Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Cet article a fait l'objet d'une traduction manuelle. Déplacez votre pointeur sur les phrases de l'article pour voir la version originale de ce texte. Informations supplémentaires.
Traduction
Source

Concepts de Reporting Services (SSRS)

Cette rubrique fournit un bref résumé des concepts de SQL Server Reporting Services.

  • Concepts du serveur de rapports Les serveurs de rapports configurés en mode natif, Reporting Services configurés en tant que service SharePoint ou les serveurs de rapport configurés en mode SharePoint, les éléments de serveur de rapports, les dossiers, les rôles et les autorisations, les planifications, les abonnements et la remise, l'accès aux rapports et les extensions de Reporting Services.

  • Rapports et concepts connexes d'élément Les rapports, les définitions de rapport, les définitions de rapport client, connexions de données, sources de données, informations d'identification de la source de données, datasets, paramètres et rapports liés, éléments de rapport, régions de données, cartes, parties de rapports et alertes liées aux données.

  • Types de rapports Rapport d'analyse, rapport d'extraction, sous-rapport de rapport généré interactif, rapports principaux/détaillés, rapport de l'historique, rapport mis en cache, instantané, et rapport de modèle.

  • Étapes des rapports Définition de rapport, rapport compilé et format de rapport intermédiaire, rapport traité, rapport rendu, rapport exporté.

Un serveur de rapports est un ordinateur sur lequel une instance de Reporting Services est installée. Un serveur de rapports stocke en interne des éléments tels que des rapports, des éléments liés aux rapports et des ressources, des planifications et des abonnements. Un serveur de rapports peut être configuré en tant qu'unique serveur autonome ou comme batterie évolutive, ou il peut être intégré au serveur SharePoint. Vous interagissez avec des éléments de serveur de rapports par le service Web Reporting Services, le fournisseur WMI, l'accès URL ou par programme via des scripts. La façon dont vous interagissez avec un serveur de rapports dépend de la topologie de déploiement et de la configuration.

Serveur de rapports ou serveur de rapports configuré en mode natif

Un serveur de rapports configuré en mode natif est un ordinateur qui a SQL Server Reporting Services installé et configuré comme serveur autonome. Vous interagissez avec le serveur de rapports, les rapports et les éléments liés aux rapports à l'aide d'un navigateur avec le gestionnaire de rapports ou les commandes d'accès URL, SQL Server Management Studio ou par programme via des scripts. Pour plus d'informations, consultez Serveur de rapports Reporting Services (mode natif).

Reporting Services en tant que serveur SharePoint ou serveur de rapports configuré en mode SharePoint

Un serveur de rapports intégré à SharePoint a deux configurations possibles. Dans SQL Server 2014 Reporting Services (SSRS), Reporting Services est installé avec le serveur SharePoint en tant que service partagé SharePoint. Dans les versions antérieures, le serveur de rapports est intégré dans le serveur SharePoint lorsque vous installez le complément de Reporting Services SharePoint. Dans les deux cas, vous interagissez avec le serveur de rapports, les rapports et les éléments liés aux rapports à l'aide des pages d'applications sur le site SharePoint. Pour stocker les types de contenu liés aux rapports, utilisez la bibliothèque de documents SharePoint et d'autres bibliothèques que vous créez. Pour plus d'informations, consultez Serveur de rapports Reporting Services (mode SharePoint).

Éléments du serveur de rapports

Les éléments du serveur de rapports incluent des rapports, des modèles, des sources de données partagées, des datasets partagés et d'autres éléments que vous pouvez publier, télécharger ou enregistrer sur un serveur de rapports. Organisez les éléments dans la structure hiérarchique des dossiers du serveur de rapports sur un serveur de rapports natif ou dans les bibliothèques de contenu SharePoint sur un site SharePoint. Pour plus d'informations, consultez Gestion du contenu du serveur de rapports (SSRS en mode natif).

Dossiers

Sur un serveur de rapports natif, les dossiers fournissent la structure hiérarchique de navigation et le chemin d'accès de tous les éléments adressables qui sont stockés dans un serveur de rapports. Pour contrôler l'accès aux éléments du serveur de rapports, appelé sécurité au niveau élément, utilisez l'arborescence des dossiers et les autorisations d'accès au dossier et au site. Par défaut, les attributions de rôles que vous définissez pour des dossiers spécifiques sont héritées par des dossiers enfants dans l'arborescence des dossiers. Si vous attribuez des rôles spécifiques à un dossier, les règles d'héritage ne sont plus applicables. La structure des dossiers comporte un noeud racine nommé Accueil et des dossiers réservés qui prennent en charge la fonctionnalité optionnelle Mes rapports. Dans un navigateur, le nœud racine est le nom du répertoire virtuel du serveur de rapports, par exemple http://myreportserver/reports. Pour plus d'informations, consultez Dossiers.

Pour organiser les éléments sur un site SharePoint, utilisez les dossiers SharePoint des bibliothèques de documents et des bibliothèques de contenu.

Rôles et autorisations

Sur un serveur de rapports natif, l'administrateur système du serveur de rapports gère les autorisations d'accès, configure le serveur de rapports de façon à traiter les demandes de rapports, à conserver des historiques d'instantanés et à gérer les autorisations pour les rapports, les sources de données, les datasets et abonnements. Par exemple, la sécurité d'un rapport publié est assurée au moyen des attributions de rôles à l'aide du modèle de sécurité basée sur les rôles de Reporting Services. Pour plus d'informations, consultez Rôles et autorisations (Reporting Services).

Sur un site SharePoint, utilisez la page d'administrateurs de site SharePoint pour gérer les autorisations d'accès sur les rapports et le contenu des sites en lien avec les rapports.

Planifications

Sur un serveur de rapports natif, il est possible de planifier des rapports, des datasets partagés et des abonnements, afin de récupérer des données et de remettre des rapports et des requêtes de datasets à des heures déterminées ou pendant des périodes de faible activité. Les planifications peuvent être exécutées une seule fois ou sur une base périodique à des heures, des jours, des semaines ou des mois déterminés. Pour plus d'informations, consultez Planifications.

Abonnements et remises

Un abonnement est une requête permanente de remise d'un rapport à une heure donnée ou en réponse à un événement, et dans un format de fichier d'application que vous définissez dans l'abonnement. Les abonnements offrent une alternative à l'exécution d'un rapport à la demande. La génération de rapports à la demande nécessite que vous sélectionniez le rapport chaque fois que vous souhaitez le consulter. En revanche, les abonnements peuvent être utilisés pour planifier et pour automatiser la remise d'un rapport. La remise s'effectue dans une boîte de réception de messagerie électronique ou dans un partage de fichiers. Pour plus d'informations, consultez Abonnements et remise (Reporting Services).

Extensions

SQL Server Reporting Services fournit une architecture extensible que vous pouvez utiliser pour personnaliser des solutions de rapport. Le serveur de rapports prend en charge les extensions d'authentification personnalisées, les extensions pour le traitement des données, les extensions pour le traitement des rapports, les extensions de rendu et les extensions de remise. De plus, les extensions qui sont à la disposition des utilisateurs sont configurables dans le fichier de configuration RSReportServer.config. Par exemple, vous pouvez limiter les formats d'exportation que la visionneuse de rapport est autorisée à utiliser. Les extensions de remise et de traitement des rapports sont facultatives, mais nécessaires si vous voulez prendre en charge la diffusion des rapports ou les contrôles personnalisés. Pour plus d'informations, consultez Extensions (SSRS).

Accès aux rapports

L'accès à la demande permet aux utilisateurs de sélectionner des rapports à partir d'un outil d'affichage de rapports. En fonction de la configuration du serveur de rapports, il est possible d'utiliser le Gestionnaire de rapports, un composant WebPart SharePoint 2.0 Microsoft, une bibliothèque SharePoint lorsque Reporting Services est installé en mode intégré SharePoint, un contrôle ReportViewer incorporé ou un navigateur utilisant un accès URL. Pour plus d'informations sur l'accès à la demande aux rapports, consultez Recherche, affichage et gestion des rapports (Générateur de rapports et SSRS).

Les abonnements offrent une solution alternative à l'exécution de rapports à la demande. Pour plus d'informations, consultez Abonnements et remise (Reporting Services).

Pour la liste des outils à utiliser pour interagir avec le serveur de rapports, consultez Outils (SSRS).

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut Retour au début

Rapports et définitions de rapport

RDL. Une définition de rapport est un fichier XML qui respecte une grammaire XML nommée RDL (Report Definition Language). Dans Reporting Services, vous créez une définition de rapport à l'aide d'un outil tel que le Générateur de rapports ou le Concepteur de rapports. Elle inclut des éléments qui définissent les connexions aux sources de données, les requêtes destinées à récupérer des données, des expressions, des paramètres, des images, des zones de texte et des tableaux, ainsi que de tous les autres éléments de mise en page utilisés lors de la création. Pour plus d'informations, consultez Langage de définition de rapport (SSRS, Report Definition Language).

RDLX. Une définition de rapport dans RDLX est un fichier RDL avec les extensions internes qui permettent l'expérience de visualisation de Power View. Pour plus d'informations, consultez Crescent (SSRS).

RDLC. Le Concepteur de rapports Visual Studio produit des fichiers de définition de rapport client (.rdlc) au format XML à utiliser avec le contrôle ReportViewer.

Connexions et sources de données de rapport

Les rapports utilisent des connexions de données pour récupérer les données nécessaires lorsqu'une requête s'exécute ou lorsque le rapport est traité. Dans une définition de rapport, la connexion de données est identique à la source de données. Dans la liste correspondante, choisissez un type de connexion de données intégré pour vous connecter à une base de données relationnelle, une base de données multidimensionnelle, un service Web ou toute autre source de données. Les termes suivants sont utilisés lors de la description des connexions de données.

  • Connexion de données.   Également appelée source de données. Une connexion de données inclut un nom et des propriétés de connexion qui dépendent du type de connexion. Par défaut, une connexion de données n'inclut pas d'informations d'identification. Une connexion de données ne spécifie pas les données à récupérer à partir de la source de données externe. Pour ce faire, vous devez spécifier une requête lorsque vous créez un dataset.

  • Définition de la source de données.   Fichier qui contient la représentation XML d'une source de données de rapport. Lorsqu'un rapport est publié, ses sources de données sont enregistrées sur le serveur de rapports ou le site SharePoint en tant que définitions de source de données, indépendamment de la définition de rapport. Par exemple, un administrateur de serveur de rapports peut mettre à jour la chaîne de connexion ou les informations d'identification. Sur un serveur de rapports natif, le type de fichier est .rds. Sur un site SharePoint, le type de fichier est .rsds.

  • Chaîne de connexion.   Une chaîne de connexion est une version de chaîne des propriétés de connexion nécessaires à la connexion à une source de données. Les propriétés de connexion diffèrent selon le type de connexion de données.

  • Source de données partagée.   Source de données disponible sur un serveur de rapports ou un site SharePoint, et qui est utilisable par plusieurs rapports.

    Les sources de données partagées sont utiles lorsque vous disposez de sources de données que vous utilisez souvent. Il est recommandé d'utiliser des sources de données partagées dans la mesure du possible. Celles-ci permettent de gérer plus facilement les rapports et l'accès aux rapports, et de sécuriser davantage les rapports et les sources de données auxquelles ils accèdent. Si vous avez besoin d'une source de données partagée, demandez à votre administrateur système d'en créer une pour vous.

    Dans le Générateur de rapports, vous ne pouvez pas créer de source de données partagée. Vous pouvez rechercher et sélectionner une source de données partagée à partir du serveur de rapports.

    Dans le Concepteur de rapports, vous ne pouvez pas rechercher une source de données partagée située sur le serveur de rapports. Vous pouvez créer des sources de données partagées dans le cadre d'un projet au sein de l'Explorateur de solutions, puis déterminer s'il convient de les déployer sur un serveur de rapports. Vous pouvez choisir de les utiliser localement uniquement, en raison des différences en matière d'informations d'identification requises sur votre ordinateur ou le serveur de rapports.

  • Source de données incorporée.   Également appelé source de données spécifique, une source embeddeddata est définie dans un rapport et utilisée uniquement par ce rapport.

    Une source de données incorporée est une connexion de données enregistrée dans la définition de rapport. Les informations de connexion à la source de données incorporée peuvent être utilisées uniquement par le rapport dans lequel elles sont incorporées.

  • Informations d'identification.   Les informations d'identification sont des informations d'authentification qui doivent être fournies pour vous permettre d'accéder à des données externes.

    Les informations d'identification sont utilisées pour créer une source de données incorporée, exécuter une requête ou récupérer des données lors du traitement d'un rapport. Le propriétaire de la source de données détermine le type d'informations d'identification à utiliser pour accéder aux données. Les informations d'identification sont gérées indépendamment de la connexion de données sur un serveur de rapports, un site SharePoint ou un ordinateur local, au sein d'un environnement de création de rapports. Selon le type de source de données, les informations d'identification peuvent être enregistrées à des fins d'automatisation, ou définies pour être demandées à chaque utilisateur. Les informations d'identification nécessaires peuvent différer selon que vous vous connectez à la source de données à partir de votre ordinateur ou à partir du serveur de rapports. Pour plus d'informations, consultez Spécifier des informations d'identification dans le Générateur de rapports.

Datasets de rapport

Dans un rapport, un dataset représente des données de rapport retournées comme résultat de l'exécution d'une requête sur une source de données externe. Le dataset dépend de la connexion de données qui contient des informations sur la source de données externe. Les données elles-mêmes ne sont pas intégrées dans la définition de rapport. Un dataset contient une commande de requête, une collection de champs, des paramètres, des filtres et des options de données incluant notamment le respect de la casse et le classement. Il existe deux types de datasets :

  • Datasets partagés.   Un dataset partagé est publié sur un serveur de rapports et peut être utilisé par plusieurs rapports. Un dataset partagé doit être basé sur une source de données partagée. Un dataset partagé peut être mis en cache et planifié en créant un plan d'actualisation du cache.

  • Datasets incorporés.   Les datasets incorporés sont définis dans et utilisés par un seul rapport.

Pour plus d'informations, consultez Datasets incorporés dans le rapport et datasets partagés (Générateur de rapports et SSRS).

Paramètres du rapport

Les paramètres de rapport font partie d'une définition de rapport. Vous pouvez ajouter des paramètres à un rapport pour lier des rapports connexes, pour contrôler l'apparence d'un rapport, pour filtrer les données du rapport, ou pour limiter l'étendue d'un rapport à des utilisateurs ou des emplacements spécifiques. Lorsqu'un rapport est publié sur un serveur de rapports ou un site SharePoint natif, les paramètres de rapport sont enregistrés en tant qu'élément distinct du serveur de rapports. Les paramètres peuvent être gérés indépendamment de la définition de rapport. Pour créer plusieurs jeux de paramètres pour le même rapport, créez des rapports liés.

Éléments de rapport

Un élément de rapport est un concept interne mais basique dans une définition de rapport. Les propriétés d'un élément de rapport s'appliquent aux régions de données, aux cartes, aux zones de texte, aux images, ainsi que les autres éléments de conception que vous ajoutez à un rapport. La compréhension des propriétés d'un élément de rapport peut vous aider à concevoir un contenu et une apparence de rapport personnalisés. Par exemple, tous les éléments de rapport ont une propriété hidden pour contrôler la visibilité.

