Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Machines virtuelles

Mis à jour: septembre 2014

Le service des machines virtuelles Azure fournit des ressources de calcul à la demande et évolutives. Une machine virtuelle Azure est un serveur dans le cloud que vous configurez et gérez selon vos besoins. Elle vous offre la flexibilité de la virtualisation, sans la nécessité d'acheter et d'entretenir le matériel nécessaire pour l'héberger.

Avec une machine virtuelle dans Azure, vous pouvez :

  • Déployer les versions disponibles de Windows Server ou les distributions des systèmes d'exploitation Linux en choisissant des images préconfigurées. Sinon, télécharger un disque dur virtuel (VHD) qui contient un système d'exploitation serveur et l'utiliser pour créer des machines virtuelles.

  • Créer et connecter plusieurs machines virtuelles pour répartir le trafic entre elles.

  • Utiliser des méthodes automatisées et manuelles pour créer, gérer, et supprimer une machine virtuelle. Utilisez le portail Web (Portail de gestion Azure), les applets de commande Windows PowerShell, ou les API de gestion des services.

  • Supprimez et recréez les machines virtuelles à votre convenance, comme avec tout autre machine virtuelle.

Cet article explique comment créer une machine virtuelle et interagir avec celle-ci. Si vous préférerez découvrir les machines virtuelles en les expérimentant, des instructions sont disponibles dans la section Documentation du site Web Azure. Pour trouver des réponses à certaines des questions les plus courantes concernant les machines virtuelles, consultez la page FAQ sur les machines virtuelles Windows Azure.

Pour plus d'informations sur les systèmes d'exploitation, les rôles et les charges de travail de serveur dont l'utilisation avec des machines virtuelles Azure est prise en charge ou approuvée, consultez les rubriques suivantes :

Lorsque vous créez une machine virtuelle, vous devez faire les choix suivants :

  • Taille de la machine virtuelle. Cela détermine la configuration, par exemple, le nombre de cœurs d'UC, la quantité de mémoire et la capacité de stockage. Pour plus d'informations, consultez Tailles de machines virtuelles et services cloud pour Windows Azure.

  • Système d'exploitation. Vous pouvez choisir parmi les images disponibles, dont certaines comprennent SQL Server ou SharePoint. Ou, si vous avez téléchargé votre propre disque dur virtuel, vous pouvez l'utiliser comme image personnalisée pour la machine virtuelle.

  • Configuration du réseau. Si vous voulez qu'une machine virtuelle utilise un réseau virtuel, vous devez spécifier le réseau virtuel lors de la création de la machine virtuelle. Pour plus d'informations, consultez Présentation du réseau virtuel.

  • Configuration du service cloud. Chaque machine virtuelle réside dans un service cloud, seule ou avec d'autres machines virtuelles. Lorsque vous placez des machines virtuelles dans le même service cloud, répartissez la charge de vos applications et services en configurant des points de terminaison à charge équilibrée. Pour obtenir les instructions, consultez Équilibrage de charge des machines virtuelles.

Consultez Démarrage, arrêt et suppression de machines virtuelles pour obtenir un récapitulatif des paramètres de configuration des machines virtuelles Azure, ainsi que des liens vers des informations de configuration détaillées supplémentaires.

La façon de communiquer et d'interagir avec une machine virtuelle, et ce qui est nécessaire pour permettre l'interaction, sont résumés ci-dessous.

Les extensions peuvent vous aider à configurer une machine virtuelle Windows et à interagir avec celle-ci. Par exemple, si vous ne pouvez pas accéder au système d'exploitation invité suite à l'oubli du mot de passe, une extension peut réinitialiser ce dernier. Cela est important, car vous ne pouvez pas vous connecter directement à la console d'une machine virtuelle.

TipConseil
Les applets de commande VMAccess vous aident à réinitialiser votre mot de passe. Elles peuvent également reconfigurer l'accès RDP. Pour plus d'informations de référence, consultez Get-AzureVMAccessExtension et Set-AzureVMAccessExtension.

