Exporter (0) Imprimer
Développer tout

À propos de la surveillance Traffic Manager

Mis à jour: octobre 2014

Windows Azure Traffic Manager

Azure Traffic Manager surveille vos points de terminaison (services cloud et sites web) pour vérifier qu'ils sont disponibles. Pour que la surveillance fonctionne correctement, vous devez la configurer de la même façon pour chaque point de terminaison spécifié dans votre profil Traffic Manager. Après avoir configuré la surveillance, Traffic Manager affiche l'état de vos points de terminaison et le profil dans le Portail de gestion. Configurez des paramètres de surveillance dans le Portail de gestion sur la page Configuration pour votre profil Traffic Manager.
Spécifiez les paramètres suivants :

  • Protocole – Choisissez HTTP ou HTTPS. Il est important de noter que la surveillance HTTPS ne vérifie pas si votre certificat SSL est valide, elle vérifie seulement que le certificat est présent.

  • Port : choisissez le port utilisé pour la demande. Les ports http et https font partie des options.

  • Chemin d'accès relatif et nom de fichier : indiquez le chemin d'accès et le nom du fichier auquel le système de surveillance devra accéder. Notez que la barre oblique « / » est une entrée valide pour le chemin d'accès relatif et implique que le fichier se trouve dans le répertoire racine (par défaut). Pour plus d'informations sur la configuration des paramètres, consultez Configuration de la surveillance Traffic Manager.

Azure Traffic Manager affiche l'intégrité du profil et du service de point de terminaison dans le Portail de gestion. La colonne d'état pour le profil et le point de terminaison affiche l'état de surveillance le plus récent. Utilisez ce statut pour connaître l'intégrité de vos profils selon les paramètres de surveillance de Traffic Manager. Lorsque votre profil est intègre, les requêtes DNS sont distribuées dans vos services selon les paramètres d'équilibrage de charge du profil (tourniquet (round robin), performance, ou basculement). Dès que le système de surveillance de Traffic Manager détecte une modification de l'état de surveillance, il met à jour l'entrée d'état dans le Portail de gestion. L'actualisation de la modification de l'état peut prendre jusqu'à cinq minutes.

État de surveillance de point de terminaison

L'état de surveillance du point de terminaison dans le tableau ci-dessous est le résultat de l'association des résultats de la sonde d'intégrité du point de terminaison et des configurations de votre profil et du point de terminaison.

 

État du profil État du point de terminaison État de surveillance du point de terminaison
(API et portail)
Remarques

Désactivé

Activé

Inactif

Les profils désactivés ne sont pas contrôlés. Toutefois, l'état du point de terminaison dans les profils désactivés peut toujours être géré.

<tous>

Désactivé

Désactivé

Les profils désactivés ne sont pas contrôlés. Toutefois, l'état du point de terminaison dans les profils désactivés peut toujours être géré.

Activé

Activé

En ligne

Le point de terminaison est surveillé, et est intègre.

Activé

Activé

Détérioré

Le point de terminaison est surveillé, et n'est pas intègre.

Activé

Activé

CheckingEndpoint

Le point de terminaison est surveillé mais les résultats de la première sonde n'ont pas encore été reçus. Cet état temporaire est constaté lorsque vous venez d'ajouter un nouveau point de terminaison au profil, ou lorsque vous venez d'activer un point de terminaison ou un profil.

Activé

Activé

Arrêté

Le service cloud sous-jacent n'est pas en cours d'exécution.

État de surveillance du profil

L'état de surveillance du profil dans le tableau ci-dessous est le résultat de l'association de l'état de surveillance du point de terminaison et de votre état de profil configuré.

 

État du profil
(tel que configuré)
État de surveillance de point de terminaison État de surveillance du profil
(API et portail)
Remarques

Désactivé

<tous> ou un profil sans points de terminaison définis.

Désactivé

Les points de terminaison ne sont pas contrôlés.

Activé

L'état d'au moins un point de terminaison est « Degraded » (dégradé).

Détérioré

Cela indique que l'action du client est requise.

Activé

L'état d'au moins un point de terminaison est « Online » (en ligne). Aucun point de terminaison n'est « Degraded » (dégradé).

En ligne

Le service accepte le trafic et aucune action n'est requise de la part du client.

Activé

L'état d'au moins un point de terminaison est « CheckingEndpoint ». Aucun point de terminaison n'est « Online » (en ligne) ou « Degraded » (dégradé).

CheckingEndpoints

État de transition Il se produit généralement lorsqu'un profil vient d'être activé et l'intégrité du point de terminaison est avérée.

