adresses pour un service déployé sont en général différentes de celles utilisées au cours du développement du service. En général, il est plus pratique de définir des points de terminaison de service à l'aide de la configuration plutôt que du code. Le fait de conserver les informations de liaison et d'adressage hors du code leur permet de changer sans nécessiter de recompilation ou de redéploiement de l'application.

Remarque Remarque

Lorsque vous ajoutez un point de terminaison de service qui effectue un emprunt d'identité, vous devez utiliser une des méthodes AddServiceEndpoint ou la méthode GetContract(Type, Type) pour charger correctement le contrat dans un nouvel objet ServiceDescription.

L'exemple suivant illustre comment spécifier un point de terminaison dans le code avec les éléments suivants :

  • Définissez un contrat pour un type IEcho de service qui accepte le nom d'un tiers et renvoie la réponse "Hello <name>!".

  • Implémentez un service Echo du type défini par le contrat IEcho.

  • Spécifiez une adresse de point de terminaison http://localhost:8000/Echo pour le service.

  • Configurez le service Echo à l'aide d'une liaison WSHttpBinding.

Namespace Echo
{
   // Define the contract for the IEcho service 
   [ServiceContract]
   public interface IEcho
   {
       [OperationContract]
       String Hello(string name)
   }

   // Create an Echo service that implements IEcho contract
   class Echo : IEcho
   {
      public string Hello(string name)
      {
         return "Hello" + name + "!";
      }
      public static void Main ()
      {
          //Specify the base address for Echo service.
          Uri echoUri = new Uri("http://localhost:8000/");

          //Create a ServiceHost for the Echo service.
          ServiceHost serviceHost = new ServiceHost(typeof(Echo),echoUri);

          // Use a predefined WSHttpBinding to configure the service.
          WSHttpBinding binding = new WSHttpBinding();

          // Add the endpoint for this service to the service host.
          serviceHost.AddServiceEndpoint(
             typeof(IEcho), 
             binding, 
             echoUri
           );

          // Open the service host to run it.
          serviceHost.Open();
     }
  }
}
RemarqueRemarque

L'hôte de service est créé avec une adresse de base, puis le reste de l'adresse, relatif à l'adresse de base, est spécifié dans le cadre d'un point de terminaison.Ce partitionnement de l'adresse permet de définir plus simplement plusieurs points de terminaison pour les services à un hôte.

RemarqueRemarque

Les propriétés de ServiceDescription dans l'application de service ne doivent pas être modifiées à l'issue de la méthode OnOpening sur ServiceHostBase.Certains membres, tels que la propriété Credentials et les méthodes AddServiceEndpoint sur ServiceHostBase et ServiceHost, lèvent une exception s'ils sont modifiés au-delà de ce point.D'autres membres peuvent être modifiés, mais le résultat n'est pas défini.

De la même façon, sur le client les valeurs ServiceEndpoint ne doivent pas être modifiées après l'appel à OnOpening sur ChannelFactory.La propriété Credentials lève une exception si elle est modifiée au-delà de ce point.Les autres valeurs de description du client peuvent être modifiées sans erreur, mais le résultat n'est pas défini.

Aussi bien pour le service que le client, il est recommandé de modifier la description avant d'appeler Open.

Lorsque vous créez une application, vous souhaitez souvent remettre des décisions à l'administrateur chargé de son déploiement. Par exemple, il est souvent impossible de déterminer à l'avance à quoi correspond une adresse de service (URI). Au lieu de d'encoder de manière irréversible une adresse, il est préférable de permettre à un administrateur de le faire après avoir créé un service. Cette souplesse est obtenue par le biais de la configuration. Pour plus d'informations, consultez Configuration des services.

Remarque Remarque

Utilisez l'Outil Service Model Metadata Tool (Svcutil.exe) avec le commutateur /config:filename[,filename] pour créer rapidement des fichiers de configuration.

Si aucun point de terminaison n'est spécifié dans le code ou dans la configuration, le runtime fournit les points de terminaison par défaut en ajoutant un point de terminaison par défaut pour chaque adresse de base pour chaque contrat de service implémenté par le service. L'adresse de base peut être spécifiée dans le code ou dans la configuration, et les points de terminaison par défaut sont ajoutés lors de l'appel de Open sur le ServiceHost. Cet exemple est le même que celui de la section précédente, mais, étant donné qu'aucun point de terminaison n'est spécifié, les points de terminaison par défaut sont ajoutés.

Namespace Echo
{
   // Define the contract for the IEcho service 
   [ServiceContract]
   Interface IEcho
   {
       [OperationContract]
       String Hello(string name)
   }

   // Create an Echo service that implements IEcho contract
   Class Echo : IEcho
   {
      Public string Hello(string name)
      {
         return "Hello" + name + "!";
      }
      static void Main ()
      {
          //Specify the base address for Echo service.
          Uri echoUri = new Uri("http://localhost:8000/");

          //Create a ServiceHost for the Echo service.
          ServiceHost serviceHost = new ServiceHost(typeof(Echo),echoUri);

          // Open the service host to run it. Default endpoints
          // are added when the service is opened.
          serviceHost.Open();
     }
  }
}

Si des points de terminaison sont fournis explicitement, les points de terminaison par défaut peuvent toujours être ajoutés en appelant AddDefaultEndpoints sur le ServiceHost avant d'appeler Open.Pour plus d'informations sur les points de terminaison par défaut, consultez Configuration simplifiée et Configuration simplifiée pour WCF Services.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft