VENTES: 1-800-867-1389

Didacticiel : connexion d'une application ASP.NET à SQL Server dans Azure via un réseau virtuel

Mis à jour: février 2014

La création d'applications qui utilisent les services de cloud computing Azure (plateforme en tant que service) et les machines virtuelles Azure (infrastructure en tant que service) est un concept essentiel pour la plupart des organisations. Avec les machines virtuelles Azure, migrez les charges de travail et les applications existantes de votre serveur vers Azure en déployant et en gérant des machines virtuelles. Avec les services de cloud computing Azure, générez et exécutez des applications multiniveau dans Azure en déployant des services de cloud computing (également appelés services hébergés) qui se composent de rôles Web et de rôles de travail.

Ce didacticiel montre comment connecter une application ASP.NET (un service cloud et un rôle Web) à un serveur SQL Server sur une machine virtuelle Azure via le réseau virtuel Azure. Lorsque vous créez une machine virtuelle dans Azure, le portail vous permet de définir les paramètres de réseau virtuel. Pour les services de cloud computing, vous devez utiliser les fichiers de configuration de service pour déployer le service cloud sur un réseau virtuel spécifique dans Azure.

Dans ce didacticiel, vous apprendrez à :

  1. Pour suivre ce didacticiel, installez Visual Studio sur votre ordinateur local.

  2. En outre, installez le Kit de développement logiciel (SDK) Azure pour le .NET Framework.

    • Pour installer le Kit de développement logiciel (SDK) Azure pour .NET, cliquez sur le lien Téléchargements Azure. Choisissez une des versions qui correspond à la version de Visual Studio que vous utilisez :

      Azure SDK pour Visual Studio 2013

      Azure SDK pour Visual Studio 2012

    • Lorsque vous êtes invité à exécuter ou à enregistrer VWDOrVs2013AzurePack.2E2.2E2.exe ou VWDOrVs11AzurePack.2E2.2E2.exe, cliquez sur Exécuter.

    • Dans la fenêtre Web Platform Installer, cliquez sur Installer et poursuivez l'installation.

  3. (Facultatif) Si vous voulez tester ce didacticiel dans votre environnement de développement sur site local, veillez à installer SQL Server sur votre ordinateur local.

Dans ce didacticiel, notre objectif est de créer un réseau virtuel privé dédié dans le cloud. Cela garantit que l'adresse IP interne (DIP-Directed IP) de vos machines virtuelles sera permanente et ne sera pas modifiée, même si vous redémarrez une machine virtuelle. Les étapes suivantes décrivent comment créer un nouveau réseau virtuel pour votre abonnement dans le portail de gestion.

  1. Dans le volet de navigation gauche, cliquez sur RÉSEAUX, puis cliquez sur NOUVEAU dans le panneau inférieur. Ensuite, cliquez sur RÉSEAU VIRTUEL et CRÉATION PERSONNALISÉE.

  2. Dans la fenêtre Détails du réseau virtuel, tapez TestVirtualNetwork dans la zone Nom. Sélectionnez Région. Sélectionnez Créer un nouveau groupe d'affinités. Tapez TestAffinityGroup dans le champ Nom du groupe d'affinités. Pour continuer, cliquez sur la flèche Suivant.

    Lorsque vous créez un groupe d'affinités, Azure conserve tous les services qui appartiennent à ce groupe d'affinités aussi proches que possible dans un seul centre de données. Cela permet de réduire la latence et augmente les performances, tout en diminuant éventuellement les coûts. Lorsque vous créez un réseau virtuel, utilisez un groupe d'affinités créé précédemment ou créez-en un nouveau. Si vous utilisez un groupe d'affinités existant, les services de cloud computing déployés précédemment dans ce groupe d'affinités seront automatiquement désignés de façon à s'exécuter dans un emplacement aussi proche que possible des autres services de cloud computing déployés dans votre nouveau réseau virtuel.

  3. Dans la fenêtre de la boîte de dialogue Serveurs DNS et connectivité VPN, entrez le nom du serveur DNS et l'adresse IP que vous souhaitez utiliser, par exemple TestDNSServer et 10.1.0.4. N'activez pas la case de la connectivité de point à site ou de site à site. Dans ce didacticiel, vous allez créer un réseau virtuel privé dans Azure sans connectivité intersite.