Régions de données et cartes

Une région de données est un élément de mise en page qui affiche les données d'un seul dataset. Les types de régions de données incluent le tableau matriciel, le graphique, la jauge, et l'indicateur. La carte est un type spécial de région de données car elle peut afficher des données de deux datasets : un contenant des données spatiales et un qui contient des données analytiques.

Utilisez les régions de données pour activer des visualisations de données courantes : nombres et texte dans une table, une matrice ou une liste ; représentations graphiques dans un graphique ou une jauge ; affichages géographiques sur une carte. Les tables, matrices et listes sont toutes basées sur la région de données du tableau matriciel, lequel peut se développer autant que nécessaire pour afficher toutes les données du dataset. Une région de données de tableau matriciel prend en charge plusieurs groupes de lignes et de colonnes statiques et dynamiques. Un graphique affiche plusieurs séries et catégories de groupes sous divers formats graphiques. Une jauge affiche une valeur unique ou une valeur agrégée pour un dataset. Une carte affiche les données spatiales en tant qu'éléments cartographiques dont l'apparence peut varier selon les données agrégées d'un dataset.

  • Table. Une table est une région de données qui présente les données ligne par ligne. Les colonnes de table sont statiques : vous déterminez le nombre de colonnes lorsque vous concevez votre rapport. Les lignes de table sont dynamiques : elles s'étendent vers le bas pour contenir les données. Vous pouvez ajouter aux tables des groupes, qui organisent les données par champs ou expressions sélectionnés. Pour plus d'informations, consultez Tables (Générateur de rapports et SSRS).

  • Matrice. Une matrice est également connue sous le nom d'analyse croisée. Une région de données de type matrice contient à la fois des colonnes et des lignes dynamiques : elles s'étendent pour contenir les données. Une matrice peut posséder des lignes et des colonnes dynamiques, ainsi que des lignes et des colonnes statiques. Les colonnes ou les lignes peuvent contenir d'autres colonnes ou lignes ; en outre, elles peuvent être utilisées pour regrouper des données. Pour plus d'informations, consultez Matrices (Générateur de rapports et SSRS).

  • Liste. Une liste est une région de données qui présente les données selon une disposition libre. Vous pouvez organiser les éléments de rapport de façon à créer un formulaire avec des zones de texte, des images et d'autres régions de données placées aux emplacements de votre choix dans la liste. Pour plus d'informations, consultez Listes (Générateur de rapports et SSRS).

  • Graphique. Un graphique présente les données graphiquement. Les exemples de graphiques courants sont les graphiques à barres, à secteurs et en courbes, mais de nombreux autres styles de graphiques sont pris en charge. Pour plus d'informations, consultez Graphiques (Générateur de rapports et SSRS).

  • Jauge. Une jauge présente les données sous forme de plage dans laquelle figure un indicateur qui pointe vers une valeur spécifique à l'intérieur de cette plage. Les jauges sont utilisées pour afficher des indicateurs de performance clés (KPI) et d'autres mesures. Les jauges linéaires et circulaires sont des exemples de jauges. Pour plus d'informations, consultez Jauges (Générateur de rapports et SSRS).

  • Mapper. Une carte vous permet de présenter des données avec un arrière-plan géographique. Les données cartographiques peuvent être des données spatiales d'une requête SQL Server, un fichier de forme ESRI ou des mosaïques Bing Microsoft. Les données spatiales sont des jeux des coordonnées qui définissent des polygones représentant des formes ou des zones, des lignes représentant des itinéraires ou des chemins d'accès, et des points représentés par des marqueurs. Vous pouvez associer des données agrégées aux éléments cartographiques pour varier automatiquement leur couleur et taille. Par exemple, vous pouvez faire varier le type de marqueur pour un magasin selon le chiffre d'affaires réalisé ou la couleur pour une route en fonction de la limite de vitesse. Pour plus d'informations, consultez Cartes (Générateur de rapports et SSRS).

