Recommandations en matière de boîtes de message

Applies to Windows and Windows Phone

Exemple de contrôle de boîte de dialogue standard

Description

Une boîte de message est un élément d’interface utilisateur de superposition fournissant une surface stable et contextuelle qui est toujours modale et explicitement fermée. Les boîtes de message s’affichent toujours au même emplacement sur l’écran.

Exemple

Capture d’écran du contrôle de boîte de dialogue standard

Erreurs

Les erreurs qui s’appliquent au contexte global de l’application sont signalées via des boîtes de message. Différents types de messages d’erreur peuvent être transmis. Un message indiquant une erreur de connectivité est un bon exemple ; ce type d’erreur affecte de manière critique la valeur de l’application pour l’utilisateur :

Exemple de boîte de message

Questions

Voici un exemple de boîte de message provenant du service Broker de consentement de Windows et demandant l’autorisation d’utiliser les services de localisation :

Exemple de boîte de message

Pratiques conseillées et déconseillées

  • Utilisez les boîtes de message pour transmettre à l’utilisateur des informations urgentes dont il doit accuser réception avant de continuer. Par exemple : « Votre période d’essai pour les fonctionnalités avancées est arrivée à expiration. »

  • Utilisez des boîtes de message pour présenter des questions bloquantes qui nécessitent une saisie de la part de l’utilisateur. Une question bloquante est une question à laquelle l’application ne peut pas répondre au nom de l’utilisateur et qui est essentielle pour continuer à satisfaire pleinement ce dernier. Une question bloquante doit présenter des choix clairs à l’utilisateur. Il ne s’agit pas d’une question qui peut être ignorée ou remise à plus tard.

  • Utilisez des boîtes de message pour demander une action explicite à l’utilisateur ou pour donner des informations que l’utilisateur doit valider. Des exemples d’utilisations de boîtes de dialogue sont notamment :

    • l’utilisateur va modifier de manière irrémédiable un élément utile ;
    • l’utilisateur va supprimer un élément utile ;
    • la sécurité du système de l’utilisateur peut être endommagée.
  • Utilisez des boîtes personnalisées quand l’application ou le système va passer un certain temps à effectuer les actions qui vont suivre et que l’annulation de ces actions pourrait être néfaste à l’utilisateur.

  • Toutes les boîtes de dialogue doivent identifier clairement l’objectif de l’utilisateur dans la première ligne de texte (avec ou sans titre).

  • N’utilisez pas de boîtes de message quand l’application a besoin de confirmer l’intention de l’utilisateur pour une action que ce dernier a effectuée. Il convient plutôt d’utiliser un menu volant. Voir Recommandations en matière de menus volants.
  • N’utilisez pas de boîtes de message pour les erreurs qui sont liées à un emplacement spécifique de la page, telles que les erreurs de validation (dans les champs de mot de passe par exemple). Utilisez plutôt la zone de dessin pour afficher les erreurs insérées. Voir Choix des éléments d’interface utilisateur appropriés : erreurs.

Indications d’utilisation supplémentaires

Toutes les boîtes de message doivent identifier clairement l’objectif de l’utilisateur dans la première ligne du texte qu’elles contiennent. Les recommandations suivantes expliquent comment utiliser les champs « titre » et « contenu » de la boîte de dialogue de message pour communiquer les informations efficacement.

  • Titre (instruction principale, facultative)

    • Utilisez un titre court pour expliquer l’utilisation de cette boîte de dialogue. Les titres longs ne sont pas renvoyés à la ligne et sont tronqués.
    • Si la boîte de dialogue est destinée à indiquer un message, une erreur ou une question simple, vous pouvez ne pas indiquer de titre. Appuyez-vous sur le texte du contenu pour fournir ces informations essentielles.
    • Assurez-que le titre est en relation direct avec les options de bouton.
  • Contenu (texte descriptif)

    • Présentez le message, l’erreur ou la question bloquante aussi simplement que possible sans informations superflues.
    • Quand un titre est utilisé, la zone de contenu doit fournir des détails supplémentaires ou expliquer la terminologie. Ne répétez pas le titre avec une formulation légèrement différente.
  • Boutons

    • Utilisez des boutons dont le texte identifie des réponses spécifiques à l’instruction principale ou au contenu. Par exemple, utilisez la question « Autorisez-vous NomApplication à accéder à votre emplacement ? », suivie des boutons Autoriser et Bloquer. Les réponses spécifiques peuvent être comprises plus rapidement, ce qui favorise la prise de décision efficace.
    • Évitez d’utiliser des modèles génériques tels que « OK/Annuler ».
    • Indiquez le bouton par défaut, qui correspond à l’action que l’utilisateur doit exécuter. Dans l’exemple plus haut, « Autoriser » est le choix par défaut.

      • S’il n’est pas spécifié, le bouton par défaut est le bouton situé le plus à gauche.
      • Placez le choix le plus sûr à droite. Dans l’exemple plus haut, « Bloquer » est le choix le plus à droite, car il est plus prudent.
  • Couleur

    • Les arrière-plans de boîtes de message sont toujours blancs. Les couleurs principales de l’application dont la boîte de dialogue fait partie sont utilisées pour les contrôles.

Rubriques associées

Pour les concepteurs
Exemple de boîte de message
Recommandations en matière de menus contextuels
Recommandations en matière de menus volants
Recommandations en matière de commandes du Presse-papiers
Disposition de votre interface utilisateur
Pour les développeurs (XAML)
MessageDialog class

 

 

Afficher:
© 2014 Microsoft