Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Utiliser le rôle machine virtuelle de Windows Azure dans Windows Azure

Mis à jour: mars 2011

[La fonction Rôle de machine virtuelle de Windows Azure sera mise hors service le 15 mai 2013. Après cette date, les déploiements du rôle de machine virtuelle seront supprimés. Pour poursuivre avec vos applications existantes, vous pouvez utiliser des machines virtuelles Windows Azure. Pour plus d'informations sur l'utilisation de machines virtuelles pour votre application, voir Moving from VM Role to Windows Azure Virtual Machines (Passer d'un rôle de machine virtuelle à des machines virtuelles Windows Azure).

Dans Windows Azure, vous pouvez utiliser les ordinateurs virtuels de deux façons différentes. Vous avez le choix entre le rôle machine virtuelle et les ordinateurs virtuels.

  • Rôle machine virtuelle - Le rôle machine virtuelle est disponible depuis PDC10 et est en version bêta à ce jour. Il a reçu un accueil très favorable de la part des clients. Une grande partie des commentaires reçus a été utilisée pour mettre au point la nouvelle machine virtuelle dans Windows Azure. Par défaut, le rôle machine virtuelle est sans état. Il s'avère utile pour certains scénarios tels que les longues installations d'applications, les installations sujettes aux erreurs et la prise en charge des modèles cloud avec montée en charge. Nous continuons à accepter des clients au sein du programme bêta du rôle machine virtuelle via le portail de gestion. Dans la mesure où le rôle machine virtuelle est au stade de la version bêta et que les offres et les fonctionnalités peuvent changer, il n'est pas recommandé d'utiliser le rôle machine virtuelle de Windows Azure pour les déploiements de production. Nous vous encourageons à continuer à utiliser le rôle machine virtuelle pour les preuves de concept et les services hors production, car nous continuons à recueillir des informations visant à façonner l'avenir de Windows Azure.

  • Ordinateurs virtuels - Les commentaires recueillis depuis le lancement de la version bêta du rôle machine virtuelle ont été utilisés pour une grande part dans la planification des nouveaux ordinateurs virtuels Windows Azure. Les ordinateurs virtuels sont persistants par défaut, ce qui permet aux clients d'exécuter des applications telles que SQL Server et SharePoint sur Windows Azure. Les ordinateurs virtuels prennent également en charge les systèmes d'exploitation Windows Server et Linux. Les ordinateurs virtuels ont été commercialisés en version préliminaire et sont soumis à des conditions générales. Le service doit passer en disponibilité générale d'ici la fin de l'année civile, mais aucune date publique n'a été définie. Pour plus d'informations sur cette nouvelle fonctionnalité, consultez la zone des fonctionnalités sur www.windowsazure.com.

Le rôle machine virtuelle vous permet de déployer une image personnalisée de Windows Server 2008 R2 pour Windows Azure. Avec un rôle machine virtuelle, vous pouvez travailler dans un environnement familier, en utilisant les technologies standard de Windows pour créer une image, installer vos logiciels sur cette dernière, préparer son téléchargement vers Windows Azure, puis gérer cette image une fois son téléchargement effectué.

Le système d'exploitation installé peut être l'un des systèmes suivants :

  • Windows Server 2008 R2 Entreprise (anglais uniquement)

  • Windows Server 2008 R2 Standard (anglais uniquement)

noteRemarque
Windows Web Server 2008 R2 n'est pas pris en charge.

Un rôle machine virtuelle vous donne un degré élevé de contrôle sur la machine virtuelle, tout en offrant également des avantages liés à une exécution dans l'environnement Windows Azure : extensibilité immédiate, mises à niveau sur place sans interruption de service, intégration à d'autres composants de votre service et équilibrage de la charge du trafic. Le rôle machine virtuelle se compose d'un système d'exploitation construit à l'aide d'un disque dur virtuel de base et éventuellement d'un disque dur virtuel de différenciation. L'utilisation du rôle machine virtuelle implique également l'utilisation d'un fichier de définition de service et d'un fichier de configuration de service.

Un rôle machine virtuelle se distingue d'un rôle Web et d'un rôle de travail, car avec ces derniers, vous vous concentrez sur la création et l'exécution de votre code dans un système d'exploitation géré par Windows Azure. En revanche, avec le rôle machine virtuelle, vous devez fournir une image du système d'exploitation préconfiguré. Les développeurs ont le contrôle total de l'image du système d'exploitation. Les administrateurs peuvent se connecter à distance à la machine virtuelle de tous les rôles pour effectuer des tâches de maintenance et de dépannage.

noteRemarque
L'exécution d'instances de rôle machine virtuelle dans l'émulateur de calcul n'est pas prise en charge.

Dans la mesure où vous contrôlez le système d'exploitation et les mises à jour du système d'exploitation dans les instances d'un rôle machine virtuelle, ce rôle se distingue des autres types d'instance de rôle qui s'exécutent au sein d'un service cloud dans Windows Azure. Lorsque vous procédez à des installations longues et complexes sur le système d'exploitation ou que vous êtes confronté à une procédure d'installation qui ne peut pas être automatisée, utilisez ce rôle.

Une instance de rôle machine virtuelle qui s'exécute dans Windows Azure est soumise à certaines limitations, contrairement à une installation sur site du système d'exploitation. Certaines fonctionnalités liées au réseau sont soumises à des restrictions. Par exemple, pour utiliser le protocole UDP, vous devez également utiliser Connect de Windows Azure. En outre, l'état d'une instance de rôle machine virtuelle qui s'exécute dans Windows Azure n'est pas persistant. Il est recommandé d'utiliser les services de stockage Windows Azure pour faire persister l'état, en l'écrivant dans un objet blob ou sur un lecteur Windows Azure. Pour obtenir un exemple de cette procédure, consultez Développer un adaptateur pour un rôle machine virtuelle dans Windows Azure. Les données écrites dans le répertoire des ressources de stockage local sont conservées lorsqu'une instance de serveur est réinitialisée. Toutefois, ces données peuvent être perdues si une défaillance passagère dans Windows Azure nécessite que votre instance de rôle machine virtuelle soit déplacée vers un autre matériel.

L'image suivante présente une vue d'ensemble des étapes impliquées dans le processus de développement du rôle machine virtuelle :

VMRoleOverview

Windows Azure gère la disponibilité de vos instances de rôle machine virtuelle en déployant votre image, en mettant en ligne les instances de rôle machine virtuelle, en appliquant des mises à niveau propagées, en réinitialisant les instances de rôle machine virtuelle à la demande ou lorsque cela est nécessaire à la suite d'une défaillance passagère, et en dirigeant le trafic réseau à l'aide du programme d'équilibrage de charge. Pour gérer de façon optimale les instances de rôle machine virtuelle, Windows Azure doit évaluer avec précision l'état de l'instance. Windows Azure évalue l'état de disponibilité de l'instance de rôle machine virtuelle en l'interrogeant sur son état.

Pendant la mise en ligne de l'instance de rôle machine virtuelle, c'est-à-dire pendant le tout premier démarrage et la configuration du système d'exploitation via l'étape de spécialisation, et à chaque démarrage des services Windows configurés pour démarrer automatiquement, l'instance de rôle machine virtuelle retourne Busy lorsqu'elle est interrogée sur son état. Après le démarrage de tous les services configurés pour démarrer automatiquement, l'instance de rôle machine virtuelle retourne Ready. En effet, à ce stade, Windows Azure suppose que votre instance de rôle machine virtuelle est prête à recevoir du trafic. Il vous incombe de vous assurer que c'est bien le cas. Windows Azure dirige ensuite le trafic vers l'instance jusqu'à ce qu'il soit retiré de la rotation du programme d'équilibrage de charge, soit parce que du code s'exécutant dans l'instance de rôle machine virtuelle a défini l'état de l'instance à Busy, soit parce que l'état de l'instance est sur le point d'être à l'arrêt.

À tout moment pendant que l'instance de rôle machine virtuelle est en ligne, votre code peut explicitement définir son état à Busy en ajoutant un gestionnaire d'événements à l'événement StatusCheck. Lorsque l'événement se déclenche, la méthode SetBusy peut être appelée sur l'objet d'argument d'événement. Lorsque Windows Azure interroge l'instance de rôle machine virtuelle et détermine que son état a la valeur Busy, il cesse de diriger le trafic vers l'instance jusqu'à ce que la valeur Ready soit de nouveau retournée pour son état. Lorsque l'instance de rôle machine virtuelle est en cours d'arrêt, soit parce qu'elle est en train de redémarrer, soit parce qu'elle est réinitialisée, elle retourne de nouveau Busy. Elle ne reçoit plus de trafic de la part du programme d'équilibrage de charge tant qu'elle n'est pas remise en ligne et que ses séquences de démarrage n'ont pas été réexécutées.

Pour vous assurer que votre service cloud respecte les contrats SLA, il est recommandé d'adopter les stratégies suivantes :

  • Configurez toujours votre service cloud pour déployer au moins deux instances de rôle machine virtuelle. Si une instance est mise hors connexion en raison d'une défaillance ou d'une mise à niveau, l'autre instance peut continuer à gérer le trafic jusqu'à ce que les deux instances soient de nouveau en ligne.

  • Si votre adaptateur est un service avec démarrage automatique, assurez-vous que la tâche de configuration de l'instance de rôle machine virtuelle est terminée avant le retour de la méthode OnStart. Une fois l'exécution de la méthode OnStart terminée, votre service cloud doit être à l'état Ready. Il doit rester à l'état Ready jusqu'à ce qu'il soit explicitement exclu de la rotation, ou jusqu'à ce qu'une séquence d'arrêt commence.

  • Évitez de redémarrer votre service cloud spontanément. Le fichier de réponses configure Windows afin que Windows Update soit désactivé par défaut. Ne modifiez pas ce paramètre.

  • Évitez d'arrêter Windows à partir de votre instance de rôle machine virtuelle.

Toutes les instances de rôle machine virtuelle qui s'exécutent dans Windows Azure sont facturées par heure de calcul. La licence du rôle machine virtuelle est incluse dans la tarification à l'heure de calcul et n'est pas liée à l'état de la licence du média d'installation utilisé pour créer le disque dur virtuel de base.

noteRemarque
Les applications déployées vers Windows Azure sont soumises aux termes du contrat de licence associés à l'application.

Vous créez un disque dur virtuel à l'aide du Gestionnaire Hyper-V sur un serveur exécutant le système d'exploitation Windows Server 2008. Ce serveur est désigné dans la présente documentation en tant que serveur source. Vous devez effectuer les opérations suivantes sur le serveur source avant de commencer à développer un rôle machine virtuelle :

  • Installez une édition du système d'exploitation Windows Server 2008 (il est recommandé d'utiliser Windows Server 2008 R2) et installez toutes les mises à jour requises.

  • Installez le rôle serveur Hyper-V. Pour plus d'informations, consultez Installer le rôle Hyper-V sur une installation complète de Windows Server 2008.

  • Installez le Kit de développement logiciel (SDK) Windows Azure et ses composants requis. Veillez à désinstaller les versions antérieures avant d'installer la dernière version. Pour télécharger la dernière version, visitez la page Téléchargements de Windows Azure.

  • Veillez à ce que le média d'installation de Windows Server 2008 R2 ou un disque dur virtuel créé précédemment soit disponible. Un fichier ISO est un type de média d'installation classique.

  • (Facultatif) Installez Visual Studio 2010 pour vous aider à créer le modèle de service et à déployer le package.

Vous pouvez utiliser un disque dur virtuel de différenciation pour apporter des modifications à une image serveur téléchargée vers Windows Azure. Pour plus d'informations, consultez Modifier l'image serveur d'un rôle machine virtuelle dans Windows Azure.

Voir aussi

Ajouts de la communauté

Afficher:
© 2014 Microsoft