Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Ce sujet n'a pas encore été évalué - Évaluez ce sujet

Vue d'ensemble du service de machine virtuelle de Windows Azure

Mis à jour: décembre 2013

À compter de la version Windows Azure 2012, de nouvelles fonctionnalités de machine virtuelle ont été ajoutées à Windows Azure. Dans le cadre de cette amélioration, Windows Azure a lancé une nouvelle version de son portail de gestion et a élargi ses offres et capacités existantes.

Cette rubrique fournit une vue d'ensemble de cette nouvelle infrastructure, proposée en tant que service dans Windows Azure.

Auteurs : Selcin Turkarslan
Analyseurs : Corey Sanders, Drew McDaniel, Jason Chen, Ganesh Srinivasan, Lindsey Allen, Steve Howard, David Murray, Cherly McGuire

Machines virtuelles Windows Azure

Créez une machine virtuelle dans Windows Azure à l'aide de l'une des trois méthodes suivantes :

  • Utiliser une image de plateforme : créez votre propre machine virtuelle directement dans le cloud en utilisant une image disponible dans la Bibliothèque d'images du portail de gestion de Windows Azure, sans télécharger aucune image Windows Server ou Linux créée sur site. Pour cela, vous pouvez utiliser le portail de gestion, PowerShell, l'interface programmable API (REST) ou les outils de ligne de commande fournis pour Macintosh et les bureaux Linux. Après avoir créé la machine virtuelle, vous pouvez ouvrir une session sur l'ordinateur pour le gérer. Pour une machine virtuelle qui exécute le système d'exploitation Windows Server, utilisez le bouton Connect du portail de gestion pour démarrer une connexion Bureau à distance. Pour une machine virtuelle qui exécute le système d'exploitation Linux, utilisez un client Secure Shell (SSH) pour la connexion. Pour plus d'informations sur la création, le déploiement et la gestion des machines virtuelles à partir de Windows, Macintosh et les bureaux Linux, consultez Téléchargements sur le site WindowsAzure.com.

    Pour plus d'informations sur les images Oracle, consultez la rubrique Images de machine virtuelle Oracle pour Windows Azure.

  • Utiliser votre propre image : utilisez l'Outil de ligne de commande CSUpload dans le kit de développement logiciel (SDK) de Windows Azure pour télécharger votre propre fichier VHD en tant qu'image dans Windows Azure. Téléchargez simplement votre image sur votre compte de stockage Blob et utilisez-la pour instancier une nouvelle machine virtuelle. Pour plus d'informations, consultez Création et téléchargement d'un disque dur virtuel qui contient le système d'exploitation Windows Server.

  • Utiliser votre propre disque : une image du système d'exploitation est un fichier de disque dur virtuel que vous pouvez utiliser comme modèle pour créer une nouvelle machine virtuelle. Une image est un modèle car elle n'a pas de paramètres spécifiques comme une machine virtuelle configuré, tels que les paramètres de nom d'ordinateur et de compte d'utilisateur. Il est possible que vous ne puissiez pas utiliser une image en raison de paramètres d'application spécifiques qui doivent être conservés. Dans ce cas, vous pouvez utiliser l'outil de ligne de commande CSUpload pour télécharger le fichier VHD comme un disque et vous pouvez créer une machine virtuelle à partir du disque. Par exemple, le disque peut déjà contenir SQL Server. Si vous créez vos propres machines virtuelles et installez SQL Server sur ces derniers, vous devez vous assurer que vous disposez des licences appropriées.

    Pour plus d'informations, consultez Gérer des disques et des images.

Une fois que vous instanciez une image de machine virtuelle, vous devez corriger, configurer et gérer le système d'exploitation et les autres logiciels dans votre machine virtuelle. Windows Azure actualise les images de base fournies par la plateforme Windows Azure régulièrement. Cependant, Windows Azure ne force pas les mises à jour des disques de système d'exploitation déjà déployés par les clients. De même, les partenaires de Linux actualisent les images de disque de base Linux régulièrement.

Notez que vous pouvez trouver les définitions des images et des disques dans la section Liste des concepts importants ci-dessous.

Pour plus d'informations sur les prix et les contrats de niveau de service, consultez Information légales Windows Azure sur le site WindowsAzure.com.