Vous pouvez également inclure des valeurs provenant de datasets non liés à la région de données selon les méthodes suivantes :

  • Des expressions qui incluent des appels aux fonctions d'agrégation qui spécifient un dataset différent comme paramètre scope, par exemple, =Max(Fields!Sales.Value, "AnnualSales").

  • Utilisez la fonction Lookup pour rechercher des valeurs dans des paires nom/valeur dans un dataset différent.

Parties de rapports

Une définition de partie de rapport (.rsc) est un élément de serveur de rapport qui est un fragment XML d'un fichier de définition de rapport. Vous créez des parties de rapports en créant une définition de rapport, puis en sélectionnant séparément des éléments de rapport dans le rapport à publier sous forme de parties de rapports. Les parties de rapports incluent des régions de données, des rectangles et les éléments qu'ils contiennent, ainsi que des images. Vous pouvez enregistrer une partie de rapport avec ses références aux sources de données partagées et ses datasets dépendants, afin de pouvoir le réutiliser dans d'autres rapports. Pour plus d'informations, consultez Parties de rapport dans le Concepteur de rapports (SSRS).

Alertes de données

Une alerte de données est un élément stocké en interne dans une base de données d'alerte. Une définition d'alerte de données inclut les données à utiliser à partir des flux de données de rapport existantes, les conditions à rencontrer, une planification, ainsi que les destinataires de l'alerte. Les alertes de données sont disponibles uniquement sur des rapports publiés sur un serveur de rapports intégré à SharePoint Server. Les alertes de données sont disponibles sur une installation de serveur de rapports natif. Pour plus d'informations, consultez Alertes de données (SSRS).

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut Retour au début

Dans Reporting Services, le rapport de terme peut s'appliquer à un type spécifique d'élément de serveur de rapports, à une conception de mise en page, ou à une conception de solution. Un seul et même rapport peut avoir des caractéristiques de plusieurs types ; par exemple, un rapport peut être, simultanément, un rapport autonome, un sous-rapport référencé par un rapport principal, la cible d'un rapport d'extraction dans un rapport principal différent, et un rapport lié.

Rapports d'analyse

Un rapport d'analyse est une création de mise en page qui masque initialement la complexité et permet à l'utilisateur de basculer des éléments de rapport masqués de façon conditionnelle pour contrôler la quantité de données de détail affichées. Les rapports d'analyse doivent extraire toutes les données possibles pouvant être affichées dans le rapport. En présence de rapports utilisant de gros volumes de données, préférez les rapports d'extraction. Pour plus d'informations, consultez Masquage et affichage d'éléments de rapport par ajout d'une action d'exploration (Générateur de rapports et SSRS).

Sous-rapports

Un sous-rapport est un élément de rapport que vous ajoutez à un rapport en tant qu'élément de mise en page. Un sous-rapport point vers un rapport différent et s'affiche dans le corps d'un rapport principal comme sous-rapport instance. Le sous-rapport peut utiliser des sources de données différentes de celles utilisées pour le rapport principal. Bien qu'un sous-rapport puisse être répété dans des régions de données en utilisant un paramètre pour filtrer les données dans chaque instance du sous-rapport, les sous-rapports sont généralement utilisés avec un rapport principal comme un dossier de synthèse ou comme un conteneur pour une collection de rapports connexes. Chaque instance d'un sous-rapport change le contexte pour le traitement des rapports entre le rapport principal et le sous-rapport. En présence de rapports utilisant de nombreuses instances de sous-rapports, préférez les rapports d'extraction. Pour plus d'informations, consultez Sous-rapports (Générateur de rapports et SSRS).