Activé

L'état de tous les points de terminaison définis dans le profil est « Disabled » (désactivé) ou « Stopped » (arrêté), ou le profil n'a aucun point de terminaison défini.

Inactif

Aucun point de terminaison n'est actif, mais le profil est toujours actif.

Pour afficher la totalité du graphique ci-dessous à l'écran, cliquez ici.

Voici un exemple de chronologie illustrant le processus de surveillance avec un seul service cloud. Ce scénario illustre les conditions suivantes :

  • Le service cloud est disponible et reçoit le trafic via ce profil Traffic Manager UNIQUEMENT.

  • Le service cloud devient indisponible.

  • Le service cloud est disponible plus longtemps que la durée de vie DNS.

  • Le service cloud redevient disponible.

  • Le service cloud reçoit du trafic via ce profil Traffic Manager UNIQUEMENT.

Séquence de surveillance de Traffic Manager

Illustration 1 – Exemple de séquence de surveillance. Les chiffres du diagramme correspondent aux descriptions numérotées suivantes.

  1. GET – Le système de surveillance de Traffic Manager exécute une commande GET sur le chemin d’accès et le fichier spécifiés dans les paramètres de surveillance.

  2. 200 OK – Le système de surveillance attend le retour du message 200 OK dans les 10 secondes. Quand il reçoit cette réponse, il suppose que le service cloud est disponible.

    noteRemarque
    Traffic Manager considère un point de terminaison en ligne uniquement si le message de retour est 200 OK. S'il reçoit une réponse autre que 200, il suppose que le point de terminaison n'est pas disponible et compte un échec de contrôle.

  3. 30 secondes entre les contrôles : ce contrôle sera exécuté toutes les 30 secondes.

  4. service cloud indisponible – Le service cloud devient indisponible. Traffic Manager n'en sera pas averti avant le prochain contrôle de surveillance.

  5. Tentatives d'accès au fichier de surveillance (4 essais) – Le système de surveillance exécute une commande GET, mais ne reçoit pas de réponse dans le délai maximal de 10 secondes. Il effectue ensuite trois essais supplémentaires à 30 secondes d'intervalle. Cela signifie que le système de surveillance prend environ 1,5 minutes tout au plus pour détecter le moment auquel un service devient indisponible. Si l'un des essais réussit, le nombre d'essais est réinitialisé. Bien que cela ne soit pas indiqué dans le diagramme, si la ou les réponses 200 OK reviennent après plus de 10 secondes après l'envoi de la commande GET, le système de surveillance considère ce contrôle comme un échec.

  6. Marqué comme dégradé – Après le quatrième échec dans une ligne, le système de surveillance marque le service cloud comme étant dégradé.

  7. Diminution du trafic vers le service cloud – Le trafic peut continuer à circuler vers le service cloud indisponible. Les clients seront confrontés à des défaillances, car le service est indisponible. Les clients et les serveurs DNS secondaires ont mis en cache l'enregistrement DNS pour l’adresse IP du service cloud indisponible. Ils continuent à traduire le nom DNS du domaine de société par l'adresse IP du service. Par ailleurs, les serveurs DNS secondaires peuvent encore distribuer les informations DNS du service indisponible. Dans la mesure où les clients et les serveurs DNS secondaires sont mis à jour, le trafic vers l'adresse IP du service indisponible est ralenti. Le système de surveillance continue à exécuter des contrôles à 30 seconde d'intervalle. Dans cet exemple, le service ne répond pas et reste indisponible.

  8. Arrêt du trafic vers le service cloud : à partir de ce moment, la plupart des serveurs DNS et des clients doivent être actualisés et le trafic vers le service indisponible s'arrête. La durée maximale avant l'arrêt total du trafic dépend de la durée de vie. La durée de vie DNS par défaut est de 300 secondes (5 minutes). Avec cette valeur, les clients cessent d'utiliser le service au bout de 5 minutes. Le système de surveillance continue à exécuter des contrôles toutes les 30 secondes et le service cloud ne répond pas.

  9. Le service cloud revient en ligne et reçoit du trafic : le service devient disponible, mais Traffic Manager n'en est pas informé avant que le système de surveillance n'effectue un contrôle.

  10. Le trafic vers le service reprend - Traffic Manager envoie une commande GET et reçoit une réponse 200 OK en moins de 10 secondes. Il commence ensuite à distribuer le nom DNS des serveurs DNS au service cloud à mesure qu'ils demandent des mises à jour. Par conséquent, le trafic recommence à circuler vers le service.

Voir aussi

Afficher:
© 2014 Microsoft