Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Migration d'applications pour utiliser le stockage local

Mis à jour: avril 2014

Le stockage local est fourni dans le cadre de l'offre de calcul de Windows Azure et propose un stockage temporaire d'une instance d'application active. Lorsque vous exécutez votre application dans Windows Azure, elle est hébergée dans un ordinateur virtuel (VM) qui est connecté à un disque dur virtuel. Le stockage local représente un répertoire sur le système de fichiers sur le disque dur.

Vous pouvez créer plusieurs stockages locaux pour chaque instance. La taille par défaut du stockage local est de 1 Mo. La taille de stockage peut être augmentée jusqu'au maximum autorisé par votre instance de calcul. L'espace disque maximal d'une instance de calcul dépend de la taille de l'ordinateur virtuel sélectionné pour votre instance.

Auteurs : Sreedhar Pelluru
Analyseurs : Valery Mizonov, Kun Cheng, Steve Howard

Les applications Windows Azure dans le cloud peuvent utiliser les API NTFS existantes pour accéder au stockage local. Cela simplifie la migration des applications sur site qui utilisent l'API NTFS (ou l'API standard .NET Framework, comme FileStream) et permet de stocker et d'accéder à des données temporaires dans un système de fichiers sur la plateforme Windows Azure avec des modifications de code minimes.

Il est important de noter que le stockage local sur un ordinateur virtuel est accessible uniquement par les instances d'application locales sur l'ordinateur virtuel. Il peut être rendu persistant lorsque le rôle Web ou le rôle de travail dans lequel l'instance s'exécute est recyclé ; toutefois, cela s'applique uniquement à un seul recyclage du rôle. Si l'instance est redémarrée sur un matériel différent (par exemple, en cas de défaillance matérielle ou de maintenance), les données du stockage local ne sont pas déplacées avec l'instance même si elles ont été rendues persistantes en cas de recyclage.

Si vous souhaitez assurer une durabilité fiable de vos données, ou partager des données entre différentes instances, ou encore accéder aux données en dehors de Windows Azure, utilisez le service Table, le service Blob ou la Base de données SQL de Windows Azure à la place du stockage local. Si vous souhaitez partager des données entre les instances et doter une seule instance d'un accès en écriture, envisagez d'utiliser les disques Windows Azure. Reportez-vous au tableau de comparaison de ces deux stockages dans la rubrique Migration des données vers les services de Table et Blob de Windows Azure pour plus d'informations.

Voir aussi

Afficher:
© 2014 Microsoft