Rapports principal/détaillé et d'extraction

Une solution de rapport principal/détaillé inclut un rapport principal qui affiche des informations de résumé doté de liens hypertexte à un ou plusieurs rapports qui affichent des informations détaillées. Le rapport détaillé fonctionne uniquement si un lecteur de rapport clique sur un lien vers celui-ci. Le rapport d'extraction s'ouvre hors du rapport principal. Un lien hypertexte peut être défini sur n'importe quel élément de rapport qui a une propriété Action, par exemple une zone de texte, d'espace réservé ou une série de graphiques. Pour plus d'informations, consultez Rapports d'extraction (Générateur de rapports et SSRS).

Rapports liés

Un rapport lié est un élément de serveur de rapports qui contient un pointeur vers la définition de rapport mais possède son propre jeu de propriétés de rapport et de paramètres. Ceux-ci incluent la sécurité, les paramètres, l'emplacement, les abonnements et les planifications. Les paramètres sont gérés indépendamment sur le serveur ; par conséquent, si vous republiez un rapport principal qui utilise de nouveaux paramètres, les paramètres existants du rapport principal ou du rapport lié ne sont pas remplacés.

Pour plus d'informations, consultez Créer un rapport lié.

Rapports d'historique

L'historique de rapport est un ensemble d'instantanés de rapport. Vous pouvez utiliser l'historique de rapport pour conserver un enregistrement d'un rapport dans le temps. L'historique de rapport ne convient pas aux rapports contenant des données confidentielles ou des données personnelles. Pour cette raison, l'historique de rapport peut inclure uniquement les rapports qui interrogent une source de données à l'aide d'un jeu unique d'informations d'identification. Une autre solution consiste à créer l'historique d'un rapport en définissant une planification et un abonnement pour remettre le rapport dans un format de fichier exporté dans un partage de fichiers. Pour plus d'informations, consultez Performances, instantanés, mise en cache (Reporting Services).

Rapports mis en cache

Un rapport mis en cache est une copie enregistrée d'un rapport et des données de rapport compilés. Les rapports mis en cache sont utilisés pour améliorer les performances en réduisant le nombre de demandes de traitement au processeur de rapports et le temps requis pour extraire les datasets de rapports volumineux. Ils ont une période d'expiration obligatoire, généralement exprimée en minutes. Pour plus d'informations sur l'utilisation des rapports mis en cache, consultez Mise en cache de rapports (SSRS).

Vous pouvez également mettre en cache les résultats des requêtes d'un dataset partagé. Pour plus d'informations, consultez Mettre en cache les datasets partagés (SSRS).

Instantanés

Un instantané de rapport est un rapport contenant des informations de mise en page et des résultats de requêtes récupérés à un moment précis. Contrairement aux rapports à la demande, qui obtiennent les résultats de la requête à jour lorsque vous affichez le rapport, le serveur de rapports récupère le rapport compilé et les données de rapport qui étaient en cours au moment où l'instantané a été créé. Les instantanés de rapport ne sont pas enregistrés dans un format de rendu particulier. Ils sont générés dans un format d'affichage final (par exemple, au format HTML) uniquement à la demande d'un utilisateur ou d'une application. Pour plus d'informations, consultez Performances, instantanés, mise en cache (Reporting Services).

Rapports de modèle et rapports générés interactifs
  • Modèle de rapport. Un modèle de rapport est une description conviviale d'une base de données sous-jacente, avec des requêtes générées automatiquement et des relations de données établies au préalable. Les modèles de rapports peuvent être utilisés comme sources de données pour les rapports créés dans le Concepteur de rapports et le Générateur de rapports.

  • Rapport généré interactif. Un rapport généré interactif est un rapport qui, lorsque vous cliquez sur les données interactives contenues dans le rapport basé sur un modèle, affiche d'autres données associées provenant d'un modèle de rapport. Les rapports générés interactifs sont générés automatiquement. Pour plus d'informations, consultez Rapports générés interactifs (SSRS).