  4. Dans la fenêtre de la boîte de dialogue Espace d'adresses du réseau virtuel, créez l'espace d'adressage privé pour vos nouveaux réseau virtuel et sous-réseaux. L'espace d'adressage doit être une plage d'adresses privées, spécifiée à l'aide de la notation CIDR 10.0.0.0/8, 172.16.0.0/12 ou 192.168.0.0/16 (tel que le spécifie la norme RFC 1918). Pour Espace d'adressage, entrez 10.4.0.0 pour Adresse IP de départ et /16 pour CIDR. Notez que cet espace d'adresses affecte une adresse IP à tout ce que vous déployez sur le réseau virtuel. Renommez Subnet-1 en FrontEndSubnet avec Adresse IP de départ10.4.2.0/24, puis cliquez sur Ajouter un sous-réseau. Cliquez sur la coche en bas à droite pour créer votre réseau virtuel.

    Créez plusieurs sous-réseaux dans l'espace d'adresses du réseau virtuel. En créant des sous-réseaux vous renforcez votre contrôle sur les adresses assignées aux services de cloud computing et aux machines virtuelles déployés sur le réseau virtuel. Lorsque vous créez des applications complexes pour la plateforme Azure, nous vous recommandons d'installer plusieurs sous-réseaux dans le même réseau virtuel, tel qu'un sous-réseau pour les machines virtuelles des services IIS et un sous-réseau différent pour les machines virtuelles SQL Server.

    Notez que les adresses IP du sous-réseau ne peuvent pas se chevaucher dans le réseau virtuel.

  5. Vous ne pouvez pas changer le serveur DNS après avoir déployé le réseau virtuel. Par conséquent, il est très important de planifier votre service DNS soigneusement. Pour plus d'informations sur cette planification, consultez Présentation de la résolution de noms Azure.

    Une fois votre réseau virtuel configuré, déployez des machines virtuelles ou des services de cloud computing. Pour plus d'informations sur la manière de configurer un réseau virtuel, consultez la rubrique À propos de la configuration d'un réseau virtuel dans le portail de gestion dans MSDN Library. Pour des informations supplémentaires sur le réseau Azure et ses scénarios d'utilisation, consultez Réseau virtuel Azure et Présentation des machines virtuelles Azure dans MSDN Library.

Dans Azure, vos bases de données apparaissent stockées dans le disque local de la machine virtuelle sur laquelle l'instance SQL Server s'exécute. En arrière-plan, chacun de ces disques est écrit dans un objet blob Azure. Azure utilise le compte de stockage comme conteneur pour vos disques. La procédure suivante illustre comment créer un compte de stockage dans le portail de gestion.

  1. Après avoir créé votre réseau virtuel dans le portail de gestion Azure, à gauche, cliquez sur STOCKAGE, et dans le coin gauche de l'écran, cliquez sur +NOUVEAU.

  2. Cliquez sur Services de données, Stockage, puis cliquez sur Création rapide.

  3. Tapez teststorageaccount4u dans la zone URL, choisissez le groupe d'affinités que vous venez de créer. Dans Réplication, sélectionnez le niveau de réplication que vous voulez pour votre compte de stockage. Dans ce didacticiel, sélectionnez Redondant en local. Cliquez ensuite sur la case à cocher CRÉER UN COMPTE DE STOCKAGE.

Pour plus d'informations sur les comptes de stockage Azure, consultez Qu'est-ce qu'un compte de stockage ?.

L'objectif de ce didacticiel est de montrer comment connecter une application ASP.NET (un rôle Web) à un serveur SQL Server dans une machine virtuelle Azure via le réseau virtuel Azure. Cette section montre comment créer et configurer une machine virtuelle SQL Server dans le groupe d'affinités et le réseau virtuel spécifiés.

  1. Sur le portail de gestion Azure, dans la partie inférieure gauche de la page Web, cliquez sur +NOUVEAU, sur CALCULER, sur ORDINATEUR VIRTUEL, puis cliquez sur À PARTIR DE LA GALERIE.

  2. Sélectionnez une image de machine virtuelle contenant SQL Server, puis cliquez sur la flèche Suivant dans la partie inférieure droite de la page.

  3. Sur la page Configuration de la machine virtuelle, spécifiez les informations suivantes :

    • Si plusieurs versions de l'image sont disponibles, sélectionnez la version que vous souhaitez utiliser dans Date de sortie de la version.

    • Tapez SQLVM comme NOM D'ORDINATEUR VIRTUEL. Notez que, dans le portail Azure, lorsque vous cliquez sur un nom de machine virtuelle pour ouvrir son tableau de bord, vous voyez le nom de la machine virtuelle comme nom d'hôte.

    • Sélectionnez la TAILLE appropriée dans la liste déroulante.

    • Dans la zone NOUVEAU NOM D'UTILISATEUR, entrez un nom d'utilisateur unique comme le compte administrateur local.

    • Dans la zone NOUVEAU MOT DE PASSE, entrez un mot de passe fort.

    • Dans la zone CONFIRMER LE MOT DE PASSE, entrez à nouveau le mot de passe.

