Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Développer Réduire

SERVERPROPERTY (Transact-SQL)

Mis à jour : 14 avril 2006

Retourne des informations de propriété relatives à l'instance du serveur.

ms174396.note(fr-fr,SQL.90).gifImportant :
Cette fonction a été modifiée par rapport aux versions Microsoft SQL Server précédentes. Pour plus d'informations, consultez Changements de comportement des fonctionnalités du moteur de base de données de SQL Server 2005.

Icône Lien de rubrique Conventions de la syntaxe de Transact-SQL


SERVERPROPERTY ( propertyname )

propertyname

Expression contenant les informations de propriété devant être retournées pour le serveur. L'argument propertyname peut prendre l'une des valeurs suivantes :

Nom de la propriété Valeurs retournées

BuildClrVersion

Version du CLR (Common Language Runtime) Microsoft .NET Framework qui a été utilisé lors de la construction de l'instance de SQL Server 2005.

Type de données de base : nvarchar(128).

Collation

Nom du classement par défaut pour le serveur.

NULL = Entrée non valide ou erreur

Type de données de base : nvarchar(128)

CollationID

ID du classement SQL Server.

Type de données de base : int

ComparisonStyle

Style de comparaison Windows du classement.

Type de données de base : int

ComputerNamePhysicalNetBIOS

Nom NetBIOS de l'ordinateur local sur lequel l'instance de SQL Server est en cours d'exécution.

Pour une instance cluster de SQL Server sur un cluster de basculement, cette valeur change étant donné que l'instance de SQL Server bascule sur d'autres nœuds du cluster de basculement.

Sur une instance autonome de SQL Server, cette valeur reste constante et retourne la même valeur que la propriété MachineName.

Si l'instance de SQL Server se trouve dans un cluster avec basculement et que vous voulez obtenir le nom de l'instance cluster, utilisez la propriété MachineName.
ms174396.note(fr-fr,SQL.90).gifRemarque :

NULL = Entrée non valide ou erreur

Type de données de base : nvarchar(128)

Edition

Édition produit installée de l'instance de SQL Server. Utilisez la valeur de cette propriété pour déterminer les fonctionnalités et les limites, par exemple le nombre maximal de processeurs, qui sont prises en charge par le produit installé.

Retourne les informations suivantes :

« Desktop Engine » (pas disponible pour SQL Server 2005.)

« Developer Edition »

« Enterprise Edition »

« Enterprise Evaluation Edition »

« 'Personal Edition » (pas disponible pour SQL Server 2005.)

« Standard Edition »

« Express Edition »

« Express Edition with Advanced Services »

« Workgroup Edition »

« Windows Embedded SQL »

Type de données de base : nvarchar(128)

EditionID

Numéro d'identification qui représente l'édition produit installée de l'instance de SQL Server. Utilisez la valeur de cette propriété pour déterminer les fonctionnalités et les limites, par exemple le nombre maximal de processeurs, qui sont prises en charge par le produit installé.

-1253826760 = Desktop Edition

-1592396055 = Express Edition

-1534726760 = Standard Edition

1333529388 = Workgroup Edition

1804890536 = Enterprise Edition

-323382091 = Personal Edition

-2117995310 = Developer Edition

610778273 = Enterprise Evaluation Edition

1044790755 = Windows Embedded SQL

4161255391 = Express Edition with Advanced Services

Pour plus d'informations, consultez Fonctionnalités prises en charge par les éditions de SQL Server 2005.

Type de données de base : int

EngineEdition

Édition Database Engine de l'instance de SQL Server installée sur le serveur

1 = Personal ou Desktop Engine (pas disponible pour SQL Server 2005.)

2 = Standard (valeur renvoyée pour Standard et Workgroup.)

3 = Enterprise (retourné pour Enterprise, Enterprise Evaluation et Developer.)

4 = Express (valeur renvoyée pour Express, Express Edition with Advanced Services et Windows Embedded SQL.)

Type de données de base : int

InstanceName

Nom de l'instance à laquelle l'utilisateur est connecté.

Retourne la valeur NULL si le nom de l'instance est celui de l'instance par défaut, et en cas d'entrée incorrecte ou d'erreur.

Type de données de base : nvarchar(128)

IsClustered

L'instance du serveur est configurée dans un cluster avec basculement.

1 = Ordonné en clusters

0 = Non-cluster

NULL = Entrée non valide ou erreur

Type de données de base : int

IsFullTextInstalled

Composant de texte intégral installé avec l'instance actuelle de SQL Server.

