Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Nouveautés de Base de données SQL Windows Azure (précédemment appelée SQL Azure)

Mis à jour: août 2013

Version de Base de données SQL Microsoft Azure de novembre 2012

La version Base de données SQL Microsoft Azure de novembre 2012 comprend plusieurs améliorations. Ces améliorations sont les suivantes :

  • Mises à jour du comportement de limitation :

    À compter de cette version, la limitation logicielle dans les threads de travail change. Au cours des prochains mois, la limitation logicielle sera finalement remplacée par une gouvernance de thread de travail. Dans le même temps, les utilisateurs peuvent rencontrer des échecs de requête dus à la limitation des threads de travail (erreur 40501) ou à la gouvernance des threads de travail (erreurs 10928 et 10929). La logique de nouvelle tentative dans votre application doit être modifiée pour gérer ces erreurs. Consultez http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=267637 pour plus d'informations à ce sujet.

  • Nouvelle table d'événement pour le dépannage :

    Afin de faciliter le suivi et le dépannage de l'activité de bases de données, un nouvel ensemble de vues système a été ajouté à la base de données master logique. Ces vues enregistrent des événements de connectivité des bases de données, y compris les connexions réussies, échouées et interrompues ; Les statistiques de synthèse sont disponibles dans la nouvelle vue sys.database_connection_stats et les détails agregés sont disponibles dans sys.event_log. Pour plus d'informations sur l'utilisation de ces tables, consultez Tables d'événements de connectivité de SQL Server dans Dépannage de Base de données SQL Azure. Pour plus d'informations sur l'affichage de ces événements dans le portail de gestion, consultez Suivre les événements de base de données dans Database Administration (Management Portal for SQL Database).

  • SQL Server peut faire référence à Base de données SQL Azure (sauf la base de données master virtuelle) en tant que cible de serveurs liés et des requêtes distribuées.

  • Les déclencheurs récursifs sont pris en charge.

  • DBCC SHOW_STATISTICS est pris en charge.

Version de Base de données SQL Microsoft Azure de novembre 2011

La version de Base de données SQL Microsoft Azure de novembre 2011 comprend plusieurs améliorations. Ces améliorations sont les suivantes :

  • Fédérations dans Base de données SQL : Base de données SQL Azure permet désormais de faire évoluer vos données grâce au partitionnement horizontal. Les fédérations peuvent être utilisées pour faire évoluer dynamiquement votre base de données afin d'améliorer les performances et d'augmenter la capacité sans temps mort. Pour plus d'informations, consultez Fédérations dans Base de données SQL Azure.



  • Taille de base de données accrue : Base de données SQL Azure Business Edition prend désormais en charge des bases de données pouvant atteindre jusqu'à 150 Go.



  • Actualisation du portail de gestion pour Base de données SQL :

    Le nouveau portail comprend de nouvelles fonctionnalités importantes, y compris :

    • Nouveaux espaces de travail permettant de surveiller plus facilement les bases de données.

    • Exploration des schémas, plans de requête, données spatiales et index/clés.

    • Nouvelles statistiques sur les performances de requête.

    • Gestion des modifications de schéma de base de données via les mises à niveau DAC.

    • Prise en charge des fédérations Base de données SQL Azure.

  • Cliquez sur ce lien pour en savoir plus sur la Prise en main du portail de gestion pour Base de données SQL Windows Azure.

  • Mise à jour du service d'importation/exportation : le service a été mis à jour pour résoudre plusieurs problèmes depuis sa version initiale dans la mise à jour de Base de données SQL Azure la plus récente. Vous pouvez continuer d'utiliser ce service disponible pour importer et exporter des données entre Base de données SQL Azure et le stockage d'objets blob Windows Azure. Pour plus d'informations, ainsi qu'un exemple d'implémentation, consultez la page d'exemple sur CodePlex.



  • Prise en charge élargie des classements contrôlés par l'utilisateur : lorsque vous créez une base de données, vous pouvez désormais spécifier le classement à utiliser. Vous pouvez spécifier tous les classements valides retournés à partir de la fonction système fn_helpcollations(). Cette fonction est désormais activée dans Base de données SQL Azure. Par défaut, les données temporaires ont le même classement que la base de données dans laquelle elles sont créées. Les bases de données créées suite à une opération de copie héritent du classement de la base de données source. Pour plus d'informations, consultez CREATE DATABASE (Base de données SQL Azure).



  • Mise à jour de la version du moteur : cette version met à jour le moteur Base de données SQL Azure sous-jacent de la version 11.0.1477.26 vers la version 11.0.1750.34 lorsqu'elle est transférée vers les centres de données.

    Cette modification de numéro de version de serveur est visible dans les API coté serveur telles que SERVERPROPERTY('ProductVersion') et @@VERSION ; elle est également répercutée dans les API côté client telles que ODBC : SQLGetInfo (SQL_DBMS_VER) et SqlClient : SqlConnection.ServerVersion.



  • Mises à jour du comportement de limitation :

    • Qu'est-ce qui a changé récemment par rapport à la limitation ?

      Une amélioration a été déployée au mois de septembre 2011 pour désactiver la limitation basée sur l'utilisation de l'UC, en activant le gouverneur de ressources SQL Server. Historiquement, la limitation de l'UC représentait une grande partie de tous les événements de limitation.

    • Quelles seront les modifications apportées lors du déploiement de Q4SR ?

      L'architecture mutualisée a été améliorée en divisant les charges de travail utilisateur et système en plusieurs pools de ressources. Les pools de tâches critiques disposent de ressources processeur garanties pour accroître la disponibilité.

    • Qu'est-ce qui n'a pas été modifié ?

      La limitation déclenchée par l'UC est toujours désactivée.

      La limitation due à d'autres types de ressources est toujours présente, et aucune modification n'a été apportée à ces conditions. Pour plus d'informations, consultez Guide de l'élasticité et de performances de Base de données SQL Windows Azure.

    • Quel est l'impact potentiel ?

      Si un système est occupé et qu'il existe une contention de l'UC, l'utilisateur se verra allouer un nombre de cycles d'UC moindre pour ses requêtes plutôt que d'être déconnecté. Cela se traduira par des temps de réponse plus longs, jusqu'à ce que la demande diminue ou que l'équilibrage de la charge soit enclenché.

      Les applications qui attendent des connexions supprimées et dépendent d'erreurs de limitation explicites (UC et autres) devront peut-être s'attendre à des temps de réponse plus longs.

Voir aussi

Ajouts de la communauté

Microsoft réalise une enquête en ligne pour recueillir votre opinion sur le site Web de MSDN. Si vous choisissez d’y participer, cette enquête en ligne vous sera présentée lorsque vous quitterez le site Web de MSDN.

Si vous souhaitez y participer,
Afficher:
© 2014 Microsoft