Exporter (0) Imprimer
Développer tout

SQL Reporting

Mis à jour: mai 2014

SQL Reporting Windows Azure est un service de création de rapports informatique pour la plateforme qui repose sur les technologies SQL Server Reporting Services.

ImportantImportant
Le service SQL Reporting est accessible aux abonnés actuels, mais ne doit pas être utilisé pour de nouveaux projets de développement logiciel. Le service sera supprimé le 31 octobre 2014. Reportez-vous à ce FAQ pour plus de détails.

Une solution autre que SQL Reporting consiste à utiliser une ou plusieurs instances de SQL Server Reporting Services (SSRS) qui s'exécutent sur des machines virtuelles Azure. Une machine virtuelle permet de déployer une solution de création de rapports opérationnelle dans le cloud qui prend en charge l'ensemble des fonctionnalités du mode SharePoint ou natif. Une machine virtuelle avec SQL Server 2008 R2 ou 2012 prend en charge toutes les fonctionnalités Reporting Services, notamment toutes les sources de données prises en charge, les personnalisations et l'extensibilité, ainsi que l'exécution et la remise de rapports planifiées.

Dans cette rubrique :

Les clients qui sont passés de SQL Reporting à des machines virtuelles SSRS l'ont fait pour les raisons suivantes :

Serveur de rapports extensible pour la création de rapports personnalisée

SSRS sur une machine virtuelle prend en charge le code personnalisé et les références d'assembly dans un rapport. Si les besoins de l'entreprise pour un rapport incluent l'évaluation d'une seule fonction complexe ou des contrôles visuels propriétaires, vous pouvez fournir ces fonctions dans le code incorporé dans un fichier de rapport ou dans un assembly ajouté au serveur de rapports. De même, les développeurs peuvent remplacer ou compléter des opérations de serveur de rapports en ajoutant des extensions personnalisées. Pour plus d'informations, consultez Code personnalisé et références d'assembly dans les expressions et Extensions Reporting Services.

Exécution et remise de rapport planifiées

En plus de la création de rapports à la demande, SSRS sur une machine virtuelle prend en charge le traitement des rapports planifié afin que vous puissiez récupérer des données selon une planification, ce qui vous permet de contrôler l'exécution de requêtes sur une base de données distante et le moment du transfert des données sur votre réseau. Les rapports planifiés peuvent être fournis dans différents formats de sortie, à des destinations autres qu'un serveur de rapports, telles qu'une messagerie électronique ou un partage de fichiers, où le rapport est enregistré au format PDF, Excel ou MHTML. Consultez Planifications et Abonnement et remise.

Intégration à des solutions hybrides

Vous pouvez attacher une machine virtuelle Azure à votre réseau d'entreprise, afin d'en augmenter rapidement la capacité, sans avoir à fournir et déployer de matériel. L'ajout d'une machine virtuelle Azure à votre domaine nécessite un réseau virtuel et un dispositif de routage VPN dédié. Pour plus d'informations, consultez Présentation du réseau virtuel Azure.

Que vous décidiez de créer un réseau entier dans le cloud ou d'attacher des machines virtuelles à un réseau local existant, une machine virtuelle Azure peut utiliser l'authentification Windows pour prendre en charge l'authentification unique. Selon le mode de configuration des rapports, vous pouvez utiliser des identités Windows pour l'authentification auprès d'un serveur de rapports ou d'une base de données principale. La délégation d'identité est activée lorsque toutes les machines virtuelles sont attachées à un réseau virtuel qui inclut un contrôleur de domaine et un domaine Active Directory, et des services sont configurés pour la délégation contrainte Kerberos. Cela permet à la même identité Windows d'être acheminée d'une application cliente, vers le serveur de rapports, puis vers la base de données principale pour récupérer les données avec les autorisations appropriées concernant le demandeur d'origine.

Amélioration des performances

Les clients qui ont effectué des tests côte à côte observent une amélioration des performances à l'aide de SSRS sur une machine virtuelle. Les gains de performances sont attribués au catalogue du serveur de rapports résidant sur le disque local de la machine virtuelle. Le gain est plus marqué sur les serveurs de rapports qui gèrent de plus grandes charges de travail.

noteRemarque
Un problème connu de SQL Reporting est que l'exécution des rapports est plus lente que dans SSRS exécuté localement. En revanche, les performances de SSRS sur une machine virtuelle sont similaires aux performances que vous pouvez attendre d'une instance de SSRS locale.

Si vous avez un nouveau projet de développement logiciel qui nécessite des fonctionnalités de création de rapports entièrement fonctionnelles, nous vous recommandons de considérer l'utilisation d'une machine virtuelle Azure exécutant SSRS. La galerie de machines virtuelles Azure fournit des images contenant les éditions préinstallées de SQL Server qui incluent le moteur de base de données et SSRS. Les éditions de SQL Server disponibles dans la galerie possèdent les mêmes fonctionnalités que celles d'une installation de serveur de rapports locale. Sinon, utilisez un script Windows PowerShell et le support d'installation des éditions de SQL Server que vous obtenez séparément.

Le tableau suivant fournit une approche que vous pouvez utiliser pour évaluer une solution de création de rapports sur une machine virtuelle du cloud pour de nouveaux projets de développement logiciel :

 

Étape Description Lien

1

Avant de commencer, découvrez les fonctions de base d'une machine virtuelle Azure en regardant les vidéos et en cliquant sur les liens Explorer de la page dédiée aux machines virtuelles du site Web WindowsAzure.com.

Machines virtuelles Windows Azure

2

Comparez les coûts de licence entre une image prédéfinie et une machine virtuelle Windows Server exécutant une copie sous licence de SQL Server acquise et installée séparément sur la machine virtuelle. Selon les fonctionnalités de SQL Server dont vous avez besoin, il peut être plus rentable d'acquérir une machine virtuelle Windows et SQL Server (Enterprise, Standard ou Web) séparément. Dans ce cas, vous souhaiterez peut-être créer un fichier .vhd en interne à l'aide du support d'installation de la copie sous licence de SQL Server, puis attacher le disque à votre machine virtuelle Windows.

Au lieu d'utiliser SQL Reporting, vous pouvez utiliser l'édition Standard de SQL Server, ou choisir d'autres éditions selon les exigences en termes de fonctionnalités et de charges de travail.

Comparaison du coût des licences à l'aide de la calculatrice de prix

3

Choisissez le mode et les fonctionnalités de serveur de rapports qui répondent le mieux aux besoins de l'entreprise. Le mode de serveur de rapports déterminera les sous-systèmes d'authentification et les modèles d'autorisation disponibles. Bien que le mode natif soit le plus proche de SQL Reporting, le mode SharePoint prend en charge l'authentification par revendications, l'architecture mutualisée et l'équilibrage de charge.

Notez que l'identité basée sur les revendications ne peut pas être acheminée vers la plupart des sources de données principales qui existent en dehors de l'environnement SharePoint. Par conséquent, si vous utilisez des revendications, sachez que les informations d'identification stockées de l'identité d'un seul utilisateur seront très probablement nécessaires pour l'accès aux données principales.

Comparaison des fonctionnalités entre les modes de serveur de rapports

Authentification auprès d'un serveur de rapports (voir aussi Authentification et délégation d'identité Microsoft BI)

4

Confirmez vos choix concernant le déploiement, l'approvisionnement, le mode de serveur de rapports et les fonctionnalités via le test de preuve de concept. Le test d'une preuve de concept inclut la génération et la publication de rapports simples qui vous permettent de valider les connexions des applications clientes afin de tester les comportements de configuration, d'authentification et d'autorisation. Lors des tests préliminaires, récupérez suffisamment de données dans chaque rapport pour comprendre la latence attendue de l'extraction et du rendu des données, surtout si vous testez une solution hybride qui associe des services locaux et de cloud computing.

Créer une machine virtuelle

Se connecter à une machine virtuelle

Publication des sources de données et des rapports

Autoriser les utilisateurs

5

Enfin, l'évaluation doit inclure un examen des architectures haute disponibilité et évolutives qui peuvent être nécessaires pour prendre en charge un grande nombre d'utilisateurs ou d'exécutions de rapport.

Déployer Business Intelligence de SQL Server dans les machines virtuelles Azure

Si vous utilisez SQL Reporting dans une solution logicielle existante, vous devrez la remplacer par une autre technologie avant octobre 2014. Nous vous recommandons d'utiliser une machine virtuelle Azure exécutant SRRS en mode natif. Le mode natif SSRS fournit des fonctions équivalentes d'exécution et de rendu de rapport, mais intègre également l'exécution planifiée des rapports, les personnalisations et la remise des abonnements que SQL Reporting ne fournit pas. Si votre objectif est de remplacer SQL Reporting, l'édition Standard offre des fonctionnalités comparables.

Choisir une machine virtuelle SSRS préserve votre infrastructure existante de conception de rapports. Étant donné que le moteur de rapport est identique entre les deux plateformes, les rapports exécutés dans SQL Reporting s'exécuteront également sur une machine virtuelle SSRS. Une approche de machine virtuelle modifie le modèle de facturation. Vous n'êtes pas facturé pour les machines virtuelles arrêtées. Par conséquent, si vous avez seulement besoin d'exécuter des rapports à certains moments, vous pouvez exporter un rapport dans un format statique, tel que PDF, puis arrêter la machine virtuelle une fois les rapports générés.

Pour migrer des rapports vers une machine virtuelle, déployez un projet de serveur de rapports dans SSRS sur une machine virtuelle, en définissant le serveur cible sur le point de terminaison de la machine virtuelle. Pour obtenir des instructions sur la configuration de SSRS, la définition de points de terminaison, la configuration du pare-feu, et la publication et le test de rapports, consultez SQL Server Business Intelligence dans les machines virtuelles Azure.

noteRemarque
Lorsque vous utilisez une image de la galerie, SSRS est installé, mais n'est pas configuré. Vous devez configurer le serveur et créer une base de données de serveur de rapports pour SSRS sur une machine virtuelle. Vous ne pouvez pas détacher ou copier une base de données de serveur de rapports existante dans un centre de données Azure.

Bien que les rapports s'exécutent comme auparavant, d'autres aspects d'une transition nécessitent des fonctionnalités de remplacement ou des modifications manuelles. Par exemple, vous devez remplacer l'authentification du serveur de rapports. En outre, le déplacement d'un service en ligne vers une machine virtuelle introduit des modifications dans la façon dont les applications clientes se connectent à un serveur de rapports. Au minimum, vous devez mettre à jour le point de terminaison utilisé sur la connexion.

Authentification du serveur de rapports

SQL Reporting utilise un module d'authentification propriétaire basé sur les cookies pour authentifier l'identité d'un utilisateur. L'authentification est intégrée, sans service distinct à configurer et maintenir. Une machine virtuelle exécutant SSRS n'a pas le module d'authentification personnalisé utilisé par SQL Reporting. Ainsi, la transition vers la plateforme de machine virtuelle nécessite de choisir un des sous-systèmes d'authentification pris en charge par SSRS : authentification Windows ou authentification basée sur les formulaires.

Le remplacement du module d'authentification intégrée est une décision de conception importante. Le module d'authentification basée sur les formulaires est le plus proche de l'authentification SQL Reporting. Cependant, l'implémentation de l'authentification Windows offre la possibilité de l'authentification unique et de la délégation d'identité, si vous élaborez des rapports à l'aide de plateformes de données qui prennent en charge la délégation contrainte Kerberos.

Lorsque vous évaluez une approche de machine virtuelle, une stratégie consiste à déployer des machines virtuelles supplémentaires pour servir de contrôleurs de domaine, fournissant l'authentification Windows et la délégation d'identité à d'autres machines virtuelles et serveurs sur le même réseau virtuel. Pour une présentation de la création d'un réseau BI dans le cloud, en utilisant des machines virtuelles comme contrôleurs de domaine, consultez la section « Environnement global » dans Déployer SQL Server Business Intelligence dans les machines virtuelles Azure. Pour un examen des types d'authentification pris en charge, consultez Authentification avec le serveur de rapports.

Connectivité au serveur de rapports

L'établissement d'une connectivité entre les outils de développement, les outils de gestion et d'autres composants d'application dans votre solution personnalisée constitue une étape essentielle pour valider une machine virtuelle comme solution autre que SQL Reporting. Suivez les instructions de cette rubrique pour configurer et utiliser SSRS sur une machine virtuelle : Business Intelligence de SQL Server dans les machines virtuelles Azure.

Connectivité de base de données

Dans SQL Reporting, la seule plateforme de données prise en charge est Base de données SQL Azure. Les rapports qui s'exécutent sur une édition Standard ou Enterprise de SSRS sur une machine virtuelle continuent d'extraire des données de Base de données SQL. Dans les rapports, les connexions aux sources de données continuent de spécifier les informations d'identification d'un utilisateur de base de données sur Base de données SQL. De même, les chaînes de connexion ne nécessitent aucune modification suite à la migration de contenu.

Les mots de passe, toutefois, doivent être mis à jour une fois les rapports publiés sur un nouveau serveur de rapports. Étant donné que les mots de passe ne peuvent pas être extraits de SQL Reporting, vous devez retaper le mot de passe d'utilisateur de base de données pour les sources de données incorporées et partagées utilisées pour récupérer les données de Base de données SQL.

Enfin, n'oubliez pas d'ajouter des règles au pare-feu de Base de données SQL pour autoriser les connexions du serveur de rapports. Reportez-vous à l'article Business Intelligence de SQL Server dans les machines virtuelles Azure pour connaître la procédure à suivre.

Test de connexions

En tant qu'administrateur sur une machine virtuelle et un serveur de rapports, vous devez pouvoir déployer un projet de rapport et vérifier les connexions à Base de données SQL dès que la machine virtuelle est configurée et le pare-feu Base de données SQL est configuré pour accepter les connexions de machines virtuelles.

Nous recommandons la procédure fournie dans la section « Validation » de la rubrique Utiliser PowerShell pour créer une machine virtuelle Azure.

Les clients SQL Reporting qui ne sont pas familiarisés avec SSRS peuvent utiliser le tableau suivant pour comparer les deux plateformes.

 

Comparer Mode natif SSRS sur une machine virtuelle Azure SQL Reporting

Fonctionnalités

Aucune limitation de fonctionnalités pour les instances Reporting Services sur une machine virtuelle, sauf pour les fonctionnalités qui varient selon le mode de serveur de rapports ou l'édition de SQL Server. Sur une machine virtuelle, les rapports peuvent extraire des données de n'importe quelle source de données prise en charge. Pour plus d'informations, consultez Sources de données prises en charge par SSRS. Pour une comparaison des fonctionnalités par mode ou édition, consultez Serveur de rapports Reporting Services et Fonctionnalités par édition de SQL Server 2012.

SQL Reporting est limité aux bases de données SQL Azure non fédérées qui font partie du même abonnement Azure. L'exécution et le rendu de rapport à la demande sont pris en charge, mais la planification et la remise de l'abonnement ne sont pas disponibles.

Modèle de facturation

La facturation est basée sur les ressources de calcul nécessaires pour prendre en charge une machine virtuelle dans le centre de données.

Microsoft recommande des machines virtuelles de taille moyenne ou grande pour les applications de serveur SQL Server BI, selon le nombre de rapports et de fonctionnalités SQL Server que vous projetez d'utiliser. Pour des fonctionnalités de création de rapports entièrement opérationnelles, vous avez besoin de Reporting Services et d'une instance du moteur de base de données pour la base de données du serveur de rapports.

Différents tarifs s'appliquent selon la taille de la machine virtuelle, car celle-ci détermine la quantité d'UC, de mémoire et de stockage disque allouée. Pour plus d'informations, consultez Détails de tarification pour SQL Server.

Notez que vous n'êtes pas facturé pour les machines virtuelles arrêtées. Par conséquent, si vous utilisez seulement des rapports à certains moments, vous pouvez exporter un rapport dans un format statique, tel que PDF, puis arrêter la machine virtuelle une fois que le serveur de rapports est inactif.

La facturation est basée sur le nombre d'exécutions de rapports plutôt que sur les ressources de calcul. Si une capacité supplémentaire est requise, une instance supplémentaire est ajoutée dynamiquement en arrière-plan. Votre facture augmente progressivement, en réponse au nombre élevé d'exécutions de rapport.

Authentification et autorisation

Les utilisateurs peuvent s'authentifier auprès de SSRS sur une machine virtuelle à l'aide de l'authentification Windows ou de l'authentification basée sur les formulaires. La prise en charge des sous-systèmes d'authentification couramment utilisés élargit les possibilités d'intégration logicielle et permet la délégation d'identité dans plusieurs applications.

Pour les plateformes de base de données qui prennent en charge l'authentification Windows, vous pouvez tirer parti de la délégation d'identité pour passer l'identité d'un utilisateur de l'application appelante, au serveur de rapports, puis à la base de données principale. Pour plus d'informations, consultez Authentification auprès d'un serveur de rapports et Authentification et délégation d'identité Microsoft BI.

Un serveur de rapports sur une machine virtuelle utilise un modèle d'autorisation basée sur les rôles. Consultez Octroi d'autorisations sur un serveur de rapports en mode natif.

SQL Reporting dispose d'un sous-système d'authentification de serveur de rapports propriétaire, limité à la définition des identités d'utilisateur de rapport utilisées pour la connexion et les attributions de rôles. L'identité de l'utilisateur ne peut pas être supprimée dans d'autres applications serveur.

SQL Reporting utilise des rôles Reporting Services en mode natif.

Intégration logicielle et architecture

Reporting Services est un service de niveau intermédiaire situé entre les sources de données principales et les clients frontaux, tels qu'un navigateur ou une page Web personnalisée qui héberge un rapport. Lorsque vous évaluez Reporting Services sur une machine virtuelle en tant que solution de création de rapports opérationnelle, votre conception doit positionner Reporting Services comme service de niveau intermédiaire en conséquence.

Structuralement et par programme, une machine virtuelle serveur de rapports est équivalente à un serveur local. La parité entre le cloud et l'architecture locale s'obtient lorsque d'autres applications, telles que des sources de données principales ou des applications frontales fournissant des rapports incorporés, fonctionnent également dans le même service cloud que la machine virtuelle serveur de rapports. Dans la plupart des cas, une solution de bout en bout conçue pour s'exécuter localement peut être dupliquée en utilisant une collection de machines virtuelles dans un service cloud. Pour plus d'informations sur la programmabilité de SSRS, consultez le Guide du développeur (Reporting Services).

Dans SQL Reporting, l'accès au rapport s'effectue principalement via le point de terminaison HTTP d'accès URL, ou le point de terminaison de gestion SOAP, souvent à l'aide du contrôle ReportViewer incorporé dans un formulaire ou une page Web.

Notez que sur SQL Reporting, les modèles d'application Web MVC ASP.NET ne prennent pas en charge le contrôle ReportViewer.

Afficher:
© 2014 Microsoft