  4. Sur la page Configuration de la machine virtuelle, spécifiez les informations suivantes :

    • Sélectionnez Machine virtuelle autonome.

    • Dans la zone NOM DNS DE SERVICE CLOUD, fournissez la première partie d'un nom DNS de votre choix, afin qu'elle complète un nom au format SQLVM2013.cloudapp.net.

    • Dans la zone RÉGION/GROUPE D'AFFINITÉS/RÉSEAU VIRTUEL, sélectionnez un réseau virtuel où cette image virtuelle sera hébergée. Dans ce didacticiel, sélectionnez TestVirtualNetwork que vous avez créé précédemment.

    • Dans la zone COMPTE DE STOCKAGE, choisissez le compte de stockage teststorageaccount4u que vous avez créé précédemment.

    • Lorsque vous sélectionnez le réseau virtuel TestVirtualNetwork à l'étape précédente, le premier sous-réseau associé à ce réseau virtuel apparaît dans la zone SOUS-RÉSEAUX DU RÉSEAU VIRTUEL par défaut. Si vous n'avez pas créé un sous-réseau pour le réseau virtuel, la zone SOUS-RÉSEAUX DU RÉSEAU VIRTUEL n'apparaît pas à l'écran. Sinon, sélectionnez le sous-réseau TestSubnet que vous avez créé précédemment.

    • Dans la zone GROUPE À HAUTE DISPONIBILITÉ, sélectionnez (Aucun).

    • Pour continuer, cliquez sur la flèche Suivant.

    • Passez ensuite en revue les nouveaux points de terminaison qui seront créés pour autoriser les connexions à la machine virtuelle, par exemple au moyen du Bureau à distance ou d'un client Secure Shell (SSH). Ajoutez les points de terminaison dès maintenant, ou plus tard. Si vous choisissez de créer les points de terminaison ultérieurement, consultez Procédure : configurer la communication avec une machine virtuelle.

    • Lisez et acceptez les conditions juridiques.

    • Cliquez sur la coche dans le coin inférieur droit pour continuer.

  5. Azure crée la machine virtuelle et configure les paramètres du système d'exploitation. Notez que le processus de déploiement peut durer quelques minutes. Une fois la configuration de la machine virtuelle terminée, il est répertorié comme étant En cours d'exécution dans le portail de gestion Azure. S'il est répertorié comme étant Arrêté, cliquez sur Démarrer. Lorsque vous créez une machine virtuelle, un service cloud est créé pour vous. Le service cloud qui est créé pour contenir la première machine virtuelle n'est pas affiché dans le portail de gestion jusqu'à ce que vous connectiez des machines virtuelles supplémentaires à cet ordinateur. Azure définit le nom de ce service cloud en utilisant le nom DNS écrit dans la page Mode de la machine virtuelle.

  6. Dans le portail de gestion Azure, cliquez sur le nom de machine virtuelle SQLVM que vous venez de créer pour ouvrir le tableau de bord correspondant.

  7. Notez l'Adresse IP interne de la machine virtuelle. Vous l'utiliserez dans la chaîne de connexion.

  8. Dans le menu inférieur, cliquez sur Connecter et ouvrez une session sur la machine virtuelle à l'aide du Bureau à distance. Utilisez les informations d'identification d'administrateur pour ouvrir une session.

  9. La première fois que vous ouvrez une session sur cette machine virtuelle, plusieurs processus devront peut-être se terminer, notamment l'installation de votre bureau, les mises à jour Windows et l'exécution des tâches de configuration initiale de Windows (sysprep). Une fois l'exécution de sysprep terminée, le programme d'installation de SQL Server exécute les tâches de configuration. Une fois que vous êtes connecté à la machine virtuelle avec le Bureau à distance Windows, la machine virtuelle fonctionne comme n'importe quel autre ordinateur. Connectez-vous à l'instance par défaut de SQL Server avec SQL Server Management Studio (exécuté sur la machine virtuelle) de façon normale.

  10. Ensuite, vous devez configurer SQL Server pour l'écoute sur le protocole TCP. Pour cela, cliquez sur Démarrer | Tous les programmes | Microsoft SQL Server | Outils de configuration et ouvrez le Gestionnaire de configuration SQL Server. Notez que la version de SQL Server sélectionnée dans Démarrer | Tous les programmes | Microsoft SQL Server doit correspondre à la version choisie lorsque vous avez créé la machine virtuelle.

  11. Dans le Gestionnaire de configuration SQL Server, développez Configuration du réseau SQL Server dans le volet de la console.

  12. Cliquez sur Protocoles pour nom de l'instance. (Protocoles pour MSSQLSERVER est le nom de l'instance par défaut.)

  13. Dans le volet d'informations, cliquez avec le bouton droit sur TCP ; ce protocole doit être Activé pour les images de la galerie par défaut. Pour vos images personnalisées, cliquez sur Activer (si l'état est Désactivé).