1 = Texte intégral installé

0 = Texte intégral non installé

NULL = Entrée non valide ou erreur

Type de données de base : int

IsIntegratedSecurityOnly

Le serveur fonctionne en mode de sécurité intégrée.

1 = Sécurité intégrée

0 = Sécurité non intégrée

NULL = Entrée non valide ou erreur

Type de données de base : int

IsSingleUser

Le serveur est en mode utilisateur unique.

1 = Utilisateur unique

0 = Utilisateur non unique

NULL = Entrée non valide ou erreur

Type de données de base : int

LCID

Identificateur des paramètres régionaux (LCID) Windows du classement.

Type de données de base : int

LicenseType

Mode de cette instance de SQL Server.

PER_SEAT = Mode Par siège

PER_PROCESSOR = Mode Par processeur

DISABLED = Licences désactivées.

Type de données de base : nvarchar(128)

MachineName

Nom de l'ordinateur Windows sur lequel s'exécute l'instance du serveur.

Dans le cas d'une instance cluster, une instance de SQL Server fonctionnant sur un serveur virtuel sous Microsoft Cluster Server, elle retourne le nom du serveur virtuel.

NULL = Entrée non valide ou erreur

Type de données de base : nvarchar(128)

NumLicenses

Nombre de licences client enregistrées pour cette instance de SQL Server, en cas de mode Par siège.

Nombre de licences ordinateur pour cette instance de SQL Server, en cas de mode Par ordinateur.

Retourne la valeur NULL si le mode du serveur n'est aucun des modes ci-dessus.

Type de données de base : int

ProcessID

ID de processus du service SQL Server. ProcessID permet d'identifier le fichier sqlservr.exe qui appartient à cette instance.

NULL = Entrée non valide ou erreur

Type de données de base : int

ProductVersion

Version de l'instance de SQL Server, sous la forme de 'major.minor.build'.

Type de données de base : nvarchar(128)

ProductLevel

Niveau de la version de l'instance de SQL Server.

Retourne l'une des options suivantes :

« 'RTM » = Version d'origine

« SPn » = Version Service Pack

« Bn », = Version bêta

Type de données de base : nvarchar(128).

ResourceLastUpdateDateTime

Retourne la date et l'heure de la dernière mise à jour de la base de données des ressources.

Type de données de base : datetime.

ResourceVersion

Retourne la base de données des ressources de versions.

Type de données de base : nvarchar(128)

ServerName

Informations relatives à l'instance et au serveur Windows, associées à une instance spécifique de SQL Server.

NULL = Entrée non valide ou erreur

Type de données de base : nvarchar(128)

SqlCharSet

ID du jeu de caractères SQL provenant de l'ID de classement

Type de données de base : tinyint

SqlCharSetName

Nom du jeu de caractères SQL provenant du classement

Type de données de base : nvarchar(128)

SqlSortOrder

ID d'ordre de tri SQL provenant du classement

Type de données de base : tinyint.

SqlSortOrderName

Nom de l'ordre de tri SQL provenant du classement.

Type de données de base : nvarchar(128).

La propriété ServerName de la fonction SERVERPROPERTY et @@SERVERNAME retournent des informations similaires. La propriété ServerName fournit le serveur et le nom de l'instance Windows qui constituent ensemble l'instance de serveur unique. @@SERVERNAME fournit le nom du serveur local configuré actuellement.

La propriété ServerName et @@SERVERNAME retournent les mêmes informations si le nom de serveur par défaut n'a pas été changé lors de l'installation. Le nom de serveur local peut être configuré en exécutant la commande suivante :

EXEC sp_dropserver 'current_server_name';
GO
EXEC sp_addserver 'new_server_name', 'local';
GO

Si le nom par défaut du serveur local a été modifié lors de l'installation, @@SERVERNAME retourne le nouveau nom.

sql_variant

L'exemple suivant utilise la fonction SERVERPROPERTY d'une instruction SELECT pour retourner des informations sur le serveur actif. Ce scénario est utile lorsque plusieurs instances SQL Server sont installées sur un serveur Windows et que le client doit initialiser une autre connexion vers l'instance utilisée par la connexion actuelle.

SELECT CONVERT(char(20), SERVERPROPERTY('servername'));
GO

Version Historique

14 avril 2006

Nouveau contenu :
  • Ajout de la propriété EditionID.
  • Ajout des valeurs Express Edition with Advanced Services à Edition, EngineID et EngineEdition.
Contenu modifié :
  • Indication selon laquelle les éditions Personal et Desktop sont limitées aux versions antérieures de SQL Server.
  • Insertion des correspondances EngineEdition pour Workgroup Edition et Windows Embedded SQL Edition.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft