Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Hébergement derrière un pare-feu avec Service Bus

Mis à jour: juin 2014

Cette rubrique décrit plusieurs méthodes de connexion au Microsoft Azure Service Bus derrière un pare-feu ou via un serveur proxy.

Les rubriques consacrées à la résolution de problèmes qui suivent abordent des solutions courantes aux problèmes rencontrés lors de connexion au Service Bus via un pare-feu.

Pour utiliser le relais Service Bus, vérifiez que votre pare-feu autorise les communications TCP sortantes sur les ports TCP 9350 à 9354. Pour la messagerie répartie Service Bus, utilisez le port 9354. Pour AMQP, utilisez le port 5672. Pour utiliser WebStreams sur HTTPS, vous devez autoriser les connexions HTTPS sortantes vers le port 443.

Si vous travaillez derrière un pare-feu/proxy qui nécessite une authentification, ou si vous exécutez le programme sur un réseau protégé IPsec, les clients rencontrent des obstacles supplémentaires pour atteindre le proxy réseau. Par exemple, il se peut que les comptes Windows ne disposent pas des autorisations permettant de communiquer via le pare-feu. Par conséquent, il vous faudra peut-être configurer explicitement les paramètres du proxy WinHTTP avec les informations d'identification appropriés.

La définition du mode de connectivité sur HTTP (c'est-à-dire ConnectivityMode = http) peut entraîner une extrême lenteur des connexions en la présence de certains proxys. Par exemple, certaines connexions peuvent nécessiter jusqu'à 20 secondes. L'augmentation de la valeur de l'option OpenTimeout du service sur une durée maximale de deux minutes peut aider, car il se peut que le délai arrive à expiration entre l'acquisition du jeton Access Control et l'obtention d'un flux Web opérationnel. Après l'établissement du flux Web, le débit s'améliore souvent.

Afficher:
© 2014 Microsoft