  14. Dans le volet de la console, cliquez sur Services SQL Server.

  15. Dans le volet d'informations, cliquez avec le bouton droit sur SQL Server (nom de l'instance) (l'instance par défaut est SQL Server (MSSQLSERVER), puis cliquez sur Redémarrer, pour arrêter et redémarrer l'instance de SQL Server.

  16. Ensuite, ouvrez les ports TCP dans le pare-feu Windows pour l'instance par défaut du moteur de base de données. Pour cela, cliquez sur Démarrer | Tous les programmes | Outils d'administration, puis ouvrez Pare-feu Windows avec fonctions avancées de sécurité.

  17. Dans le Pare-feu Windows avec fonctions avancées de sécurité, dans le volet gauche, cliquez avec le bouton droit sur Règles de trafic entrant, puis cliquez sur Nouvelle règle dans le volet Action.

  18. Dans la boîte de dialogue Type de règle, sélectionnez Port, puis cliquez sur Suivant.

  19. Dans la boîte de dialogue Protocoles et ports, sélectionnez TCP. Sélectionnez Ports locaux spécifiques, puis tapez le numéro de port de l'instance du moteur de base de données (1433 pour l'instance par défaut). Cliquez sur Suivant.

  20. Dans la boîte de dialogue Action, sélectionnez Autoriser la connexion, puis cliquez sur Suivant.

  21. Dans la boîte de dialogue Profil, sélectionnez Domaine, Privé, Public, puis cliquez sur Suivant.

  22. Dans la page Nom, définissez le nom de la règle de trafic entrant sur SQLServerVM1Port et cliquez sur Terminer. Fermez la fenêtre Pare-feu Windows avec fonctions avancées de sécurité.

  23. Ensuite, configurez SQL Server pour l'authentification en mode mixte. Sans environnement de domaine, le moteur de base de données SQL Server ne peut pas utiliser l'authentification Windows. Pour cela, cliquez sur Tous les programmes | Microsoft SQL Server (version), puis cliquez sur SQL Server Management Studio.

  24. Dans la boîte de dialogue Se connecter au serveur, pour Nom du serveur, tapez le nom d'hôte de la machine virtuelle pour la connexion au moteur de base de données avec l'Explorateur d'objets. Sélectionnez Authentification Windows. Cliquez sur Se connecter.

  25. Dans l'Explorateur d'objets SQL Server Management Studio, cliquez avec le bouton droit sur le nom de l'instance de SQL Server (nom de la machine virtuelle), puis cliquez sur Propriétés.

  26. Dans la page Sécurité, sous Authentification du serveur, sélectionnez le mode SQL Server et authentification Windows, puis cliquez sur OK.

  27. Dans l'Explorateur d'objets, cliquez avec le bouton droit sur votre serveur, puis sélectionnez Redémarrer.

  28. Ensuite, vous devez créer une connexion d'authentification SQL Server pour vous connecter à la première machine virtuelle à partir d'un autre ordinateur. Pour cela, dans l'Explorateur d'objets SQL Server Management Studio, développez l'instance de serveur SQLVM dans laquelle vous voulez créer une nouvelle connexion. Cliquez avec le bouton droit sur le dossier Sécurité, pointez sur Nouveau, puis sélectionnez Connexion….

  29. Dans la boîte de dialogue Nouvelle connexion, sur la page Général, entrez le nom du nouvel utilisateur sqlvmlogin dans la zone Nom de la connexion. Sélectionnez Authentification SQL Server. Dans la zone Mot de passe, entrez un mot de passe pour le nouvel utilisateur. Entrez à nouveau ce mot de passe dans la zone Confirmer le mot de passe. Conservez les valeurs par défaut dans les autres zones.

  30. Sur la page Rôles de serveur, cliquez sur sysadmin, si vous souhaitez afficher cette connexion en tant qu'administrateur de SQL Server. Cliquez sur OK. Par défaut, Azure sélectionne l'authentification Windows pendant l'installation de la machine virtuelle SQL Server. Par conséquent, la connexion sa est désactivée et un mot de passe est affecté par l'installation. Pour utiliser la connexion sa, activez-la et affectez-lui également un nouveau mot de passe. Pour plus d'informations, consultez Modifier le mode d'authentification du serveur.

  31. Dans l'Explorateur d'objets SQL Server Management Studio, cliquez avec le bouton droit sur le nom de l'instance de SQL Server (nom de la machine virtuelle), puis cliquez sur Déconnecter.

Ensuite, créez un exemple de base de données qui sera utilisé par l'application ASP.NET.

  1. Dans l'Explorateur d'objets SQL Server Management Studio, cliquez sur Connecter, puis cliquez sur Moteur de base de données….

  2. Dans la boîte de dialogue Se connecter au serveur, pour Nom du serveur, tapez le nom d'hôte de la machine virtuelle SQLVM pour la connexion au moteur de base de données. Sélectionnez Authentification SQL Server. Tapez sqlvmlogin comme nom de connexion et entrez le mot de passe que vous avez spécifié précédemment. Cliquez sur Se connecter.

  3. Dans l'Explorateur d'objets SQL Server Management Studio, cliquez avec le bouton droit sur le nom de l'instance de SQL Server (nom de la machine virtuelle), puis cliquez avec le bouton droit sur Nouvelle requête.

  4. Exécutez l'instruction suivante pour créer un exemple de base de données.

    CREATE DATABASE TestDb;
    GO
    
  5. Sous Bases de données, sélectionnez la nouvelle base de données, TestDB. Cliquez avec le bouton droit sur la base de données TestDB et ouvrez la fenêtre Nouvelle requête. Exécutez les instructions suivantes pour créer deux lignes dans la base de données TestDB.

    CREATE TABLE Table1 (Col1 int primary key, Col2 varchar(20));
    GO
    INSERT INTO Table1 (Col1, Col2) VALUES (1, 'string1'), (2, 'string2');
    GO
    
    WarningAvertissement
    Par défaut, Azure conserve tous les systèmes d'exploitation et logiciel SQL Server dans le disque du système d'exploitation (C:\). Pour de meilleures performances, nous vous recommandons de lier les disques de données à votre machine virtuelle afin de conserver tous vos fichiers de données et fichiers journaux. En outre, nous vous recommandons de ne pas stocker les données dans le lecteur de stockage temporaire (D:\), car il n'est pas persistant. Pour plus d'informations sur l'attachement de disques dans Azure, consultez Procédure d'attachement d'un disque de données à une machine virtuelle. Pour plus d'informations sur la manière de modifier les emplacements par défaut des nouveaux fichiers de données et fichiers journaux dans SQL Server à l'aide de SQL Server Management Studio, consultez Afficher ou modifier les emplacements par défaut pour les fichiers de données et les fichiers journaux.

Dans cette section, vous allez apprendre à créer une application ASP.NET. simple dans votre ordinateur sur site local et à la configurer pour vous connecter à une instance de base de données SQL Server dans une machine virtuelle Azure. Cet exemple utilise le contrôle GridView, qui vous permet d'insérer, de mettre à jour et de supprimer des données d'une base de données sans écrire de code.

  1. Dans Visual Studio, cliquez sur le menu Fichier, cliquez sur Nouveau, puis sélectionnez Projet.

  2. Dans la boîte de dialogue Nouveau projet, dans la liste Modèles installés, sélectionnez Service cloud computing Azure pour Visual C# ou Visual Basic.

  3. Tapez DataBinding comme nom, puis cliquez sur OK.

  4. Dans la boîte de dialogue Nouveau service de cloud computing Azure, sélectionnez Rôle Web ASP.NET dans la liste Rôles .NET Framework, puis cliquez sur la flèche pour l'ajouter à la liste Solution de service de cloud computing Azure. Cliquez sur OK. Dans Visual Studio 2013, sélectionnez Web Forms dans Nouveau projet ASP.NET pour le WebRole. Cliquez ensuite sur OK.

  5. Dans Default.aspx, cliquez sur Conception pour basculer en mode Design.

  6. Faites glisser le contrôle GridView de la Boîte à outils - Données vers l'aire de conception.

  7. Dans la fenêtre Propriétés de GridView, affectez la valeur AutoGenerateDeleteButton à AutoGenerateEditButton et à true.

  1. Dans l'Explorateur de solutions, dans le projet Rôle Web, double-cliquez sur Web.config.

  2. Dans Web.config, remplacez la balise existante connectionStrings comme suit, et modifiez-la en fonction de vos besoins :

    <connectionStrings>
        <add name="SQLServerinWAConnection" 
        connectionString="Data Source=tcp:SQLVMInternalIPAddress;Initial Catalog=TestDb;User ID=sqlvmlogin;Password=yourpassword;Encrypt=true;Trusted_Connection=false;TrustServerCertificate=true"
        providerName="System.Data.SqlClient" />
    </connectionStrings>
    
    Lorsque TrustServerCertificate a la valeur true, vous demandez que la couche transport utilise SSL pour chiffrer le canal et contourner l'exploration de la chaîne de certificat pour valider l'approbation. Pour plus d'informations, consultez Chiffrement des connexions à SQL Server.

    WarningAvertissement
    Veillez à mettre à jour tcp:SQLVMInternalIPAdress avec la nouvelle adresse IP interne de la machine virtuelle, telle que tcp:10.4.2.4. En outre, veillez à mettre à jour le mot de passe avec le mot de passe que vous avez spécifié pour la connexion sqlvmlogin précédemment.

    Lorsque vous déployez votre projet Azure sur un réseau virtuel, vous n'avez pas besoin de gérer la résolution de noms entre les instances. En d'autres termes, si vous déployez un rôle Web qui se connecte à SQL Server s'exécutant sur une machine virtuelle dans le même réseau virtuel, vous devez spécifier l'adresse IP du serveur SQL dans votre fichier web.config. C'est pourquoi nous vous recommandons de créer la machine virtuelle SQL Server au préalable afin que vous puissiez obtenir l'adresse IP interne de la machine virtuelle pour votre application Web.

  3. Pour obtenir l'adresse IP de la machine virtuelle, connectez-vous au Portail de gestion. Cliquez sur Ordinateurs virtuels. Cliquez sur votre nouvelle machine virtuelle, SQLVM, pour ouvrir son tableau de bord. Copiez l'adresse IP interne dans le fichier web.config comme indiqué ci-dessus.

  4. Dans Default.aspx, cliquez sur Source pour basculer en mode Source.

  5. Ajoutez le balisage suivant pour créer un contrôle SqlDataSource pour votre connexion dans la balise BodyContent dans le fichier source Default.aspx :

    <asp:SqlDataSource ID="SQLServerDataSource" runat="server" 
       ConnectionString="<%$ ConnectionStrings: SQLServerinWAConnection %>" 
       InsertCommand="INSERT INTO [Table1] ([Col1], [Col2]) VALUES (@Col1, @Col2)" 
       SelectCommand="SELECT * FROM [Table1]" 
       UpdateCommand="UPDATE [Table1] SET [Col2] = @Col2 WHERE [Col1] = @Col1"
       DeleteCommand="DELETE FROM [Table1] WHERE [Col1] = @Col1">
       <UpdateParameters>
          <asp:Parameter Name="Col2" Type="String" />
          <asp:Parameter Name="Col1" Type="Int32" />
       </UpdateParameters>
       <InsertParameters>
          <asp:formParameter Name="Col1" FormField="TextBox1" />
          <asp:formParameter Name="Col2" FormField="TextBox2" />
       </InsertParameters>
       <DeleteParameters>
          <asp:Parameter Name="Col1" Type="Int32" />
       </DeleteParameters>
    </asp:SqlDataSource>
    
    Cela inclut la logique SELECT, INSERT, UPDATE et DELETE pour le contrôle.

  6. Dans Default.aspx, passez au mode Design. Cliquez sur le contrôle GridView que vous avez récemment ajouté. Dans la fenêtre Propriétés du contrôle GridView, ajoutez les attributs suivants au balisage de votre contrôle GridView : DataSourceID="SQLServerDataSource" et DataKeyNames="Col1".

  7. Les développeurs peuvent librement concevoir leurs pages ASP.NET en fonction de la configuration requise pour leur application. Pour ce didacticiel, si vous utilisez Visual Studio 2013, vous pouvez modifier la source Default.aspx comme suit :

    <%@ Page Title="Home Page" Language="C#" MasterPageFile="~/Site.Master" AutoEventWireup="true" CodeBehind="Default.aspx.cs" Inherits="WebRole1._Default" %>
    
    <asp:Content ID="BodyContent" ContentPlaceHolderID="MainContent" runat="server">
    
        <div class="jumbotron">
            <h1>ASP.NET</h1>
            <p class="lead">ASP.NET is a free web framework for building great Web sites and Web applications using HTML, CSS, and JavaScript.</p>
            <p><a href="http://www.asp.net" class="btn btn-primary btn-large">Learn more &raquo;</a></p>
        </div>
    
        <div class="row">
            <div class="col-md-4">
                <h2>Getting started                
                </h2>
                <p>
                    ASP.NET Web Forms lets you build dynamic websites using a familiar drag-and-drop, event-driven model.
                A design surface and hundreds of controls and components let you rapidly build sophisticated, powerful UI-driven sites with data access.
                </p>
                <asp:GridView ID="GridView2" runat="server" AutoGenerateDeleteButton="True" AutoGenerateEditButton="True" DataKeyNames="Col1" DataSourceID="SQLServerDataSource">
                    </asp:GridView>
                
                <asp:SqlDataSource ID="SQLServerDataSource" runat="server" 
                    ConnectionString="<%$ ConnectionStrings: SQLServerinWAConnection %>" 
                    InsertCommand="INSERT INTO [Table1] ([Col1], [Col2]) VALUES (@Col1, @Col2)" 
                    SelectCommand="SELECT * FROM [Table1]" 
                    UpdateCommand="UPDATE [Table1] SET [Col2] = @Col2 WHERE [Col1] = @Col1"
                    DeleteCommand="DELETE FROM [Table1] WHERE [Col1] = @Col1">
                <UpdateParameters>
                    <asp:Parameter Name="Col2" Type="String" />
                    <asp:Parameter Name="Col1" Type="Int32" />
                </UpdateParameters>
                <InsertParameters>
                    <asp:formParameter Name="Col1" FormField="TextBox1" />
                    <asp:formParameter Name="Col2" FormField="TextBox2" />
                </InsertParameters>
                <DeleteParameters>
                    <asp:Parameter Name="Col1" Type="Int32" />
                </DeleteParameters>
    </asp:SqlDataSource>
            </div>
                 
        </div>
        </asp:Content>
    
    
    
  8. Ajouter la balise suivante au fichier Web.config juste après la balise <compilation> dans la balise <system.web> :

    <customErrors mode="Off"/>
    
    Cela garantit que la trace de la pile de tout message d'erreur est affichée lors de l'exécution de cette application.

  9. (Étape facultative) Si vous souhaitez tester votre application dans votre environnement de développement sur site local, exécutez Visual Studio en tant qu'administrateur. Ensuite, vérifiez que la chaîne de connexion pointe vers l'instance de base de données SQL Server locale. Pour le test local, créez l'exemple de base de données et la table dans votre serveur sur site. Ensuite, remplacez la balise <connectionString> dans le fichier web.config comme indiqué ci-dessous.

    <connectionStrings>
        <add name="SQLServerinWAConnection" connectionString="Data Source=tcp:SQLVMInternalIPAddress;Initial Catalog=TestDb;User ID=sqlvmlogin;Password=yourpassword;Encrypt=true;Trusted_Connection=false;TrustServerCertificate=true"
        providerName="System.Data.SqlClient" />
        <add name="SQLServerLocalConnection" connectionString="Data Source=localhost;Initial Catalog=TestDb;Trusted_Connection=true"
        providerName="System.Data.SqlClient" />
    </connectionStrings>
    
    En outre, mettez à jour l'attribut ConnectingString dans le fichier source Default.aspx de façon à ce qu'il pointe vers le serveur local comme suit :

    ConnectionString="<%$ ConnectionStrings:SQLServerLocalConnection %>"
    
    Ensuite, appuyez sur F5 pour exécuter la solution.

Déployez une machine virtuelle sur un réseau virtuel Azure dans le Portail de gestion. Cependant, actuellement, vous ne pouvez pas spécifier des paramètres de réseau virtuel pour votre projet de service cloud Azure via le portail. Vous devez mettre à jour les paramètres de configuration du réseau dans le fichier .cscfg de votre package de déploiement Azure. Dans la solution, il existe deux fichiers de configuration de service :

  • ServiceConfiguration.Cloud.csfg : utilisez ce fichier de configuration pour définir votre application pour le déploiement de cloud Azure.

  • ServiceConfiguration.Local.csfg : utilisez ce fichier pour la configuration locale, qui peut être utilisée pour déboguer votre application dans l'émulateur de calcul.

  1. Afin d'activer la communication entre le rôle Web et la machine virtuelle SQL Server, vous devez configurer le rôle Web pour la connexion au même réseau virtuel que la machine virtuelle SQL Server. Pour cela, vous devez mettre à jour le fichier ServiceConfiguration.Cloud.cscfg. Dans l'Explorateur de solutions, développez le projet DataBinding. Les fichiers de configuration de service doivent apparaître juste après Rôles dans Visual Studio. Ouvrez le fichier ServiceConfiguration.Cloud.cscfg et ajoutez l'élément NetworkConfiguration suivant juste après la dernière balise Role.

    <NetworkConfiguration>
          <VirtualNetworkSite name="TestVirtualNetwork" />
          <AddressAssignments>
              <InstanceAddress roleName="WebRole1">
                 <Subnets>
                    <Subnet name="FrontEndSubnet" />
               </Subnets>
            </InstanceAddress>
       </AddressAssignments>
     </NetworkConfiguration>
    
    Notez que si vous ne spécifiez pas de valeurs dans les sections d'éléments du réseau virtuel du fichier de configuration de service, le service cloud ne sera pas déployé dans un réseau virtuel. Pour plus d'informations, consultez Schéma de configuration du réseau. Si vous déployez votre propre serveur DNS dans la plateforme Azure, vous devez spécifier le serveur DNS pour vos instances de rôle Web/de travail dans le fichier .csfg.

    WarningAvertissement
    Vérifiez que Nom de VirtualNetworkSite et Nom du sous-réseau correspondent aux noms que vous avez utilisés précédemment lorsque vous avez créé le réseau virtuel.

  2. Une fois que vous avez défini les paramètres du fichier de configuration, ouvrez la fenêtre de la boîte de dialogue Propriété Role pour sélectionner la configuration à utiliser. Pour cela, cliquez avec le bouton droit sur WebRole1 dans l'Explorateur de solutions. Ouvrez la fenêtre Propriétés deWebRole1. Sélectionnez Configuration. Dans la zone Configuration du service, choisissez Cloud.

  3. Appuyez sur F6 pour générer la solution.

    WarningAvertissement
    Le fait de posséder des machines virtuelles et des rôles Web/de travail Azure dans le même réseau virtuel Azure garantit une faible latence et une connectivité plus sécurisée.

Dans cette section, vous allez publier une application Web sur Azure en créant un package à l'aide de Visual Studio. Ensuite, vous utiliserez ce package pour créer un service cloud dans le même réseau virtuel que celui que vous avez utilisé pour créer une machine virtuelle SQL Server précédemment.

  1. Pour publier l'application Web sur Azure, dans l'Explorateur de solutions Visual Studio, cliquez avec le bouton droit sur le projet DataBinding et sélectionnez Package.

  2. Dans la fenêtre de la boîte de dialogue Application de package Azure, vérifiez que Configuration du service est défini à Cloud et Configuration de build est défini à Version. Ensuite, cliquez sur le bouton Package.

    WarningAvertissement
    Si vous voyez une erreur indiquant que Visual Studio ne peut pas remplacer le dossier <dossier du projet>\bin\Version\app.publish existant, supprimez les fichiers de package existants manuellement. Ensuite, répétez les deux étapes précédentes pour créer un nouveau package.

  3. Se connecter au portail de gestion

  4. Cliquez sur +NOUVEAU au bas de la page, sélectionnez CALCULER, SERVICE DE CLOUD COMPUTING, puis CRÉATION PERSONNALISÉE.

  5. Dans la fenêtre Créer un service cloud, entrez DataBinding dans la zone de texte URL, sélectionnez TestAffinityGroup dans la liste de sélection Groupe de régions ou d'affinités et activez l'option Déployer un package de service cloud maintenant. Pour continuer, cliquez sur la flèche Suivant.

  6. Dans la fenêtre Publier votre service cloud, entrez un nom pour le nouveau déploiement (par exemple, DataBinding). Accédez à l'emplacement du package et des fichiers de configuration (par exemple <dossier du projet\bin>\Version\app.publish) et activez l'option Déployez même si un ou plusieurs rôles contiennent une seule instance.

  7. Utilisez la case à cocher Ajouter maintenant des certificats lorsque vous voulez sécuriser votre application à l'aide d'un chiffrement SSL. Pour plus d'informations, consultez Configuration de SSL pour une application dans Azure.

  8. Ensuite, cliquez sur la coche pour terminer. Notez que la création d'un service cloud peut prendre quelques minutes.

  9. Pour afficher toutes les ressources dans votre réseau virtuel, cliquez sur RÉSEAUX dans le volet gauche. Ensuite, cliquez sur TestVirtualNetwork pour ouvrir le tableau de bord correspondant.

  10. Pour exécuter l'application, cliquez sur Services de cloud computing dans le volet gauche. Ensuite, cliquez sur le service cloud DataBinding pour ouvrir le tableau de bord correspondant. Cliquez sur URL du site pour exécuter l'application.

  11. Si vous utilisez Visual Studio 2013 pour créer cette application ASP.NET, l'écran suivant doit apparaître lorsque l'application s'exécute.

WarningAvertissement
Ce didacticiel n'illustre pas comment sécuriser votre service cloud à l'aide du chiffrement SSL ou de certificats au niveau du service. Nous vous recommandons de toujours sécuriser votre application et les chaînes de connexion dans votre application.

Si vous souhaitez fournir des interactions sécurisées pour les utilisateurs de votre service cloud, utilisez les certificats de service. Si vous voulez publier votre service cloud depuis Visual Studio vers Azure directement, utilisez les certificats de gestion. Pour plus d'informations sur les certificats, consultez Gestion des certificats dans Azure. Pour plus d'informations sur la manière de configurer un certificat de service, consultez Configuration de SSL pour une application dans Azure et Procédure : configurer un certificat SSL sur un point de terminaison HTTPS.

Nous vous recommandons également de déployer votre application empaquetée dans l'environnement intermédiaire de Azure de façon à le tester avant de le déplacer vers l'environnement de production dans lequel l'application est accessible sur Internet. Pour plus d'informations, consultez Déploiement intermédiaire d'une application dans Azure.

Voir aussi

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.
Afficher:
© 2014 Microsoft