Voici la liste des applications prises en charge dans les machines virtuelles qui s'exécutent dans Windows Azure :

 

Applications Détails

Microsoft SQL Server

Pour connaître les versions de SQL Server prises en charge sur le portail Windows Azure, consultez Se préparer à migrer vers SQL Server dans les machines virtuelles Windows Azure. Pour obtenir des informations détaillées sur la configuration de SQL Server, consultez la rubrique Mise en route de SQL Server sur les machines virtuelles Windows Azure dans la bibliothèque.

Windows Server Active Directory

Versions prises en charge : Windows Server 2008 R2

Microsoft SharePoint

Versions prises en charge : SharePoint 2010 (toutes les versions)

Prise en charge Linux

Téléchargez un fichier de disque dur virtuel (VHD) Linux pour l'exécuter dans Windows Azure. Pour obtenir les dernières informations disponibles sur les versions prises en charge, consultez le portail de gestion Windows Azure.

Pour obtenir les dernières informations disponibles sur les applications Microsoft prises en charge sur les machines virtuelles Windows Azure, consultez Prise en charge du logiciel serveur Microsoft pour les machines virtuelles Windows Azure.

Pour des informations fondamentales sur les machines virtuelles, consultez la rubrique Ordinateurs virtuels dans la bibliothèque MSDN.

Pour obtenir des informations sur les tailles des machines virtuelles, consultez Tailles des machines virtuelles pour Windows Azure.

Pour plus d'informations sur la gestion des machines virtuelles dans Windows Azure, consultez le Centre de gestion et la section Téléchargements sur le site WindowsAzure.com. Ce site contient des liens vers les guides de procédures, les applets de commande PowerShell, ainsi que les outils de ligne de commande que vous pouvez utiliser pour Windows, Macintosh et les plateformes Linux. Vous pouvez également gérer vos applications et votres machines virtuelles au moyen de l'API REST et des applets de commande PowerShell. Pour plus d'informations, consultez Référence de l'API de gestion des services Windows Azure et Applets de commande Windows Azure Service Management dans la bibliothèque MSDN.

Liste des concepts importants

  • Une image du système d'exploitation est un fichier de disque dur virtuel que vous pouvez utiliser comme modèle pour créer une nouvelle machine virtuelle. Une image est un modèle car elle n'a pas de paramètres spécifiques comme une machine virtuelle configuré, tels que les paramètres de nom d'ordinateur et de compte d'utilisateur.

  • Un disque de machine virtuelle est un disque dur virtuel qui peut être démarré et monté comme une version en cours d'exécution d'une instance du système d'exploitation. Un disque peut également être joint à une instance en cours d'exécution en tant que disque de données distinct du disque du système d'exploitation. Lorsque vous créez une machine virtuelle dans le portail de gestion Windows Azure, la plateforme crée un disque de système d'exploitation par défaut. Nous vous recommandons d'attacher des disques supplémentaires pour vos données et vos fichiers journaux. Pour plus d'informations, consultez Procédure : attacher un disque de données à une machine virtuelle et Procédure : détacher un disque de données d'une machine virtuelle.

  • Vous pouvez capturer une machine virtuelle en cours de exécution en tant qu'image. Cette opération ne capture pas les disques attachés. La machine virtuelle capturé peut être utilisé pour créer plusieurs machines virtuelles. Le résultat final est un nouveau fichier image dans le même compte de stockage que le disque du système d'exploitation de la machine virtuelle qui a été capturé. Pour plus d'informations sur la capture de l'image d'une machine virtuelle, consultez Procédure : capturer l'image d'une machine virtuelle exécutant Windows Server 2008 R2 et Procédure : capturer l'image d'une machine virtuelle exécutant Linux.

  • Une application Windows Azure peut avoir plusieurs machines virtuelles. Toutes les machines virtuelles que vous créez dans Windows Azure peuvent communiquer automatiquement via un canal réseau privé avec d'autres machines virtuelles dans le même service cloud ou le même réseau virtuel. Windows Azure vous permet d'équilibrer la charge de trafic entre elles. L'Introduction à l'atelier pratique des machines virtuelles Windows Azure dans le Kit de formation Windows Azure explique comment connecter plusieurs machines virtuelles dans Windows Azure. En outre, consultez les didacticiels suivants :

Réseau virtuel Windows Azure

Windows Azure fournit un nouvel ensemble de capacités de virtualisation réseau et de connectivité entre sites et de site à site basée sur VPN dans la nouvelle version préliminaire de Windows Azure. Mettez en service et gérez les réseaux virtuels à l'aide du portail de gestion de Windows Azure ou en utilisant un fichier de configuration réseau. Le réseau virtuel Windows Azure fournit les fonctions suivantes :

  • Réseau de succursales ou réseau privé dédié dans le cloud : étendez votre réseau d'entreprise à la plateforme Windows Azure à l'aide de Virtual Network. En configurant votre unité VPN afin qu'elle utilise une passerelle VPN Windows Azure, établissez une connexion sécurisée de site à site entre votre réseau d'entreprise et Window Azure. Les machines virtuelles qui s'exécutent dans Windows Azure peuvent être jointes aux domaines d'entreprise exécutés sur site. Pour plus d'informations sur la configuration d'une solution sécurisée entre sites, consultez Virtual Network de Windows Azure et À propos des unités VPN pour Virtual Network.

  • Adresses IPv4 stables pour les machines virtuelles : spécifiez maintenant un espace d'adresse IPv4 pour les machines virtuelles que vous souhaitez héberger dans Windows Azure. Lorsque vous créez votre réseau virtuel, vous pouvez spécifier l'espace d'adresse IPv4 à partir duquel vous souhaitez que votres machines virtuelles reçoivent. Les adresses IP que les machines virtuelles reçoivent sont stables et ne changent pas lorsque la machine virtuelle est redémarré. L'adresse IP peut ensuite être enregistrée par DNS et vous pouvez vous connecter à la machine virtuelle par nom d'hôte. Pour plus d'informations sur la création d'un réseau virtuel, consultez Virtual Network de Windows Azure.

  • Résolution de noms (DNS) pour Virtual Network : il existe maintenant plusieurs méthodes pour fournir une résolution de noms d'hôte à votre réseau virtuel. Utilisez la résolution de noms qui est fournie par Windows Azure, ou choisissez d'utiliser votre propre serveur DNS. Pour plus d'informations sur la résolution de noms et Windows Azure, consultez Virtual Network de Windows Azure et Vue d'ensemble de la résolution de noms dans Windows Azure.

  • Active Directory sur des machines virtuelles de Windows Azure : vous pouvez utiliser vos serveurs Active Directory ou DNS existants sur site dans le cloud. La fonctionnalité de machine virtuelle de Windows Azure permet à vos machines virtuelles qui s'exécutent dans Windows Azure d'être jointes à vos domaines d'entreprise exécutés sur site en utilisant vos services Active Directory sur site. Pour plus d'informations, consultez Instructions pour déployer Active Directory sur des machines virtuelles de Windows Azure.


Le schéma suivant montre que les machines virtuelles Windows Azure permettent aux utilisateurs d'étendre facilement leurs réseaux d'entreprise sur Windows Azure. Cela représente un énorme avantage pour la migration d'applications existantes vers Windows Azure. Vous pouvez facilement prendre en charge les applications hybrides étendues dans le cloud et sur site. Gérez vos propres réseaux virtuels dans Windows Azure et exploitez la passerelle VPN hébergée pour générer la connectivité entre vos applications sur site et le cloud. Les machines virtuelles qui s'exécutent dans Windows Azure peuvent être jointes aux domaines d'entreprise exécutés sur site.

Comme on peut le voir dans le schéma, en utilisant le service Virtual Network de Windows Azure, vous pouvez exécuter un serveur DNS activé pour un domaine Active Directory dans une seule machine virtuelle, tandis qu'une base de données SQL Server peut résider dans une autre machine virtuelle. Votre code d'application peut s'exécuter via un rôle Web dans une autre instance de machine virtuelle gérée par Windows Azure.

Migration avec IAAS

Pour obtenir la liste des didacticiels complets de mise en réseau virtuelle et les guides de procédures, consultez Mise en réseau sur le site WindowsAzure.com.

Éléments à prendre en considération pour la migration avec des machines virtuelles de Windows Azure

L'utilisation des machines virtuelles Windows Azure débloque le développement et la migration des applications qui ont des dépendances sur des ressources nécessitant des machines virtuelles. Tirez rapidement parti de Windows Azure en migrant une application existante telle quelle à l'aide des machines virtuelles. En outre, vous pouvez connecter des modèles d'application différents, comme des sites Web ou les rôles Web et de travail des services de cloud computing, à l'aide des machines virtuelles.