Ces extensions sont installées et gérées via l'agent de machine virtuelle. Cela signifie que, pour pouvoir installer des extensions, vous devez avoir préalablement installé l'agent de machine virtuelle. Vous pouvez installer l'agent sur des machines virtuelles nouvelles ou existantes. Sur des machines virtuelles Windows existantes, utilisez le package d'installation de l'agent de machine virtuelle, disponible dans le Centre de téléchargement. Sur de nouvelles machines virtuelles Windows, le mode d'installation diffère selon que vous utilisez une image fournie par Azure ou une image qui vous est propre. Voici les détails :

  • Utilisation d'une image du portail - Installez l'agent de machine virtuelle lors de la création de la machine virtuelle. Si vous utilisez le portail, l'option Création rapide installe l'agent de machine virtuelle automatiquement. Si vous utilisez l'option À partir de la galerie, activez la case à cocher Installer l'agent de machine virtuelle. Si vous utilisez l'applet de commande New-AzureVM ou New-AzureQuickVM, l'agent de machine virtuelle est installé automatiquement.

  • Utilisation d'une image qui vous est propre - Installez l'agent de machine virtuelle sur le système d'exploitation avant de le télécharger sur Azure, puis ajoutez-le en tant qu'image. Vous pouvez obtenir le package d'installation de l'agent de machine virtuelle disponible dans le Centre de téléchargement.

Après avoir installé l'agent de machine virtuelle, vous pouvez utiliser des applets de commande pour chercher et gérer les extensions. Les applets de commande suivantes vous y aideront :

Pour plus d'informations, consultez Gestion des extensions. Pour obtenir la liste des extensions disponibles, consultez « En savoir plus sur les extensions disponibles » dans cet article.

Toutes les machines virtuelles figurant dans le même service cloud ou réseau virtuel peuvent automatiquement communiquer entre elles à l'aide d'un canal réseau privé. Toutefois, pour communiquer avec d'autres ressources sur Internet ou avec d'autres réseaux virtuels, une machine virtuelle utilise des points de terminaison. Ces points de terminaison gèrent le trafic réseau entrant vers la machine virtuelle. Pour obtenir des instructions, consultez Procédure : configurer la communication avec une machine virtuelle.

La manière de vous connecter à une machine virtuelle dépend du système d'exploitation qu'elle exécute : Windows Server ou Linux. Pour une présentation des conditions requises et des conseils de dépannage, consultez Se connecter à une machine virtuelle Azure avec RDP ou SSH.

Pour une machine virtuelle exécutant Windows Server, vous pouvez utiliser le Bureau à distance. Dans le portail de gestion, cliquez sur Connect pour établir une Connexion Bureau à distance. Pour obtenir des instructions, consultez Comment se connecter à une machine virtuelle exécutant Windows Server.

Pour une machine virtuelle exécutant le système d'exploitation Linux, utilisez un client Secure Shell (SSH) pour vous connecter. Vous devrez installer un client SSH sur l'ordinateur que vous voulez utiliser pour la connexion à la machine virtuelle. De nombreux programmes de client SSH sont disponibles. Voici quelques choix possibles :

La communication à distance Windows PowerShell vous permet de vous connecter à distance à un ou plusieurs ordinateurs à partir d'une session Windows PowerShell afin d'exécuter des commandes directement sur les ordinateurs distants. Configurez votre machine virtuelle pour autoriser la communication à distance Windows PowerShell lorsque vous la créez, ou à un moment ultérieur. Vous configurez la machine virtuelle en ajoutant un point de terminaison qui spécifie le port et le protocole à utiliser. Pour obtenir des instructions sur l'ajout d'un point de terminaison, consultez Procédure : configurer des points de terminaison sur une machine virtuelle. Pour plus d'informations concernant la communication à distance, consultez about_Remote_FAQ.

Microsoft réalise une enquête en ligne pour recueillir votre opinion sur le site Web de MSDN. Si vous choisissez d’y participer, cette enquête en ligne vous sera présentée lorsque vous quitterez le site Web de MSDN.

Si vous souhaitez y participer,
Afficher:
© 2014 Microsoft