Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Conditions requises pour une sauvegarde DPM

Mis à jour: avril 2014

Cette rubrique présente les conditions préalables nécessaires au déploiement pour sauvegarder Data Protection Manager (DPM) sur des serveurs qui exécutent System Center 2012 Service Pack 1 (SP1) ou System Center 2012 R2 dans la sauvegarde Windows Azure, et résume les scénarios pris en charge et non pris en charge.

Les scénarios suivants sont pris en charge lorsque vous protégez les données DPM à l'aide de coffres de sauvegarde dans la sauvegarde Windows Azure :

  • Protection du système de fichiers

  • Protection des machines virtuelles

  • Protection des bases de données SQL Server

Types de fichiers pris en charge :

  • Chiffré (sauvegardes complètes uniquement)

  • Compressé (sauvegardes incrémentielles prises en charge)

  • Partiellement alloué (sauvegardes incrémentielles prises en charge)

  • Comprimé et partiellement alloué (traité comme partiellement alloué)

Les scénarios suivants ne sont pas pris en charge lorsque vous protégez les données à l'aide de la sauvegarde Windows Azure :

  • Serveurs DPM sur des systèmes de fichiers sensibles à la casse

Types de fichiers non pris en charge :

  • Liens physiques (ignorés)

  • Points d'analyse (ignorés)

  • Chiffré et compressé (ignoré)

  • Chiffré et partiellement alloué (ignoré)

  • Flux de données compressé

  • Flux de données partiellement alloué

Il existe un certain nombre de conditions préalables au déploiement si vous déployez la sauvegarde de Windows Azure pour DPM :

  • Un serveur installé avec l'Aperçu de Windows Server 2012 R2, Windows Server 2012 ou Windows Server 2008 R2 avec SP1, et exécuter DPM dans System Center 2012 SP1 ou System Center 2012 R2.

  • Vous devez avoir un compte Windows Azure avec la fonctionnalité de sauvegarde Windows Azure activée. Si vous n'avez pas de compte, créez un compte de test gratuit en quelques minutes. Pour plus d'informations, consultez Version d'évaluation gratuite de Windows Azure. Notez que la sauvegarde Windows Azure utilise le modèle de tarification actuelle lors de la rédaction de ce document (juillet 2013).

    • Les frais varient selon la quantité de données stockées dans Windows Azure.

    • Un stockage maximal de 5 Go par mois est gratuit.

    • Des informations sur les frais de stockage au-delà de 5 Go par mois sont disponibles lors de la sauvegarde. Si cette fonctionnalité est en version préliminaire, vous bénéficiez d'une remise de 50 % pendant la période de fonctionnalité préliminaire.

  • L'utilisation de la sauvegarde Windows Azure requiert l'installation de l'Agent de sauvegarde Windows Azure sur les serveurs DPM à sauvegarder. Le serveur DPM doit disposer d'au moins 2,5 Go d'espace de stockage local libre pour l'emplacement du cache, même s'il est recommandé d'utiliser 15 Go d'espace de stockage local libre pour l'emplacement du cache.

  • Un certificat de sauvegarde que vous allez télécharger dans le coffre de sauvegarde de Sauvegarde Windows Azure. Notez les points suivants :

    • Créez un certificat .cer auto-signé à l'aide de l'utilitaire makecert ou utilisez n'importe quel certificat SSL valide émis par une autorité de certification approuvée par Microsoft, dont les certificats racine sont distribués via le programme de certification racine de Microsoft. Pour plus d'informations sur ce programme, consultez l'article Microsoft relatif aux membres du programme de certification racine Windows.

    • Le certificat doit être un certificat x.509 v3.

    • La longueur de clé doit être supérieure ou égale à 2 048 bits.

    • Le certificat doit disposer d'une utilisation améliorée de la clé ClientAuthentication valide.

    • Le certificat doit être valide, avec une période de validité qui ne dépasse pas trois ans.

    • Le certificat doit résider dans le magasin de certificats Personnel de votre ordinateur local.

    • La clé privée doit être incluse lors de l'installation du certificat.

    • Pour télécharger le certificat dans le coffre, vous devez l'exporter au format de fichier .cer qui contient la clé publique.

Afficher:
© 2014 Microsoft