Les modèles d'application suivants peuvent tirer parti des machines virtuelles de Windows Azure :

  • Les applications de base de données existantes non critiques

  • Les nouvelles applications de base de données que vous souhaitez déployer sur SQL Server dans des machines virtuelles lorsque la Base de données SQL Windows Azure ne fournit pas toutes les fonctionnalités nécessaires

  • Un environnement de test et de développement rapide et facile pour les nouvelles applications de base de données

  • Une solution de sauvegarde pour les applications de base de données sur site

  • Une solution qui peut monter en puissance à la demande facilement et rapidement lors des pics d'activité

  • Une solution qui permet de surmonter les inefficacités de la plateforme de virtualisation sur site

  • Une solution qui a des dépendances sur des ressources qui nécessitent des machines virtuelles, comme SQL Server, Active Directory, MongoDB, MySQL ou SharePoint.

Lorsque vous envisagez de migrer des applications sur site dans le cloud, nous vous recommandons de planifier soigneusement chaque phase. Un projet de migration de base comprend la phase d'analyse, la phase de migration de l'application, la phase de migration des données, la phase de test et d'optimisation et la phase d'exécution et de gestion. Pour plus d'informations sur chaque phase, consultez Vue d'ensemble du cycle de vie de la migration dans Windows Azure.

Pour déplacer la base de données SQL Server et les données vers une machine virtuelle dans Windows Azure, nous vous recommandons de suivre l'une des méthodes décrites dans la rubrique Migrer vers SQL Server dans une machine virtuelle de Windows Azure de la bibliothèque MSDN. Ensuite, téléchargez et attachez un disque qui contient déjà les données sur la machine virtuelle, ou attachez un disque vide à l'ordinateur. Vous pouvez utiliser les disques de données pour stocker les journaux et les fichiers de données SQL Server. Par obtenir un exemple, consultez l'Atelier pratique : connecter une application PAAS à une application IAAS avec Virtual Network dans le Kit de formation Windows Azure. Cet atelier pratique explique comment attacher un disque vide et comment localiser les emplacements par défaut de la base de données afin de les mettre à jour pour qu'ils pointent sur les disques attachés précédemment. En outre, reportez-vous aux didacticiels suivants sur le site WindowsAzure.com :

Les performances d'une base de données relationnelle dans une machine virtuelleWindows Azure dépendent de nombreux facteurs, notamment de la taille de la machine virtuelle, du nombre de disques et de leur configuration, du réseau, de la configuration du logiciel de base de données et de la charge de travail de l'application. Nous recommandons que les développeurs évaluent leur application sur plusieurs tailles de machine virtuelle et avec des configurations de stockage différentes pour choisir la solution la plus appropriée. Pour plus d'informations sur les éléments à prendre en considération pour les performances de SQL Server dans une machine virtuelle, consultez Exécuter SQL Server dans une machine virtuelle de Windows Azure - Recommandations relatives aux performances de la version préliminaire. Pour des informations de base sur SQL Server dans une machine virtuelle, consultez Mise en route de SQL Server sur machine virtuelle de Windows Azure.

Haute disponibilité et récupération d'urgence avec des machines virtuelles Windows Azure

Pour permettre la récupération d'urgence des données et des disques, Windows Azure utilise la fonction récemment annoncée de géo-réplication du stockage Windows Azure. Toutes les modifications apportées par l'application ou par le client aux disques de système d'exploitation ou aux disques de données détenus par le client sont conservées, même en cas de défaillance matérielle, grâce au stockage Blob de Windows Azure. Comme expliqué dans la rubrique Introduction à la réplication géographique pour le stockage Windows Azure les publications de blog, les objets blob de Windows Azure et les tables sont géo-répliqués entre deux centres de données, indépendants l'un de l'autre et se trouvant sur le même continent, pour assurer une durabilité des informations supplémentaire en cas de sinistre important, sans coût additionnel. Lorsque vous lancez une machine virtuelle, la réplication géographique du stockage de Windows Azure réplique vos disques de système d'exploitation et de données dans une autre zone géographique par défaut.

Vous devez cependant vous assurer que votres machines virtuelles sont membres du même groupe à haute disponibilité. En plaçant plusieurs machines virtuelles dans le même groupe à haute disponibilité vous vous assurez que votre application reste disponible en cas de défaillance du réseau, de défaillance matérielle locale du disque et de tout temps d'arrêt planifié.

Pour plus d'informations sur les techniques de haute disponibilité et de récupération d'urgence lorsque vous utilisez SQL Server dans une machine virtuelle Windows Azure, consultez High Availability and Disaster Recovery for SQL Server in Windows Azure Virtual Machines.

Voir aussi

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft. Tous droits réservés.