Pour plus d'informations sur les modèles SMDL, consultez Modifications importantes de SQL Server Reporting Services dans SQL Server 2014.

Rapports enregistrés

Un rapport enregistré est un fichier de définition de rapport (.rdl). Une définition de rapport peut être enregistrée localement ou téléchargée sur un serveur de rapports. Si vous téléchargez une définition de rapport au lieu de la publier, aucune validation de version ou validation d'expression ne se produit. Vous ne verrez pas les erreurs jusqu'à ce que le rapport s'exécute. Pour plus d'informations, consultez Enregistrer et déployer.

Rapports publiés

Un rapport publié est un élément de serveur de rapports que vous publiez sur un serveur de rapports à partir d'un outil de Reporting Services. Sur un serveur de rapports natif, vous publiez le rapport dans un dossier sur lequel vous disposez des autorisations d'accès. Sur un serveur de rapports SharePoint, vous pouvez publier le rapport dans une bibliothèque de documents qui est activée avec le type de contenu rapport. Pour partager le rapport qui en utilise d'autres, l'utilisateur doit avoir reçu l'autorisation d'afficher le rapport. Pour plus d'informations, consultez Enregistrer et déployer.

Rapports mis à jour

Un rapport mis à jour est une définition de rapport publiée qui est convertie en un nouveau schéma lorsqu'un serveur de rapports est mis à niveau d'une version de Reporting Services vers une version ultérieure. La définition de rapport d'origine est conservée. Le rapport est mis à niveau en mémoire, compilé, et la version compilée est enregistrée en interne. Pour plus d'informations, consultez Rapports de mise à niveau.

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut Retour au début

Une définition de rapport peut être créée, publiée ou enregistrée, compilée, traitée, mise en cache, rendue, affiche, exportée, et enregistrée comme historique. Lorsque vous exécutez un rapport, le serveur de rapports procède en trois étapes : le traitement du rapport, le traitement des données et le rendu. Le traitement des données et du rapport sont réalisés sur une définition de rapport ; les résultats sont dans un format interne intermédiaire. Les rapports au format intermédiaire sont ensuite rendus dans un format d'affichage spécifique. Le diagramme suivant représente les étapes et les éléments de traitement des rapports.

Illustration du traitement d'un rapport

diagramme de traitement des rapports
Définition de rapport

Le fichier de définition de rapport (.rdl) stocké sur un serveur de rapports. Pour plus d'informations, consultez Langage de définition de rapport (SSRS, Report Definition Language).

Rapport compilé et format de rapports intermédiaires

Le rapport qui utilise des expressions évaluées, des paramètres et des propriétés de paramètres évalués.

Instantané ou historique de rapport

Un instantané est le jeu de données de rapport à un moment spécifique, ainsi que le format intermédiaire qui contient les informations de mise en page du rapport. Pour plus d'informations, consultez Performances, instantanés, mise en cache (Reporting Services).

Rapports traités

Un rapport totalement traité qui contient des données et des informations relatives à la mise en page.

Rapport rendu

Un rapport totalement traité est envoyé vers un rapport rendu pour combiner les données et la mise en page de chaque page du format de rendu ciblé. Les extensions de rendu sont personnalisables et extensibles. Le format de rendu de rapport par défaut est HTML 4.0. Pour plus d'informations, consultez Mise en page et rendu (Générateur de rapports et SSRS) et Extensions (SSRS).

Rapports exportés

Un rapport exporté est un rapport totalement paginé enregistré dans un format de fichier spécifique. Les formats d'exportation dépendent des extensions de rendu installées et peuvent être personnalisés. Par défaut, les formats d'exportation comprennent Excel, Word, XML, PDF, TIFF et CSV. Pour plus d'informations, consultez Exportation de rapports (Générateur de rapports et SSRS).

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut Retour au début

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft