VENTES: 1-800-867-1389

mssql (objet)

Mis à jour: août 2013

Active l'utilisation directe de code Transact-SQL pour travailler avec des tables dans Base de données SQL.

S'utilise dans tous les types de scripts de serveur :

  1. des scripts d'opération de table, tels que insert, update, read et del ;

  2. des scripts de planificateur ; et

  3. des API personnalisées.

L'objet mssql contient les méthodes suivantes :

  • query

  • queryRaw

  • open

Exécute une requête, spécifiée par une chaîne TSQL ; les résultats sont retournés au rappel de la fonction success sur l'objet options. La requête peut inclure des paramètres si le paramètre params est spécifié.

mssql.query(sql, params, options)

 

Parameter Description

sql

Chaîne TSQL à exécuter. S'ils sont spécifiés, les espaces réservés ? sont remplacés par le contenu du tableau params.

params

Remplacez les espaces réservés ? dans la chaîne sql.

options

Fonctions de rappel success et éventuellement error (pour plus d'informations, voir les notes).

Exécute une requête, spécifiée par une chaîne TSQL ; les résultats sont retournés au rappel de la fonction success sur l'objet options. La requête peut inclure des paramètres si le paramètre params est spécifié. Les résultats sont retournés au format raw.

Le format raw est un format JSON composée d'une section metadata qui décrit les colonnes de résultats, suivie par une section rows qui contient plusieurs éléments de ligne, chacun d'eux disposant d'une entrée pour chaque colonne du résultat. Pour obtenir un exemple, consultez Utiliser des scripts serveur dans Services mobiles.

mssql.queryRaw(sql, params, options)

 

Parameter Description

sql

Chaîne TSQL à exécuter. S'ils sont spécifiés, les espaces réservés ? sont remplacés par le contenu du tableau params.

params

Remplacez les espaces réservés ? dans la chaîne sql.

options

Fonctions de rappel success et éventuellement error (pour plus d'informations, voir les notes).

Ouvre une connexion à Base de données SQL Mobile Services. La connexion est retournée en tant qu'argument au gestionnaire de réussite. Appelez ensuite les fonctions suivantes sur l'objet connection : close, queryRaw, query, beginTransaction, commit et rollback

mssql.open(options)

 

Parameter Description

options

Fonctions de rappel success et éventuellement error (pour plus d'informations, voir les notes).

 

Syntaxe Description

{ success: function(results) {…..}, error: function() { … }}

La fonction success donne accès aux résultats de l'opération sur la base de données SQL. La fonction error est facultative.

Les trois méthodes de cet objet utilisent le paramètre options, composé de deux fonctions de rappel : une fonction success et une fonction error facultative.

La fonction success accepte un paramètre results : cette fonction permet de traiter les résultats de l'opération Base de données SQL.

La fonction error facultative s'utilise pour la récupération des erreurs au-delà du niveau par défaut fourni par Azure Mobile Services.

Des erreurs se produisent lorsqu'il y a une perte de connectivité à la base de données, un objet non valide ou une requête incorrecte. Par défaut, lorsqu'une erreur se produit, les scripts serveur consignent l'erreur et écrivent un résultat d'erreur dans la réponse. Étant donné que Mobile Services fournit la gestion des erreurs par défaut, vous n'avez pas à gérer les erreurs qui se produisent dans le service.

Pour remplacer la gestion des erreurs par défaut, implémentez une gestion d'erreurs explicite si vous souhaitez une action de compensation spécifique ou lorsque vous voulez écrire des informations plus détaillées dans le journal à l'aide de l'objet global console.

Pour plus d'informations, consultez Utiliser des scripts serveur dans Services mobiles.

La requête suivante peut faire partie d'un large éventail de scripts serveur : Elle n'a pas de paramètres et retourne trois enregistrements de la table statusupdate dans le paramètre results de la fonction success.

   mssql.query('select top 3 * from statusupdates', {
      success: function(results) {
         console.log(results);
      },
      error: function(err) {
                console.log("error is: " + err);
      }
   });

L'exemple suivant implémente l'autorisation personnalisée dans un script d'insertion en lisant les autorisations pour l'utilisateur de demande dans la table permissions. Lorsque la requête s'exécute, l'espace réservé ? dans la chaîne TSQL est remplacé par le paramètre spécifié, qui est le champ userID du paramètre user entrant.

function insert(item, user, request) {
    var sql = "SELECT _id FROM permissions WHERE userId = ? AND permission = 'submit order'";
    mssql.query(sql, [user.userId], {
        success: function(results) {
            if (results.length > 0) {
                // Permission record was found. Continue normal execution. 
                request.execute();
            } else {
                console.log('User %s attempted to submit an order without permissions.', user.userId);
                request.respond(statusCodes.FORBIDDEN, 'You do not have permission to submit orders.');
            }
        },
        error: function(err) {
           console.log("error is: " + err);
        }
    });
}

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.
Microsoft réalise une enquête en ligne pour recueillir votre opinion sur le site Web de MSDN. Si vous choisissez d’y participer, cette enquête en ligne vous sera présentée lorsque vous quitterez le site Web de MSDN.

Si vous souhaitez y participer,
Afficher:
© 2014 Microsoft